Ce qui fait le prix d'un site Web

Marie-Aude

J'ai fait de la compta, de la finance, du juridique, j'ai été chef de projet SAP, j'ai fait de la photo, des voyages. Depuis 2007, je fais avec amour des sites webs pour les utilisateurs, qui se référencent bien et je vous aide à acquérir du trafic pertinent.

Vous aimerez aussi...

13 réponses

  1. BertrandB dit :

    Il existe quand même des solutions intermédiaires aux serveurs dédiés à 250€.
    Dans la mode "du cloud" on peut très bien louer des solutions de type Cloud ou serveur virtuel.
    cela ne garantit pas forcément des performances plus élevées que des mutualisés mais on peut alors se prémunir des restriction parfois gênantes sur certains mutu.
    Des tests que j'ai pu effectuer il y a quand même des grosses différences entre les différentes offres et technique de virtualisation, mais un bon mutu remplace aisément avec finalement plus de confort n petit dédié.

  2. Pascal dit :

    Execellent article qui, pour une fois, permet de faire comprendre au plus grand nombre ce qui différencie un site développé par des professionnels avec celui de certains pseudos webmasteurs qui n'en ont que le nom, et qui le font souvent au noir. Ces rigolos sont devenus légions depuis que le statut d'auto-entrepreneur existe. Je suis moi-​même auto-​entrepreneur, mais avec un bagage professionnel solide et une certaine maîtrise du développement d'un site e‑commerce ou non.
    Le taux de facturation indiqué est celui que je pratique, mais si je devais calculer le nombre d'heures que je passe à développer un script pour mes clients, même à ce tarif je dois toucher un smic horaire (certains sites prennent plus de 300 heures de travail, même en travaillant vite et bien)
    Alors quand je vois des secrétaires installées depuis peu en statut d'auto-entrepreneur proposer dela création de site à 300 euros, cela m'attriste, m'énerve et me fait rire, surtout quand je vois le résultat final, la plupart du temps un travail de malpropre digne d'un gamin de 5 ans. Le tout créé avec des logiciels qui font tout, sauf créér un code propre et conforme aux normes.
    Et je en parle pas du pseudo référencement qui n'en a que le nom...
    Je me dis qu'il y a encore tout de même de beaux jours pour les vrais professionnels, ceux qui font ce métier par passion et ensuite pour gagner leur vie.

  3. Janolapin dit :

    Le titre m'a paru un rien trompeur... préciser prix d'un site "neuf" me paraitait plus approprié.

    Cela permettrait d'éviter la confusion avec le fait de s'interroger sur le prix d'un site existant (achat/​vente)

  4. Marie-Aude dit :

    @BertrandB tout à fait d'accord, j'essaie ici de donner des ordres de grandeur, c'est clair qu'il y a des tas de solutions intermédiaires (et que la qualité n'est pas toujours ce qu'il y a de plus cher)

    @Pascal, tout d'abord merci :). Comme vous le soulignez, les vrais pros n'ont pas trop de soucis à se faire. Une réputation se bâtit sur le long terme, la qualité se voit dans les résultats. 

    @Janolapin oui mais bon ^^, et puis ce n'est pas seulement un site neuf (je suis sur plusieurs refontes en ce moment). Je ne parle que de développement, ici. La vente d'un site comme tu l'entends, c'est du business, pur et dur (ça pourrait être la vente d'une boutique, d'une auto).

  5. Il y a quand même une pondération à apporter, par le secteur d'activité. Même si le site est hyper abouti et représente selon tes critères une mine d'or, il faut en face du monde pour se permettre de l'acheter ... et c'est loin d'être toujours le cas !

  6. Marie-Aude dit :

    Oui et non... c'est une question de rentabilité économique, mais il suffit souvent de comparer le prix d'un site web avec des encarts publicitaires dans la presse, même locale, pour se décider.

    En revanche, même si ce n'est pas aussi f'réquent que ta formulation l'implique ( c'est loin d'être toujours le cas ) il existe aussi des activités qui n'ont pas besoin de ce genre de sites. A mon avis, dans ce cas, ils n'ont pas besoin de site du tout, et même la petite centaine d'euros que leur coutera un site hyper basique ne sera pas rentable. 

    Il y a plusieurs cas de figure, selon ce dont l'entreprise a besoin. En revanche, si elle a besoin d'un site marchand, par exemple, il n'y a pas de miracle, ça coutera dans les 3.000 – 3.500 euros. Ou alors on fait soi même

  7. Kiro dit :

    @ Marie Aude

    Avec les nombreuses solutions e‑commerces clés en main qui existent désormais, il n'est pas nécessaire de payer 3000 à 3500 euros pour un site e‑commerce.

    Un abonnement par mois de quelques dizaine d'euros est dans la majorité des cas largement suffisant. Mieux, de nombreux sites marchand créés avec des solutions clés en main génèrent des bénéfices plus importants que des sites à 15 000 euros.

    Pourquoi ? Parce qu'ils ont eu la présence d'esprit d'investir la majorité de leur budget non pas dans la création du site mais dans le marketing, dans des campagnes publicitaires et dans le développement de leur catalogue produit. Ce qui fait vendre.

    Sinon, l'article est assez complet. bravo

  8. Marie-Aude dit :

    La plupart des solutions "en ligne" limitent les fonctionnalités offertes et je vois passer régulièrement sur de nombreux forums des "heureux abonnés" à ces solutions, qui souffrent de ne pas pouvoir personnaliser leur boutique. 

    Quelques dizaines d'euros par mois... les premiers prix sont autour de 50 euros par mois, pour un système où il est impossible d'optimiser son code source. 

    Le développement du catalogue produit n'a rien à voir avec le budget "site". C'est comme si vous me disiez "ce commerçant a investi dans ses produits et pas dans l'aménagement de sa boutique". Quant aux campagnes publicitaires, en l'absence d'optimisation du site, elles coûtent nettement plus cher pour arriver à générer le même trafic. 

    Vous même êtes en train de faire une campagne de linking pour une solution de vente en ligne de template prestashop. Vous avez soigneusement optimisé votre site, à la fois dans le code source et dans le contenu, puisqu'il faut vraiment chercher pour découvrir que vous vendez en réalité du prestashop standard, avec des thèmes qui, contrairement à ce que vous dites, ne sont pas réalisés par "vos graphistes", mais en vente pour environ 130 USD sur des sites US

    Une installation prestashop standard prend 10 minutes. Mais avec une installation standard, on ne corrige pas le duplicate content "natif" de cette solution, on ne se débarrasse pas du contenu exemple dans les autres langues, et on risque de retrouver son template chez le concurrent. 

    Avec une installation standard, les textes ne sont pas optimisés, la structure sémantique non plus, sans parler du linking interne. 

    Tout ces coûts économisés en se limitant à quelques dizaines d'euros par mois vont se retrouver ailleurs, en surcoûts. 

    Mais effectivement, de nombreux candidats à l'e‑commerce croient au miroir aux alouettes et à la possibilité de se lancer sans payer le "juste prix" pour leur boutique.
    Les déceptions viennent ensuite.

  9. Kiro dit :

    "avec des thèmes qui, contrairement à ce que vous dites, ne sont pas réalisés par "vos graphistes"" => attention à la médisance

    Environ la moitié des templates est réalisée par nos graphistes et nos développeurs, d'autres sont en préparation, pour laisser le plus grand choix au client nous proposons aussi des graphismes de prestataires externes.

    "Avec une installation standard, les textes ne sont pas optimisés, la structure sémantique non plus, sans parler du linking interne." => ce n'est pas ça qui va empecher votre e‑commerce de fonctionner.

    Vous me parlez du côté technique, alors que je vous parle du côté marketing et commercial.

    Mon propos est le suivant : bcp de gens e‑commerçants ou prestataires ne voient leur site e‑commerce que du côté technique.

    Je connais personnellement plusieurs e‑commerçant qui génèrent 30 000 e de bénéfices par mois avec une vieille version de oscommerce mal optimisée. (je peux vous donner les adresses en MP, d'ailleurs je vois que vous avez AL Kanz dans vos partenaires, si vous lisez Al Kanz vous devez connaître les e‑commerces auxquels je fais allusion)

  10. Marie-Aude dit :

    Je ne crois pas être médisante. En exactement un quart j'ai retrouvé tous vos templates sauf un sur différents sites spécialisés. Le seul que je n'ai pas trouvé rapidement étant à mon avis une simple modification d'un template existant sur cs cart. 

    Je peux vous donner les urls si vous voulez ? Car si "vos graphistes" vous ont refourgués des templates qu'ils achètent ailleurs (Online Shop est en vente à 5 €), c'est avec eux que vous devriez discuter. 

    Je pense connaitre les commerçants dont vous parlez, j'ai été en contact avec au moins l'un d'entre eux, qui souhaite justement abandonner sa vieille version d'OS commerce. 

    On ne peut pas voir uniquement l'aspect technique ou uniquement l'aspect marketing et commercial. Les deux sont totalement nécessaires, et indissociables. Simplement il faut aussi sérier les problèmes. 

    L'optimisation est nécessaire, surtout quand il y a concurrence. Le jour où le premier de ces e‑commerçants se lancera à réellement optimiser son site web, il fera un malheur par rapport aux autres, "à marketing équivalent". 

    Par ailleurs, si j'ai bien compris votre site, vous vous positionnez comme un prestataire e‑commerce vendant des solutions techniques. Je ne vois nulle part de la stratégie marketing dans vos offres. Ce n'est pas au prestataire technique de dire que sa partie n'est pas importante et qu'on peut faire de l'argent sans optimisation. Lui sa responsabilité est de faire au mieux dans son domaine. Non ?

  11. Kiro dit :

    La stratégie marketing se trouve sur mon blog : http://www.astuce-ecommerce.com, avec un pack a 297 € et en suivant les conseils que j'y donne, on peut réussir son e‑commerce et gagner sa vie avec.

    Sans avoir à investir des milliers d'euros dans la partie technique du site.

    Je gagne moi même ma vie avec un site e‑commerce que j'ai créé à moindre prix et en mettant en place les conseils que je donne sur mon blog.

  12. Kiro dit :

    la partie marketing se retrouve aussi sur les 2 heures de formation e‑commerce en vidéo offert à tous nos clients

    voilà, c'est le dernier commentaire que je laisse, mon propos initial n'était pas de rentrer dans un débat concernant mes prestations.

    Bonne continuation

  13. Mitmi.fr dit :

    Pour les contraintes des images sur les sites multilingues, je dirait qu'avec CSS3 on peut faire de jolis éléments d'interfaces comme des boutons et on n'a plus ce problème de devoir redécouper les images pour chaque langue.

    Il faut que le client accepte le fait que le rendu sera différent sur les navigateurs plus anciens comme IE8 mais en général avec une bonne explication sur le principe de dégradation gracieuse cela passe bien. "ça va vous couter moins cher" est une phrase très efficace pour argumenter face à un client. :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.