La course au délinking, le suicide des lemmings – 2

Jouet avec une tronçonneuse
Désavouer massivement ses liens, c'est travailler à tronçonneuse !

Marie-Aude

J'ai fait de la compta, de la finance, du juridique, j'ai été chef de projet SAP, j'ai fait de la photo, des voyages. Depuis 2007, je fais avec amour des sites webs pour les utilisateurs, qui se référencent bien et je vous aide à acquérir du trafic pertinent.

Vous aimerez aussi...

15 réponses

  1. Mais tu publies plus vite que ton ombre toi en ce moment ! On n'a même plus le temps d'aller lire chez les autres :-)

    Bon, et bien sinon, comme souvent on est d'accord.

    Tant que l'on n'est pas pénalisé, on supprime doucement mais surement le linking de sagouin que l'on a fait dans le passé. Tant qu'à faire, on compense en publiant de nouveaux contenus en or massif qui permettront d'obtenir de vrais lien du même métal.
    Je n'ai pas dit 1 pour 1. Un seul lien de très bonne qualité compensera largement 20 liens pourris que l'on supprime en 2 mois.

    Par contre, quand on se prend une pénalité manuelle, on ne joue pas au héros. Comme tu le dis, je pense que c'est une vraie chance comparé à une pénalité algorithmique. Au moins, on sait clairement ce qui nous est reproché. J'ajouterai qu'il faut parfois remonter très loin dans le passé de son linking. Plus d'une fois, j'ai vu que les exemples que Google donne au premier refus sont parfois des liens qui datent d'il y a 5 ou 10 ans ! Et comme tu le dis, on évite de jouer au c*n avec la personne en face car à ce jeu elle gagne à tous les coups.

    Reste que parfois, je me suis retrouvé avec de vrais liens naturels dans les exemples de GG. Quelle galère d'expliquer que ce lien, "je vous jure c'est un vrai". Disons que ça passe mieux quand on met en avant un vrai nettoyage bien réglo en parallèle.

    Sinon, je suis souvent contacté pour des pénalités manuelles pour liens factices. En revanche, je n'ai jamais eu de demande d'une entreprise qui veut faire du ménage avant de s'en prendre une * . Comme quoi les gens se disent que si c'est passé x années ça va continuer. Et bien rien n'est moins sur. Je vois des pénalités manuelles sur des sites pour lesquels les gens n'ont pas fait de linking volontaire depuis 2 ans parfois.

    * A moins qu'elles fassent le ménage elles-même.

    • Marie-Aude dit :

      Je me suis lancé un #Défi_​A_​la_​Con (mais je n'avais pas pensé à l'aspect intéressant de détournement du lectorat)

      Google dit qu'il ne faut s'intéresser qu'aux liens dans GWT... je pense qu'il faut voir aussi les autres, ceux qu'il considère déjà comme tellement pourris que ça ne vaut pas la peine d'en parler. Qu'en penses tu ?

      • Sylvain Richard dit :

        J'ai eu une fois dans les exemples donnés lors du refus un lien qui n'était pas dans GWT...

        Et puis globalement, même en prévention, on sait que les liens pourris seront nocifs à un moment ou à un autre, alors autant s'en débarrasser si on peut.

  2. Julien Ferras dit :

    Très bon article, merci. Je comprends que les personnes touchées par une pénalité se mettent à paniquer. Et comme il y a toujours des petits malins, certains se sont même spécialisé dans le nettoyage de linking, à des prix exorbitants !
    C'est vrai que c'est mieux, comme tu dis, de le gérer en interne, mais beaucoup n'ont pas les compétences nécessaires, ni le temps. Du coup, il faut trouver un juste milieu... le plus difficile :)

  3. Yann dit :

    Merci Marie-​Aude pour la mention !
    Globalement j'ai pour philosophie de ne pas retirer mes liens. 

    • D'abord parce que je considère qu'on ne peut pas tout contrôler (exemple parfait : le NSEO),
    • secundo parce que sauf erreur fortuite et totalement inconsciente de ma part je ne fais pas de liens bourrins,
    • tertio parce que le retrait est pour moi un signal extrêmement fort : c'est un aveu de faiblesse.

    Aussi bien pour le site qui dé-​publie le lien, que pour le site qui était lié. Car :

    Quand on y réfléchit, qui retire un lien (hors domaine abandonné, ou reprise d'un NDD pour tout autre sujet que le lien initial, etc) ? Globalement et simplement : les vendeurs de liens !! Tu paies ton lien 6 mois, 1 an, et si tu renouvelles pas, ton lien disparait. C'est flagrant.

    Ensuite, le retrait peut être lié à une demande de suppression, justifie ou pas : là encore, ça sent la tentative de manipulation de l'algo GG à plein nez (j'ai bien écrit "tentative de manipulation", expression que je déteste, cf mon billet SEO SADO MASO) .

    Bref : pour moi, une fois le lien établi, je ne reviens jamais dessus. Si c'est un lien qui présente un potentiel problème, je préfère le noyer comme tu dis. Si j'ai le temps je détaille un peu plus dans un billet.

    • Marie-Aude dit :

      Mais de rien, c'est toujours très intéressant de te lire. D'ailleurs, je remets le lien vers ton billet SEO SADO MASO 

      (J'ai aussi fait un peu de remise en forme, pour que ton comm soit plus lisible, tellement il mériterait d'être copié – mis en fond d'écran par tellement de SEO)

      Le problème, c'est qu'en raisonnant comme nous, de nombreuses "agences" perdent totalement leur gagne-​pain : les clients ont commencé à comprendre qu'il ne fallait plus faire de liens... si en plus il ne faut plus les supprimer, que reste-​t-​il aux agences ? ^^

      • Julien Ferras dit :

        Attention, il n'est pas interdit, ni recommandé de ne plus faire de lien... Les backlinks restent très important pour l'algo de Google. Après, il faut veillez à diversifier les ancres, choisir des sites sur la même thématique, ...

    • Olivier dit :

      Et quid d'un lien vers un site intéressant à l'époque mais quid d'ans le cas d'une page :

      - dont le ndd a été revendu par exemple
      – dont le contenu a été modifié et ne parait plus pertinent ou ne contient plus ce qui avait plu à l'époque
      – dont l'url a été déplacée
      – dont le ndd a tout simplement été abandonné
      – dont la réputation aux yeux de Google est douteuse

      Ca peut en effet se discuter mais personnellement je préfère modifier le lien que d'en laisser un qui mène à une thématique différente, une erreur 404, un site de très mauvaise réputation. Dans le second cas les visiteurs sont perdants et Google n'apprécie pas le lien quoi qu'il en soit. Dans le second, les visiteurs ne sont pas pénalisés, et votre page le sera peut-​être (voire pas, un lien sur la totalité ne pèse à mon avis pas grand chose si le site est installé) mais devrait y gagner sur le moyen terme face à un mauvais lien sortant.

  4. Le Juge dit :

    Tres bon article encore une fois et compte tenu du manque de temps entre les publications je vous tire mon chapeau madame ! Je confiorme que la sortie du pingouin se fait plus que lentement.

    De la bouche des petits gars de chez Gégé les penalité algo sont levées uniquement lors de s mises a jours desdits algo pour "laisser du temps au webmaster de réagir" – si si ... je t'assure.. mais c'est un autre débat ... reste que j'ai 2 sites en ce moment qui se sont fait pingouiner et mano-​penalisé – alors ils sont sortis de la peno manuelle – mais ... pour pingouin et bien j'attends – les profils de liens sont hyper clean maintenant – tout est supprimé /​ désavoué passé en Nofollow ou désoptimisé pour les liens sur des sites propres mais trop optimisé.. malheureusement le piongouin ca fait 10 mois... 10 mois qu'on attend qu'il bouge son derche... ca fait long .., tres long sachant que Pire ! je ne suis meme pas sur qu'il sortira du filtre (c;est qu'on sait jamais avec notre ami Gégé).

  5. Vincent Brossas dit :

    Tout supprimer et désavouer lorsque l'on a une pénalité manuelle ? Je ne suis pas d'accord. Certaines pénalités manuelles visent seulement certaines URLs d'un site et non l'intégralité de ce dernier, il faudra donc avoir une approche beaucoup plus chirurgicale si on souhaite sortir de la pénalité sans pour autant nuire aux positionnements des autres pages et du site dans son intégralité qui n'est lui pas pénalisé en soit (expérience vécue).

    HS mais petite coquille sur ton H3 "En cas de pénalisation alogorithmique".

    A plus

    Vincent

    • Marie-Aude dit :

      Coquille corrigée, merci :)

      Ton expérience va plutôt à l'encontre des autres, mais c'est possible. Est-​ce que c'était récent comme pénalisation ?

  6. Bruno TRITSCH dit :

    Bonjour,

    Je ne suis pas expert en suppression de lien, mais j'aurais tendance à penser également qu'il ne faut pas tout détricoter ou faire dans le delinking de masse, sinon autant partir sur un nouveau nom de domaine, vierge de tout lien nocif, non ?
    C'est un gain de temps appréciable et au moins, ça permet de réellement repartir de zéro contrairement à un nom de domaine sur lequel on aura forcé le linking, puis le delinking.
    Sylvain a d'ailleurs publié un article dernièrement dans lequel il s'interroge sur un éventuel effet mémoire des liens et ce dernier était avéré, ma théorie serait alors renforcée, non ?

    Cordialement,

    Bruno

    • Marie-Aude dit :

      On ne peut pas toujours partir sur un nouveau nom de domaine, il y a par exemple des problématiques de marque, aussi. Pour l'effet mémoire... j'y crois "en tant que tel" autant qu'à la mémoire de l'eau :)

  7. Bruno TRITSCH dit :

    En effet, ce peut être problématique pour les marques au branding fort, mais c'est aussi pour cela qu'elles doivent :
    – réserver toutes les extensions possibles (si une est verrolée, elles peuvent passer à une autre)
    – ne pas faire tout leur linking directement sur leur nom de domaine
    Bref, cela tend à prouver une fois de plus qu'il bien réfléchir à ses actes et surtout à leurs conséquences avant de se lancer.

  8. patrick dit :

    ??? il vaut mieux noyer les liens pourris dans des liens propres, pour en réduire l'importance, j'ai eu l'occasion dernièrement de lever une pénalité manuelle sur un site US, après plusieurs demandes, ayant tout passé à la loupe, c'est à dire élimination de tous les liens artificiels, et après réflexion suite à des refus, j'ai dû inclure des liens nofollow et ce n'est qu'à cette condition que la pénalité à finalement été levé, alors je crois tout de même qu'il faut bien prendre avec des pincettes les actions à mettre en place, et que le champ d'investigation de Google dépasse largement notre vision parfois un peu restrictive des choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.