1m30 : c'est la faute à Teliad, mais pas à Rankseller ?

Marie-Aude

J'ai fait de la compta, de la finance, du juridique, j'ai été chef de projet SAP, j'ai fait de la photo, des voyages. Depuis 2007, je fais avec amour des sites webs pour les utilisateurs, qui se référencent bien et je vous aide à acquérir du trafic pertinent.

Vous aimerez aussi...

17 réponses

  1. fabien dit :

    Allez il faut passer à autre chose maintenant, cette histoire est insupportable j’espère que ça sera ton dernier article dessus.
    A+
    Fabien

    • Marie-Aude dit :

      J'espère aussi :) mais en fait je suis tombée là dessus par hasard, et je pense que ça apporte un éclairage sur toute cette histoire de pénalité qui est important. 

      Et j'espère pour eux, quand même, en faire un troisième quand la pénalité aura été levée.

  2. Bonjour Marie-​Aude,

    Je suis un peu surpris voir choqué par cet article avec l'url 1min30-​lien-​vendu ? C'est à la limite de la diffamation ?

    J'ai cité cette étude dans un article sur notre blog sur la tribune car je la trouvais pertinente sur le sujet du content marketing. Par ailleurs, je connais bien Mael Roth qui s'occupait à l'époque de promouvoir les services de Rankseller en France, c'est un blogueur qui a une vision très intéressante du marketing de contenu : http://maelroth.com/

    Pour ce qui est du service de Rankseller, je n'y ai jamais vendu ou acheté de liens, cela ne correspond pas encore une fois à notre façon de travailler.

    Bien cordialement,

    Gabriel

    • Marie-Aude dit :

      Non Gabriel, il n'y a aucune diffamation. C'est un résumé du contenu de l'article, qui dit très clairement "Gabriel a toujours affirmé ne pas avoir vendu de lien, on peut le croire, mais le problème c'est que ses liens ressemblent énormément à du lien vendu".
      Je suis tombée par hasard là dessus, en cherchant des infos sur les rémunérations des "blogueurs pros" pour un article que je prépare, et cela m'a suffisamment interpellée pour que je regarde d'un peu plus près. 

      En revanche, ma question sur "pourquoi nommer Teliad et pas Rankseller alors que les deux ont été pénalisés" reste d'actualité :)

  3. Aucune raison particulière, si ce n'est que c'est l'explication que ma donné webmarketing-​com a sa pénalité. Nous allons corriger l'article que nous avons fait sur le sujet pour oter tout soupçon à cet égard en y mentionnant Rankseller aussi comme plateforme pénalisé.

    Bien cordialement,

    GAbriel

  4. En fait nous évoquions déjà Ranckseller dans notre article et je n'ai pas eu à y retoucher.

    https://www.1min30.com/1min30/1min30-victime-collaterale-penalites-google-contre-reseaux-dechanges-de-liens-12974

    Bien cordialement,

    Gabriel

  5. Laurent dit :

    Bonjour,

    Comme beaucoup dans le monde du SEO-​Marketing, je n'ai pas pu passer à coté de cette fâcheuse situation dont fait l'objet 1min30.

    N'étant qu'un piètre apprentis référenceur, je n'ai pas pris le temps de faire une pure analyse des causes de la pénalité, mais il en ressort quand même une chose : Une entreprise risque de perdre gros pour quelques pauvres liens, sans même avoir été prévenue en amont.

    Alors on lit : " c’est soit la faute de Google, soit la faute de l'Agence, soit la faute d'un vrai lien naturel qui ne correspondrait pas aux critères de Google "

    Mais en sortant de mon costume d'apprentis SEO et en devenant tout simplement un homme qui vit dans un pays actuellement en crise, je me dit surtout que les institution nationales ne font pas leur travail ! 

    Comment un pays, quel qu'il soit, peut laisser une entreprise travailler sur son sol et lui laisser prendre le contrôle total du commerce sur internet...

    Dans un pays il y a des règles, et j'ai l'impression que personne n'a pris la peine d'étudier le sujet "Google.fr" pour protéger sa nation d'un envahisseur en mode ninja !

    En clair c'est un vrai coup de gueule que je passe car 1min30, aussi coupable soit-​elle, ne mérite pas d'être considérée comme une entreprise de voyous. Elle n'a tué personne, n'a pas été attrapée pour fraude ou autre chose, et pourtant c’est une sanction qui peux avoir les mêmes conséquences financières, sans compter l'image...

    Tout ça pour dire que je soutiens le combat d'1min30 face au géant Google en espérant sincèrement que nos institutions se réveillerons car si elles ne fixent pas des règles, Google deviendra un acteur puissant et incontrôlable pour la santé économique de la France...

    • Marie-Aude dit :

      Bonjour Laurent

      d'abord un petit détail technique, j'ai modifié ton url qui ne correspondait aux règles pourtant simples inscrites juste en dessous du formulaire. 

      Ensuite en parlant d'accélération, je t'invite à (re)lire cette interview de Renaud Joly, qui fait référence à une pénalisation de 2005. http://www.cafe-referencement.com/actu-seo/renaud-joly-paroles-seo-1222

      J'étais à l'époque toute jeunette en SEO, ça ne m'avait pas frappée, par contre je me souviens de Zlio, entre autres. Et rétrospectivement, qu'est-ce que j'apprécie l'attitude de Berrebi ! 

      Maintenant j'ai du mal à répondre à ton commentaire, j'ai l'impression de me répéter. 

      • Aujourd'hui, être sur le net implique d'avoir des compétences, si on ne les a pas, c'est comme si on fait une paye sans comptable, ça passe puis ça casse
      • Google prévient, et en externe et avec des indicateurs, les pénalités manuelles sont rapides à faire lever si on ne la joue pas frontal, après c'est un choix de stratégie
      • les sangliers ont mangé des cochonneries, et voilà, mais vouloir réglementer contre un phénomène business mondial me semble un peu vain
      • que je sache, mais tu peux me détromper en m'indiquant les textes de loi, Google n'enfreint, dans ce cas de pénalités manuelles, aucune loi
      • d'autant plus que ce qui pointe son nez comme remplaçant de Google est 10.000 fois pire et vous chouinerez encore plus en le regrettant
      • Laurent dit :

        => j'ai modifié ton url qui ne correspondait aux règles pourtant simples inscrites juste en dessous du formulaire.
        Oups, j'avais même pas vu...

        Pour le reste, je ne pense pas qu'il soit utile de blablater des lignes et des lignes sur le sujet, d'autant que je comprends les deux positions . Mais j'aimerais répondre sur ce point :

        => que je sache, mais tu peux me détromper en m'indiquant les textes de loi, Google n'enfreint, dans ce cas de pénalités manuelles, aucune loi

        N'étant pas un adepte des texte de loi, je ne m'avancerai pas trop. Par contre, je constate quand même que Google peux faire la pluie et le beau temps sur une entreprise sans que personne ne vienne lui dire quoi que ce soit... Imaginons que le "bénéficiaire" de la pénalité s'était appelé Renault et non 1min30, je pense que certains hauts placés auraient au moins communiqué sur le sujet et "peut-​être" demandé une étude du cas Google...

        Je sais que le moteur est bénéfique pour l'économie, que beaucoup d'emplois sont créés grâce à lui, mais ça ne lui donne pas le droit de jouer avec les entreprises et les emplois qui vont avec...

        Encore une fois ce n'est que mon avis...

        => d'autant plus que ce qui pointe son nez comme remplaçant de Google est 10.000 fois pire et vous chouinerez encore plus en le regrettant

        J"ai peut-​être loupé quelque chose mais j'aimerais bien savoir de quoi il s'agit :D

        Sur ce, bon weekend à tous !

        • Marie-Aude dit :

          Regarde ce qui s'est passé quand le "bénéficiaire" de la pénalité a été Mercédes...

          Les remplaçants de Google ? Facebook, Aple, avec les applis sur smartphone et tablettes qui doivent passer la censure préalable sinon elles ne sont pas mises dans le store.. entre autres :)

  6. Julien dit :

    J'ai l'impression que depuis le début, l'agence 1mn30 ne dit pas tout et/​ou veut se faire passer pour un martyr résistant. Avec en toile de fond l'utilisation de la fable de "David contre Goliath". A leur avantage évidemment, puisqu'ils écrivent un peu partout des pharses comme "(...) les excuses que Google nous a faites (...)" Sous-​entendu, ils ont fait plier le géant de Moutain View. Alors qu'il ne s'agit que des excuses d'un individu, un Googler français qui parle au nom de son équipe...

  7. J'ai du mal à voir ce que nous pourrions avoir à cacher. Je vous laisse avancer dans votre enquête, je vais peut être apprendre des choses que je ne savais pas;-)

    Quoi qu'il en soit je vous rejoint sur un point : "nous sommes une agence de marketing et de communication!" Et en cela nous faisons de la COMMUNICATION... On vous l'avait bien caché^^

    Bon week-​end,

    Gabriel Dabi-​Schwebel
    Fondateur de l'agence de communication secrète 1min30.

    • Devnosite75 dit :

      Je pense qu'il est simple de comprendre ce qui vous est reproché : vous vendez de l'inbound marketing sur internet sans en maîtriser tous les aspects. 

      Il faut être clair : le SEO représente, au moins, 30% de la stratégie d'inbound marketing (c'est en haut de la pyramide postée ‑par vous même- sur Wikipedia pour définir l'Inbound Marketing). Le haut de l'entonnoir est constitué centralement par le référencement (le SEO donc). On vous reproche ainsi d'être un amateur du SEO criant injustement à l'infamie, puisque vous devriez maîtriser cet aspect dans le cadre du concept que vous commercialisez. 

      Il est faux de vouloir vous définir seulement comme marketeur et communiquant (votre stratégie inclut forcément le référencement). Quand vous hurlez contre Google pour vous avoir sanctionné pour votre référencement borderline, vous criez en réalité votre incompétence en matière d'inbound marketing sur internet tel que vous le définissez vous même. C'est tout. 

      Vous pourrez reprocher quelque chose à Google lorsque vous reconnaîtrez que vous ne maîtrisiez pas un aspect fort de ce que vous vendez. Je comprends que vous ne le fassiez pas, car cela consiste directement à dire que vous avez vendu des prestations pour lesquels vous seriez totalement incompétent. 

      Personnellement, je fais de l'inbound marketing (comme tous les SEO en fait)... sans, toutefois, cette formulation pseudo technico-​scientifique. Si je ne maîtrisais pas un tant soit peu ce que je fais en SEO, je ne pourrai jamais me targuer de faire de l'inbound marketing sur internet. A la rigueur, je pourrais pratiquer une variante excluant le référencement. CQFD. 

      Jean Marc Bismuth
      Fondateur de la société TuVasPasNousLaFaire

  8. Merci Jean-​Marc pour ton commentaire qui a le mérite d'être clair et direct.

    Je vais en profiter pour à mon tour essaye d'expliciter ce point qui nous est reproché. 

    Oui le référencement, la presence dans les resultats de recherche de Goglr et autre et un élément clé d'une stratégie d'Inbound. Google représente entre 30 et 60 % du trafic de mes clients. C'est un élément clé mais ce n'est pas le coeur de la stratégie. 

    Pour moi le digital est un média. Et la chaîne de la valeur d'un media c'est :
    – produire du contenu,
    – editer du contenu (l'agréger, constituer une ligne éditoriale, etc.)
    – diffuser le contenu.
    Le coeur du métier c'est la ligne éditoriale définir ce que l'on va dire, où, avec quelle régularité, etc.

    Le SEO n'est qu'un mode de diffusion parmi d'autres, important, certe mais ne constitue aucunement 30% d'un projet. D'ailleurs, je ne m'en préoccupe pas outre mesure au delà :
    – de l'optimisation on-​site avec un CMS tel que WP,
    ‑une organisation des contenu par mots clés explicites,
    – un linking interne,
    – et une attention particulière portée sur le fait d'obtenir un lien quand je fais une tribune dans la presse ou sur un blog, que nous partageons une infographie... C'est d'ailleurs sur ce point que Vincent nous a demandé d'être plus modéré dans le nombre de liens (message reçu).

    Nous ne faisons pas des trucs plus techniques tels que les audits de profils de liens, les calculs de % tage de mots clés et autres facéties qui pour moi sont plus de la technique que de l'éditorial. En cela nous avons une conception différente du métier. Ce qui ne veut pas dire que l'un à tord et l'autre à raison. Laissons le client choisir de qu'il préfère. 

    A ce propos, je vous invite à lire un article que j'ai écrit sur ce qu'est le référencement pour moi :
    https://www.1min30.com/referencement/jouer-a-jeopardy-pour-bien-travailler-son-referencement-8184

    Qu'en pensez-​vous ? Suis je plus clair ?

    Bien cordialement et merci encore pour ton commentaire,

    Gabriel
    Fondateur de l'agnece d'Inbound marketing 1min30

    • Devnosite75 dit :

      Gabriel ;

      Je reprends la première ligne de l'entonnoir de l'inbound marketing. On y lit : 

      "Blog – Référecement – Réseaux sociaux"

      Pour le blog, c'est la visibilité de celui-​ci qui est prépondérante. On fera naître une visibilité intéressante par un travail SEO. Quant aux réseaux sociaux, un SEO poussera sa page (Facebook/​Twitter) avec quelques bons backlinks, afin qu'elle puisse devenir intéressante pour Google. 

      Ce que je dis donc, c'est que votre stratégie est complètement inopérante sur internet sans SEO. Dès lors, vous devriez vous qualifier d'emblée comme SEO et apprendre ses techniques pour peut-​être, un jour, les maîtriser. Sinon, selon moi, vous vendez du vent (ce n'est qu'un avis). 

      Je vais être franc, la définition du SEO actuelle est bien plus vaste que celle que vous avez donné plus haut. Vous parlez de technique et surtout de linking interne et externe et d'optimisation in/​on site. Or, nos outils ne sont utilisés que dans le cadre de stratégies longuement étudiées. Nous n'utilisons pas que l'inbound marketing. Nous pouvons aussi utiliser l'outbound marketing, le street marketing, le community management et toute autre forme de stratégies nous permettant de populariser un site. Le lien vient en dernier ressort pour augmenter le potentiel de nos actions. Ni plus, ni moins. 

      Pour moi, il y a supercherie lorsqu'on vend une stratégie qu'on ne maîtrise pas sur l'ensemble de ses facettes. Et, au final, lorsqu'on regarde le cas de votre site, le SEO était 100% de votre stratégie. C'est sa non-​maîtrise qui a mené Google à tuer toute votre visibilité sur internet à terme (puisque là vous faites un petit buzz). 

      Voila ce que je vous reproche personnellement. Enfin, je le dis afin que vous puissiez le comprendre et avancer sur un prochain site en tentant de vous former au SEO. 

      Ps : Désolé pour la signature. Je plaisantais. Je sais bien que Paul Bismuth était le nom en bois de Sarko. C'est moi qui lui ai vendu la puce. ;)

      Ps 2 : Il est bien normal qu'on ne se présente pas en tant que SEO. Normalement (pas pour tous), un SEO est camouflé dans la brume du web, jusqu'à ce qu'un jour il fasse une boulette et on déniche son véritable nom par recoupement. Le genre d'enquête que Marie-​Aude savoure...

  9. @Devnosite75 je me suis fait avoir par ta signature. Ce n'est pas Jean Marc Bismuth mais Paul Bismuth le pseudo de Sarko.

    Dommage pour une fois que quelqu'un faisait une vraie signature...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.