Typologie du spammeur

Le clavier endiablé
Outil de spam frénétique

Marie-Aude

J'ai fait de la compta, de la finance, du juridique, j'ai été chef de projet SAP, j'ai fait de la photo, des voyages. Depuis 2007, je fais avec amour des sites webs pour les utilisateurs, qui se référencent bien et je vous aide à acquérir du trafic pertinent.

Vous aimerez aussi...

22 réponses

  1. Lilia dit :

    Je viens de découvrir votre blog, c'est le premier article que je lis et je ne suis pas du tout déçue,
    j'aime beaucoup votre façon d'écrire assez imagée. 

    Pour en revenir à notre sujet, j’adhère tout à fait à votre point de vue et je trouve que c'est désolant de voir de soi-​disant "experts" SEO spammer d'une telle manière et ne pas comprendre qu'il faut avantager la qualité à la quantité. Bon, chacun sa technique me diront-​ils mais je ne pense pas qu'elle soit très effective.

  2. Li-An dit :

    C'est rigolo, il se prénomme Nicolas et aide ses frères de religion... Nicolas, c'est pas très musulman comme prénom. Au fait, comme du fais pour modifier les follow sur les liens ? À la main ?

    • Marie-Aude dit :

      C'est un converti :) il a d'autres identités, mais ce n'était pas le but de l'article.
      Oui, "à la main", en insérant le lien. Je crois que ça vient de TinyMceAdvanced ?

      • Li-An dit :

        Tu es dégagée de toute responsabilité dans ma remarque déplacée. Pff, à la main, c'est trop de boulot.

        • Marie-Aude dit :

          Enfin ça dépend si tu parles des liens dans l'article, ou des liens sur l'url des commentateurs ? Pour le nofollow sur l'url du commentateur, il y a LinkLove configuration, qui te permet de définir le nombre de commentaire nécessaire, et de blacklister des termes, des emails, des ip, des noms de domaines. Là ce que j'ai fait en manuel, c'est la modification rapide de 4 commentaires, c'est tout.

  3. Philippe dit :

    Il y a deux autres types de spammeurs, l'un plus répandu et l'autre beaucoup moins.

    Plus répandu : le camion-​benne. Ou mi-​kalachnikov et mi-archéologue.
    Il déboule de nulle part, ou de préférence d'une recherche de type « blog en dofollow ». Et c'est là qu'il décharge son camion-​benne. Pas juste deux ou trois détritus, non, toute la benne y passe. De préférence avec du texte aléatoire ou un copier-​coller quelconque (un texte de Dumas, par exemple, et qu'il s'agisse du père ou du fils n'a pas la moindre importance), mais toujours kilométrique. Des mètres, des kilomètres de texte avec pour bornes milliaires des liens bien spammy et plusieurs caractères exotiques (du japonais, du coréen ou du périgourdin) histoire de faire couleur locale. Heureusement, Akismet repère les camions-​benne à vue d'œil et les met illico dans sa boîte à spam.

    L'autre spammeur, c'est déjà un type plus subtil. Un apporteur de contenu.
    Il ne spamme pas tes commentaires, mais ta boîte mail. Il t'envoie une jolie bafouille en te proposant une collaboration. Plus précisément, il t'offre du texte. Du bon texte, a priori de qualité. Avec, en échange, l'obligation d'insérer un lien à lui. Lequel lien t'est payé : il t'offre, en plus, 50 € pour insérer son lien dans son texte que tu publieras sur ton blog. Avec du contenu parfaitement adapté à la thématique de ton blog ; par exemple l'actualité des voyagistes maghrébins sur le tien, ou une recension des initiatives LGBT sur le mien. Tu te dis chouette, mon blog est fort, mon blog est fort, mon blog est formidable. Tu jettes quand même un coup d'œil à l'un des exemples de textes qu'il a fourgués sur des blogs. Des blogs ou sites a priori respectables. Par exemple celui d'un club de foot allemand bien connu. Tu lis, ça semble tenir la route. Mais comme tu as une bonne expérience de la navigation en milieu sélacien, tu cherches la dent de requin. Et tu en trouves au moins deux. La première, fastoche, c'est un lien subreptice, là, entre une virgule et une parenthèse, un lien qui pointe vers un site pas très franc du collier. Ça peut être du prono ou du proker, du srado ou du mraso, du rréférenço ou du srot. L'autre dent de squale, c'est ton expérience rédactionnelle qui te permet de la dénicher. Tu trouve que le « papier » de référence est plutôt bien écrit, avec une bonne orthographe, mais qu'il manque d'homogénéité. Et tu te dis qu'il doit y avoir copier-​coller sous roche. Tu gougueulise une phrase, et pan ! La même phrase apparaît et chez ce qui semble être la source d'origine (un canard bien connu, lequel a peut-​être démarqué une dépêche d'agence) et chez ce qui semble être une liste de « produits dérivés » du même texte et de plusieurs autres. Tu gougueulise une autre phrase ou expression sui generis, et pan ! Même chose, avec un autre texte source et les mêmes dériveurs.

    Je pourrai te filer les coordonnées d'un ou plusieurs sites de ce genre – en privé, histoire de ne pas donner de trafic supplémentaire à ce trafiquant.

    Quant à TinyMCE Advanced, je ne vois pas ce qu'il vient faire là-​dedans. Il me semble que WordPress dispose déjà en natif d'un bouton permettant d'ajouter une balise title à un lien, non ?

    • Marie-Aude dit :

      Le camion-​benne est un utilisateur de spin amélioré :) ceux là je ne les vois même pas, antispam Bee les bloques pour moi, comme Akismet.
      Le camion-​benne plagieur est totalement con... Et ceux qui publient des textes qu'ils n'ont pas rédigés eux-​même méritent les foudres de Google !! 

      Pour le lien, c'est pas le title, c'est la modification individualisé de l'attribut no-follow

      • Philippe dit :

        "Et ceux qui publient des textes qu’ils n’ont pas rédigés eux-​même méritent les foudres de Google !"

        –> Si, le type est bien l'auteur de l'article, qui dans l'ensemble est pas mal. Mais il n'hésite pas à s'aider d'autres sources. Au mieux en picorant quelques phrases ou courts paragraphes de-​ci de-​là, au pire en reproduisant aussi la structure du ou des articles dont il s'est inspiré.

        Donc, contrairement au camion-​benne, ce n'est pas du spin. Mais vu le type de liens à insérer, c'est typiquement le genre de truc à éviter. À moins d'insérer ces liens-​là (donc comme articles et non pas comme commentaires) en nofollow. Mieux vaut quand même éviter, amha. Et, surtout, ne *jamais* donner de droits de publication spécifiques à un intermédiaire de ce genre-là.

        Pour blacklister des termes, la configuration par défaut de WordPress te permet de le faire sans plugin (réglages > discussion). Idem pour les IP et adresses email. Chez moi, tout ce qui contient mort*gage, ben*efit, lo*an, cre*dit, etc., va directement à la poubelle.

    • Li-An dit :

      J'en ai eu une comme ça il n'y a pas longtemps qui était "étudiante" et qui proposait des articles avec des "liens profonds" – ou un truc aussi cochon.

  4. Li-An dit :

    Je vais jeter un coup d'oeil sur Linklove – c'est de ça que je parlais.

  5. Niko dit :

    J'ai ri (oui commentaire inutile, je ne mets donc pas de lien)

  6. Yann dit :

    Bonsoir Marie-​Aude,

    Cet article m'aura permis de mieux comprendre pourquoi certains de mes commentaires ici n'étaient pas acceptés, ou pas liés.
    Je m'applique à fournir un com' de qualité (la preuve en est j'ai créé un blog pour mettre en avant les participations vraiment qualitatives), mais comme Le Juge, je suis souvent classifié d'office dans les spams.

    Il y a un type de spammeur qui fait défaut dans cette liste, je pense aux fichiers qui circulent sur le web, ces genres de listes de blog DoFollow et autres, pour les amateurs de logiciels "click and sulfate ze oueb". Au départ je me demandais pourquoi je recevais des vagues de spam Xrummer sur certains de mes blogs (plusieurs centaines de spamco par jour et par site) et puis j'ai pensé que mes URL devaient figurer sur une de ces listes, avec une nette préférence pour les débutants (certains des messages que j'ai sont vides, ou extrêmement bourrins , ou extrêmement mal configurés avec la même IP pour 15 soumissions à la suite, etc) Donc c'est plus que le kalashnikov, c'est plutôt le pousseur de bouton qui essaie de faire ses armes...

    • Marie-Aude dit :

      Tu dois effectivement avoir le même problème que Le Juge... je ne me souviens pas de t'avoir modéré ici, en revanche c'est vrai que je regarde très très rarement ma liste de spams :) En tout cas là c'est passé. 

      Ces listes de blogs sont pénibles. Quand Lumière de Lune avait été mis dessus, j'avais reçu un tsunami, je m'étais d'ailleurs un peu fâchée avec l'auteur de l'une d'entre elles. Le "Kalachnikovateur" s'aventure effectivement dans la réalité virtuelle, avec les XRumer et autres. D'ailleurs j'en ai un ici, qui a commencé hier soir, pendant que j'écrivais cet article, et qui en est déjà à 28 spams bloqués !

  7. cristophe dit :

    Superbe article ! Comment ai-​je fait avant pour vivre sans connaître votre blog ? Vous voilà dans mes favoris pour l'éternité !

  8. Eschylle dit :

    Chat (siamois de surcroît), je lis assez régulièrement vos articles. En effet, n'ayant pas eu jusqu'à présent les moyens de m'offrir un créateur de site, je construis de mes pattes mon site et ceux de mon deux-​pattes (heu oui, avant celui-​ci, j'ai lu l'article sur le coût d'un site WordPress). La technique, je l'apprends au fur et à mesure et au hasard de mes lectures et échanges (c'est ainsi que j'ai découvert récemment pinterest, au moment où cela pouvait avoir un sens de l'utiliser) avec des deux-​pattes de qualité.

    Ce qui m'a décidé à poster ce commentaire est la publication du précédent, de "cristophe from blog non influent". Il m'a fait éclater de rire (ce qui, pour un chat, peut être dangereux, rire étant le propre du deux-pattes !) .
    C'est une superbe illustration de l'article :
    La faute d'orthographe dans le prénom, déjà ;
    le commentaire lui-​même (légèrement dithyrambique) ;
    le nom du blog (en soi)("blog non influent") ;
    et surtout l'url composée d'un numéro.

    Avant cela, je m'inquiétais presque : étant un personnage et non un deux-​pattes, je pourrais tout à fait être assimilé à un spam... alors que je suis une œuvre en construction (je préfère ne pas glisser ici de lien, vers l'article "Personnage, le jeu du « je »" qui explicite mon action, pour éviter toute ambigüité).
    J'ai apprécié ces différents portraits, cette typologie du spammeur. Si j'étais un spam, j'aimerais être le doux rêveur... sauf que, même si je joue avec, je n'ai pas encore bien compris l'emploi des mots-clés.

    Belle continuation au pays du sable et de l'eau...

  9. karaziel dit :

    Article très intéressant, depuis que j'ai mis mon blog en ligne, j'ai eu pas mal de Spammeurs et j'ai reconnu dans tes descriptions certains types notamment "La kalachnikov" et "Le doux rêveur” et j’ai eu aussi une personne, qui avait un petit quelque chose de ”la blonde” mais sans le prénom féminin. En tout cas ça m’a fait rire les différents profiles.

    Sinon, je voulais te poser une question tu utilises un plug-​in pour gérer tes commentaires, car tu mets que tu valides 5 commentaires pour valider définitivement la personne sur ton site. Sur Worpdress, je n’ai pas trouvé un réglage permettant de monté de 1 à plus de validation…

    • Marie-Aude dit :

      Oui deux plugins : KeywordLuv (qui n'est plus recommandé maintenant, sauf à modérer de très près les commentaires comme je le fais ici) et LinkLove. En fait ce n'est pas la personne que je valide définitivement, au contraire les commentaires ne sont pas modérés a priori, mais au bon de cinq commentaires validés, son lien est en dofollow. 

  10. Rama dit :

    Bonjour, et merci pour votre super blog. 

    Il y a 3 jours justement j’ai reçu un contact d’un « experts » En référencement qui me proposez pour 1200€ du référencement. Et comment ? avec la technique que vous décrivez ! 

    Je lui est dis que je pense pensais pas que ce style marcherait, car moi-​même je je supprime les commentaires de ce style, et la il me dis : Ben, si vous en supprimer quotidiennement, cela veut tout simplement dire que ça marche n’est-ce pas ? 

    Bien évidemment, je lui ai gentiment demandé d’arrêter……… avec une petite blacklist sympa.

  11. Lyn dit :

    Et maintenant avec la qualité des liens à surveiller : le spammeur qui pourrit ses concurrents ? :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.