Le chantage des delinkeurs, et pourquoi je demande de payer pour retirer des liens

Tony Curtis et Burt Lancaster dans "Le Grand Chantage"
Le grand chantage de l'agence à l'éditeur

Marie-Aude

J'ai fait de la compta, de la finance, du juridique, j'ai été chef de projet SAP, j'ai fait de la photo, des voyages. Depuis 2007, je fais avec amour des sites webs pour les utilisateurs, qui se référencent bien et je vous aide à acquérir du trafic pertinent.

Vous aimerez aussi...

11 réponses

  1. Arnaud dit :

    Moi je pars du principe que le propriétaire du site (donc toi dans ton article pour l'exemple) est en droit de faire ce qu'il veut et donc refuser c'est tout. Ton site t'appartient donc tu le gères comme tu le veux...

    Par contre même si c'est pas trop le sujet ici mais y'a des mails maintenant de nseo qui demandent de l'argent et menacent en contre partie d'envoyer 20.000 BL en masse... j'ai l'impression que ça va se généraliser ce genre de chose.

    • Marie-Aude dit :

      Tu parles du noob indien qui a fait un mailing en anglais "this is an extortion" ? ça m'a bien fait rire, ce truc !
      En plus, les 20.000 BL en masse, j'y ai eu droit il y a quelques temps... sur un site installé, ça fait rien du tout.

      • Arnaud dit :

        Ah oui voilà on parle du même alors : j'avais vu que sa liste de 20.000 BL venait de là cdn.webgnomes.org/wp-content/uploads/2014/08/20000-XRumer-Forum-Profile-Backlinks-Dofollow. txt pour son site negativeseo.cn. pn.

        Moi j'y ai pas eu le droit, je me demandais quel impacte ça pouvait avoir mais ça doit être vite grillé par Google en plus j'imagine.

        • Marie-Aude dit :

          Bah ça dépend un peu pour l'impact, nouveau site, site ancien. En plus là il montrait ce qu'il pouvait faire, mais si j'ai bien suivi l'histoire, les mecs n'ont même pas vu

  2. comment grandir dit :

    Je vais utiliser xrumer pour construire 20.000 backlink tous visibles et vérifiés
    envoyer autant d'URL que vous souhaitez et un nombre illimité de mots-clés
    les backlinks sont affichés sur les pages de profil de trois à quatre mille sites différents , le montant pourrait varier légèrement d'un ordre à un autre

  3. Nicolas Augé dit :

    Mon dieu !

    Dans une situation un peu différente, cela me fait penser à un mail que j'avais reçu qui avait engendré également un article au sein de mon blog. Voici le lien vers l'article pour info : http://www.nicolasauge.com/penalite-pingouin-menaces/

    Globalement, j'ai l'impression qu'il y a très peu d'agences qui maitrisent la sortie de pénalité. C'est plutôt un nouveau marché où ces dites agences se sont engouffrées pour augmenter le CA, non ?

    D'ailleurs, perso si j'avais une demande de presta je redirigerais la personne vers une agence de confiance car premièrement, ça me gonflerai et deuxièmement, je doute que ce soit rentable pour moi ! ;-)

    Bref, je crois que dans tous les domaines, dans tous les métiers, dans toutes les choses où il y a des relations humaines cela se passerait toujours mieux en évitant de prendre son interlocuteur pour un con.

    • Marie-Aude dit :

      :D Notre ami Seolius qui refait surface.... Remarque c'est vrai qu'il doit bien s'y connaître en liens et en contenus de faible qualité. 

      Je pense qu'il y a des agences qui bossent sérieusement, même si leurs "menaces" m'énervent, la démarche d'Orénoque est bien expliqué, je discute souvent avec Sylvain d'Axe-Net qui bosse bien aussi sur le domaine. Mais c'est clair que c'est :

      1. gonflant
      2. pas super valorisant
      3. et le ballon d'oxygène pour les agences qui n'arrivent plus à vendre des mauvais liens...
  4. Jérôme dit :

    J'avoue que c'est gonflant à force ce genre de demandes.... 

    Mais la "stupidité" ne s’arrête pas là, il y a un parallèle avec les news diffusées sur certains blogs "SEO" qui parlent régulièrement de la mort des Annuaires, CP et autres sources de liens. Tu peux être sur que dans les 48h après tu as des demandes de suppressions... 

    Des boulets...

  5. Bonjour Marie-​Aude, (nos réponses se sont croisées entre G+ et ici)

    Merci pour le lien vers notre article c'est très apprécié. Et merci de votre demande d'avis et de complément.

    Concernant notre étude de cas, les demandes de suppression ont été envoyées vers des sites dont les webmestres ne peuvent se vexer, tenus par des escrocs demandant des rançons. Les liens factices avaient été construits par une agence ayant fait des centaines d'inscription sur des répertoires plus que médiocres, même les répertoires étaient faux.

    La vexation est un bon concept, nous avons commencé à recevoir ce genre de demande au printemps dernier, des modèles de courriels non personnalisés qui ne prennent pas le temps de juger de la qualité et de la pertinence du lien et c'est vrai que c'est vexant :). Agir en étant véxé implique cependant une altération du jugement et une tendance à conerver le lien, mordicus. "Non il est bon ton lien."

    Je pense que c'est bon de voir les deux côtés de la médaille pour discerner précisément qui travaille correctement ou pas.

    On s'entend qu'enlever un lien sur lumièredelune, ça ne me semble pas particulièrement pertinent. On va donc avoir tendance, si on fait bien la job, à envoyer des demandes à des sites pourris, pour dire : Regarde Google, je demande, il m'écoute pas, il me font payer.
    Le courriel devient alors assez limité en termes de contenu sauf exception.

    En d'autres termes, tout bon site ne devrait pas recevoir de demandes, sauf si on a un lien (véritable, un lien humain, partenariat ou autre) avec lui et que le lien (hyper) ne rentre pas dans les directives.

    C'est pour cela que c'est vexant, et qu'on juge ce travail de bourrin, je comprends bien ce point de vue, l'autre côté de la médaille c'est la production d'une argumentation de qualité et d'un travail d'investigation de qualité, pour convaincre le réviseur et faire de la pénalité manuelle, un passé glorieux.

    Mais de cela vous n'entendrez jamais parler dans vos boites électroniques, d'ailleurs, dans le cadre d'un travail de sortie de pénalité, les demandes de suppression ne recouvrent qu'une petite partie des projets.

    La question : est-​on capable de faire supprimer des liens sur des sites ultra médiocre ou médiocre ?
    à mon avis rarement.

    Est-​on capable de supprimer des liens en provenance de bons sites ?
    La réponse est une question : Est-​ce nécessaire et qui fait ça ?

    Que se passe-​t-​il quand on est dans l'entre d'eux ?
    On tente une approche personnalisée d'un côté, on fait payer le fruit de son travail de l'autre, peut-​être bien.

    Votre PS est faux ^^

    c'est la première assertion qui est bonne (si tout vos sites sont comme celui-​là), la deuxième j'en ai aucune espèce d'idées mais il est parfaitement probable que l'analyse de vos sites n'ait pas passé notre filtre de médiocrité et soient sortis de nos documents de travail, dès la première phase du projet.

    Ainsi les "demandes de paiement", on attend que ça finalement : être redirigé vers une page chargeant pour la suppression de lien par exemple, C'est autant d'eau au moulin à apporter pour prouver que l'on a travaillé.

    Finalement je me pose même la question de savoir si c'est nécessaire d'avoir réussi à faire supprimer des liens ; le travail d'investigation, le travail de correction de la politque de marketing web et le désaveux des liens ne peuvent-​ils pas suffire ? J'ai tendance à penser que oui.

    Au plaisir

    • Marie-Aude dit :

      C'est moi qui vous remercie pour cette longue réponse, encore plus longue ici que sur G+. 

      En ce qui vous concerne vous et votre agence, votre mode de fonctionnement est maintenant parfaitement clair pour moi, je dirais que je ferais exactement la même chose que vous. 

      Ce qui n'était pas mis en évidence – en tout cas pour moi – dans l'article, c'est ce travail de filtrage et d'analyse réelle des liens au préalable. 

      Sur le fond, ce qui ressort surtout de votre article, c'est l'aspect punitif de la pénalisation manuelle : Google veut s'assurer que la personne a bien compris le message et ne recommencera pas. Le retrait des liens, que Google peut invalider lui même, est finalement secondaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.