Which english do you speak ? Le référencement d’un site en plusieurs langues

Marie-Aude

J'ai fait de la compta, de la finance, du juridique, j'ai été chef de projet SAP, j'ai fait de la photo, des voyages. Depuis 2007, je fais avec amour des sites webs pour les utilisateurs, qui se référencent bien et je vous aide à acquérir du trafic pertinent.

Vous aimerez aussi...

14 réponses

  1. Marie-Aude dit :

    Merci :)

    Si on peut se le permettre il faut toujours travailler avec une personne dont la langue cible est la langue maternelle, ou qui est réellement bilingue.
    Les solutions de traduction automatique ne peuvent être qu’un pis aller pour des parties non stratégiques d’un site.

  2. Luxe campagne dit :

    Superbe article, merci !

    J’aime beaucoup les détails donnés sur les termes anglais américains ou uk, bravo.

  3. j-mi dit :

    Bonjour marie-aude

    Merci pour ton artcile, je le trouve enrichissant sur le point de vue référencement.

    Merci du petit truc pour l’ international english pidgin, j’avais pas songé a ça .

  4. Marie-Aude dit :

    De rien :)

    En fait l’international pidgin c’est parfois un sacré boulot, d’arriver à optimiser une page pour différentes expressions, sans choquer le “english native”

  5. Ersan dit :

    Bonjour, et merci pour cet article. Une question: Avoir un site en plusieurs langues augmente-t-il le traffic que ce site peut avoir?

  6. Marie-Aude dit :

    Bonjour,

    avoir un site en plusieurs langues, bien référencé dans chaque langue, augmente bien sûr le trafic. En revanche, avoir un site en anglais mais apparaissant sur la cinquantième page de Google, n’augmentera pas votre trafic (à moins que vous obteniez du trafic d’autres sources).

  7. Bonjour,

    Un très bon article qui montre bien que la stratégie SEO multilingue est compliquée.

    Pour ma part, je préfère acheter les extensions locales pour chaque site même si, comme vous l’avez précisé, cela coûte cher. Mais je crois dur comme fer, qu’au niveau SEO c’est mieux que les sous-domaines ou les répertoires. De plus, d’après mes analyses les visiteurs qui arrivent sur http://www.site.it se sentent plus en confiance que s’ils arrivent sur http://www.site.com/it ou it.site.com Peut-être en Europe Occidentale nous faisons plus de confiance aux sites hébergés en Europe Occidentales mais les visiteurs de la version russe d’un site que je gère ne font pas du tout confiance à http://www.site.com/ru ou ru.site.com (pour être honnête, rien que .com les dérangent) En revanche ils achètent les yeux fermés sur http://www.site.ru Brèf, il faut aussi prendre en compte le comportement des clients par rapport aux noms de domaines.

  8. Marie-Aude dit :

    Vous avez tout à fait raison.
    Tout dépend “aussi” de ces habitudes locales, et du service ou du produit proposé.

  9. Gitstack dit :

    Bonsoir,

    C’est clair que référencer un site multilingue, ce n’est pas simple et il faut penser à tout dès le début. C’est un peu la même chose pour référencer un site en anglais, ce n’est pas vraiment pas pareil que pour un site français (bien plus dur).

    Auriez-vous des conseils d’ailleurs pour référencer un site en anglais ?

  10. Marie-Aude dit :

    Bonjour

    – avoir un (petit) budget pour la publication des liens sur les sites, rarement gratuits
    – travailler beaucoup plus sur les digg, réseaux sociaux
    – identifier des blogs influents dans la thématique, faire des commentaires utiles
    – éventuellement, si c’est une tâche qui revient souvent, développer son propre réseau de blogs

  11. Gitstack dit :

    Bonsoir Marie-Aude,

    Merci pour votre réponse.
    Créer un réseau de blogs est souvent une bonne solution et c’est finalement plus simple. Malheureusement, c’est beaucoup trop de travail comparé à des inscriptions dans des annuaires. Quoi que, finalement, peut être pas…

    Sinon, trouver des blogs influents dans la même thématique : oui mais j’ai l’impression que les blogs anglais connaissent beaucoup moins le dofollow :-(.

    Bonne soirée,

  12. Marie-Aude dit :

    Tout dépend de votre besoin… pour référencer “un seul” site, un réseau de blog ne suffit pas. Pour en référencer à terme une dizaine, ça peut valoir le coup, mais ça ne suffira pas.

    Il faut aussi utiliser les échanges de liens, toutes les possibilités du référencement.

  13. Gitstack dit :

    Bonjour,

    Merci pour ces réponses. Je tâcherai d’y penser pour travailler mes sites anglais.

  14. french Gourmet food dit :

    Je viens de me lancer dans le référencement de mon site en anglais. Merci pour ton article très utile, mais il est vrai que la tâche n’a pas l’air simple du tout…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *