On m'a demandé de supprimer un tag de mon site

Nettoyage en Cours
Nettoyer ses traces sur internet, pas si simple

Marie-Aude

J'ai fait de la compta, de la finance, du juridique, j'ai été chef de projet SAP, j'ai fait de la photo, des voyages. Depuis 2007, je fais avec amour des sites webs pour les utilisateurs, qui se référencent bien et je vous aide à acquérir du trafic pertinent.

Vous aimerez aussi...

20 réponses

  1. Sam dit :

    Le côté vraiment comique de l'histoire est quand on voit le lien en première position sur "Johan Tavard" ... Soymalau ne prend pas de pincettes lui en plus... :)

  2. Yann dit :

    A force, rédiger un billet de blog sur le genre de personnes citées dans l'article, ça va un peu devenir le marronnier all-​stars... Ca marche à tous les coups, ça ramène du monde, ça fait vendre du pop-​corn, ça alimente les commentaires, c'est le moment de détente quoi... Ce qu'il ne faut pas perdre de vue, c'est que la blogueuse à l'origine du buzz sur "un avis personnel qui a entraîné une sanction" n'a pas voulu d'avocat... Nous ne sommes qu'aux débuts de l'ère de la e‑reputation, donc ces cas de figure font de l'audience, mais dans quelques années l'internet marchand et bien (po)lissé ne se souviendra plus de ces règlements de compte à OK computer-corral.

  3. Jo dit :

    Voici ce que j'ai envoyé à Marie-​Aude, je pense être dans mon bon droit :

    Bonjour,

    Je ne vous donne pas l'autorisation d'utiliser mon nom en tag sur votre site, je demande la suppression d'un tag, je ne vois pas en quoi la liberté d'expression est donc mise en jeu. J'ai été très courtois et polis lors de ma demande, j'aurais pu comme vous me l'indiquez faire une demande auprès de Google pour faire enlever cette page, hors je n'en vois pas l'intérêt puisque il s'agit d'un tag et rien d'autre.

    Je ne souhaite pas être taggé sur votre site, souhaiteriez-​vous que je vous tag sur mon site sans votre autorisation ?

    Cordialement,
    Johan

    • Marie-Aude dit :

      Je met donc en public ma réponse : 

      Très honnêtement, tant que les contenus liés à ce tag restent dans les limites de la loi (donc pas de diffamation, d’intention de nuire ou d’injure publique) vous pouvez faire ce que vous voulez. 

      Je suis désolée que vous me refusiez l’autorisation d’utiliser votre nom, mais étant donné que votre nom est publiquement associé à vos activités professionnelles, notamment via votre page LinkedIn et votre Compte G+, je crois que je n’ai pas besoin de cette autorisation. 

      Néanmoins, si vous pouvez trouver un article de la loi marocaine, à laquelle je suis soumise, je m’empresserais d’obtempérer.

      • Patrice dit :

        He oui, cette loi Européenne va très certainement pousser bon nombre de webmasters a faire héberger leurs sites à Hong Kong ou je ne sait ou, mais surement pas en Europe du coup...

        • Marie-Aude dit :

          Ça n'y changerait rien. L'hébergement n'est pas déterminant dans le rattachement judiciaire, d'une part, et d'autre part, Google réagit en fonction de la personne qui demande le droit à l'oubli. Si la page demandée relève du droit à l'oublie et concerne une personne européenne, elle sera supprimée des résultats. Donc la vraie question, c'est le périmètre du droit à l'oubli. C'est une question grave en fait : car "avant" les journaux papiers étaient archivés. Aujourd'hui, si tu effaces ce qui est publié par les pure players, tu réécris l'histoire.

      • Patrice dit :

        Ha oui en effet, je n'avais pas vu ça sous cet angle, je suis encore trop naïf !!!!

  4. cristophe dit :

    @Johan Tavard : À l'instar de COGEMA qui s'est rebaptisée AREVA pour tenter de gommer sa mauvaise image, je suggère que vous changiez de nom. Pourquoi pas Benoît Colibri ? Ou Ange Fleurdeschamps ?

  5. Pierre dit :

    Comme le dit bien Yann ce sujet devient, à force, un marronnier éditorial. :D

    Johan, il ne faut pas oublier de tourner son clavier sept fois dans sa bouche avant de cliquer sur "Envoyer".
    Peux-​être que cela fera réfléchir d'autre vendeur de rêve à l'avenir.

    Le nettoyage de sa e‑reputation à de beaux jours devant lui ! ;-)

    Pierre

  6. Arnaud dit :

    Droit à l'information ... VS Droit à l'oubli : Délais etc ...
    regadez donc méthode Baillon ...
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Poursuite_strat%C3%A9gique_contre_la_mobilisation_publique

  7. Otir dit :

    Comme tout cela est intéressant ! et comment attirer l'attention sur soi en demandant (tout à fait courtoisement) que l'on ne parle pas de soi...

    J'ai l'impression toutefois que cette loi va renforcer l'illusion psychique chez beaucoup de monde qui ne va jamais comprendre que si l'on ne veut pas être trouvé en ligne, le seul moyen c'est de ne rien publier en ligne, et que si l'on ne veut pas que son nom soit associé à des activités que l'on préfèrerait ne pas être connues du public un jour ou l'autre, le meilleur moyen est encore de ne pas se livrer à ces activités en premier lieu.

    Je n'avais jamais entendu parler de cette personne ni de cette affaire, mais maintenant que j'y suis, je vais cliquer sur tous ces liens là et qui sait, en apprendre de belles ?

  8. Angélique Niel dit :

    Quoi de plus suspect et intéressant qu'une personne qui demande à Google d'effacer des liens des ses résultats.
    D'une, cela attire encore plus l'attention. Deux, Google peut "oublier", des choses, internet lui ne le fait pas.

  9. Anne Honi Mouse dit :

    Je me rappelle un vieux blog de voyage avec l'achat d'une Montre Rolex a 30 euros a Bangkok... Donc il n'a pas rater sa vie comme dirait Nicolas. Sauf que sa montre est fausse ... ( source : https://mobile.twitter.com/kwyxz/status/97016603413196801

  10. Jo dit :

    Anne, des vieux trucs d'il y a 10 ans ne sont pas très pertinents aujourd'hui...

  11. Juste au passage, le "Certains résultats peuvent avoir été supprimés conformément à la loi européenne sur la protection des données" s'ajoute en bas de tous les résultats des requêtes identifiées comme étant une personne, ça ne signifie pas du tout que les personnes en questions ont demandé une suppression. Tout le monde se fait berner. :)

    • Marie-Aude dit :

      Merci pour la précision, effectivement je me suis fait berner. D'autant plus que cette mention ne s'affiche pas quand on se cherche soi même. 

      Néanmoins, de cette façon ou d'une autre, il y a eu des demandes de suppression de contenu (#ArticleSuivant)

  12. Jo dit :

    En effet je viens de voir le message de Google "peuvent avoir été", en gros, ils peuvent comme ils peuvent ne pas l'avoir été.

  13. Richard SIMONET dit :

    Bonjour cher collègue blogueur,

    J'apprécie vraiment votre style d'écriture.

    Dussé-​je rajouter suite à votre article que ce Monsieur TAVARD a dû enlever tous ses portraits de "famille" sur ses différents supports web.

    Serait-​il subitement devenu un fantôme hantant le net dans le but d'une vengeance certaine ?

    L'histoire nous le dira peut-être.

    Bonne continuation.
    Richard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.