Rédiger pour le web... en français korrrek, non mé !

Faute de grammaire

Marie-Aude

J'ai fait de la compta, de la finance, du juridique, j'ai été chef de projet SAP, j'ai fait de la photo, des voyages. Depuis 2007, je fais avec amour des sites webs pour les utilisateurs, qui se référencent bien et je vous aide à acquérir du trafic pertinent.

Vous aimerez aussi...

15 réponses

  1. Cédric G. dit :

    Superbe article :)

    Je twitte ! (ah zut un néologisme anglicisé)

    PS : "tiret quadratin, qui sépare et dont l'entité..." (dond /​ dont) ;)

  2. Vincent P. dit :

    Excellent article.
    Cependant il faut s'attendre à ce que les lecteurs ne laisse rien passer niveau rédaction ! :p
    "Et sinon, on utiliser « remédier à »,[...]"

  3. Marie-Aude dit :

    :) corrigé, merci !!

    (ahem, les lecteurs laissent)

    Le mieux pour se relire est effectivement... de faire relire par un autre !

  4. Snoopscratchyscratch dit :

    Article intéressant mais il est de bon ton de nettoyer devant sa porte et de suivre les conseils que l'on donne, surtout lorsque le ton de l'article est mi-​virulent, mi-moqueur...

    Quelques exemples plutôt contradictoires :

    « Ranking » et « money site » sont deux éléments de jargon, qui peuvent facilement se traduire par « positionnement » et « vache à lait », et n’existent qu’à cause de tous ces jeunes webmestres incapables de retraduire les documentations qu’ils lisent en anglais »

    mailing : Publipostage
    google tools : outils google
    plugin : extension
    Stratégie de linking naturel

    "Prendre le temps de se relire": "Accessoirement, pour ganger du fric"

  5. bumper dit :

    "dont le blog bilingue m’a fournit cet exemple" : pas de "t" Marie-​Aude :o)

  6. Philippe dit :

    Typiquement le genre d'article qui n'atteint que très rarement sa cible, ladite cible le goûtant peu ou ne le lisant que d'un seul œil.

    Typiquement le genre d'article qui m'énerve, surtout quand le « tiret quadratin » y est « fournit » après les « tirets cadratins ». L'harmonisation graphique s'applique à tout rédacteur, jusques et y compris au Maroc. :-P

    Typiquement le genre d'article qui me hérisse le poil dans le mauvais sens. Je ne supporte pas ce terrorisme intellectuel qui refuse au français la flexibilité d'autres langues et leur facilité à construire des mots nouveaux ou des sens dérivés. Ces pisse-​froid qui refusent « solutionner » quand « solution » existe, et qui se refusent à « nominer » les candidats ayant reçu « nomination », sous prétexte que gnagnagna gnagnagna – eh bien ! ces terroristes de l'orthographe, de la grammaire, de la syntaxe, de l'orthotypographie, je ne suis pas sûr qu'ils fassent vraiment aimer la langue française.

    On est toujours moins bon correcteur de soi-​même que d'autrui. Cela devrait inciter à l'indulgence.
    Quant à morigéner des internautes dont l'orthographe constitue manifestement un handicap social, cela me semble relever d'un terrorisme intellectuel assez proche de la ségrégation.

    Philippe
    (Le verbe « adresser » dans le sens de « résoudre » ne serait-​il pas un bon vieil anglicisme de derrière les fagots ?;)

  7. Jérôme dit :

    @Philippe
    Tu as l'air bien remonté, mais je te suis dans ton argumentation. Il est vrai que tout cela ressemble à un terrorisme intellectuel. Il n'est pas nécessaire d'avoir un français irréprochable pour partager des idées et en débattre. De plus il est facile de d'être médisant face à des gens qui n'ont pas le même niveau de culture. Mais que dirait un académicien de notre français ? Il serait lui aussi heurté. 

    L'anglicisme, une façon parfois plus rapide de parler. Ce n'est pas parce que nous utilisons quelques mots en anglais que nous oublions notre chère langue française.

  8. Philippe dit :

    Précision importante : je ne suis nullement remonté contre Marie-​Aude elle-​même, dont j'apprécie beaucoup le blog, les articles, les compétences et même la tournure d'esprit.

    Ma diatribe, de portée plus générale, ne se voulait aucunement une charge ad hominem.

    Quant à nos braves académiciens, ces escargots de la lexicographie engoncés dans leur passéisme, je me garderai d'en faire un modèle à suivre. :-P

  9. Cristophe dit :

    Grâce à toi, j'ai corrigé un article en y mettant un espace insécable.
    Je les oublie tout le temps ces espaces insécables !

  10. Marie-Aude dit :

    @Philippe, heureusement que vous précisez que vous n'avez rien contre moi :) 

    Je suis assez surprise de la "passion" de certaines réactions.. suffisamment finalement pour que cela justifie un article plus complet que celui ci qui voulait surtout faire sourire. 

    @Snoopscratchyscratch ganger du fric est une citation (regardez le code source)

  11. Philippe dit :

    À propos d'espaces insécables, je me demande en fait s'il n'y aurait pas un bug de WordPress dans la gestion des légendes (captions) des images.

    J'ai beau m'évertuer à mettre une espace insécable (entité HTML) après le guillemet ouvrant et avant le guillemet fermant, le résultat n'en tient pas compte.

    Du moins ai-​je constaté ce bug avec le thème Mandigo que je viens d'abandonner et avec le thème Suffusion que j'utilise depuis quelques jours.

    Bref, je me demande si ce problème vient de WordPress, de l'extension TinyMCE Advanced ou des thèmes Mandigo et Suffusion.

  12. Marie-Aude dit :

    Les caractères autorisés /​ non autorisés sont un peu opaques dans WordPress. Les légende sont dans un champ où de mémoire tous les codes HTML sont filtrés (dans la bibliothèque des médias), il faudrait voir quelle est la fonction appelée par le short code. (Perso je n'utilise pas)

  13. rédaction web dit :

    Merci pour vos conseilles sur la redaction web...Les contenues est le coeur du blogs donc il faut bien faire attention dans la rédaction de celle- ci pour que ce soit trés attractif.

  14. Philippe dit :

    Merci, Marie-​Aude, d'avoir validé l'excellent commentaire ci-dessus.

    Je m'étonne que tu sois allée jusqu'à maintenir l'URL avec un intitulé pareil. Mais c'est vrai qu'une visite – aussi brève soit-​elle – sur le site de « rédaction web » déclenche illico une belle crise de rire. :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.