Empreintes et co-​occurrences négatives

Le dodo
L’oeil noir du Dodo te regarde quand tu rédiges mal…

Marie-Aude

J'ai fait de la compta, de la finance, du juridique, j'ai été chef de projet SAP, j'ai fait de la photo, des voyages. Depuis 2007, je fais avec amour des sites webs pour les utilisateurs, qui se référencent bien et je vous aide à acquérir du trafic pertinent.

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. Benjamin dit :

    Comme toujours, je "kiffe" (comme diraient les Djeunzs) ta plume ! Et plussoie sur de nombreux aspects, notamment sur la prolifération des CP de bases, mal-​écrits, de plus en plus sous-​traités à Mada.

    Le plus flagrant reste le nombre de superlatifs et d'épithètes utilisés pour "gonfler" le nombre de mots et qui n'apportent rien d'intéressant à la sémantique recherchée. La "synonymisation" foireuse est aussi le cancer du CP (j'ai beaucoup ri à la lecture du passage sur les charmants bambins).

    Je rajouterais cependant un petit critère, qui est la lisibilité. C'est implicite dans ton article, car si la plume est bonne, le lecteur va jusqu'au bout. Mais au delà de donner un contenu pertinent et bien écrit, il faut intéresser le lecteur pour le pousser à lire le texte jusqu'au bout. Savoir rajouter une pointe de sarcasme et de dérision comme tu sais le faire, y contribue drôlement !

    Amicalement,

    Benji

  2. Yoann dit :

    Bonjour,

    super article, merci.
    L'approche contenu et le niveau de "casse-​tête" sont aussi très différents selon le secteur et le niveau de concurrence. D'un côté oui l'algo Google est capable d'identifier beaucoup de choses, de l'autre on peut se demander pourquoi il est si indulgent avec certains acteurs...

    • Marie-Aude dit :

      C'est clair. Néanmoins, son indulgence a souvent une fin. Parfois j'ai l'impression que c'est le côté "globalement pourri" d'un secteur qui l'empêche de sanctionner. On va voir ce que donne la nouvelle version de l'algo...

  3. Li-An dit :

    Je comprends maintenant pourquoi on ne te voit plus ailleurs…

  4. DeepSEO dit :

    1 Mot = MERVEILLEUX !! Voila la magie du web...passé sur 1 Tweet, cliquer sur un lien et tomber sur un article tel que celui-​ci. La qualité a un prix (différent pour chacun je le conçois..), c'est une question intime et personnelle. Mais fort heureusement des gens comme vous existent et continueront d'exister ! La bouille servie en pâture pousser par du netlinking de goret ont encore de beaux jours devant eux, je ne pense pas que la mise à jour y fasse qque chose (au mieux monter le curseur d'un cran pour passer sous le radar), l'histoire se répète.... le nivellement à toujours été fait par le bas pour coller aux limites/​critères de l'algo. Mais il faut aussi s'en réjouir, c'est ce qui permet à des personnes qui choisissent de vrais rédacteurs de tirer leur épingle du jeu. Merci pour ce moment agréable, Amicale salutations, Jérôme.

  5. Yann dit :

    Bien le bonsoir Madame !
    J'avais lu ton article sur Waaaouh avec attention car je suis très sensibilisé au sujet depuis que je suis salarié d'une boîte qui fait du coupon en ligne depuis 2009. Ce billet est très juste mais je pense s'adresse à une cible qui n'est pas celle analysée ici. Les rédacteurs de sites de buzz, sites de niche MFA + affiliation et autres CP épinglés ici n'ont que faire des incohérences pointées du doigt. Je vais de ce pas expliquer sur Sitanim pourquoi. En tous cas pour Waaaouh je suis de ton avis : la ligne éditoriale très claire et qualitative va progressivement (re)faire de ce site une référence !

  6. Nantes Web an Naoned dit :

    Ayant référencé et intégrés près de 5000 articles pour le SEO (si si j'ai compté) j'ai développé une expérience rare dans ce domaine (depuis 2001).

    Cependant il y a plusieurs critères qui pour moi restent fondamentaux.

    Le premier peut paraître un peu fou, mais tout le monde n'aime pas les nouvelles façon d'écrire. Aujourd'hui on parle de contenu car le texte sera amené à "disparaître" Youtube devenant le deuxième moteur après Google...

    Donc le premier point reste le choix. Si on choisit l'écriture on reviens selon moi sur des fondamentaux à savoir le permission marketing.

    Au départ, le content marketing "ne sert" qu'à motiver les gens à s'inscrire sur une liste email pour être plus tard reprospecté pour des prestations réelles (peu font du volume pour faire des revenus publicitaires).

    Donc le contenu doit à la fois cibler et à la fois intéresser. Au départ soyons clair, c'était d'écrire du contenu tout court, et d'essayer ensuite de l'optimiser pour un mot clé.

    Aujourd'hui, soit 17 ans après, j'ai une stratégie complètement différente.

    Le but est d'être dans une ligne éditoriale (la mienne sur Nantes WEB est axée sur la Bretagne et donc les stratégies web locales un sujet qui me passionne). Ensuite il faut essayer de se positionner sur des mots clés de préférence premier sur chaque article sur une requête à 100 (ça me suffit). Le contenu à changé en longueur et plus richement décoré (avec un beau balisage html5 figure et figcaption par exemple pour les images). Mais si je n'ai pas la niake pour écrire, je n'écris pas.

    C'est pourquoi j'ai ma liste de sujets (qui s'apparente plus à des coups de gueule) qui mélange à la fois expertise et point de vue (le digital comme un outil et pas forcément un way of life). Ca correspond à ma clientèle qui utilise plus parce qu'elle a pas le choix que par adhésion...

    Donc la stratégie de marketing de contenu doit accroché parce que l'on est convaincu. On voit trop de contenu rédigé pour être rédigé... On en reviens aux fondamentaux. Les internautes veulent soit un information fiable, soit un point de vue. C'est ce qui est plébiscité et ce qui peut encore créé les "rares" liens naturels. Mais c'est ce qui fait "jaser" aussi sur les réseaux. Plus encore c'est ce qui créé l'adhésion. Et l'adhésion c'est la conversion. On ne travaille pas bénévolement, mais on peut être convaincu de ce que l'on fait... c'est je pense la clé de la rédaction.

    S'il n'y a pas d'âme, il n'y a pas de contenu. Le contenu qui remonte, il n'y a pas besoin de chercher longtemps pour comprendre, c'est le contenu qui ne "triche" pas, ou du moins pas complètement...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *