Crise de rire à 700 USD

Marie-Aude

J'ai fait de la compta, de la finance, du juridique, j'ai été chef de projet SAP, j'ai fait de la photo, des voyages. Depuis 2007, je fais avec amour des sites webs pour les utilisateurs, qui se référencent bien et je vous aide à acquérir du trafic pertinent.

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Laurent Bervas dit :

    C'est ce qui s'appelle "être habillé pour l'hiver" ?

  2. Marie-Aude dit :

    @obella, oui c'est toute l'ambiguïté entre une augmentation du lectorat d'un texte, et l'augmentation de trafic pour un site. C'est ce que j'avais déjà dit dans mon premier article, et que je répète au début, il faut savoir ce que l'on fait quand on utilise ces sites, et pourquoi. 

    Maintenant, ce qui me fait rire, et qui a justifié cet article, c'est la "justification" pour expliquer que cela ne détourne pas des lecteurs du site d'origine parce que Google détournerait le duplicate content. 

    @Isabelle, vous pourriez au moins développer certains arguments ici, je le ferai pour vous.
    Et puis à titre personnel, il y a une chose que je déteste, c'est quand on écorche les noms des gens, des sites ou des marques.

  3. obella dit :

    dans coZop on lit :
    "Du moment que lors d’une duplication un lien pointe vers la source, cette source est reconnue comme l’original. Google lui accorde plus de poids qu’à sa copie. Donc, lorsque vos contenus sont reproduits sur coZop, c’est coZop qui d’une certaine façon est pénalisé, pas vous. Vous ne risquez absolument rien.

    Notre travail à coZop est de vous faire gagner des lecteurs, pas de vous en prendre. Nous espérons les attirer grâce à nos fonctions de lecture coopérative. Peut-​être qu’ainsi ils découvriront vos articles et les liront. Nos comptabilisons vos statistiques et même vous attribuons éventuellement des revenus."

    il a tord de dire "c'est coZop qui sera penalisé" car si tu postes le contenu d'une page de ton site dans coZop, coZop modifie le titre et la description de la page, son contenu est modifiée legerement par le lien retour vers la source peut être, modifié aussi legerement par coZop.

  4. Isabelle Crouzet dit :

    Merci pour votre article intéressant et techniquement juste. J'y réponds pour coZop sur notre blog : .

  5. Screu dit :

    Merci encore une fois Marie-Aude,
    Tout WRI est avec toi !

    4,5 centimes ... c'est presque une petit bonbon ... c'est déjà ça !

  6. fran6 dit :

    merci pour cet article Marie-​Aude, heureux de voir qu'un débat est lancé, espérons que tes arguments ‑légitimes- ne tomberont pas dans l'oreille d'un sourd et feront avancer les choses ...

    Ah bé raté je viens de lire la réponse, ça noie méchamment le poisson, un joli discours marketing bien policé tendance Abbé Pierre "on est la pour aider les gens", complétement à côté de la plaque... ils la jouent fine en résumant ton intervention à un "discours technique" bien secondaire par rapport à leur vision humaniste et philosophique (difficile de retenir un lol)

    Non mais franchement, avoir un "espace de jeu et d’expérimentation" n'autorise pas à faire n'importe koi, une petite remarque au passage : comment ne leur est-​il pas venu à l'idée de faire la vérification du propriétaire d'un site AVANT qu'il soit intégré ? ça résulte forcèment d'un choix (bien douteux selon moi)

  7. Marie-Aude dit :

    Merci à vous deux :)
    @screu, moi je suis fan de "Pierrots Gourmands"

    @Fran6, oui ça noie le poisson. Il est difficile de faire autrement, et, amha c'est le modèle de base qui n'est pas bon. Dans l'article suivant, la philosophie de coZop j'ai jetté quelques idées de ce que devrait être un bon aggrégateur de contenu, qui serve à la fois les auteurs sans desservir les sites. C'est un peu du yakafokon, en même temps si coZop veut expérimenter, libre à eux. 

    Quant à la vérification du site avant l'intégration, je crois effectivement que Paperblog n'en avait pas d'autre que l'email. Mais ça serait un plus.

  8. Sucrepop dit :

    Bonjour

    je viens de m'apercevoir qu'au moins un de mes articles est dans ce fameux Cozop. Outre le fait que je ne m'y suis pas inscrit comme auteur et que donc je ne devrais pas me retrouver sur ce site, il est clairement indiqué sur ma page d'accueil que textes et musiques sont sous licence Creative commons by Nc-sa.
    Si je ne m'abuse, le côté commercial de Cozop n'est pas à démontrer, puisqu'il prétendent même renumérer les auteurs via lapub. Donc, pour ma part ils ont en infraction totale avec la license que j'ai choisi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *