Achetez vos noms de domaines vous même !

Marie-Aude

J'ai fait de la compta, de la finance, du juridique, j'ai été chef de projet SAP, j'ai fait de la photo, des voyages. Depuis 2007, je fais avec amour des sites webs pour les utilisateurs, qui se référencent bien et je vous aide à acquérir du trafic pertinent.

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Sylvain dit :

    Vu que je viens de twitter ton article, je mets tout de même une précision en commentaire. Pour notre part, nous mettons les noms de domaines au nom de nos clients. La manip n’est quand même pas très compliquée. Une créa d’identifiant au nom du client, et hop !

    En revanche, nous mettons toujours un mail AxeNet, et oui, les clients sont tête en l’air, ils oublient de renouveler, pas nous :-)

  2. Gwaradenn dit :

    Je plussoie, il faut toujours garder la main sur son site et avoir des sauvegarde (fichiers, base de données), cela évitera bien des ennuis.

  3. Marie-Aude dit :

    @Sylvain, on est bien d’accord. Certains hébergeurs permettent d’avoir deux mails différents (registrant et contact technique, là c’est génial), sinon ce que je fais, c’est que je me créé un mail sur le nom de domaine de mon client : je reçois les infos, mais il peut récupérer si il souhaite.

    Bon ça m’est aussi arrivé d’enregistrer à mon nom des ndd, je n’aime pas… et dans ce cas je fais un papier écrit, signé tamponné pour le client.

    @Gwaradenn, pour les sauvegardes, je ne “peux pas” imaginer certains de mes clients s’en occupant :)

  4. Morgan dit :

    Un prestataire sérieux et honnête propose la solution de Sylvain, et c’est tout de même plus simple pour le client, en restant transparent et sans trop de souci.
    Car si le client vient nous voir c’est aussi parce qu’il ne veut pas se soucier de tout ce bazar :)

  5. Pierre dit :

    Tout à fait d’accord avec Sylvain et Morgan. Habitués à démêler des situations de noms de domaine aussi complexes que variés, nous gardons la confiance de nos clients pour gérer l’ensemble de ces aspects techniques, mais le domaine est toujours à leur nom, c’est ce qui fait foi dans le Whois. Un truc utile pour les dossiers spécial “prestataires douteux” qui auraient oublié que le propriétaire légal doit être le client: même sans marque déposée à opposer, si on a un échange écrit du prestataire qui mentionnait l’enregistrement d’un domaine et que le client n’est est pas propriétaire, ça peut faire foi. Dans un dossier du genre, rappel de leur engagement, quelques gros mots comme “procès” et “dommages” saupoudrés, et en 24h après mise à jour miraculeuse du Whois, le domaine rejoignait notre portefeuille pour notre client ;-)

  6. Question peut-être bête : sur les infos d’un domaine, on a le owner name et le owner company. Si la personne citée dans le “owner name” vient à quitter la société, c’est lui qui garde le domaine ou c’est la société citée dans “owner compagny” ?

  7. Marie-Aude dit :

    La société normalement. La personne est un contact. Et puis qui paye la facture du ndd ?

  8. La société, of course ! :)
    Mais bon, j’me méfie, j’suis un peu parano sur les bords hi hi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *