Le prix de la gratuité internet : WordPress et Akismet

Marie-Aude

J'ai fait de la compta, de la finance, du juridique, j'ai été chef de projet SAP, j'ai fait de la photo, des voyages. Depuis 2007, je fais avec amour des sites webs pour les utilisateurs, qui se référencent bien et je vous aide à acquérir du trafic pertinent.

Vous aimerez aussi...

29 réponses

  1. Robin dit :

    Il y a aussi les dons, certes c'est une partie très minime mais c'est le début de tout projet open source que ce soit don de temps ou d'argent. Enfin les français ne connaissent pas trop le mot ;-)

  2. Marie-Aude dit :

    C'est vrai :) ce que tu appelles don, c'est ce que je range sous communauté, que ce soit les développeurs qui donnent leur développement pour qu'ils soient intégrés dans le core comme je l'ai mentionné, ou les admins et les modérateurs de forums ^^ ou les simples membres d'ailleurs :)

    Je ne suis pas sûre d'ailleurs que les français soient si mauvais, je connais au moins deux CMS où les communautés francophones sont parmi les plus actives.

  3. b-1983 dit :

    La gratuité sur internet est sommes toute très logique. Je ne dis pas ça comme un petit profiteur, mais comme un utilisateur de logiciels Libres qui sait d'où vient internet.

    Le protocole IP est libre, il est normal que les applications qui servent à tirer partie de ce protocole soient elles aussi Libres (pas juste opensource, mais bel et bien Libres.)
    Wordpress est distribué sous licence GPL, c'est un logiciel libre et à ce titre, il est possible et même recommandé de modifier ce qui ne convient pas, de rajouter d'autres choses, et ensuite de redistribuer le logiciel une fois modifié.

    Vous ne voulez pas que les devs de WordPress sachent des choses sur vous, et c'est normal. Vous y comprenez quelque chose à tout ce code que personnellement je trouve obscur et assez indigeste, alors supprimez la partie "spyware" de WordPress et faites tourner à ceux que ça intéresse (moi, ça m'intéresserait drôlement, un fork de wordpress plus respectueux de la vie privée de ses utilisateurs). 

    C'est UN DROIT que les devs vous ont accordé en distribuant WordPress sous GPL, pourquoi râler et ne pas faire simplement ce que vous avez le droit de faire ?

  4. Marie-Aude dit :

    Bonjour,

    en fait je me place à une étape avant vous. Je signale simplement que cette "gratuité" des logiciels libres a d'une façon ou d'une autre un prix. 

    En ce qui concerne le râlage, la communauté wordpress râle sur ce point depuis 2007 :) et personnellement j'ai fait la balance entre "ne pas utiliser wordpress" ou donner des informations. 

    Cependant je ne trouve pas normal l'excessive discrétion d'Automattic sur ce sujet et mon post, qui diffuse l'information, est une façon de faire quelque chose, comme l'a été le blog anglophone d'où j'ai tiré l'info.

    Le monde du libre est financé. Les fondations reçoivent des dons de grosses entreprises qui en bénéficient. Tout ça est normal, tant que c'est fait dans la transparence. 

    Ensuite, la gratuité sur internet recouvre beaucoup plus que le monde du libre. Tout les services gratuits (Facebook, Youtube, etc) gratuits doivent se financer d'une façon ou d'une autre. Mais on ne perçoit plus le lien direct entre la consommation d'un bien, et son coût, parce qu'il est mutualisé, anonymisé, détaché... en revanche, beaucoup de gens en arrivent à la conclusion que "tout" doit être gratuit sur le net, y compris la musique (qui était à l'origine de cette discussion), et là, ça dérape.

    PS : je trouve ce code tout aussi obscur, voir impénétrable comme un brouillard dans un nuage de suis dans un tunnel sous la manche sans lumière...

    PS : j'aime beaucoup vos créations graphiques. 

  5. b-1983 dit :

    En ce qui concerne WordPress, je me demande juste pourquoi personne ne fait tourner un fork plus propre de WordPress. Je n'étais pas au fait de cette partie spyware de WordPress, j'avoue être un peu sur le cul, pour le coup. 

    Pour Youtube, Facebook, etc... ce qui est "amusant" c'est de voir les choses à la Benjamin Bayart ; ils vivent de la publicité qu'ils font avec le contenu de l'utilisateur, sans rien donner à l'utilisateur. Et l'utilisateur va jusqu'à payer en regardant cette pub qu'il finance lui-​même (en gros, on est de bien stupides consommateurs qui donnons, et payons pour payer, je trouve cette analyse assez juste finalement). Bref, je m'écarte du sujet, désolé.

    Et là ou on va probablement être en désaccord, c'est que je suis de ceux qui croient que la musique doit être Libre, et 100% gratuite (et meilleure). Tout comme les logiciels, et peut-​être plus encore, la culture se doit d'être accessible à tous.

    Je suis par exemple un grand fan de Tenpenny Joke, je n'ai pas payé leur album. D'une part parce que je n'y suis pas obligé (c'est de la musique sous licence Libre) mais aussi parce que, probablement à partir du mois prochain, je ferai un don de 5€, de temps en temps peut-​être une fois tous les deux mois, à ce groupe.
    5€, c'est rien, et pourtant si tous les fans donnaient 5€ de temps en temps à ce groupe , chaque membre pourrait vite s'acheter une petite maison.
    Et j'attends avec impatience le jour où ils passeront en France, parce que je pourrai les voir en concert. Je pourrai acheter un t‑shirt ridicule avec leur tête dessus, que je mettrais jamais dehors mais avec lequel je dormirais, et mettre un beau poster au mur de la chambre. 

    Je suis contre le fait de télécharger les albums de "lady caca" ou de "mozart opera rock", pas uniquement parce que c'est de la merde intersidérale, mais parce que les soit-​disant artistes que sont ces vaches-​à-​lait passagères ont choisi un modèle de production dépassé. Au jour d'aujourd'hui, un CD c'est juste une plaquette de plastique qui se raye et qu'on a pas le droit de copier pour son frère ou son ami. A l'heure d'internet, vendre ces plaquettes en plastique à 25€ c'est la chose la plus ridicule qui soit, juste derrière Mozart opera rock...

    Il faut miser non plus sur les artistes, mais sur les licences qu'ils choisissent.
    Et les artistes (au moins les musiciens, chanteurs, etc...) doivent se rendre compte que le modèle économique dépassé qui consiste à vendre grace à la promo-​pilon et non grace au talent, ça ne va plus tenir très longtemps. D'autant plus si ce qu'ils vendent ne peut être partagé.
    Tout comme Tenpenny Joke, Try^d, et bien d'autres, les artistes peuvent vivre grâce à la vente de produits à forte valeur ajoutée (posters, concerts, DVD, t‑shirt, gadgets...). C'est le seul modèle économique qui parait viable sur le court, le moyen, et le long terme. 

    Je trouve que la quadrature du net parle vraiment bien de ce sujet, je n'aime pas trop m'aligner sur ce que peut penser un groupe de gens, mais là je dois dire que je ne peux être que d'accord avec eux.

    Ps ; merci beaucoup. Vive les logiciels Libres ^^
    Pps ; désolé pour le roman !

    • Marie-Aude dit :

      Pour la musique, c'était justement le débat qui a suivi sur l'article "pirater c'est un peu voler" que je cite ici. On peut continuer la discussion là bas...

      Pour le fork WordPress, peut être tout simplement parce que cela serait voué à être confidentiel, que cela ne pourrait pas s'appuyer sur toutes les fonctionnalités proposées par WordPress (dont le suivi des plugins, par exemple, qui arrange quand même bien tout le monde), ni sur la formidable base installée sur wordpress.com
      Que je sache, il n'y a eu que deux cas où des forks sont devenus nettement plus répandus que leur source, c'est Joomla (mais c'était parce que Mambo commençait justement à sortir du monde du libre), et Mozilla, mais c'était avec le support d'AOL notamment, qui abandonnait la voie sans issue de Netscape. 

      Je ne pense pas que WordPress soit dans un de ces deux cas de figure.
      Surtout, vous pouvez parfaitement rendre WordPress propre en désactivant simplement complètement la fonction de mise à jour automatique dans le wp-​config. (et au pire en vous passant d'Akismet).

  6. b-1983 dit :

    Il y plein de forks qui marchent bien.
    On peut prendre l'exemple de Ubuntu, qui est un Fork de Debian et qui marche mieux. Beryl qui fut un fork de Compiz, tellement bon que les deux projets ont fusionné pour donner Compiz-​fusion (sans ça, le vieillissant Compiz serait mort aujourd'hui). Il me semble qu'un site très fréquenté genre blogger, creerunblog, overblog... utilise une version modifiée de wordpress MU pour les utilisateurs (je me trompe peut-​être, soit c'est une version modifiée, soit c'est une vieille version). Trustedbird aussi a du succès dans son genre.

    Il existe Iceweasel, qui n'est pas vraiment un fork de Firefox mais c'est un Firefox auquel on a changé le nom et l'icône pour des questions de licence, et qu'on a intégré à bon nombre de distributions Linux 100% Libre. Debian par exemple. Iceweasel est légèrement modifié pour être compatible avec les licences les plus libres donc, et peut utiliser les extensions de Firefox sans le moindre problème. Je ne pense pas qu'un WordPress légèrement modifié souffre du manque des extensions, si ce n'est que la partie des mises-​à-​jour automatique qui est correctement supprimée.
    Mais je me trompe peut-​être, en écrivant ça je me rend compte qu'il y a probablement plein d'extensions qui s'appuient sur cette fonctionnalité. 

    Pour la musique, je passerai plus tard sur l'autre article, promis. Là, malheureusement, je n'ai plus le temps.

    Bonne journée, et merci pour cet article qui m'en apprend beaucoup !

  7. Marie-Aude dit :

    :) le monde linux je ne connais pas (je sais, mais bon c'était trop compliqué à un moment, et maintenant je n'ai plus le temps...). Blogger je peux vous garantir que c'est un truc totalement propriétaire et imbitable (c'est d'ailleurs mes difficultés de personnalisation qui m'ont fait découvrir WordPress), et overblog, non... enfin pas à ma connaissance. 

    Le cas de WP mu est un peu particulier. Les grosses installations, comme le Monde, sont en fait "toujours" des forks, tellement il y a de paramétrages /​ adaptations à faire. C'est un truc compliqué à gérer, on n'est plus dans le monde du out in the box.

    Trustedbird est aussi un cas de fork particulier, puisqu'il est revenu dans le développement central, la plupart de ses fonctionnalités sont réintroduites dans la dernière version de Thunderbird (si mes souvenirs sont exacts, je ne retrouve plus le papier où j'ai vu ça). Et s'est fait en coopération avec Mozilla. Je parlerais de fourchette tordue, ou de tresse, dans ce cas.

    Je trouve d'ailleurs que le fonctionnement de la Fondation Mozilla est plutôt exemplaire dans le monde du libre. 

    Pour WordPress, le fond de la chose est que je ne vois pas trop l'intérêt de faire le fork en question, puisqu'il est parfaitement possible de supprimer l'envoi des infos de mise à jour dans le wp-​config, et que le fork, lui, ne pourrait pas re-​proposer cette fonctionnalité, à moins qu'Auttomatic lui ouvre ses accès, ou qu'il convainque les développeurs de déposer dans deux serveurs différents... 

    Ca sera un plaisir de vous revoir :)

  8. Fabrice dit :

    Heu... il y a une grosse confusion, là...

    Askimet est un plugin, facultatif (il y a des alternatives, notamment chez Movable Type), c'est le seul composant à balancer des infos à WordPress (ce que vous appelez, à tord, un spyware). Sans cet échange d'info, il ne pourrait pas fonctionner (tous les anti spam fonctionnent sur ce principe). Les infos envoyés à WP par le système d'update automatique sont désactivable au sein du fichier config.

    A quoi servent elles ? A affiner des stats sur l’utilisation, la non-​utilisation des plugins, et à définir les futurs développements, sans doute.

    A déterminer les conflits entre différents plugins, essentiellement. Les plugins étant plus ou moins bien développés, beaucoup d'entre eux entre en conflit les une avec les autres, le seul moyen de détecter les incompatibilités est de repérer les installations qui fonctionnent avec des assemblages. Avec des dizaines de milliers de plugins en circulation, pas d'autres moyen. Là aussi, vous pouvez désactiver tout cela.

    Et il semble que toutes les demandes de la communauté se soient heurtées à un ferme refus, aussi ferme que celui de Google… 

    Heu... vous les indiquez vous même : adresse IP, url du blog, version de WordPress, version de PHP , paramètres de localisation (langue), liste complète des plugins de votre blog. Si vous avez une question précise à leur poser, je serais ravi de vous servir d'intermédiaire.

    Mais si elles étaient croisées avec les données issues d’Akismet ? Genre « les spammeurs utilisent en majorité tel ou tel plugin, donc un utilisateur qui utilise ce plugin a des chances d’être un spammeur » ?

    Il faudrait pouvoir croiser des données de personnes qui commentent abusivement et des installations de blog ? Le fait que c'est impossible (quels paramètres croiser ? même l'adresse IP n'aurait rien a voir : celle que vous utilisez pour surfer et celle qui héberge votre blog ne sont pas les même...) Ce croisement est parfaitement irréaliste.

    Plus loin, en commentaire, vous ajoutez...

    Que je sache, il n’y a eu que deux cas où des forks sont devenus nettement plus répandus que leur source, c’est Joomla (mais c’était parce que Mambo commençait justement à sortir du monde du libre), et Mozilla, mais c’était avec le support d’AOL notamment, qui abandonnait la voie sans issue de Netscape.

    WordPress, encore lui, est un fork de B2evolution ;-)

    Le cas de WP mu est un peu particulier. Les grosses installations, comme le Monde, sont en fait « toujours » des forks, tellement il y a de paramétrages /​ adaptations à faire. C’est un truc compliqué à gérer, on n’est plus dans le monde du out in the box.

    Le Monde a fait un fork, et ils se maudissent depuis. En pratique, ils ont adopté WPMu alors que ce n'était qu'une beta et ont tellement bidouillé le truc qu'il n'y avait plus moyen d'updater correctement le core. Pour le reste, une install Mu, si elle est faite proprement, est presque aussi simple à updater qu'une install de base (j'ai dit presque, je sais, j'exagère un peu). Il n'y a que quelques centaines de lignes de code de différence entre les deux (la version 3.0 de WordPress réunira d'ailleurs les deux en une seule version, 'out of the box').

    • Marie-Aude dit :

      c’est le seul composant à balancer des infos à WordPress (ce que vous appelez, à tord, un spyware).

      Ce n'est pas le seul l'update automatique le fait aussi :)
      Quand au terme spyware ce n'est pas moi qui l'ai employé, mais simplement le titre d'un article que je cite. 

      Les infos envoyés à WP par le système d’update automatique sont désactivable au sein du fichier config.

      Oui, je l'ai indiqué dans l'article.

      A déterminer les conflits entre différents plugins, essentiellement.

      Vous me permettrez d'en douter. Ou si c'est "le but", vous me permettrez de douter de la méthode.
      En quoi le fait de savoir que tels et tels plugins sont activés ensemble tandis que d'autres ne sont pas activés indiquent que les seconds sont incompatibles avec les premiers ? Il se peut tout simplement que cela soit des plugins testés et abandonnés, ou n'importe quelle autre raison. Par ailleurs, le fait que des plugins soient actifs en même temps ne veut pas non plus dire qu'ils soient compatibles, c'est à dire tous fonctionnels. Et enfin les problèmes éventuels de compatibilité peuvent venir de pas mal d'autre choses, y compris de modifs de code....
      Et par ailleurs, depuis que cette fonction est en place, on devrait avoir un retour non ? Ou alors quel est l'intérêt ?

      Si vous avez une question précise à leur poser, je serais ravi de vous servir d’intermédiaire.

      Je vous renvoie vers l'auteur de l'article en anglais :) Personnellement j'ai fait un choix, et j'accepte cette situation. Ça ne m'empêche pas de parler des principes ^^

      Ce croisement est parfaitement irréaliste.

      Tssssttttt.... vous oubliez les ip des sites contenus dans les spams. Irréaliste peut être à court terme, peut être faut il plus de puissance de calcul que ce qui est disponible chez Akismet, mais sur la masse (nettement plus grande que celle des plugins ^^) un scoring pourrait très bien être fait.
      Irréaliste, ou impossible sont des termes que j'ai tendance à éviter dans ces domaines techniques. 

      Quoi qu'il en soit, je ne suis pas en train de dire que WordPress est Evil. Loin de là, et je suis beaucoup plus méfiante vis à vis d'autres acteurs du Web. Pour l'instant :) J'essaye simplement d'attirer l'attention sur le fait que les gens qui croient à la gratuité totale et pérenne du Web se mettent le doigt dans l'oeil parce que tout développeur et tout constructeur de machine, aussi communautaire soit-​il, a besoin de se nourrir et donc de se financer. 

      Et que personnellement je préfère les financements directs ou les financements clairs aux systèmes publicitaires, ou au transfert de la rémunération de l'artiste sur les concerts (autre vaste sujet). 

      Pour le reste, merci pour les précisions sur les fork et sur Mu. Je ne suis pas vraiment une spécialiste de l'histoire du libre :) mais j'ai l'impression que nous partaggeons a même idée : il n'y a aucun intérêt à faire un fork de WordPress. 

      Et il n'y a rien de pire que de toucher au core... 

      Cela dit, si vous pouvez servir d'intermédiaire auprès de WordPress, il y a un truc qui m'intéresserait beaucoup plus que WPmu out of the box, c'est un vrai système d'internationalisation complet, à la Drupal. (Et il y aurait une grosse clientèle). Chacun ses petits soucis ^^

      Merci pour les précisions sur les forks. Ce n'est pas mon domaine de compétence.

  9. Fabrice dit :

    En quoi le fait de savoir que tels et tels plugins sont activés ensemble tandis que d’autres ne sont pas activés indiquent que les seconds sont incompatibles avec les premiers ?

    De nombreux plugins installent de façon permanente, même après désactivation, des champs dans la base de données ou des extrafields qui peuvent mettre un sacré bordel dans une install WP et poser des problème même après désactivation.

    Et par ailleurs, depuis que cette fonction est en place, on devrait avoir un retour non ? Ou alors quel est l’intérêt ?

    Oui, vous l'avez sous la forme d'un indicateur de compatibilité avec telle ou telle version deWP dans le répertoire de plugin sur WP.org

    vous oubliez les ip des sites contenus dans les spams. 

    Et vous voudriez croiser cela avec quoi ? Encore une fois, entre une IP qui hoste un blog et un IP qui poste un commentaire, il n'y a aucun rapport (mon blog est hosté chez Bearstech, mon IP est chez Free, comment voulez vous rapprocher ces deux données ?). Votre ISP ne vous fournira pas la même IP pour surfer et pour héberger un site. Le seul cas de figure où un croisement serait possible est le cas ou vous hostez vous même à la maison votre blog, assez irréaliste, surtout pour quelqu'un qui ferait du spam. Je suis navré, mais vous relayez une bêtise, que celle ci soit issue d'un blog anglais ne la rend pas plus crédible.

    Cela dit, si vous pouvez servir d’intermédiaire auprès de WordPress, il y a un truc qui m’intéresserait beaucoup plus que WPmu out of the box, c’est un vrai système d’internationalisation complet, à la Drupal. (Et il y aurait une grosse clientèle).

    C'est en cours, sortie courant 2010 (autant dire qu'ils ne savent pas bien WP n'est pas connu pour être très rigoureux sur ses dates de sortie.

    Et que personnellement je préfère les financements directs ou les financements clairs aux systèmes publicitaires, ou au transfert de la rémunération de l’artiste sur les concerts (autre vaste sujet).

    Oui, vraiment un autre sujet. J'attire juste votre attention sur le fait que ce mode que vous appelez 'direct' nourri de nombreux intermédiaires et très peu les créateurs (vinyle : 12% pour les artistes, CD : 8%, numérique : 6%, à chaque génération, les créateurs touchent de moins en moins). Je vous renvoi sur mon propre blog si vous voulez avoir moultes analyses à ce sujet. Autre chose : le mode direct n'a que très rarement été exclusif d'autre modes de rémunération, que ce soit dans la musique, le cinéma ou la presse.

    • Marie-Aude dit :

      De nombreux plugins installent de façon permanente, même après désactivation, des champs dans la base de données ou des extrafields qui peuvent mettre un sacré bordel dans une install WP et poser des problème même après désactivation.

      On est d'accord, d'ailleurs j'en ai fait les frais cette semaine.
      Mais là encore, je ne vous suis plus ? Car il y a une différence entre un plugin désactivé et un plugin supprimé... or WordPress ne peut pas avoir accès à ma table wp-​options, donc il lui manque encore une pièce supplémentaire du puzzle. A moins bien sûr qu'il construise un historique, et qu'il analyse tout ça ?.... euh c'est encore plus de la science fiction. 

      Oui, vous l’avez sous la forme d’un indicateur de compatibilité avec telle ou telle version de WP dans le répertoire de plugin sur WP.org

      Excusez moi, mais là vous dites n'importe quoi, ce n'est pas le résultat des "infos" récupérées et qui seraient traitées statistiquement par WordPress, ce sont des infos données par le développeur du plugin dans le fichier readme.txt, qui doit accompagner tout plugin inscrit dans le repository, et plus particulièrement des lignes
      Requires at least : xxx
      Tested up to : xxx

      Et la meilleure preuve, c'est que des plugins sont déjà déclarés compatibles avec le 2.9, ça serait quand même un peu tôt pour avoir les résultats d'analyse.

      Sinon, je vous explique simplement :)
      Les comments de spams contiennent soit des trucs à viagra et nana à poils, ou à malware, soit des liens vers des sites qui spamment les blogs et les forums pour augmenter leur positionnement google, et récupérer plus de monde sur leur mfa, avant de se faire blacklister et d'en refaire un autre.
      Qui dit adresse internet dit IP... enfin de toute façon vous avez décidé que ma supposition était imbécile, donc on verra dans quelques années, quand cela sera fait. (et puis faites un peu attention à qui dit quoi, bref à différencier les sources et les interprétations...)

      Quant à la remarque sur le monde de la musique, ben oui il y a des intermédiaires, et alors ? La question n'est pas le marronier de la part "vraie" de l'artiste... Je connais d'ailleurs assez bien le sujet, j'ai bossé pendant des années chez un très gros du secteur, notamment à gérer des projets de data mining. La question est de savoir si on veut payer pour ce que l'on consomme, ou pour ce qu'on nous fait consommer.

  10. Arthur dit :

    J'avais déjà lu un article au sujet des mises à jour automatiques.
    Personnellement je n'y vois aucun inconvénient ...

  11. Fabrice dit :

    Excusez moi, mais là vous dites n’importe quoi

    Bien sûr, bien sûr... z'avez pas l'impression que je connais quelque peu le sujet ? Que j'ai les infos sur les avancées en cours de WP (comme le projet d'environnement de traduction) ? 

    Quand a vos explications simplistes sur le spam et les recoupement avec les configs des user, désolé, mais là encore, à coté de la plaque.

    et puis faites un peu attention à qui dit quoi, bref à différencier les sources et les interprétations…

    Merci du précieux conseil, je ne suis qu'un modeste bloggeur, connu qui plus est pour n'avoir aucune rigueur sur le traitement des sources. D'ailleurs, c'est à se demander si mon blog n'est pas tout simplement un splog.

    Bon... bonne journée, vos convictions semblent inébranlables, je pers mon temps.

  12. Marie-Aude dit :

    Ecoutez, quand WordPress marque noir sur blanc dans sa doc officielle, dans le codex "vous mettez telle info dans le fichier readme.txt et ça s'affiche de telle façon dans le repository" je ne demande qu'à les croire, et pas que ça vienne d'analyse d'informations statistiques. 

    Si vous parlez de la petite barre de couleur sur la combinaison version de plugin /​ version de WordPress, cela provient des informations remontées par les utilisateurs à travers un vote sur le site.
    Et pour vous en persuader, vous faites un test simple, vous prenez un des plugins les plus populaires, Google Site map, avec la version 2.8.5 par exemple, et vous regardez pour combien de combinaisons WordPress considère avoir assez de données... ^^ ça ne vient pas d'informations statistiques (bien sûr vous ne prenez pas la dernière version qui a été mise à jour hier, mais les trois ou quatre précédentes...)

    Qu'ils aient envie de le faire plus tard, c'est possible, mais pour l'instant ce n'est pas ça, et ils n'ont jamais communiqué là dessus. 

    Pour le reste, vous êtes sûrement un très grand blogueur, mais si je résume, vous m'avez citée de travers, vous m'avez attribué des trucs qui n'étaient pas de moi, puis attribué à l'article que je prenais comme source d'une information une hypothèse sur le futur que je faisais. Et vous avez finir par expliquer quelque chose de faux sur le fonctionnement du repository, ou alors c'est WordPress qui fait une doc totalement inexacte...
    Quant à moi je suis une toute petite blogueuse, mais je fais la différence entre ce que je cite, ce que je sais être vrai, ce que je pense être vrai, et ce que je présente comme une hypothèse. Bref, quand vous parlez des bêtises des autres en sortant une très grosse inexactitude en même temps... on va donc dire que c'est lundi matin et que vous avez lu en biais.

  13. b-1983 dit :

    Je ne connais pas WordPress, enfin juste m'en servir basiquement alors je prend les infos à droit à gauche. Ceci dit il y a deux choses que je sais (ça s'adresse plus à Fabrice, pour le coup), la première, c'est qu'un logiciel qui récupère des données et les envoie à quelqu'un sans m'en avertir et/​ou sans mon accord, c'est un logiciel espion. Y'a pas à tortiller sur ce point. 

    La deuxième chose c'est qu'un blog personnel, genre le mien ou ce qu'ont tous les "clients" de blogger ou skyrock, ça n'a rien à faire chez un hébergeur, le but d'internet c'est de décentraliser le contenu sur les machines de chaque utilisateur, pas de les regrouper sur des serveurs sur lesquels on a pas la main. Là encore je cite Benjamin Bayart en disant que sinon, il s'agit de minitel et non d'internet. Donc, un poste client, sur internet, est fait pour être aussi un poste serveur. L'IP de mon blog est logiquement celle que mon FAI me prête puisque mon blog est hébergé sur mon PC. En théorie c'est pareil pour tout le monde, même si en pratique il y a plus de gens qui font héberger leur blog sur des serveurs qui ne sont pas les leur.
    Voila je voulais juste revenir là-​dessus. Le "mon ip est pas la même que celle de mon blog" me gène un peu, et n'est pas forcément vrai. D'ailleurs, plus ça sera faux, mieux internet se portera.

    Sinon, @ Marie-Aude :
    Je comprend très bien qu'on utilise Windows, c'est un choix. Je trouve, mais ça ne concerne que moi, que Linux est aujourd'hui bien plus simple que Windows. Son seul problème est qu'il faut le prendre en main, et ça peut prendre du temps et être frustrant, surtout quand on est habitué à Windows. Mais une fois qu'on en maitrise les bases, c'est d'une facilité déconcertante et un gain de temps considérable (mises-​à-​jour automatiques et gratuites à vie ‑à vie des logiciels bien sûr‑, stabilité, sécurité... ).

    Je continue de suivre le débat sur WordPress, n'y participe pas parce que je suis là pour apprendre et comprendre, mais je le suis avec grand intérêt !

  14. Marie-Aude dit :

    @b‑1983, oui je sais, mais c'est exactement ce problème de temps de prise en main que je ne peux pas me permettre d'investir maintenant. Ca viendra, ça viendra... disons qu'au moment où j'avais le temps, j'étais avec une machine française dans un pays dont je ne parlais pas encore la langue, et que ce n'était pas la config idéale pour avoir de l'aide en cas de pépin. 

    Ça a d'ailleurs été la même chose avec The Gimp. Je sais que c'est un programme formidable, mais le temps de transfert de compétence par rapport à Photoshop est quelque chose que je ne peux pas me permettre en ce moment. (et puis une fois qu'on s'est offert toshop, on rentabilise ^^)

    J'utilise du libre autant que possible. Jusqu'à maintenant j'avais quelques trucs qui me retenaient sur la suite Office, la dernière version d'Open Office, plus les dernières versions de Thunderbird et de Shining vont sans doute me faire changer mon fusil d'épaule.

  15. b-1983 dit :

    Ha ça, Photoshop est irremplaçable ! Je dois dire que c'est un des très rares logiciels propriétaires que j'aimerais vraiment voir sous Linux. Un jour peut-être...

  16. Marie-Aude dit :

    Bon, là c'est ce qu'on appelle casser ma motivation ^^

  17. PooLP dit :

    Mon dieu ! quels ramassis d'imbécilité on peut lire dans cette article et ces commentaires ... ne vaut t'il pas laisser aux informaticiens qualifiés les critiques techniques. C'est ce genre d'article qui pourri le web petit à petit, et on dit que les blogs sont une révolutions, après lecture de celui ci, j'en suis de moins en moins sûr !

  18. b-1983 dit :

    Désolé Marie-​Aude, je voulais pas casser ta motivation, du tout du tout ^^
    Rien ne t'empêche d'utiliser Gimp, seulement c'est pas un outil professionnel, faut juste en être conscient. Il ne gère pas le CMJN (et encore moins les pantones, tu t'en doutes), il ne dispose pas des innombrables fonctionnalités de Photoshop, il ne gère même pas encore les dossiers de calques (dans la version de développement, la gestion des dossiers de calques ne sont en fait qu'un groupement de calque, un calque en "assombrir seulement" par exemple, a effet sur tous les calques, y compris ceux qui ne sont pas dans son dossier... enfin tu vois, c'est super limité).

    Enfin bref, c'est un super logiciel, très pour faire des trucs à destination de supports numériques, à condition d'avoir plus de temps à consacrer.

    Il faut savoir reconnaitre ses faiblesses, et niveau graphisme, rien en logiciel libre n'arrive encore à la cheville de la Creative Suite.

  19. Marie-Aude dit :

    @PooLP, bonjour, bienvenue sur ce blog où vous entrez pour la première fois avec tact et délicatesse .... mais dites moi au fait, quelle critique technique voyez vous dans cet article ? Moi je n'en vois aucune. 

    @b-1983, d'après ce que tu dis, il est clair que the gimp ne répond pas à mes besoins. C'est tout :) (et en plus, revenir de Photoshop à the Gimp serait trop pénible)

  20. YannCo dit :

    Bref, n'empêche que c'est gratuit, ce que j'appelle gratuit c'est qu'en tant qu'utilisateur final je ne paie rien, aucun abonnement.

    Ensuite si on nous vend des services supplémentaires, chacun est libre de se les procurer ou pas, dans le cas om ça nous intéresse pas, ça reste donc encore gratuit.

    Que WordPress récupère des informations sur mon utilisation, bah si il a envie, je conseillerai à toute personne qui espère sincèrement garder une véritable vie rivée aujourd'hui, de vendre tout ce qui leur appartient, de quitter leur boulot, fermer leur compte en banque et se trouver une île une déserte !

    Niveau financement y a des investisseurs qui se font un plaisir d'investir dans le libre, vous inquiétez pas pour eux ils n'y perdent pas grand chose !

    Après l'illégalité du piratage m'amuse assez, quelques cas, la Playstation 1 fut la plus vendue des consoles à l'époque, raison les jeux étaient facilement piratable, Photoshop est LE logiciel de retouche photos, raison, c'est le logicièl le plus piraté et donc le plus utilisé et pour lequel on trouve donc le plus d'infos sur son utilisation, passons en dehors de notre ordinateur, MBK est la marque de scooter en 50cc la plus vendue, raison, c'est les modèles pour lesquels on trouve le plus de pièces adaptables (cylindres, pots, jantes, coques ....) un artiste dont ses chansons sont le plus téléchargées sont donc les plus écoutées et théoriquement appréciées donc plus souvent diffusées à la radio, plus souvent "invité" à la TV et du potentiel pour des concerts (ils leur restent à se bouger le cul pour l'exploiter) pour moi le piratage n'est qu'un prétexte, une hypocrisie en réalité c'est du marketing très intéressant ! bien sur, je parle pour les petites gens, qui ont Photoshop pour coller le dernier né à coté de mémé, du gars qui télécharge quelques titres de temps en temps pour foutre dans son autoradio et non des professionnels qui gagnent de l'argent grace à se logiciel ou ceux qui revendent.

    Voilà pour moi et mon point de vue sur la gratuité sur le net !

  21. Marie-Aude dit :

    La seule chose que je dirais là dessus, c'est que je connais des gens qui travaillent dans le monde internet et qui arrivent à garder la plus grande partie de leur vie privée. Je ne citerais pas de noms justement ... mais disons que lorsqu'on veut, on peut. 

    Pour cela, il faut savoir quelles sont les informations que l'on risque de transmettre. Personnellement j'ai fait certains choix d'utilisation ou non de certains services basé là dessus.
    Et ce qui est reproché à WordPress, dans la communauté WordPress, c'est justement de ne pas avoir prévenu. 

    Bref, n’empêche que c’est gratuit, ce que j’appelle gratuit c’est qu’en tant qu’utilisateur final je ne paie rien, aucun abonnement.

    Non justement. Vous le "payez" aussi à travers des tas d'effets secondaires.
    On va prendre l'analogie de la TV, qui – en dehors de la redevance – est gratuite, mais où il est impossible de voir un film sans coupure publicitaire. Vous payez par la dégradation de votre plaisir de spectateur sa gratuité (et le fait de vous faire peu à peu laver le cerveau en tant que consommateur)

  22. halford dit :

    impressionnant, je savais pas que wordpress collectait tout ça.

  23. Jérôme dit :

    WordPress serait-​il un "facebook" en puissance ? Personnellement, j'ai toujours confiance en Matt Mullenberg.

  24. Marie-Aude dit :

    On est très loin d'un Facebook, notamment parce qu'on ne donne pas d'informations privées.
    Cet article avait surtout comme intention de faire réagir sur le "comment" :)

  25. Chicna dit :

    "Combien d’entre nous utilisent la même clé pour tous leurs blogs ? (Voir même pour ceux créés pour les clients)."

    Dans ce cas, on ne peut s'en prendre qu'à soi-même. 

    On peut ne pas être au courant pour ce genre de risque (utiliser le même mot de passe tout le temps, etc...), mais il y a des limites. Il s'agit de créer un site web et il faut un minimum de compétences et de bon sens. 

    A nous de nous renseigner correctement avant de procéder.

  26. Marie-Aude dit :

    Pouvez vous expliquer à mon incompétence en quoi il est risqué en terme de sécurité d'un site d'utiliser une clé Akismet unique sur tout les sites que l'on fait ? Une clé d'API n'a rien à voir avec un mot de passe, elle est censée être réservée à un développeur, et elle sert à l'identifier.

    Autant une clé API ne se prête pas (on serait alors responsable de l'utilisation faite par l'autre), autant il n'est normalement pas utile d'avoir une clé API différente pour chaque site, sauf si le fournisseur de l'API le demande (comme par exemple pour Gmaps). 

    Mais je n'ai sûrement rien compris...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.