Google va t il faire évoluer le SEO français ?

Marie-Aude

J'ai fait de la compta, de la finance, du juridique, j'ai été chef de projet SAP, j'ai fait de la photo, des voyages. Depuis 2007, je fais avec amour des sites webs pour les utilisateurs, qui se référencent bien et je vous aide à acquérir du trafic pertinent.

Vous aimerez aussi...

38 réponses

  1. Anne dit :

    Qu’est-ce que ça fait du bien de lire ça !

    C’est clair que frustrant d’écrire du contenu de qualité et de se faire dépasser dans le référencement par des sites (pourris) promus par des marketeux douteux qui savent où et comment acheter du backlink (et ont les moyens de le faire).

    L’avantage c’est que quand on a un contenu de qualité, on gagne des supporteurs qui vont revenir directement sur le site, sans passer par Google. C’est du long terme, mais ça vaut le coup !

    La roue tourne et c’est pas plus mal ! :)

  2. Trusted dit :

    Marie-Aude,

    Je ne serai pas aussi catégorique que toi.
    Je ne suis pas persuadé que le temps de la revanche des littéraires soit arrivé.

    Entre des sites à pousser du linkjuice qui t’expliquent comment boire un verre d’eau en 500 mots mal spinnés et des textes dignes de Proust qui perdent tout autant le lecteur au bout de la 4ème ligne sans point de ponctuation, le résultat est le même.

    Quant à payer pour acquérir du trafic, pourquoi pas; je ne vois pas cela comme une “évolution du SEO français” mais plutôt comme une régression.

    Enfin, n’oublions pas les règles élémentaires de prudence : depuis Mars et Google Panda 3.4, les mises à jour des filtres infiltrent et plombent de plus en plus de réseaux, qu’ils soient black or white.

    Au début je me réjouissais de voir certains de mes sites gagner des places perdues par les premières victimes. Et puis en Mai j’ai commencé à déchanter, car mes sites ont commencé à disparaître des Serps comme la plupart de ceux des pleureuses évoquées dans l’article.

    Bref, ceux qui sont encore debout aujourd’hui, où seront-ils demain ? Je connais forcément mes sites et ce que j’en fais, et à moins qu’on m’en veuille à mort et qu’on me NSEO blast, je ne vois pas d’autre explication que le fait que Google sorte du bois une fois pour toute en écartant tout ce qui peut faire de l’ombre à sa suprématie.

    Certains SEO vont progresser, c’est inéluctable, mais il risque d’y avoir de nombreux abandons. “Google est ton ami” qu’on disait…

  3. Cédric G. dit :

    Bel article, très lucide, et qui introduit quelque part les difficultés qu’ont aujourd’hui les référenceurs non pas à produire du contenu de qualité (et des sites techniques qualitatifs) mais à obtenir des liens de qualité.

    En tout cas pour ma part c’est le point névralgique qui me fait vraiment défaut (et je suis bien content d’avoir arrêté mes activités SEO professionnelles !!!)

    Si les professionnels (je parle d’entreprises qui œuvrent sur la toile) ont des moyens ± importants à consacrer à leur business, ce n’est par contre pas le cas de pléthore de petits sites, qu’ils soient amateur ou issus de TPE, et pour ceux-là le “modèle payant” sur lequel on s’oriente peu à peu risque de poser un sérieux problème.

    Restent les sites déjà établis et qui assoiront leur position avec le temps, les nouveaux devant s’affranchir de contraintes que les anciens n’auront pas (ou moins) eu…

  4. Hervé dit :

    Très bon article Marie-Aude. J’aurais aimé que tu parles aussi des personnes qui se sont engouffrées dans le SEO pensant que c’était facile de s’y faire de l’argent.

    Il n’y a qu’à voir l’explosion des sites de CPs ces derniers mois. Peu d’analyse, des thèmes et organisations similaires et peu de référencement. Je n’ose même pas parler de la modération (contrôle du DC, blast, etc…) pas toujours parfaite.

    De plus Google veut vendre davantage ses services, les sites de CPs sont des concurrents. Pour s’en persuader, il suffit de taper la requête “rangement chaussure” pour s’apercevoir que les premiers résultats naturels sont de plus en plus bas.

    Bref, écrire pour son site va devenir primordial dans le futur. Espérons qu’il restera quelques sites solides pour faire un peu de netlinking à défaut de faire du social.

  5. Marie-Aude dit :

    @ Anne merci :)

    @ Trusted …. écrire comme Proust ce n’est pas être littéraire, Proust était un ovni, et puis honnêtement c’est chiant, et ses titles sont beaucoup trop long pour Google (joke). Dans mon esprit, dans cet article, un littéraire est quelqu’un qui écrit “bien” et “bien” ça veut dire adapté à sa cible.

    La deuxième chose sur laquelle je n’ai peut être pas été très claire, c’est que je ne pense pas que la monétisation de l’acquisition de trafic soit un progrès… juste une évolution inévitable dans un marché de plus en plus mûr. Ce que j’ai fait il y a quelques années quand je débutais dans le web et le seo en même temps serait sans doute irréalisable aujourd’hui (comme le dit Cédric), et d’une certain façon c’est dommage. Mais le web était quasiment le seul domaine où on pouvait se lancer avec une mise de fonds de 30€ sur l’année, et développer un business sans aucun investissement. La “normalité” semble avoir rattrapé le web. N’importe quelle activité professionnelle a un coût, et donc un prix et une rentabilité. Il est toujours possible de tout faire soi même, mais la “rentabilité” n’est sans doute plus là.

    Il y aura donc de nombreux abandons, on est d’accord. Dans la plupart des cas, comme le dit Hervé, ce sont des gens qui ont à un moment où à un autre manqué de professionnalisme ou de réalisme. Ou des gens qui ont parié sur un cheval, et quand il s’effondrent, passent à autre chose.

    Je ne connais pas tes sites mais je suis sure que tu peux t’adapter, si tu vises du trafic. Si tes sites sont un moyen de générer du trafic pour d’autres, il se peut que tu doives changer de business model.

    @ Hervé tu fais partie des gens qui sont “en avant” dans la course avec Google… et souvent imités par les me too qui s’engouffrent comme tu dis

  6. TooClic dit :

    J’abonde complètement dans ton sens. Nous arrivons à un stade où la rédaction web sera plus importante pour le référencement.
    Un contenu de qualité aura les faveurs de Google. En même temps, cela reste pour moi une notion relative. Car tout le monde ne peut pas apprécier un article de la même façon. A plus forte raison un algorithme…
    Autre point d’accord : la diversification des sources de trafic. Ne dépendre que de Google ou ne compter que sur Google est erreur monumentale. C’est ce qui fait qu’on se retrouve avec un trafic asséché dès lors qu’on est impacté par Google Penguin ou ou Google Panda.

  7. Newsmag dit :

    Oui en effet en ce moment l’hécatombe est réelle dans la SEO sphere. En revanche on le dit depuis presque 2 ans, et encore plus depuis 1 an….

    Paradoxalement…on fait les offusqués, les étonnés… alors que nous le savons tous, les CP qu’on connaissait, n’apportent que du lien, pas d’infos pour l’internaute.

  8. Elannu dit :

    Mais dis donc Marie-Aude… tu étais dans mon dos cette nuit quand j’étais en train d’analyser les chiffres de mon propre et bizarre classement d’annuaires?… :D
    J’ai vu tout ce que tu racontes là dans les lignes de mon fichier Excell.
    Les meilleurs annuaires sont manifestement, et simplement, ceux qu’on utilise! ceux qu’on considère vraiment de qualité, et ceux dont le webmaster à toute notre confiance :)

  9. lionel dit :

    Bonjour Marie-Aude,

    Il va falloir travailler sur la notoriété de chaque domaine pour obtenir une visibilité optimale dans le moteur de recherche Google.

    Dorénavant, les SEO sauront qu’un “bon plan” ne durera pas éternellement et qu’il sera même pénalisé quelque temps après.

    amicalement

  10. Marie-Aude dit :

    @ Elannu tu sais que ton classement est ouvert dans un autre onglet de mon Firefox depuis que tu l’as publié ? ^^ je me suis focalisée sur les CP, c’est pour ça que je n’ai pas parlé de toi, mais tu fais aussi partie de mes sources de qualité

  11. sandy dit :

    En ce temps si dur il est très difficile de trouver les moyens pour débourser encore plus! La SEM c’est improbable surtout pour les petites entreprises, je pense comme vous qu’il faut diversier ses sources de trafic sans pour autant oublier l’importance de google

  12. Olivier dit :

    Je ne suis pas contre le fond de l’article, je crois qu’un peut de qualité est la bienvenue.

    En revanche, ce qui me gêne c’est que Google ne le fait pas pour la qualité qui n’est qu’un prétexte foireux, mais pour augmenter ses revenus.

    Tant qu’il sera en situation de monopole, moins il y aura de résultats naturels, plus il vendra de liens sponsorisés notamment. Il suffit de voir la gueule des SERP aujourd’hui.

    Plus de résultats organiques au dessus de la ligne de flottaison, et ils ne font que descendre.

    Pas besoin de sortir de St Cyr pour comprendre où est l’intérêt de Google !

  13. benjamin dit :

    exactement les CP c’est vraiment du BL facile en complément… mais il n’y a pas que ça : guest blogging, presell pages pour ne citer que les techniques qui se rapproche le plus des CP (placement de contenu)

  14. Trusted dit :

    @ Marie-Aude :

    Oui sur la montée en puissance de la qualité, et j’ai compris ton point de vue sur le référencement payant.

    Je pense juste que pour l’instant, nous ne savons pas encore à quelle sauce les prochaines updates Panda+Penguin vont manger nos sites…

  15. Wabstemer dit :

    Je ne suis pas franchement sûr que l’ère du bon contenu soit venu. Pour moi, Google devient plus agressif avec le non-naturel c’est tout.

    Quel site plublirait naturellement plusieurs articles de même taille avec des liens dans chacun de ses textes… Aucun. Les sites les plus approchant sont les sites des journaux papier mais ils sont loin de mettre du lien dans chaque billets. Alors oui le plan wordpress+ thème fait en 5 min est mort mais ne dit-on pas ” le roi est mort vive le roi” il faudra faire maintenant faire naitre des sites de cp plus naturels plus Thématique. Dans le même esprit pingouin punit le lien non naturel.

    Le nouveau travail du SEO sera de faire le plus naturel possible que le chapeau soit noir ou blanc. Il y a 5 ans il fallait bien remplir sa meta keywords et faire de l’annuaire freeglobe pour ranker, l’année dernière c’était du cp, l année prochaine du “pseudo” naturel.

    Pour conclure pour moi Google ne sait toujours pas lire et détecter le contenu intéressant du contenu plus que moyen. Le seule info qu’il a provient du temps passer sur la page par l’internaute. Merci chrome et analytics
    (Soyez indulgent avec mon orthographe j’écris depuis mon téléphone dans le train et c’est dur de relire et de lutter contre le correcteur)

  16. Il y a clairement un changement en cette année 2012 qui se profile dans les schémas de SEO. Parmi ce changement, la qualité prime de plus en plus, et le seul levier du SEO demandera de plus en plus de temps et d’énergie.

    Les autres leviers, qui mèneront à un référencement naturel indirect, sont donc à prendre en compte dans une stratégie globale. Tout miser sur une campagne pur Netlinking est en effet délicat, à mois de d’avoir des moyens importants pour que ce soit fait dans les règles de l’art.

    Dans tous les cas, nous ne sommes fort heuresement pas encore arrivé à la mort du SEO :).

  17. Daniel Roch dit :

    J’avoue que cette nouvelle vague de pénalisation de sites de CP ne m’étonnes guère. Infiniclick le dit très bien : beaucoup de ces sites n’ont pour vocation que l’appât du gain et la création de liens. Le simple fait de se présenter comme étant un site de CP force Google à les analyser, et bien souvent à les envoyer dans les tréfonds des résultats.

    Ceux qui durent et qui se maintiennent, ce sont bien ceux qui soit une une réelle thématique pertinente et fouillée, soit ceux dont l’administrateur veille au grain avec une modération poussée des contenus.

  18. Oweia dit :

    Trop de business comptent (ou ont compté) quasiment uniquement sur le trafic naturel, à un moment il va falloir diversifier tout cela… je te rejoins tout à fait sur l’intérêt de créer du contenu “intéressant”, mais au final c’est ce que dit google depuis un bout de temps “Content is king”.

  19. Perrine dit :

    BonJour,

    Je rejoins l’avis de webmaster 2 ou 3 messages plus haut : l’apparition de pinguin et surtout les messages automatiques envoyés dans la foulée par Google sont le résultat flagrant que Google ne sait pas démêler le vrai du faux. Quand il nous demande de supprimer des liens entrants ou sortants factices afin d’être réintégré dans les SERP, pourquoi ne bannit-il tout simplement pas de lui-même les dits liens factices ? Ne lui suffit-il pas de ne pas prendre en compte le linkjuice… De toute façon à priori il n’y en a pas puisqu’il considère le lien comme de faible qualité. Alors à quoi bon tout ça ?

    Ce qui m’horripile c’est qu’on me demande de supprimer les liens obtenus dans le cadre d’échanges de liens. Pourquoi je ne pourrai pas faire des liens vers des sites amis ? Ou vers des sites de même thématique ? C’est quand même la base du web de faire des liens.

    J’ai 2 cas de sites pour lesquels on me demande de supprimer soit des liens entrants soit des liens sortants… Ben mince alors je ne peux plus publier ce que je veux sur mon site ? Je dois faire le boulot de Google ?

    Quand dans le message automatique on me demande de supprimer les liens sur des sites qui ne m’appartiennent pas ou qu’on me demande de lister les sites sur lesquels je ne peux pas modifier le lien, ne me demande-t-on pas de faire le boulot de Google ? Je dois identifier les mauvais sites et les balancer auprès de Google ?

    Cela fait des années que Google nous incite à faire du lien car c’est la base de son algorithme et maintenant on nous dit que faire du lien nous pénalise. Y’a franchement de quoi devenir chèvre… Et je suis pas une pleureuse :p

    Alors on va faire du super clean, on va faire des vrais liens… Et je vais m’en laver les mains parce qu’une prestation qui me prend 1 journée / mois m’en prendra 5, suffit juste de trouver les gros budgets et tant pis pour toi petit plombier toulousain … Tu n’as qu’a devenir poète et savoir disserter sur la plomberie :p

  20. valerie dit :

    Faire du lien, c’est mort et on se rassure en se disant que maintenant il faut mettre le paquet sur le contenu. Pour le moment, je me remet à faire du contenu sur mes sites, j’essaie de diversifier les sources de trafic, en me disant que ça servira toujours…

  21. valerie dit :

    Pure habitude ;-)
    Non, ce n’est pas mort. Tu as raison Marie-Aude, mais je voulais dire que faire du lien en nombre comme on a pu en faire c’est fini. Qu’il faut penser à faire du lien autrement… Guest blogging par exemple ?

  22. Marie-Aude dit :

    Guest blogging, CP de qualité, etc… là on est d’accord :)

  23. refschool dit :

    il y a deux ans a commencé la vague de l’automatisation pour le grand public seo, c’est même pas terminé que l’on songe déjà à refaire du white hat?!

    Il fallait s’y attendre cela ne pouvait durer plus longtemps, et Google a réagi, “vous les petits apprentis spammeurs, vous commencez à dépasser les bornes, revenez au basic”.

    Il fallait s’y attendre non pas parce que certains ont dépassé les bornes du travail de goret (pas seulement), mais parce que c’est ainsi, c’est comme les normes ISO9000, quand on a eu la 9002, faut la 9001, puis la Qualité Totale, comme ça suffit pas faut la 14000 (environnement), il faut toujours plus pour se distinguer des concurrents. Pourquoi? Quand tout le monde est certifié 9001, ben on a plus aucun avantage concurrentiel, donc toujours plus.

    Avec Penguin l’on reparle de site de qualité…en effet parce que si un site n’est pas de qualité il n’a pas raison d’exister non?

    plutôt que de se plaindre, faut faire dans le seo à l’anglo saxonne : content marketing, guest blogging, link baiting, relation IRL, bref que des chose ou il faut transpirer et mouiller sa chemise et non compter sur un logiciel salutaire, en autopilote. Bichonner votre site et lui donner de l’amour comme disait un BH notoire.

    Je vois pourquoi ça gêne des gens si on doit sortir de sa tannière et voir des gens, serre la main, prendre le temps d’engager, comme dans la vraie vie quoi. ça gêne parce que ça demande des moyens, financier, humain, parce que c’est pas facile (certains croient que le web c’est facile), parce qu’il faut faire preuve d’imagination pour attirer l’attention vers son site.

    Note finale : certains sites e-commerces marchent bien et ne sont pas super bien référencés, grâce à quoi? à une bonne sélection de produits, service de qualité, le bouche à oreille, bonne négo avec fournisseurs etc. que des trucs traditionnels, si vous pensez réussir un site ecommerce via un seo play à 100%, je crains que ce ne soit impossible.

    Bref il faut prendre en compte beaucoup plus de chose qu’un simple référencement pour qu’un site marche.

    @ perrine oui le seo c’est pas simple d’en vivre ! vaut mieux bosser son réf pour soi même plutôt que pour les autres :).

  24. Marie-Aude dit :

    D’abord merci pour ce long commentaire (ça aussi c’est du “seo propre” ^^)

    Je ne m’attache pas tellement à la différence entre WH et BH, ni entre le “purement manuel” et l’automatisé. Twitter des posts automatiquement, par exemple, est ce du BH parce qu’automatisé ?

    Je suis parfaitement d’accord avec cette course au toujours plus. C’est même le principe de la course “gendarme et voleurs” entre les SEO et Google, et là tout le monde couine parce que le gendarme vient de se rééquipper avec des voitures plus puissantes et arrive à courser les voleurs efficacement (pas de jugement de valeur là dedans).

  25. Betrash dit :

    Intéressante réflexion que tu nous proposes là. Je ne pense pas que les moyens changeront à terme, c’est juste notre façon de les concevoir qui doit évoluer.
    Alors non, les communiqués de presse ne sont pas morts : seuls ceux trop voyants, trop cramés, trop “foutage de gueule” le sont…

  26. buzzdakar dit :

    Depuis que Google a commencé de sanctionné, j’ai l’impression que le web devient de petit à petit humain. Jadis, on s’est laissé robotiser tout sur Internet; alors qu’il n y a que des humains qui y naviguent.

    Je suis tout à fait d’accord que le nouveau secret pour réussir sur Internet soit : LA QUALITE DES CONTENUS.

    Comme çà, il y a 2 boulots à faire : 1= rédiger ; 2= veiller à la qualité.
    Comme çà, si tu gagnes 1euro, tu sauras que c’est bien mérité en tant qu’humain!

  27. marc dit :

    Bonne analyse du sujet! Je suis un peu inquiet du risque de voir s’implanter le référencement “payant”. Comme cela a été dit, ce sera à la portée des grosses boites, nettement moins des petites. En même temps les agences de reférencement font déjà payer leur prestations alors finalement ce ne sera peut-être que les techniques qui vont changer.

    Par contre, je suis optimiste sur la qualité du contenu. Même si Google ne peut pas juger des qualités littéraires d’un texte, je pense que son algorythme évoluera dans le sens d’une meilleure anaylse des contenu (via le temps passé, la richesse sémantique, l’occurence raisonnable de mots clés…)

    Bonne idée aussi de rappeler de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même plat!

  28. david dit :

    Bel article qui relate bien l’état actuel des choses ta de l’argent tes devant !… ouais mais bon un peu de travail sur le long terme sa payera toujours….?

  29. Bonjour à tous.

    Qu’utilisez-vous comme sites de CP de qualité ou payants non pengouinizés ?

    Merci :)

  30. Marie-Aude dit :

    Quelles sont tes thématiques ?

  31. Bertrand dit :

    Bonjour Marie-Aude

    > jardin
    > technologies (Fax, ADSL, domotique, Télécom…)
    > santé, régimes
    > économie,
    > investissement, argent

    Je suis ouvert à toute discussion et échanges. Tu as des idées ? ou quelqu’un d’autre ?!

  32. Marie-Aude dit :

    Je t’envoie un mail (j’ai enlevé ton numéro de téléphone ^^)

  33. moughit dit :

    l’évolution du seo Français dépendra de l’équipe SEO Google France, La la décision d’un humain est mieux que 1000 algorithmes.

  34. Eddie dit :

    Excellente réflexion. Effectivement un travail sérieux et de longue haleine devrait le remporter sur la facilité.
    Malheureusement, si Google paufine ses armes anti-fraudeur, les spammeurs améliorent leurs défenses anti-détection.
    Qui a l’avantage sur l’autre ? Il suffit de regarder les requêtes à fort potentiel pour s’en rendre compte que quelques petits malins passent toujours au travers du filet.

  35. Pierre A. dit :

    Je pense aussi que l’on s’oriente vers du payant, google en voulant lutter contre l’artificiel va réussir à créer des sites artifiels propres, qui seront thématisés, proposeront du contenu de qualité unique, et seront très CHERS d’accès, mais méga efficace pour influencer les SERP. Il suffit de voir le nombre de plateforme de vente de billets sponsorisés qui sont en train de s’ouvrir pour comprendre que l’enjeu financier est énorme…

  36. La machine créée est faite pour du cash à outrance. Il y a cinq ans les encheres etaient dix fois moins importantes pour les meilleures positions. Certaines positions sont supérieures à 60 euros. Notre moteur de recherche favori a interet à creer ces changements d’algo pour pousser certaines sociétés à faire basculer dans le systeme adword. Le référencement naturel ne peut plus etre une stratégie unique car terriblement dangeureuse.

  37. webmaster dit :

    Le monde tourne décidément autour du pognon.
    cela fait plus de dis ans que je travaille dans le SEO et SEA, avec la volonté de réduire les dépenses de mes clients dans les campagnes Adwords par un référencement naturel de qualité.
    Au fur et à mesure, le discours prôné dans mes formations en référencement de site a évolué.
    Je reste néanmoins persuadé que le métier de référenceur n’est pas mort mais qu’il évolue vers quelque chose de plus large.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *