L'API Flickr et l'API Wikimedia

Deux maisons aux couleurs de Flickr
L'API Flickr permet d'interagir avec le site

Marie-Aude

J'ai fait de la compta, de la finance, du juridique, j'ai été chef de projet SAP, j'ai fait de la photo, des voyages. Depuis 2007, je fais avec amour des sites webs pour les utilisateurs, qui se référencent bien et je vous aide à acquérir du trafic pertinent.

Vous aimerez aussi...

15 réponses

  1. Julien Maury dit :

    Coucou,

    Pour se faire je recommande de passer par l'API http de WordPress pour le transport des données. La librairie en question est assez lourde en effet. WP gère BCP mieux le transport que PHP de base.

    Surtout mettez en cache !! N'allez pas exploser les quotas.

    Enfin et surtout utilisez effectivement des images libre de droits, cela peut vous coûter cher en cas fraude même si vous ne l'avez pas fait intentionnellement. Nul n'est censé ignorer la loi comme on dit.

    Evidemment tout ce que j'ai dit c'est dans une prespective dév où ma personne va dialoguer avec l'API. Je n'ai pas fait l'inventaire des plugins existants. Il doit y en avoir mais utilisent-​ils les bonnes APIS... une autre question, soyons optimiste cela doit exister tout de même depuis le temps que l'API est ouverte :)

    • Marie-Aude dit :

      Hello,

      non, il n'y a pas de bons plugins, la plupart se contentent de permettre des recherches, ce qui n'est pas vraiment ce qui m'intéresse ici :) Il y en avait un ou deux, mais ils ont été abandonnés par leurs auteurs, pas finalisés... Crois moi, étant fan de CC, j'ai cherché, cherché, cherché... donc il VA y en avoir un :D

      l'API HTTP de WordPress est effectivement sans doute la solution pour la partie Wikimedia, mais ça ça venir à la fin :) 

      Le problème des quotas se pose surtout en cas de recherches ou d'import intensif non ?

      • Julien Maury dit :

        Non, une API a des quotas. Si tu dépasses ces quotas de requêtes tu es grillé. Si tu ne mets pas en caceh la requête se fait à chaque lancement de la page => ça peut aller très très vite.

        • Marie-Aude dit :

          Certes :) mais en l'occurrence l'API sera lancée uniquement à l'importation du media, ou par clic volontaire sur un bouton. Le but du jeu n'est pas d'afficher les données Flickr directement dans la page, mais de les importer dans la structure WordPress. Il faut juste faire attention à ne pas activer sur les autosave, ou les modifications. Sur le principe, tu as parfaitement raison, mais pas dans ce cas. (ou alors je n'ai rien compris). 

          Par contre, mettre en cache est effectivement la méthode qui est utilisée par les plugins qui affichent des données Amazon.

          • Julien Maury dit :

            C'est une très mauvaise pratique que d'essayer d'aller parser l'HTML des pages il faut impérativement passer par l'API. En cas de changements chez le provider t'es cuit !

            En effet le contexte de la requête est particulier mais il faut prendre d'autres éléments : 

            Optimizing API queries : Search and localized calls take more CPU cycles than simple data lookups and so they may take more time to execute. Also, keep an eye out for the "extras" parameters availability in the API queries which may help reduce how many calls you need to make. Check out our Code blog for some tips, such as this post on the Standard Photo Response.

            Et on ne sait pas combien de personnes sont suceptibles d'utiliser la fonctionnalité en même temps ou presque.

        • Marie-Aude dit :

          D'ailleurs, côté "quota" de l'API Flickr, les limites sont larges

          • pas plus de 30 photos par page
          • 3.600 requêtes /​ heure
          • usage raisonnable de la bande passante

          J'aime bien le "raisonnable" :)

          En tout cas, étant donné le mode de fonctionnement prévu pour le plugin, il faudrait intégrer plus de 1.000 à 2.000 photos à l'heure (chacune déposée par un auteur différent) pour dépasser les quotas. 

          Un fou peut le faire... ça sera sa clé API qui sera bloquée :)

          • Julien Maury dit :

            Il faut malgré tout une erreur en cas de dépassement, j'ai peut-​être l'air d'en faire des caisses mais cela fait partie des bonnes pratiques que j'essaie de promouvoir avec les APIs. 

            C'est 3600 requêtes heure par clé, il peut y avoir d'autres codes qui font appel à Flickr sur la même install, on ne peut pas ne pas le prévoir pour un plugin.

            Mettre en cache le srésultats de recherche, enfin des queries n'est pas si absurdes, m'enfin dsl si j'ai mal saisi ton idée, c'est vrai ici on n'affiche pas sur une page.

          • Marie-Aude dit :

            En fait, d'une manière générale, il faut une gestion des erreurs : il n'y a pas que les dépassements qui peuvent donner lieu à retour. Je suis totalement d'accord sur la théorie.

  2. Marie-Aude dit :

    @ Julien : pour le parsage HTML, de quoi tu parles ? 

    Il y a deux "API" différentes, pour deux sources différentes : 

    API Flickr -> utilisation uniquement de l'API
    API Wikimedia -> pas de méthode pour récupérer l'auteur et la license, eux même conseillent de parser ou alors de faire à la main :) 

    De plus, comme n'importe quel plugin WP, la clé d'API ne sera pas fournie, elle sera à demander par chacun, et à renseigner dans les options du plugin. Donc, si, j'ai une relativement bonne idée du nombre de personnes qui feront appel au service simultanément. Une à deux par blog et par clé d'API.

    • Julien Maury dit :

      Ecoute je te dis que c'est une très mauvaise pratique, je le maintiens, Si eux-​même le conseillent alors là par contre y a un souci mais c'est pas grave. Dsl encore si j'ai mal lu, la fatigue de la journée de travail sûrement :). Allez a +

      Je le dis à tous : NE JAMAIS utiliser des endpoints non officiels à moins que ce soit votre bon plaisir perso mais sûrement pas en prod ou pour un plugin.

      • Marie-Aude dit :

        C'est eux qui le disent, j'ai mis la citation, avec le lien, ça se termine avec "In the case of Wikimedia Commons (commons.wikimedia.org, the media repository for Wikipedia) there is a somewhat structured way to extract it from the generated HTML."

        ça veut bien dire "parser" non ? "Conseiller" est peut être un peu fort, mais quand on te dit que c'est le seul moyen de le faire...

        Cela dit, je peux aussi utiliser une API qui fait le boulot de parser :D http://tools.wmflabs.org/magnus-toolserver/commonsapi.php

        • Julien Maury dit :

          Ce n'est pas du tout l'API Flickr qui le dit. C'est un wiki que tout le monde peut éditer attention.

          • Marie-Aude dit :

            T'es fatigué

            ... il y a DEUX cas de figure

            Flickr -> API Flickr
            Wikimedia -> Api Wikimedia

            Parce que les images CC ce n'est pas seulement sur Flickr

            Proposition :) tu te reposes un peu, tu relis et on en recause ?

  3. Julien Maury dit :

    N'importe quoi je te contredis depuis tout à l'heure alors que le fournisseur n'est pas Flickr mais bien Wikimedias #moimpmoimpmoimp cela dit s'ils conseillent de parser leur HTML c'est alors qu'ils ne le changeront donc jamais ? Cela me parraît peu probable.

    • Marie-Aude dit :

      :D ça veut surtout dire que c'est "y'a pas mieux"

      Ils expliquent sur la page, situation historique, machin pas structuré, tout ça, vous pouvez vous débrouiller de cette façon là si vous voulez. 

      Donc ce que je vais faire, c'est parser et "proposer" le résultat à l'intégration avec validation avant. Comme ça le jour où le HTML change, tu vois qu'il y a une couille. ça plus la vérification sur l'intégrité des données, pour un truc qui a vocation a être utilisé manuellement, ça me parait suffisamment bordé. 

      Mais je suis d'accord, ça serait mieux autrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.