WordPress multilingue : Polyglot et Global Translator

Suite de l'article sur les différentes solutions pour avoir un WordPress multilingue, avec deux autres plugins.

Le plugin Polyglot

C'est un des vieux de la vieille, puisqu'il est apparu en 2005. Et il ne se trouve pas dans les extensions à télécharger sur wordpress.org, mais sur le site de son auteur où on peut voir son fonctionnement.

Il fonctionne sur la abse d'une langue par défaut, et de langues ajoutées, qui modifient l'url (dans l'exemple du blog, en rajoutant des suffixes à l'url du post original). Cependant, pour la langue par défaut, le contenu est accessible avec l'url courte et avec l'url avec le paramètre de langue, ce qui génère du duplicate content.
Les balises meta non plus ne sont pas traduites, ce qui est gênant.

Le contenu des articles est traduit à l'intérieur du post, entre des balises langues. (Comme pour Q Translate). Pour l'utiliser, il faut insérer des lignes php dans les différents fichiers du thème. La traduction du thème se fait entièrement avec des fichiers .mo /​ .po

La dernière version mentionnée date de mi-​​2008, mais fonctionne sur un blog en version 2.8

La documentation fournie sur la page de l'auteur est assez sommaire, vous pouvez, si vous voulez en savoir plus, parcourir le long fil du forum wordpress-fr.net qui lui est consacrée.

Polyglot était un précurseur. Il a l'avantage d'avoir une construction simple, qui lui permet de passer sans difficulté les montées de version. En revanche, ses faiblesses côté SEO devront le faire réserver à un blog perso qui ne cherche pas trop à briller dans les serps !

Global Translator

Global Translator, lui, fonctionne sur un principe totalement différent, celui de l'appel à des systèmes de traduction automatisée.
Une solution que personnellement je n'apprécie pas, car la qualité du texte dans les langues étrangères est loin d'être optimale (doux euphémisme), mais qui a l'avantage de vous permettre de proposer un texte à des visiteurs étrangers sans avoir à payer une traduction.

Il propose quatre services de traduction différents pour la traduction des articles, Google Translation Engine, Babel Fish, Promt, FreeTranslations.com.
Les urls des articles traduits sont identifiées avec un sous répertoire contenant le code langue, inséré au début du permalien. Ainsi la structure %postname%-%post_ID% devient /le_code_langue/%postname%-%post_ID%
C'est propre, cela fonctionne sur tous les hébergements (même les mutualisés ne permettant par l'url rewrinting et la création de sous-​​domaine avec des wildcards), et cela permet de bien référencer, en présentant un sitemap par langue, avec une géolocalisation différente dans GoogleWebmaster Tools.
Les traductions sont mises en cache, pour accélérer le chargement. Et comme il repose sur un service de traduction de pages vous n'avez même pas besoin d'avoir un fichier .mo dans chaque langue. (En revanche, je vous conseille d'avoir un thème parfaitement traduit, sans chaine en anglais qui traine — comme le mien — car cela perturbe beaucoup les traducteurs automatiques).

Le plugin doit être utilisé avec un backlink, qui peut être enlevé dans la version Pro.
La version Pro se paye sous forme d'abonnement, un abonnement Silver à 69 USD /​ an, qui donne la possibilité de modifier le thème des pages traduites, d'utiliser un cache en base de données, de retirer le lien, et de générer automatiquement une traduction en cache dès qu'un browser passe sur la page. Et pour un prix total de 129 USD par an, on a droit aussi à un support gratuit.

Lors de la première arrivée sur le blog, le visiteur doit demander la traduction, en cliquant sur un petit drapeau correspondant à sa langue. Ensuite, pendant qu'il visite le blog, chaque nouvelle page affichée est automatiquement traduite.

J'ai testé, comme l'auteur du blog m'y a invitée, le plugin sur son propre blog, dont la langue de base est l'italien.
Première remarque : de nombreuses erreurs 503. Il faut alors rafraichir, récupérer la page en version originale, et retraduire.
C'est possible quand on est sur la première page, plus délicat quand on a navigué à travers plusieurs liens.

La deuxième remarque, c'est qu'il est très facile de faire de la bouillie pour les chats, en enchainant plusieurs traductions l'une derrière l'autre. Mais le plugin n'y est pour rien, ce sont les limitations de l'outil.

Mais pour rire un peu, quand même ...
La phrase italienne d'origineUbuntu Karmic Koala include una serie di sfondi originali e piuttosto gradevoli, scelti in base ad una votazione effettuata in precedenza direttamente dagli utenti: il fatto però è che per ragioni di spazio (la distro infatti non doveva superare lo spazio di un CD) solo 19 sfondi sono stati selezionati per l’inclusione nel pacchetto ufficiale...
traduite en françaisUbuntu inclut un certain nombre de Karmic Koala arrière-​​plan original et très agréable, choisis sur la base d'un vote antérieur menées directement par les utilisateurs: Mais le fait est que, pour des raisons de place (la distro il ne devait pas dépasser l'espace d'un CD) est de seulement 19 horizons ont été choisis pour figurer dans le coffret officiel
puis en anglaisUbuntu includes a number of Karmic Koala original background and quite pleasing, chosen on the basis of a vote earlier undertaken directly by users: But the fact is that for reasons of space (the distro it was not to exceed the space of a CD) is only 19 backgrounds were selected for inclusion in official package

The syntax to suffer starting does !

Mon conseil, pour avoir pratiqué ce genre d'outils quand je devais faire des recherches sur des sites russes, néerlandais et portugais : les traductions automatiques marchent beaucoup mieux avec un texte de base en anglais. Donc si cette fonctionnalité vous intéresse, et que vous êtes capables de bloguer en anglais, essayez de faire au moins un blog billingue, et laissez les autres langues à Global Translator.

Mélanger ses posts en plusieurs langues

Enfin, au moins en deux langues.
C'est ce que propose le plugin de Stéphanie Booth, Basic Bilingual. Une logique complètement différente, celle de ne pas traduire (sauf cas exceptionnel), de bloguer en deux langues, et d'indiquer pour chaque article sa langue, et un résumé en tête de l'article, dans l'autre langue.
Les commentaires se mélangent d'ailleurs dans les deux langues.

En conclusion, pour faire un WordPress multilingue

A part peut être Polyglot, qui était là pour mémoire, parce qu'il a été une star en son temps, malgré ses défauts, et qu'il ressort encore beaucoup dans les forums, chacune des solutions examinées a ses avantages et ses inconvénients, facilité ou pas, exhaustivité ou pas, seo plus ou moins optimisé.

Je me répète, mais pour un site professionnel, je ne prendrais aucune d'entre elles.
Jusqu'à maintenant, mon choix reste Drupal pour les sites complexes (c'est le prochain article), et pour les sites simples et statiques, comme les sites d'hôtel comme cet hôtel à Zagora, j'ai développé mon propre framework, basé sur gettext (c'est la deuxième partie de cette série d'articles).

Si il fallait absolument passer par WordPress, je passerais par deux blogs.
Dans le fichier wp-​​config, les path seraient configurés pour que les deux blogs utilisent le même dossier wp-​​content (plugin et thème).
Je monterais d'abord et avant tout la structure complète des catégories dans un des deux blogs, et je remplacerais les tables wp-​​terms du deuxième blog avec celles du premier. De cette façon, je pourrais traduire les noms, slugs et descriptions des catégories tout en maintenant la même ID.
Je rajouterais pour les posts (pages et articles), un champ personnalisé par langue, dans le cas du français, fr-​​slug ou en-​​slug (ou ID...)
Ensuite il suffit de rajouter une query spécifique pour avoir sur chaque page, chaque article, chaque catégorie, chaque page d'archive, un lien vers son équivalent dans l'autre langue.

C'est un peu lourd, pas très user-​​friendly, mais c'est ce qui offre le meilleur résultat pour l'exhaustivité de la traduction et l'optimisation SEO.

La road-​​map de la version 3 est sortie, donc cet aspect ne sera pas amélioré au moins avant la 4.0

Parcourir la sériePrécédent article

9 commentaires

  1. j'utilise "translate" qui utilise la trad google et je trouve que c'est un petit plugin génial, car on ne peut pas faire plus simple....

    et cela marche bien pour une trad google à la volée...

    cordialement,

    Répondre à catastrophy
  2. interessant ton blog. pas trop tout compris sur le multilinguisme. mais je vois et cela me confirme que le sujet n'est pas simple du tout.

    Répondre à biofutur
  3. Bonjour,

    J'ai lu quelques uns de vos articles au sujet des sites sous wordpress en multilingue — j'ai cru comprendre que si je n'ai pas dès le départ créé /​ pensé mon blog en multilingue, je ne pourrais pas le mettre dans une autre langue.

    J'avoue que ça ne me ravi pas vraiment.

    Je voudrais pouvoir ajouter un drapeau anglais et un français sur mon site pour que les visiteurs puissent le voir en deux langues. Traduisant ainsi toute l'interface.

    J'ai lu avec attention votre conclusion qui serait d'installer deux blogs WordPress qui commence par cette phrase :

    "Si il fallait absolument passer par WordPress, je passerais par deux blogs."

    Avez-​​vous l'intention de faire un post détaillé à ce sujet, je ne comprend pas certaines des choses que vous expliquez dans ce paragraphe.

    Pour finir vous dites:
    "La road-​​map de la version 3 est sortie, donc cet aspect ne sera pas amélioré au moins avant la 4.0" — vous parlez de la Roadmap de WordPress ?

    Merci

    Cédric

    Répondre à Cedric Copy
  4. Bonjour,

    en réalité en ce qui concerne WordPress, vous avez fait "sans le savoir" un choix, avec un cms qui est au départ structuré en monolingue.
    Des solutions existent, comme WPML, et elles permettent quand même de correctement internationaliser un blog.

    Les articles que j'ai écrit, même si ils présentent globalement l'architecture, sont aussi une analyse par rapport à mes besoins spécifiques, je fais beaucoup de sites touristiques, j'ai donc vraiment besoin d'une gestion multilangue complète. Certains de mes sites ont une boutique en ligne, j'ai donc besoin d'un CMS ecommerce qui me permette de gérer les traductions de mes noms de produits, et d'optimiser mes urls, etc....

    Chaque site est un cas particulier, il faut prendre en compte à la fois vos besoins, votre hébergeur, et votre façon de travailler.

    Non, je ne compte pas trop développer la question de deux blogs wordpress, puisque
    1. pour ces sites multilangues, ce n'est pas la solution que je choisis
    2. la gestion multiblog va changer avec la version 3.0

    mais "grosso modo" et sans rentrer dans le détail, l'idée, si je le faisais, serait d'avoir un champs utilisateur pour chaque version d'article dans chaque langue (ce qui est un peu bâtard comme structure), et de donner les liens d'un blog à l'autre en fonction de ce champs utilisateur. Resterait à traiter les pages "autres" de type catégories, tags , archives

    Et en ce qui concerne la roadmap, je voulais simplement dire que cet aspect n'étant pas inclus pour l'instant, on ne peut pas attendre de version multilingue de WordPress avant AU MOINS la 4.0 (voir plus tard, puisque certaines des fonctionnalités de la 3.0 vont être repoussées)

    Reste donc à faire une analyse détaillée besoins /​ solutions et à évaluer dans cette analyse aussi le rapport cout /​ bénéfice entre rester avec une solution wordpress qui satisferait 95% de vos besoin et migrer vers une autre solution. Les derniers 5% sont parfois très couteux ^^
    Je suis à votre disposition si vous souhaitez le faire.

    Répondre à Marie-Aude
  5. Hello, merci pour ton article.

    J'ai un blog sur wordpresse, et je voulais savoir si crée un 2iem blog sur Monsitefr.com/eng/ avec simplement un autre blog remplis plus ou moin de la même manière ... ca aurai quel impact SEO ?

    Merci pour vos articles !

    Répondre à Zeratule
  6. Aucun impact particulier si les contenus sont traduits, ce n'est pas du duplicate content

    Répondre à Marie-Aude
  7. Même constat que toi sur toute la ligne. J'ai pas mal utilisé Polyglot qui était très séduisant à l'époque.
    Aujourd'hui, si je dois absolument rester sous Wp, c'est la superposition de différents blogs (un dans chaque langue) qui a ma préférence à tous points de vue (même si c'est un peu lourd au final).
    Enfin pour les vrais sites multilingues, Drupal est la solution simple à retenir.

    Répondre à Christophe BENOIT
  8. Bonjour Marie-​​Aude,

    Cet article a retenu toute mon attention (tout comme le reste par ailleurs).
    J'aimerais angliciser mon site et la solution du double blog me paraît évidente dans mon cas.
    Tout comme Cédric Copy et malgré votre réponse supplémentaire certains points me paraissent fort nébuleux.
    Sans vouloir vous faire perdre trop de temps j'aimerais vous contacter par email afin de poser l'une ou l'autre questions (sans encombrer le présent article)
    Je ne suis pas un spécialiste du codage, j'apprends sur le tas.
    D'avance merci (quelle que soit votre réponse)
    Cordialement,
    Christian

    Répondre à Christian Michaux
  9. Bonsoir,

    si ça ne vous dérange pas, je préférérais que cela continue ici comme cela ça pourrait aussi être utile à d'autres, loin d'encombrer l'article. Si vous avez des points que vous considérez comme confidentiels, vous pouvez me contacter par mail, bien sûr.

    Répondre à Marie-Aude

Commenter

*

*

*Informations requises Merci de donner les informations requises