Le pays le plus connecté d’Afrique, mais un de ceux où l’internet est le plus cher… une prolifération d’agences Web, « inshore » et « offshore », mais peu de référencement de qualité… le développement de l’e commerce, mais une législation insuffisante… portrait d’un pays qui se modernise à toute vitesse, en grande partie grâce à Internet. 

Le développement du Web au Maroc

Le développement du Web au Maroc

Etats des lieux de l’internet au Maroc, le pays le plus connecté d’Afrique, en évolution rapide. Néanmoins, des risques de censure existent, tant au niveau « matériel » que politique. Risques partagés par de nombreux pays, et qui ne se concrétisent pas, pour l’instant.

Le Web au Maroc, on fait quoi avec ?

Le Web au Maroc, on fait quoi avec ?

Ces 55% des marocains connectés sur le Web, ils y font quoi ? Et surtout en quelle langue ? Pour comprendre le paysage du web au Maroc, il faut déjà savoir quelle langue on y parle… ou plutôt quelles langues, sachant que les deux langues les plus répandues, la darija et l’amazigh (ou berbère), n’ont pas de codification iso, et sont donc écrites « comme on peut ». Et que l’arabe standard, le français ou l’anglais sont des langues secondaires, le plus souvent apprises à l’école. J’avais fait en son temps
un long article sur Mezgarne, mais pour résumer : Lire la suite

Les fournisseurs d’accès internet au Maroc

Les fournisseurs d’accès internet au Maroc

Peut-on faire de l’internet sans fournisseur d’accès, sans registrar, sans hébergeur et sans moyen de paiement en ligne, le tout dans un environnement juridique flou ? Une partie des faiblesses de l’internet marocain vient sans doutes des manques à ces différents niveaux.

Les fournisseurs d’accès, vous avez dit « concurrence » ?

Il n’y a pas de différenciation entre fournisseurs d’accès et opérateurs téléphone. On a donc le géant Maroc Télécom et son pauvre challenger, Meditel, qui proposent téléphonie filaire, sans fil, et accès internet. Et Wana-Inwi-Bayn, une troisième société qui joue le rôle d’outsider.
Lire la suite