10 points pour identifier un vendeur de rêve

Même si vous ne me donnez pas votre e-​​mail, je vais vous fournir ma liste des 10 signes infaillibles pour identifier un vendeur de rêve qui se fait passer pour ce qu'il n'est pas...

1. Il raisonne en chiffre d'affaires, et pas en marge

N'importe quel vrai chef d'entreprise le sait, ce qui compte c'est la marge, et "je dirais même plus", la marge nette. Annoncer des performances en CA, cela ne veut rien dire. Entre un freelance qui n'a quasiment rien à payer parce qu'il vit chez sa copine, gratuitement, et qu'il "dépense" simplement son temps, un autre freelance qui lui sous-​​traite des vidéos, de la gestion de sites, de l'achat de liens, et paye de l'Adwords, ou bien un autre, qui a acheté à des gourous américains des méthodes qu'il traduit, pour les revendre au même prix, le même chiffre d'affaires n'a pas le même impact sur le porte-​​monnaie. Rarissimes sont les "blogueurs professionnels" qui pensent à donner ces informations

2. Il raisonne en chiffre d'affaires global, pas en taux horaire

Gagner 350.000 € sur un "lancement orchestré", ça fait rêver les enfants. Mais... combien de temps pour préparer ce lancement ? Combien d'heures pour faire les vidéos ? Combien de mois pour lancer les sites, amorcer les pompes à email, constituer sa base de données, arriver à se donner une crédibilité minimum ? Comme d'autres le disent, l'argent facile sur internet — comme ailleurs — ça n'existe pas. Quelques blogueurs pros, qui ont été les premiers sur le filon, qui ont réussi à créer leur niche, doivent effectivement bien gagner leur vie (sans que leurs salaires nets dépassent ceux de bons commerciaux), mais la plupart ont des revenus réels inférieurs au SMIC horaire. Quand Amacker parle de "réussir" à gagner 996 euros en septembre 2010, et explique que c'est après ça qu'il a lancé la formation Bloguer /​ Gagner, on peut tout de suite se dire que les débuts ont été difficiles.

Si on analyse les chiffres disponibles, néanmoins

Par exemple ceux de Sébastien Le Marketeur, on s'aperçoit de l'énorme différence entre C.A. et  résultat...

Pour 544.00 € de chiffre d'affaires sur 13 mois, la valeur ajoutée n'est plus que de 195.700 (la valeur ajoutée, ce sont les ventes moins les achats, avant amortissements : autrement dit on ne compte pas les voitures, le matériel de bureau, les PC), et un Excédent Brut d'exploitation de 79.800 €. L'EBE, c'est, à la louche, la valeur ajoutée moins les salaires.

L'effectif de la société n'est pas précisé, on est donc dans le "moins de dix", mais on peut penser qu'ils sont au moins deux, puisque Sébastien le Marketeur parle régulièrement de collaborateurs. Cela fait donc, pour deux personnes, 87.000 € de salaires net avant impôts, sur 13 mois, donc 3.300 en moyenne dans l'hypothèse ou ils sont deux, 2.200 si ils sont trois.

Encore une fois, ce sont des montants très corrects pour des salariés.  Il faut aussi rajouter les 60.000 € de résultat, donc 4.600 € par mois (qui, à mon avis, suffisent tout juste à financer la future croissance), mais pour un chef d'entreprise, c'est très loin d'être exceptionnel. On n'est pas dans la cour des grands, et de très loin.

Remarque au passage : les sociétés créés sont toutes très jeunes, 2010 en général, et présentent des exercices sur 13 ou 16 mois, donc des exercices "de création", qui cachent les pertes des débuts.

3. Il n'a pas de visibilité en dehors de sa sphère

Un "entrepreneur" web qui réussit vraiment très bien, on en parle un peu partout, dans les journaux en ligne, dans des blogs d'analystes, dans la presse papier quand elle parle du web.  En particulier, ses profils LinkedIn et Viadeo sont particulièrement pauvres. C'est parce que cet "entrepreneur" ne travaille pas avec des chefs d'entreprise.

4. Il ne vous apprend pas grand chose... voir rien du tout

On semblait dire que "webmarketingjunkie" c'était mieux, ou moins pire. Je suis donc allée voir son blog, et j'ai religieusement écouté cette longue vidéo, dont le pitch estChacun de ces 6 leviers a la capacité –à lui seul– de faire exploser vos revenus. Voici comment faire exploser leur potentiel pour passer de 1 à 10 ventes par jour, et davantage, semaine après semaine.

J'attends donc des recettes m'expliquant COMMENT augmenter mes ventes. En réalité la vidéo met plus de six minutes à m'expliquer qu'il y a six points de contacts (le site, la pop up, le mail, la page de vente, etc...) et que si je double mes pourcentages de clic à chacune de ses étapes, je vais doubler mes ventes.

L'idée du siècle. Je n'en suis toujours pas revenue... si je double mes commandes, je double mes ventes.

Je n'en reviens toujours pas.

Avec en cerise sur le gâteau, un "modèle excel" pour suivre les pourcentages de ces six indicateurs chaque semaine, "vous mettez en rouge quand c'est moins haut que la semaine précédente, en vert quand c'est mieux, le but c'est d'avoir le maximum de vert".

Noooooooooooooooooooooooooooooon incroyable

En revanche, "si le taux de clic est moins élevé c'est que mon titre est moins bon", certes, mais COMMENT je fais pour améliorer mes titres ?

Alloooooooooooooooooo ? Tiens, y'a plus personne !

5. Il emploie des mots ronflants pour vous impressionner

Il est entrepreneur, webentrepreneur, blogueur professionnel.

Il a des stratégies à tout bout de champ, même pour faire la sieste.

Il vous parle de body language, parce que langage corporel, ça fait nul, et il vous explique que "tes émotions enregistrent ton body language [...] du coup [...] ça influence énormément tes émotions dans le pick-​​up"  (5:48)

Gné ???

6. Il vous veut du bien

Il n'a qu'un but dans la vie, vous aider.

Il a une vie formidable, et ce qui lui donne un sens, c'est de vous aider à faire comme lui. Lui aussi il était nul, pauvre, moche, au chomage, enfermé par des croyances limitantes, pas zen, endetté...

Il a surmonté tous ces obstacles, comme un grand, tout seul, en passant des heures à se documenter sur le web et à faire des erreurs, et il n'a qu'une envie, parce qu'il est bon et généreux, c'est de VOUS aider à être comme lui.

Contre espèces sonnantes et trébuchantes

7. Il pipote

Il a rarement des mentions légales (et même quand il est déclaré, il faut chercher un peu pour trouver son entreprise : par exemple, pour Sébastien le Marketeur, il faut remonter au whois pour trouver le nom de sa sarl et de là arriver sur son siret). On ne sait pas trop où il est, c'est normal, il voyage tout le temps, entre ses cinq minutes de travail, donc moralité, le jour où vous voudrez vraiment vous faire rembourser selon sa garantie américaine, vous aurez un peu de mal à lui mettre la pression.

Ou bien alors il change de nom.... Sébastien KNIGHT, ça fait plus classe que Patrice Aucagos, plus anglo-​​saxon, plus je ne sais pas quoi...

Il s'autoproclame "consultant"' sans expérience réelle, comme Romy qui devient "consultant" après une seule opération...

Quant à David Jay, dont le vrai nom est David Guigue, c'est un peu plus bizarre. Il se présente sur son site comme orthophoniste (même les cgv de larevolutionvideo.com font référence à la société orthoformation), voici la copie du footer.

David Guigue orthophoniste ?

David Guigue orthophoniste ?

Or dans le blog, il répond à une personne qui s'inquiète de sa qualité d'orthophoniste, en lui conseillant d'aller vérifier sur le site de la secu ameli.fr

Ce que j'ai fait... et il n'y a pas de David Guigue qui soit orthophoniste à Cambrai. (Il a peut être été orthophoniste, mais il semble ne plus l'être "en exercice")

8. Il copie

En marketing, une des règles d'or est d'être "le premier". Je reconnais du talent et du travail à un certain nombre de ces "blogueurs professionnels" et "coachs" qui ont créé ces "méthodes", ou du moins qui ont eu l'idée de les importer, puisqu'il s'agit de décalques de méthodes américaines.

Mais au delà de quatre ou cinq, cela devient de la simple copie, et le sentiment de redite et de pyramide (même si juridiquement ce n'en est pas une) est patent.

Qui va leur apprendre à être original ? A trouver un marché ? A réellement construire un produit avec du savoir-​​faire ? Comprend-​​il même ce qu'il vend ?

9. Il voyage beaucoup ou il vit à l'étranger

Sa grande passion des voyages... son envie d'aller ailleurs, d'épanouir son âme d'entrepreneur loin du carcan français... mais il est rarement à Londres, au Japon ou aux Etats-​​Unis, curieusement il préfère les pays où la vie est tellement moins cher qu'on vit bien avec moins de 1.000 € par mois (Thaïlande, Costa Rica...)

Cherchez l'erreur !

10. Il ne sait pas gérer les crises et les critiques

Entre les absences de réponses lamentables d'Aurélien Amacker (alors qu'il aurait pu magnifiquement rebondir), les réponses  agressives aux critiques sur leur propre forum (la personne pose des questions par rapport à "sa" perception de l'émission, Alexandre Roth reconnait lui même que l'émission ne retranscrit pas la réalité de la formation, mais envoie néanmoins le questionneur sur les roses), ou les réponses totalement à côté de la plaque (par exemple, Sébastien le Marketeur dit qu'il faudrait des critères de qualité même pour les formations bon marché, mais n'explique nullement quels seraient ces critères), le vendeur de vent est très mal à l'aise dès qu'on le sort de son petit scénario bien huilé.

D'une certaine façon, il a raison : ça marche un temps.

Et puis parfois, ça explose.

 

117 commentaires

  1. Je passe toujours un bon moment à lire tes billets, pour celui-​​ci aussi, mais une question me taraude : vous avez quoi à vous escagasser comme des malades sur cette bande de rigolos ?

    Répondre à Littlebuzz
  2. Très très bon de lire un billet comme celui-​​là.

    Bon, je me pose un peu parce qu'il se trouve que j'ai lu (enfin parcouru à la vitesse grand V) les ebooks et quelques vidéos des personnes citées ces derniers jours.

    Oui, ça respire l'arnaque intellectuelle, mais totalement.
    Et pourtant, je m'interroge. Qu'est-ce qui différencie le foutage de gueule d'un conseil avisé ?

    J'ai la réponse. J'ai fait appel à un coach d'entreprise récemment et je suis reparti avec une feuille de route factuelle et très précise.

    Mais encore ?
    Une personne qui "sent" les gens peut (ce qui est TRES bien !) aurait pu faire aussi la même chose avec moi ?

    Là encore, je regarde mes notes. J'ai eu des conseils avisés, personnalisés et encore factuels (ie. basé sur des faits, avec des actions précises, quantifiables, identifiables à réaliser. Du concret quoi).

    Et pourtant, je m'interroge encore. Quand on parcourt les sites des personnes citées dans cet article, on se prend à rêver : et si, à travers toute la fumisterie qu'ils peuvent bassiner, on peut avoir un déclic, rattacher telle idée, telle conseil théorique à une action concrète.

    Bref. Pas facile de faire la part des choses, surtout quand on fourmille d'idées, et qu'on entreprend ou qu'on s'apprête à entreprendre.

    Conclusion : Il faut faire attention aux conseils. La limite n'est pas toujours visible entre un arna-"coeur" et un conseilleur. Elle se trouve dans le charisme de l'arnaqueur, sa capacité à s'approprier les différents sens de celui qui est à la recherche de conseils, de cadre, de structure, qui a besoin de rails pour aller de l'avant.

    Répondre à loran
  3. Je vois que les articles contre ces "arnaqueurs" du web vont bon train depuis quelques semaines sur la toile. Ils sont en train de prendre cher ! (les pauvres, ou pas !)

    Il faut dire que leur business était je pense trop beau pour être vrai et tenir dans le temps sans frein, sans heurt...

    Répondre à Fx
  4. @ Loran750 Tu soulèves un très bon point, "et c'est une question que je me suis posée". C'est d'ailleurs pour ça que j'ai passé tant de temps sur ces sites, pour essayer de faire le tri entre la méthode de vente et le "produit" vendu.

    Tout ce que tu dis est vrai. Il y a aussi la certitude ou pas que la formation ou les conseils qu'on vend vont être utiles au client. Et la certitude que cela marche sur du long terme.

    Finalement c'est un peu la même question pour toutes les prestations intellectuelles : il y a le prix du vendeur (je veux recevoir "tant" pour mon travail) et le prix de l'acheteur (j'attends de pouvoir rentabiliser cette prestation en "tant de temps" et d'en tirer "tant").

    Quand les deux se rencontrent, de façon régulière, il n'y a pas d'arnaque.

    @ Fx oui, disons que c'est une opération d'e-réputation non concertée :)

    Répondre à Marie-Aude
  5. Un des points les plus importants à mon avis est de bien comprendre la cible de ces vendeurs de rêves comme tu dis .
    Pour avoir suivi de très loin leurs activités d'abord aux Etats Unis et maintenant en France, ce sont rarement ingénieurs ou haut fonctionnaires au chômage qui tombent dans leurs nasses, mais plutôt ( et sans vouloir sectoriser quoi que ce soit ), des étudiants en mal d'argent, des personnes justement sans emploi, des femmes travaillant déjà à mi-​​temps et ayant du mal à joindre les deux bouts.
    Alors oui, un joli nom qui sonne "American", un discours ronflant d'un gus qui dit passer les 3/​4 de l'année aux caraïbes ou aux Antilles peuvent en déstabiliser certains en leur faisant miroiter des dollars en pagaye ...
    Sauf que derrière le miroir comme tu l'explique, il n'y a souvent que pipeau, joli costume et dents Sanogyl Ultra, et surtout ... du vent, et des espoirs déçus ( quand ce n'est pas un portefeuille vidé ) !

    Répondre à Philippe
  6. C'est vrai que cette affaire aura fait beaucoup de bruit. Et c'est normal, puisqu'elle nous renvoie à nos propres motivations et éthiques.

    De ce que je vois du milieu SEO, ça ressemble beaucoup à ce qui est dénoncé dans l'affaire Amacker : beaucoup de copinage, certaines formations hyper chères sauf que le marketing est beaucoup plus "fin" (de la non-​​vente dirait l'autre), peu de retours sur ces formations puisque "pour vivre heureux vivons cachés aux yeux de Google"... Et ce sont pourtant des formations pour gagner de l'argent sur internet.

    Je remarque que ceux qui relaient le plus cette information sont ceux qui ne "pratiquent" pas. Les autres doivent penser que cet Aurélien n'assure vraiment pas car il aurait pu désamorcer cette bombe qui explose et risque de faire des dégâts hors du milieu webmarketing /​ blogging pur.

    Répondre à Avenir
  7. Tant que ça fait de l'argent et que les clients sont satisfaits le produit est forcément bien pensé. Ces gars-​​là ont raison de vendre ça s'il y a des clients pour leur acheter.

    Répondre à Johan
  8. ENORME ton article marie aude — Juste ENORME! Carré, sérieux, prcis pointu affuté!

    J'etais en train de me poser la question de faire justement un article du type "comment se créer un fausse legitimité" mais je vois que tu couvres deja une large partie du sujet ...

    Répondre à Le Juge
  9. lol j'aime bien, comment se créer une fausse légitimité c'est original et tellement plu sincère !
    Le bon vendeur vend, il a un don, une passion, une tchatche, c'est le même qui séduit toutes les filles en utilisant pourtant les mêmes méthodes que toi. Un magicien en somme...!

    Répondre à Adam
  10. Rho punaise merci marie-​​Aude en lisant ton billet je viens de m’apercevoir que David Jay faisait partie de cette bande !!!
    Je m'étais pris la tête avec lui il y a de ça 13 ou 14 mois car j'avais osé poser une question dérangeante.
    Le mec avait carrément supprimé mes questions et les réponses et m'avait un joli mail bien salé !!!
    J'aurais du garder cela en souvenir.
    Dans les points pour les reconnaitre on pourrait noter narcissiques et ne supporte pas la remise en question.
    Ben oui faut argumenter, et argumenter sur du flan c'est pas facile :D

    Répondre à RaphSEO
  11. Excellent Marie-​​Aude !

    C'est très bien que ces "petites frappes" se cassent les dents, mais finalement la vraie crasse, celle qui vend du rêve à plus grande échelle, celle là même qui arnaque en toute légitimité, elle a pignon et fais de la pub à la télé malheureusement.

    Répondre à Walid
  12. La méthode de marketing de ces conseils semble indiquer leur valeur. S'il s'agit de matraquer des messages provocants, où l'argent facile semble de mise, où des méthodes faciles suffisent, alors la formation ou les conseils fournis sont à remettre en question. Ce n'est certainement pas une méthode de tri scientifiquement éprouvée, mais ça donne déjà une idée... Pas facile, pour un néophyte.

    Répondre à Martin
  13. C'est assez triste de se dire que certaines personne vivent relativement bien en vendant de la merde aux autres. J'ai vu trop de gens ayant trop d'espoirs, faut juste se sortir les doigts du cul pour gagner de l'argent, il faut pas aller boire des cocktails sur la plage. J'espère que ceux qui ont acheté une formation du genre ont arrêter de croire en ces conneries d'argent facile et qu'ils se sont mis à bosser derrière que ça serve à quelque chose au moins.

    Répondre à Soul
  14. @ Avenir, c'est vrai, et c'est le cas de toutes les "formations" secrètes. Je suis géographiquement trop éloignée pour assister à aucune d'entre elles (sauf l'événement qu'avait organisé RaphSEO en ligne et que j'ai beaucoup apprécié), mais je fais assez confiance à certaines personnes pour ne pas vendre du vent, parce que :
    1– ils ont des résultats tangibles depuis des années
    2– ce sont des formations qui s'adressent plutôt à leurs pairs, et pas à des vrais débutants

    Néanmoins, je peux penser ça parce que je traine dans le référencement depuis longtemps...

    @ LeJuge, merci... j'ai pas eu le temps de faire la super bannière qui vend bien qui aurait dû aller avec ^^

    @ RaphSeo c'est dans les commentaires chez Laurent que j'ai pêché une vidéo où les quatre faisaient une intro à un séminaire ; https://www.youtube.com/watch?v=hmaor9X6ucw . ça vaut son pesant de cacahouettes !

    @ A tout le monde : j'ai rajouté dans le point 10 les deux liens que j'avais oubliés de mettre. En nofollow bien sûr !

    @ Johan, tu vois, c'est pour ce genre de phrase que tu ne vaut pas mieux qu'eux. Pas parce que tu licencies des gens quand tu perds du chiffre d'affaires.

    @ Soul , le problème, c'est que quand tu te fais avoir, tu hésites d'abord avant de te l'avouer à toi même... et puis tu fais tout ce que tu peux pour rentrer dans tes fonds

    @ Martin, attention à ne pas suroptimiser sur "pas facile" ^^ mais c'est vrai, le regard du pro et du non pro n'est pas le même. Comme dit Philippe !

    @ Walid, je ne veux pas savoir de qui tu parles :)

    @ Adam, je pense que surtout, le bon vendeur, c'est celui que ses clients recommandent chaudement.

    Répondre à Marie-Aude
  15. Oh tiens a noter — l'intervention de christian Godefroy (22:30 de la viedo que tu donnes a Raph — Faut ben se serrer les coudes hein ;)

    Répondre à Le Juge
  16. Nom d'une pipe en bois, il m'a trop éclatée ton article !

    Bon, par contre, sans vouloir enfoncer des portes ouvertes, t'as quand même des charlots et des vendeurs de rêves dans quasiment toutes les professions.

    Du coup, ce qui devient vraiment agaçant, c'est que tous les métiers d'aide au développement — pro comme perso — sont salement étiquetés, quand bien même tu as un vrai travail avec des résultats tangibles derrière.

    Mais bref, je ne fais pas beaucoup avancer le débat, désolée ^^...

    Répondre à Emmanuelle
  17. Bonjour,
    C'est un article intéressant ; on voit qu'il y a eu un effort de recherche pour le rédiger, j'aimerais donc apporter réponse sur les points qui me concernent.

    Premièrement, 
    Dire que le nom de ma SARL et mes CGV sont dures à trouver ??? Ce sont des informations qui sont en pied de page de TOUTES les pages de TOUS mes sites pourtant... Je veux bien que ce ne soit pas suffisant mais dans ce cas : Tu pensais les trouver où?

    Deuxièmement, apparemment j'aurais répondu "à côté" parce que je m'étonne que les 3 critères de "qualité" réclamés par Alexandra (et que je reprends en détail dans l'article) sont réclamés uniquement pour les formations à 300 euros. En lisant l'article, même en diagonale, on voit que je réponds bien sur ces 3 critères ET que je recommande en fin d'article, dans une belle liste à puces, des critères supplémentaires. Ok c'était après la balise "more" mais quand même...

    Maintenant pour le débat de fond, car tu soulèves des points très pertinents. 

    1. Mon résultat est un chiffre public (merci infogreffe) mais je ne considère pas que mon salaire personnel soit, ni particulièrement élevé, ni un "facteur marketing" tres intéressant. Soyons franc, ce qui intéresse un chef d'entreprise c'est de développer sa boîte et cela se mesure en général en CA. Il n'y a que les magazines people et les vendeurs de rêve qui parlent en "gains" et "revenus". Le langage influe sur le public qu'on attire et c'est pourquoi je préfère parler en CA.

    2. Le taux horaire, pour un entrepreneur, c'est un peu hors sujet. Je travaille énormément et je ne m'en cache pas. Il n'est dit nulle part sur mes sites ou vidéos que je passe mon temps à glander sur la plage. (mais on la voit beaucoup sur mes vidéos — pourquoi donc? — parce que j'y vis... Ça manque de glamour de simplement filmer face a mon lieu de vie j'imagine mais je n'y peux rien)

    3. Mon entreprise a fait l'objet de reportages et interviews sur TF1, France2, M6, Canal, France 24, France bleu, France Culture, Le Nouvel Obs, Paris Match et encore une vingtaine d'autres médias. Au cours des 5 dernières années je n'ai JAMAIS été dans un endroit public (aéroport, boîte de nuit, concert, place publique, etc) rassemblant plus de 100 personnes sans que quelqu'un ne me reconnaisse et vienne me parler. On peut parler de "visibilité" si tu veux.. Donc désolé si je ne suis pas plus actif sur LinkedIn ou autres réseaux sociaux, mais je n'y vois aucun intérêt. Les gens que je veux rencontrer, je les appelle ou je vais les voir. Mais le débat des réseaux sociaux (une perte de temps horrible pour le monde de l'entreprise) est une autre pelote d'epingles :)

    4. Si tu t'y connais en SEO et que tu te rends dans une formation CEGOS ou DÉMOS à 3000€ d'introduction au référencement, évidemment que tu vas t'arracher les cheveux quand on t'expliquera sur une demi journée ce qu'est un Tag H1. Mais pour le mec qui ne sait pas, ça peut suffire à lui rentabiliser sa formation. Peut être que tu en sais trop sur le marketing pour suivre les cours pour débutants des personnes que tu as citées dans cette section. J'ai envie de dire tant mieux. Maintenant, en toute honnêteté il faut admettre que si Michel, jeune entrepreneur, reste bouche bée devant le conseil "double tes visites et tu doubleras ton CA", alors il a sans doute besoin d'un petit cours très très très basique.. Ou d'acheter le Mercator.

    5. Je suis à 100% d'accord sur ton 5e point. Si on a une langue française avec des mots simples c'est pour s'en servir.

    6. Un entrepreneur est quelqu'un qui "fait du profit en résolvant des problèmes". Je ne vois pas de paradoxe à vouloir aider ET vouloir facturer.

    7. Déjà répondu. Pour trouver mon SIRET et le nom de la SARL sur mon blog, un petit coup de mollette suffit... Allez, à la limite un CTRL+F.

    8. Je ne pense pas que je puisse dire quoi que ce soit pour faire changer d'avis ceux qui pensent que les formations françaises sont des copies des produits US. C'est complètement faux, mais c'est un débat interminable.
    Donc admettons que tu aies raison... Quel serait le souci ? On répète depuis longtemps à Zuckerberg que les réseaux sociaux existaient déjà et que son produit est une pâle copie de MySpace/​Friendster/​Skyblog/​Multimania :) il n'a pas inventé la roue, juste fait un "meilleur" réseau (mieux vendu). Zéro talent donc ? En attendant il est milliardaire. Jetons-​​lui la pierre.
    Mais parce que je suis d'humeur taquine, voici ce que je répondrais à cette objection si quelqu'un la faisait en toute bonne foi : "Prenons ma formation Séduire Le Client. Je pourrais sortir le plan de formation et prouver que son contenu n'est présent nulle part chez les formateurs US (par exemple, aucun des marketeurs qu'on m'accuse de copier, n'a une stratégie presse et aucun n'est capable d'enseigner ce que j'enseigne pour être présent à la TV etc.) mais au lieu de faire cette demo il me suffit de poser la question: "pouvez-​​vous prouver ce que vous affirmez? me montrer le parallèle entre le plan de ma formation (que vous n'avez pas) et celui d'une formation US (que vous n'avez pas achetée..) ?"
    Ok point suivant :

    9. Il faut voir de qui on parle: Dans le monde dans lequel on vit, si tu es célibataire, moins de 35 ans, et que tu gagnes bien ta vie, eh bien.. Tu voyages. (ou alors tu passes ton temps en soirée parisienne)
    Le voyage est un des premiers rêves des Français, et leur occupation préférée de vacances. Cela dérange certains grincheux, certes. Mais c'est un peu comme se plaindre que les jeunes passent beaucoup de temps sur le net. C'est une question de génération.

    10. N'hésite pas à me donner tes conseils pour mieux faire face aux critiques. Je touche plusieurs millions de personnes rien qu'avec mes videos "DragueTV". Depuis plusieurs années, je reçois un hate-​​mail ou commentaire haineux en moyenne toutes les 20 heures. (contre un témoignage positif  de client ou de fan toutes les 8 heures)
    Pourquoi ? Parce que le domaine du conseil aux célibataires est (1) plein de mecs et de testostérone, (2) plein de mecs qui n'ont pas touché une fille depuis longtemps, (3) plein de mecs qui défoulent leur frustration du point (2) en passant trop de temps sur un ordinateur...
    Donc la gestion des commentaires négatifs, je ne connais pas qu'en théorie. Si tu as des conseils qui viennent d'une expérience réelle, ça m'intéresse.

    Je ne pense pas qu'on puisse dire que j'aie peur de répondre aux arguments intelligents qu'on m'oppose ;-)
    Mais je vis très bien sans ego et n'ai pas besoin d'avoir le dernier mot. 

    S'il y a des points et des interrogations auxquelles j'ai oublié de répondre, je suis ouvert à la discussion.

    Merci de ce débat intéressant, je vais peut être publier un mot sur ces sujets plus tard pour que mes lecteurs puissent profiter des points que tu as soulevés.

    Cordialement,
    Sébastien
    PS: j'ai rédigé sur mon téléphone, mes excuses s'il manque des accents par-​​ci par-​​là.

    Répondre à Le Marketeur Français
  18. Bonsoir Sébastien

    et d'abord merci pour ta longue réponse, argumentée, surtout à travers un téléphone, j'apprécie réellement.

    En ce qui concerne les "mentions légales", tu as effectivement des CGV sur ton site, et des mentions légales qui apparaissent sur le blog, mais que je n'avais pas vues, car je suis passée par la home, qui donne uniquement le lien vers les conditions générales. Je n'avais pas le souvenir qu'elles se présentaient comme ça, d'ailleurs....

    En revanche, elles sont absentes de tes autres sites, draguer.tv, seductionbynight et projetnight, sur draguer.tv tu n'as qu'un lien vers les cgv, lesquelles sont hébergées sur seductionbynight... et invisibles pour moi, puisque sur les deux derniers sites, Firefox m'avertit qu'il s'agit de pages malveillantes.

    Les CGV et les mentions légales, ce sont deux choses différentes.

    En ce qui concerne ta réponse à Alexandra, je viens de la relire, et je continue à penser qu'elle ne répond pas à l'essentiel. Comme il est un peu tard pour moi, j'irai sans doute tout simplement te reposer des questions là bas.

    1 et 2 Maintenant les chiffres :)
    Je me suis livrée à ce petit exercice avec les informations disponibles pour essayer de percevoir la réalité de ces revenus promis.
    Certes, je ne suis pas tombée sur un texte où tu dis qu'on peut gagner beaucoup d'argent en bossant cinq minutes par jour, et ton parcours personnel le démentirait.

    Mais c'est l'impact pervers du dépôt d'une marque, ou de l'invention d'un terme. Ceux que tu as formé, et plus bas dans la pyramide, ceux qu'ils ont formés ont nettement tendance à dorer la pilule de plus en plus. Et tout ceux qui parlent de lancement orchestré, de gagner "des milliers d'euros" sans préciser que c'est sur douze mois changent la perception qu'on a de ton discours.

    Entre quelqu'un qui dit honnêtement qu'il faut beaucoup bosser, et quelqu'un qui dit qu'on va pouvoir en une semaine gagner des milliers d'euros, la différence est telle qu'on se frotte les oreilles. Le second parle aussi de pouvoir concilier ses passions, avoir du temps pour voyager (sous entendu vacances), etc, etc... et quand tu te fais, comme moi, en même pas une semaine un grand nombre de sites de la mouvance "blogueur pro", il en ressort quand même une impression générale qu'on va vous vendre la recette magique pour glandouiller et gagner plein de sous...

    3. Si tu le dis... je ne vis plus en France depuis longtemps, et j'en suis partie avant que tu commences à travailler

    4. Je ne suis pas allée à une formation ref de la Cegos, donc j'ignore leur contenu. J'apprends le référencement à mes clients, qui doivent devenir autonomes sur la rédaction de leurs textes. Et très honnêtement, si je passais une matinée à leur parler de H1. Si des guignols font ce genre de choses pour 3.000 €, qu'ils s'appellent Cegos ou Kevin, ce sont des guignols.

    Il y a deux façons de voir la rentabilité : celle de Johan, "si ils sont contents de payer, c'est tout bon", et une autre, que je trouve nettement plus prometteuse sur le long terme "en quoi ma formation leur apporte t elle plus que les autres formations qui sont 10 fois moins chères".
    Parce si la formation à 3000 € est rentabilisée, mais qu'on trouve les mêmes formations à 300 €, quelque part, le client perd énormément.

    Le 'juste prix' c'est très difficile à trouver dans la prestation personnelle. Toute ces série d'articles est parti de quelqu'un qui avait manifestement totalement gonflé son prix.

    Pour le conseil "double tes visites pour doubler ton CA", tu m'excuseras, je ne pense pas à Michel. Je pense que le mec qui m'envoie désormais des newsletters trois fois par semaine (tu vois j'ai vraiment enquêté ^^) me prend pour une conne, et me fait perdre mon temps. La "promesse" n'est pas tenue...

    6. D'une certaine façon un entrepreneur DOIT aider pour faire du profit. Mais ce côté youkaïdi, youkaïda, la vie est belle, je vous aime tous, ma vie a changé, je suis un homme nouveau, quand ça se répète un peu trop, ça finit par faire discours formatté. "alors il faut qu'ils puissent s'identifier à toi, il faut faire le contact".
    Tiens tu vois, un truc qui m'a bien fait rire aussi, sur deux blogs
    "j'ai loué le premier étage de la Tour Eiffel"
    "j'ai loué le deuxième étage de la Tour Eiffel"
    ... j'attends le troisième, mais il est trop petit.

    8. J'imagine que tu connais Dale Carnegie ? Ses livres sont plein de bon sens. Mais en même temps, ce sont des recettes, et quand elles sont appliquées de façon mécanique, ça ne passe plus ici. Toute une façon de communiquer vient de la vision américaine du marketing, même cette fameuse lettre de vente, ces titres de blogs, ce formatage de la fin qui ouvre la discussion et appelle aux commentaires. Ou même ce côté "je vais vous raconter comment j'ai changé ma vie"...
    Encore une fois, je parle de tout un ensemble de gens. Tu as été un des tous premiers, si j'ai bien suivi, et tu as créé pas mal de choses. Les élèves de tes élèves eux, ne sont pas comme ça.

    9. Tu sais, mon mari a une agence de voyage... ^^ ...mais le problème que je soulevais n'était pas là, en fait : il était que dire "en six mois j'ai réussi à gagner ma vie avec mon blog" c'est pas du tout pareil comme argument marketing que "en six mois j'ai réussi à gagner ma vie avec mon blog mais je vis dans un pays où on est les rois du pétrole avec 700 euros /​ mois".

    10. En tout cas tu viens de prouver que tu sais quand il faut discuter, et que tu es capable d'exprimer ton point de vue fermement mais courtoisement.
    Merci de l'avoir fait.

    Répondre à Marie-Aude
  19. Décidement, tu continues l'histoire en allant toujours plus avant dans les réflexions et les analyses.
    J'ai envie de dire, tant mieux.
    Pour reprendre la formulation, j'ajouterais "En six mois j’ai réussi à gagner ma vie avec mon blog en bossant 30 heures /​ jour".

    Répondre à TiPi Com and Web
  20. @Littlebuzz tout à fait d'accord avec toi. Les billets de ce genre qui fleurissent sont super intéressants (et justes, il n'y a rien à redire sur le fond), mais fait parfois charnement et surtout est-​​ce que les sites où sont publiés ces articles sont lus par les clients/​prospects de ces vendeurs de rêves, ou ne faudrait-​​il pas communiquer/​dénoncer ces pratiques sur d'autres types de sites plus grand public?

    Répondre à Case
  21. Bartholomé Auteur décembre 21, 2012 (10:14 )

    Sébastien "le marketeur français" dit sur son blog que sa cible ce sont les entreprises.

    Alors qu'il nous explique pourquoi il prospecte sur un marché fréquenté principalement par des particuliers

    Répondre à Bartholomé
  22. Stéphane Auteur décembre 21, 2012 (3:21 )

    Y'en a qui sont venu avec les tubes de pommades pour tenter de récupérer l'affaire... Il n'en demeure pas moins, célèbre dans une gare ou un aéroport, leur business ne sent pas bon.

    On aura beau se défendre de ci ou de ça, d'expliquer avoir raison etc, c'est quand même étonnant que l'intégralité des pros du net soient en rupture total avec les méthodes utilisées.

    Tous des haters, des jaloux les webars ? Oui, sans doute...
    Bon, y'en a au moins qui a le cran de répondre un peu.

    Il n'en demeure pas moins que le Business ronflant des Abbés Pierre du net me colle la gerbe. On va vous aider, vous allez devenir riche, etc... Ouaip. Tu parles d'un talent de marketing toi !

    Donne une liste de 20.000 mails à n'importe quel clampin, tu lui dit "promet ne serait-​​ce qu'un peu de fric, mais avec subtilité", et regarde ce qu'il se passe.

    C'est drôle, mais ces mecs là parle toujours de bouquin écrit par des gurus ricain, jamais de Roukine ou Chetochine ? Je suis con, je ne dois pas avoir lu les bon livres moi.

    Bon, je dois prendre un billet pour le vietnam moi, j'ai gagné 100 euros, c'est l'heure de devenir un blogueur pro ((:

    PS : Au fait, au Web2connect, j'ai pas vu une centaine de personne autour du MF... D'ailleurs, y'avait pas plus de monde autour de lui que de Roland ou Amacker, ses "amis". Ah, je suis con, c'est pas ses clients, truffe que je suis.

    Répondre à Stéphane
  23. Stéphane Auteur décembre 21, 2012 (3:51 )

    PS : Le coup de je passe à la télé donc, je suis crédible... lheman brothers aussi est passé à la télé. Total aussi,.... je vous en ressert ?

    Et le MF passe à la télé. Bien. La télé aime le sensationnalisme. Et le MF vend quoi ? Du sensas', de l'extra', et j'en passe. Y'a plus assez de superlatifs dans le dico pour qu'il décrive ses prestations.

    Et si je me souviens d'une de ces vidéos, il disait qu'une boite, crédible, valable, c'était une boite qui passait à la télé. Ouais, ça va impacter qui un tel discours ? Certainement pas les patrons (les vrais de vrais).

    Ensuite, on parle d'entrepreneur. Mais, en si peu de temps, déjà tant de business lancés et oubliés. Je ne vois pas un entrepreneur là, je vois de l'opportunisme, une course à la "fraîche", une démarche mercantile d'une personne qui aime l'argent, mais ne l'assume pas et s'en défendrais.

    Un entrepreneur, ce n'est pas un assoiffé d'argent. D'ailleurs l'argent n'est une fin pour lui. Alors, messieurs de "la nouvelle vague(lette)" comme vous aimez à vous décrire, assumez ce que vous êtes, ce sera déjà un bon début. Y'a pas de mal à aimer le pognon autant que vous.

    Mais pourquoi ne l'assumez vous donc pas ? C'est quoi le soucis ? Vous en jouez en permanence dans vos discours, vos vidéos, le fric est encore plus présent dans votre discours que dans un clip de rap américain. Mais le rappeur, il assume à blinde lui. C'est un grand garçon quoi...

    Ces gens là ne me poserait pas de soucis si au moins il avait la décence d'admettre les évidences. Mais non. C'est fatiguant à force.

    Répondre à Stéphane
  24. Ce qui est grave, surtout, c'est le pouvoir de persuasion. Je viens d'avoir sur Twitter une conversation à propos d'un autre faiseur de rêves, Alexis Faure. Même si il ne parle plus, combien croient encore ce qu'il dit ? Que ce sont "des bonnes pistes" ?

    Un de mes neveux m'a envoyé aujourd'hui un lien vers une de ces multiples vidéos "tu as vu, on peut faire de l'argent en vendant des trucs tous les jours sur internet, tu as une idée de ce que je pourrais vendre ?"

    La distinction entre particuliers et "entrepreneurs" n'a plus beaucoup de sens, l'autoentrepreneur est un quasi particulier. Mais avoir son numéro Siret ne vous transforme pas en chef d'entreprise...

    Répondre à Marie-Aude
  25. Stéphane Auteur décembre 21, 2012 (7:28 )

    Heu... siret, siren, ou ce que tu veux, ce n'est pas un numéro qui fait le pro, mais ses compétences.

    J'ai vu des particuliers plus pros, dans l'approche, la connaissance, que des agences.

    Pour la force de persuasion, quand tu promets de l'argent, forcément, tu tapes fort dans l'esprit des gens. C'est facile comme marketing, et vraiment sans gloire.

    Répondre à Stéphane
  26. Bonjour Marie-​​Aude,
    merci de m'avoir fait remarquer pour mes anciens blogs, je vais faire mettre à jour les mentions sur ces sites.

    Si tu as des questions ou des éclaircissements à demander par rapport à ma réponse à Alexandra, je serai ravi qu'on en discute dans les commentaires de l'article en question.

    Je suis globalement en accord avec ton commentaire. Sauf le point (5).
    Selon moi, si la société A vend un produit à 3000 euros, qui remplit ses promesses et se vend bien, et que la société B vend un produit à 300 euros qui "proclame haut et fort" être l'équivalent du produit de A... Alors, dans le cas où B à du mal à vendre ses produits, c'est B qui doit se remettre en question. Parce que la loi du marché est toujours favorable au client sur le long terme.
    Une société qui vend à un tarif haut de gamme peut se permettre un investissement dans le service et le marketing que ne peut pas s'offrir une société low cost. Mais il y a de la place pour les 2 sur le même marché. Le problème survient quand les easyJet du web s'insurgent qu'un déjeuner à bord et plus de place pour les genoux, ne justifie pas les tarifs de British Airways.
    Si c'est vrai, le public aura vite fait de trancher. C'est pourquoi je trouve le processus de dénigrement commercial de quelques individus (je n'ai pas besoin de pointer du doigt) aussi triste qu'inutile.

    Pour le point 9, je préfère ne pas juger les rêves de chacun. Je ne me vois pas vivre dans un pays du Tiers-​​Monde pour augmenter mon pouvoir d'achat, mais peut-​​être que ce sont ces gens-​​là qui ont tout compris à la vie. Comme toi peut-​​être, j'ai un peu trop d'affection pour mon internet haut débit et mon sentiment de sécurité en rentrant à pied le soir. (Deux raisons pour lesquelles je ne vis pas en Guadeloupe, où se trouve toute ma famille)

    J'aimerais profiter de mon commentaire pour répondre aux autres messages :
    @ Bartholomé :
    Merci de reconnaître que je précise bien sur mon blog... et mes sites... et mes vidéos... et ma newsletter... que ma cible c'est le chef d'entreprise (TPE/​PME) et l'entrepreneur.
    En gros, je fais un effort énorme pour décourager le particulier de s'inscrire à ma liste email ou d'y rester.
    Et, comme ce prospect non voulu me coûte des frais d'emailing en vain, on pourrait dire crûment que je fais un effort énorme pour l'irriter, l'énerver, le saouler en parlant d'entreprise, jusqu'à ce qu'il se desinscrive parce qu'il comprend que je ne parle pas de "gagner un complément de revenus" ou de "faire fortune".
    J'aimerais donc te demander :
    Que puis-​​je faire de plus pour décourager les particuliers et les chercheurs d'opportunité de s'inscrire à ma newsletter ? Je suis ouvert aux propositions.

    @ Stéphane
    Tu soulèves un point intéressant, une objection classique, qui dit en gros : 

    "Donnez une liste de 20 000 emails à n'importe qui, et n'importe qui arriverait à faire un chiffre d'affaires de 500 000 euros"

    Admettons... mais encore faut-​​il avoir la compétence en marketing pour avoir 20 000 prospects qualifiés. Je n'ai pas trouvé une liste Aweber de 28 000 noms par terre un beau jour dans la rue. De même pour ma liste de 100 000 abonnés sur mon blog de conseils amoureux. Il y a des milliers de blogs sur la même thématique que les miens. Si c'est si facile d'amasser 20000 noms, et si c'est la clef automatique et facile du succès, alors pourquoi ces blogs n'y sont-​​ils pas ?

    Tu soulignes que je fais souvent référence aux ouvrages et aux formations américaines comme bibliographie marketing, et pas à des auteurs Français comme Serge Roukine. C'est juste. Tu devrais aussi envoyer cette remarque à Serge Roukine, qui recommande les 5 livres suivants pour tout savoir du Marketing
    Blue Ocean Strategy, 
    The Magic of Thinking Big, 
    The Four-​​Hour Workweek, 
    The E-​​Myth Revisited,
     
    et (en effet !) un livre français dans la liste (un livre d'histoire qui parle des années 45 à 75 en France).

    Les inventeurs du marketing sont aux États-​​Unis, et tu ne trouveras pas une pointure Française du marketing qui rejette les bases qui ont été étudiées et expliquées depuis un siècle aux US. Parce que les grands esprits (y compris ceux que tu cites) ne sont pas des esprits fermés.

    Un autre commentaire qui revient de temps à autre :

    "Ça va impacter qui un tel discours ? Certainement pas les patrons (les vrais de vrais)"

    Peux-​​tu m'eclairer et définir ce qu'est un "vrai" patron ? 
    J'ai toujours pensé que les plus de 1000 chefs de TPE et PME que j'ai accompagné avec mes formations (par exemple, ceux dont je publie 1 à 7 témoignages différents dans chaque newsletter que j'envoie, avec le nom et description de leur SARL/​SPRL/​EURL ou autre structure)...

    J'ai toujours pensé que ces gens étaient de vraies personnes, dignes de respect et d'intérêt. Tandis que tu sembles vouer un mépris sans limite, à des personnes :
     - qui se forment (selon toi "ce sont forcément des abrutis, des pigeons"), 
     - qui apprécient leur formation ("il faut vraiment qu'ils soient idiots pour, en plus, être contents !"), 
     - et qui ont des résultats réels ("c'est parce qu'ils ont tellement honte de s'être fait avoir, qu'ils se sentent forcés de bosser encore plus dur pour que ça marche"), 
     - et qui témoignent ("ils témoignent de leur succès pour s'auto convaincre qu'ils ont bien fait d'acheter")

    J'ai parfois l'impression que nous vivons dans un monde différent et je n'ai pas l'espoir de te convaincre. Tu ne me connais pas, ne m'as jamais rencontré, n'es pas mon client et critique mes produits sans les avoir achetés et sans connaître ceux qui les ont achetés.
    Dans ton esprit j'ai été jugé coupable d'un quelconque crime horrible avant même d'exister. Ainsi soit-​​il. J'espère que cette croisade ne te fait pas perdre un temps et une énergie que tu pourrais utiliser à développer ton activité et à aider tes clients quand tu en auras.

    Cordialement,
    Sébastien

    Répondre à Le Marketeur Français
  27. Stéphane Auteur décembre 21, 2012 (8:01 )

    Re,

    Sébastien, ne te victimise pas...

    Je ne juge pas ton produit, mais une méthode et un discours de vente. Faut-​​il que je fasse un dessin ou tu vas arriver à comprendre ?

    Je ne juge pas les gens qui prennent une formation (cf : , bien au contraire. Mais un "entrepreneur" qui achète "une réussite", ce n'est pas un entrepreneur. Le risque, ça fait partie du job, et c'est l'apprentissage du métier. Je dois être vieux jeu.

    Pour ce qui est emails, les fichiers, ça existe.
    J'ai checké tes positions sur divers outils, et franchement, c'est pas avec le trafic qui tu draines que tu va récupérer du mail. Ou alors, y'a un truc SEO et trafic que j'ignore.

    Donc, je pense que tu as amorcé la pompe avec un fichier, et que depuis, tu bosses dessus (et bien d'ailleurs). Je te reconnais cela, tu es un sacré vendeur. Tu vendrais des tongues à un esquimau en plein hiver !

    Rien de mal ici, mais ce n'est pas du webmarketing au sens large. Ok, tu passes à la télé. Super.

    Mais globalement, sur la toile, tu es un peu invisible. Webmarketing ? Non, lettre de vente point. Ni bien, ni mal. Etat de fait, factuel.

    Enfin, de grâce, épargne moi le discours du petit garçon qui est jugé, tout triste. Tu n'a pas plus de respect pour moi que je n'en ai pour toi, d'un point vu professionnel, on s'entend.

    Quand à mon temps, même réponse que faites à Aurelien, ton poulain : laisse le tranquille mon temps, je m'en occupe, merci.

    Tu vois, ça fait partie des choses irritante avec vous. Dès que l'on vous critique, on est en croisade, etc... Et la réponse "perd pas ton temps, occupe toi de ta famille, ton business", hey les gars, ne me faites pas le coup de l'empathie, merci. On sait tous à quoi s'en tenir hein. Et si vous aviez des réponses qui ouvrait les débats sur vos méthodes de ventes, ce qui vous ai reproché, on pourrait avancer.

    PS : Un point ou je suis d'accord avec toi Sébastien, c'est sur le CA. J'ai toujours entendu parler de la puissance d'une boite en fonction de son CA, c'est un indicateur important. Cela ne préjuge pas de ce qu'il reste dans la poche à la sortie, mais donne certains repères.

    Pour en finir, ce qui me tue, c'est que vous vendez du rêve, tu le sais, ton message est basé la dessus. Alors, diable, pourquoi ne pas l'assumer ? Au moins, à un moment, les choses seraient claires.

    Répondre à Stéphane
  28. Quel est le mal à faire rêver les gens ? Le rêve ça se paye aussi.

    Répondre à Johan
  29. Stéphane Auteur décembre 21, 2012 (8:10 )

    @johan : merci pour cette remarque ô combien constructive. Amen. Bah écoute, rêve... ((:

    Répondre à Stéphane
  30. Tu as raison, ma remarque n'était pas constructive. Certaines personnes ne méritent pas de salaire pour leur travail et ce même si leur travail fait rêver les gens. Merci j'ai ouvert les yeux aujourd'hui.

    Répondre à Johan
  31. Tiens de la lecture :

    Extrait

    "Why would I sell something — even if it could make me millions of dollars — when I know the vast majority of people won’t be successful? The money does not motivate me if you’re not seeing measurable success. Remember, IWT was never about making me money. It was and is about behavioral change. There are tons of ways I could make easy money, but I have no interest in creating a product about creating a product when the vast majority of people will fail. (I encourage you to read The $75,000 Email, a story about turning down easy money because I simply wasn’t interested in it.)"

    Suite : http://www.iwillteachyoutoberich.com/blog/why-most-people-fail-at-making-online-products-and-how-you-can-win/

    Répondre à Johan
  32. Bonsoir Marie Aude,

    c'est la deuxième fois que je passe sur ce blog (merci a l'affaire Adrien/​Aurélien) et j'ai pris plaisir a lire cette article.

    Tu as une plume assez aiguisée et j'aime bien cela. Tu as raison de t'insurger contre les vendeurs de rêves, qui essayent de réaliser leur rêves de fortune et de gloire au détriment des rêves des autres.

    Comme si on pouvait gagner de l'argent, ne pas avoir d'ennuis (ça c'est important ^^) et siroter un cocktail sur la plage. Ah et j'allais oublier en travaillant 2H par jour (faut du temps pour aller à la plage). Mon Dieu quelle vie, je ne les envie pas en fait leur vie c'est KohLanta avec les cocktail.

    Alors non gagner de l'argent c'est pas facile et le garder c'est encore plus difficile. Il n'y a pas de méthode miracle et surtout ce qui réussit à l'un ne réussira pas a l'autre.

    Faire un travail qu'on aime n'est ce pas plus épanouissant que vouloir a tout pris gagner plein d'argent.

    Répondre à jeff
  33. @ Sébastien, je parle de "exactement" les mêmes formations, petits fours compris. Et en terme de rentabilité, j'ai eu quelques fois la chance de traverser l'Atlantique en première classe, je n'ai réellement pas eu l'impression que la différence avec la classe affaires se rentabilisait. Le prestige c'est du soft factor
    Si on revient à la formation par laquelle tout a commencé, celle d'Aurélien Amacker, vaut elle réellement ce prix là ? et surtout, quelle différence justifie l'augmentation très importante du prix de la formation courte.

    C'est là qu'on peut commencer à parler d'arnaque, sur un produit qui n'est pas limité réellement, sur lequel on n'a pas fait d'investissement supplémentaire.... et dont le prix, de mémoire, double ou plus.

    Et même... quel vrai marketeur ferait cette bourde ?

    @ Johan, quel mal y a t il à faire rêver les gens ? Aucun, quand le deal est honnête. Quand on est acteur, romancier, joueur de foot. Mais quand on promet une chose et qu'on sait que ses clients n'atteindront pas les objectifs promis, on leur refourgue du rêve à la place de ce qu'ils veulent. C'est la définition de base de l'escroquerie.

    Et tu me permettras de très profondément douter de la sincérité d'un mec qui te vend des formations "pas pour se faire de l'argent". Ben voyons, y'a le rouleau de papier alu qui arrive pour la marmotte.

    En revanche, qu'il ne vende pas des choses auxquelles il ne croit pas est tout à fait possible. Mais dans ce cas là il ne vend pas du rêve. D'autres ne sont pas dans son cas...

    Maintenant, refuser de faire des trucs chiants /​ qui nous déplaisent juste pour de l'argent n'est pas non plus une preuve de désintéressement, juste de bon sens, quand on peut se le permettre.

    @ Jeff, le mieux c'est un travail épanouissant et qui rapporte plus que le loto !

    Répondre à Marie-Aude
  34. @Johan, passer d'un extrême à l'autre... Pourquoi pas.
    Je rejoins Marie Aude dans ce qu'elle vient d'écrire.

    Répondre à Stéphane
  35. Bravo pour ce billet, fourni, détaillé et précis!

    Ma 1ère réaction a été de me dire "mais comment a-​​t-​​elle fait pour se coltiner cette lonnnnnnngue vidéo?" . Au bout de 30s j'ai craqué ;)

    On pourra toujours reprocher à Sébastien le Français de vendre du rêve, mais il le vend très bien, il désamorce (ou du moins essaie) tout article nocif, cherche le dialogue, réaffirme ses arguments même sur un billet à charge...

    Bien sûr, il ne convaincra pas les + septiques mais si jamais un internaute venait à passer par là, c'est toujours bon à prendre...

    Répondre à Fabrice
  36. Quel article de fou! Bon, par contre les vidéos, j'ai comme Fabrice, précédemment, je n'ai pas pu tenir. J'ai aussi eu l'occasion de m'abonner à la newsletter de certains, comme WebmarketingJunkie, justement pour voir comment ils fonctionnaient.

    Avant d'être dans le web, j'ai été commercial terrain pendant des années et j'ai tout de suite vu à quoi ils étaient doués (car il faut le reconnaître, pour ça ils le sont): vendre du vent, ou en tout cas vendre des concepts, des chiffres, des promesses,... Ces gens vendent le paquet mais pas le cadeau.
    Preuve en est, ce taux de mécontents complètement hallucinants que Sébastien nous donne dans ses commentaires :"Je reçois un hate-​​mail [...] en moyenne toutes les 20 heures. (contre un témoignage positif de client ou de fan toutes les 8 heures)".
    Waow, mais si j'avais eu, dans ma carrière commerciale (je suis toujours resté à Rennes), grosso modo 1 client sur 3, qui me détestait, je ne pourrais, aujourd'hui, plus sortir de chez moi, on me balancerait des pierres!

    J'avais une prof de Math au lycée, qui avait déjà tout compris à leur business, je crois, elle disait toujours: "Je pense que si vous avez la moyenne dans chaque exercice, vous pourrez avoir la moyenne..."

    Répondre à arnaud
  37. @ Arnaud : attention, les messages d'insultes et autres agressions ne viennent jamais de clients.. Ce sont des gens comme Stéphane qui les postent, sur des commentaires de blogs ou sur YouTube. Jamais des gens qui ont acheté le produit. Bizarre non ?

    Justement, la raison pour laquelle je peux sortir de chez moi sans qu'on me balance des pierres, c'est parce que mes clients sont contents de mes produits.

    Tout le débat est suscité par des "défenseurs de la veuve et de l'orphelin" qui n'ont jamais rencontré ni la veuve, ni l'orphelin.

    Sébastien

    Répondre à Le Marketeur Français
  38. Sebastien, trouve moi un seul post où je t'insulte.
    Par ailleurs, je ne fait pas mon mkg sur le dos des autres avec des phrases comme "je vais vous reveler un secret que 99% des blogueurs ignorent" le tout sans aucune preuve pour etayer cela...

    Sinon, un jour, tu repondra ayx questions de fond ca te changera de faire la victime oprimée, même si c'est un rôle que tu joues à merveille.

    C'est marrant, quand je te vois, t'as pourtant rien de la victime.

    Répondre à stephane
  39. Bonjour Marie-​​Aude,
    Je ne souhaite répondre que pour des sujets qui me concernent.
    Je ne connais pas le contenu de la formation que tu mentionnes (BQR). Mes clients m'en ont donné des retours positifs et je la recommande donc parfois. Mais je ne vois pas vraiment comment ce cours en accélèré pourrait contenir tout l'équivalent de la formation haut de gamme. Cela me semble peu plausible. 

    Mais, encore une fois, si seuls les gens concernés s'exprimaient (les clients, par exemple ?) on ne ferait pas de faux procès.

    Je ne souhaite pas commenter davantage au sujet d'autres sociétés de formation, ce n'est pas ma raison de participer à ce débat ici.

    @ Stéphane :

    Je te reconnais cela, tu es un sacré vendeur.

    Merci du compliment.

    Je parlais plus haut de l'importance d'avoir un esprit ouvert. En pensant tout savoir, on fait souvent preuve d'une arrogance déplacée sans s'en rendre compte. Tu dis par exemple :

    " je pense que tu as amorcé la pompe avec un fichier, et que depuis, tu bosses dessus (et bien d’ailleurs)."

    Faux. Je n'ai jamais acheté de fichier email. Toutes mes adresses sont des personnes qui sont venues sur mon site et se sont abonnées à ma newsletter.

    , c’est pas avec le trafic qui tu draines que tu va récupérer du mail.

    Et pourtant... De 0 à 28000 abonnés en deux ans. Ce qui nous amène à...

    Ou alors, y’a un truc SEO et trafic que j’ignore.

    Exactement ! ça s'appelle "être humain" : on a toujours des choses à apprendre, même si tu sembles penser le contraire.
    Si un jour tu lis les "livres américains", par exemple ceux qu'ont lu tes idoles francophones, tu y trouveras ce principe : "it's not about getting YOUR name out there, it's about getting THEIR names in here"
    (L'important n'est pas d'essayer d'avoir une notoriété ou d'etre visible. L'important c'est d'obtenir les coordonnées des prospects qu'on peut contacter)

    Ok, tu passes à la télé. Super.
    Mais globalement, sur la toile, tu es un peu invisible.

    Écoute, je suis ravi de te donner raison. Je te concède la médaille de la visibilité et je m'incline. Je m'en moque d'être "visible".
    Ce qui m'importe c'est le nombre de personnes que je touche avec mes vidéos (4 500 000), mes newsletters (130 000), mes produits et livres (env. 10 000) et mes conseils lors de passages dans les médias.
    Je veux bien croire que sur tes critères de visibilité, je suis invisible. Cela me va très bien.

    Tu n’a pas plus de respect pour moi que je n’en ai pour toi, d’un point vu professionnel, on s’entend.

    Je ne connais pas ton travail. Je suis sans opinion.
    La seule raison pour laquelle je te connais c'est parce que tu apparais et commentes sur des pages web qui parlent de moi.
    Au final, j'imagine que tu me fais profiter un peu de toute cette visibilité que tu as et dont je manque tant.

    Quand à mon temps, même réponse que faites à Aurelien, ton poulain : laisse le tranquille mon temps, je m’en occupe, merci.

    Le conseil vaut dans les 2 sens. J'ai souvent dit à Aurélien qu'il perdait son temps à discuter avec toi sur Skype. La seule raison pour laquelle je te réponds ici, est qu'il se peut que tu soulèves à un moment donné un point valide et argumenté, qui peut intéresser le lecteur de cet article.

    Si cela arrive j'aimerais y répondre, parce que le débat de fond est important.

    si vous aviez des réponses qui ouvrait les débats sur vos méthodes de ventes, ce qui vous ai reproché, on pourrait avancer.

    Et si on parlait justement de ça ?
    Et si, au lieu de longs messages d'invectives et de fausses vérités, on démarrait un vrai débat de fond ?

    Peux-​​tu tout simplement dire quel est le reproche, objectif, que tu as à faire concernant ma méthode de vente ?

    Je suis là pour répondre à un débat important sur la formation en ligne, pas à des insultes.

    PS : Un point ou je suis d’accord avec toi Sébastien, c’est sur le CA. J’ai toujours entendu parler de la puissance d’une boite en fonction de son CA, c’est un indicateur important. Cela ne préjuge pas de ce qu’il reste dans la poche à la sortie, mais donne certains repères.

    Merci de reconnaître que j'ai raison la-​​dessus.

    Cordialement,
    Sébastien

    Répondre à Le Marketeur Français
  40. Sebastien... Tu oarles d'arrogance dans mes propos, relis toi.

    Les reproches fait à ta méthode ? faut –il encore repeter ?

    Le débat de fond, pour toi, il semble qye ce sont les chiffres. ici, et ailleurs, des questions qui nous semblent être importantes sont sans reponses.

    Tu vex pas me convaincre, mais tu souhaites avoir raison. Soit. Tu es sans doute un fin manipulateur, mais le jour où tu sera prêt a un vrai debat d'idées et un débat contradicoire fait moi signe.

    Deux pour finir. Je n'ai pas d'idole, des references tout au plus. Et le montant d'un compte en banque ne fait pas la valeur d'un homme.

    Desole pour les fautes, mode telephone.

    Répondre à stephane
  41. Alors contrairement a vous moi le CA, je m'en fiche complètement ce qui m'intéresse c'est la Marge Commerciale (en clair CA — les achats qui ont servis a généré le CA) et les Operating Cost (Combien on dépense en frais de fonctionnement tous les mois).

    Personnellement j'ai reproché deux choses a Aurélien :
    * Promettre a des gens qu'ils allaient gagner de l'argent en leur prenant 1000 € avant qu'ils ne gagnent le moindre centime, a la rigueur il aurait pris un % sur leurs futurs gain cela ne m'aurai pas dérangé. Tout simplement parce que 80% de ses clients vont avoir perdu 1000 € et pour certains cela doit représenter une grosse somme.
    * Ne pas avoir fait de communication de crise par rapport a l'affaire avec Adrien, un peu comme si rien ne s'était passé.

    On peux reconnaître que Sebastien lui au moins réponds et de façon détaillé.

    Dernières remarques pour des sociétés qui vendent du rêves je trouve personnellement que les Sièges de vos société ne font pas rêver (Il faut faire une recherche sur Street View)

    Aurélien : 32 rue des Azalees, Gennevilliers 92230, FRANCE

    Sébastien : 54 QUAI DE BRAZZA 33100 BORDEAUX

    Olivier : 70 Rue Leon Blum 59000 LILLE

    Répondre à jeff
  42. Stéphane,
    voici le signe que tu demandes : "je suis prêt à avoir un débat d'idées et un débat contradictoire."
    Maintenant, peux-​​tu expliquer quels sont les reproches que tu as à adresser à ma méthode de vente ?
    Une fois ces arguments présentés de façon simple, et objective, je pourrai ainsi répondre, ou te donner raison. En tout cas, je pourrai au moins comprendre.

    Cordialement.
    Sébastien

    Répondre à Le Marketeur Français
  43. Bonsoir Sebastien,

    Il me semble que les griefs sont clairement exposés, que cela soit dans le billet de Marie Aude ou dans les divers commentaires. Mais bon...

    Pricipalement, deux choses sant agacantes
    A– la promesse permanente de gains consequents
    B– le "nous ont sait, les autres blogueurs non"

    A titre d'exemple, lorsque que j'ai demandé à Aurelien s'il possédait des chiffres ou études pour étayer ses propos (99% ignorent la méthode pour générer des revenus), sa réponse ? Non, mais je dit ce que je veux, c'est ma formation.

    Sachant que Aurelien est l'un de tes clients, ça me laisse perplexe ce type de réponse.

    Dans l'absolu, que vous fassiez votre biz, je m'en fou, y'a de la place pour tout le monde. Mais ne lz faites pas en faisant passer les autres piir des cons. Je pense que vous n'avez pas besoin de ça.

    Ensuite, il serait aussi utile de vous demander pourquoi il existe tant de personne qui sont peu en phase avec vos methodes. Et je t'en prie, épargne moi la jalousie et les mechants, je te devune suffisament intelligent pour passer au dessus de ce type de réponse totalement vide.
    Désolé pour les fautes de frappes diverse, le clavier du tel n'est pas mon ami.

    Merci à toi.

    Répondre à stephane
  44. Bonjour,

    Quel débat animé!

    Je ne me permettrai pas de juger ces formations, car je n'en ai suivi aucune et pour cause: quand je vois les argumentaires à rallonge, les longues vidéos de plusieurs minutes qui font l'article comme les vendeurs de foire ou le téléachat, ça ne me donne pas du tout envie!
    A chaque fois, et j'en ai vu beaucoup, j'ai franchement l'impression qu'il y a une belle arnaque au bout du paiement.
    Attention, je ne dis pas que c'est forcément le cas puisqu'encore une fois, je n'ai jamais acheté aucune de ces formations.
    Mais vous avouerez tout de même que si demain vous aviez les clés, une méthode que personne ou très peu de gens connaissent pour gagner beaucoup d'argent en peu de temps et avec un faible investissement (qu'il soit financier ou en temps), de deux choses l'une:
    – soit vous la gardez bien secrète pour continuer à gagner beaucoup d'argent.
    – soit vous décidez de la partager, mais à un prix très élevé, car elle le vaut bien.

    Répondre à Bruno
  45. Sébastien, à un moment tu demandes comment empêcher les particuliers de venir s'inscrire sur tes listes, si tu demandais par exemple un SIRET ou autre numéro uniquement réservé aux professionnels ... ? L'excuse du "Je fais tout pour les dégouter" non mais on croit rêver. Tu peux sans aucuns soucis empêcher les particuliers de participer à tes "formations". Si tu refuses les particuliers étant donné que tes formations ne sont pas créées pour ces derniers, pourquoi est-​​ce que tu refuses certains remboursements ( Hors dates ) ? Ce n'est pourtant pas ta cible, pourquoi garder cet argent vu que la formation n'est pas pour eux ?

    Tu cherches juste des excuses, comme Amacker, qui dit qu'il n'a pas certaines informations, pourtant quand certains chiffres sont bons, il ne met pas une semaine pour les donner. Vous manipulez encore une fois les gens en essayant de vous faire passer pour des victimes, alors que non, les vrais victimes se sont vos clients qui dépensent des sommes folles dans des produits bas de gamme et qui ensuite, galèrent pour se faire rembourser. Je ne parle même pas de celui ( Peut être d'autres ;) ) qui change ses CGV pour que la demande de remboursement soit plus difficile à obtenir.

    Vous prenez juste l'argent un peu partout où il est, c'est pas un mal ( La façon de faire si ), on le fait "tous", mais nous, nous avons au moins le semi-​​courage de le dire et pas de se chercher tout un tas d'arguments pour détourner la question de base.

    Tu parles du coté humain, c'est marrant, suite au piratage d'Amacker tu n'as pas perdu de temps pour surfer sur cette vague et vouloir refourguer un séminaire ( Gratuit il me semble ) ou autre connerie sur la sécurité ( Surtout que tu dois t'y connaitre ... ) ... Tu as pu récupérer combien de mails avec tout ça ? :)

    Entre Aurélien Amacker qui gagnait même pas 1000€ par mois mais qui malgré tout lance une formation pour gagner sa vie sur le web, Olivier Roland qui parle de blog "pro" en crachant sur les pros alors que son blog ne ressemble strictement à rien et toi qui fait le dragueur/​marketeur mais qui a vite supprimé quelques photos de flickr ( Ou autre hébergeur ) pour pas que l'on puisse voir certaines poulettes ... :)

    Ensuite le coup du passage télé ... C'est vraiment génial, au moins les chaines auront des archives le jour où ça va tout péter dans votre business.

    PS : Désolé pour les fautes, pas que je ne sois pas ami avec les touches de mon téléphone ... Bon ok c'est juste que je fais plein de petites fautes partout :(

    Répondre à Adrien
  46. Bartholomé Auteur décembre 28, 2012 (11:45 )

    @ Patrice Aucagos, Sébastien le marketeur français:
    "Que puis-​​je faire de plus pour décourager les particuliers et les chercheurs d’opportunité de s’inscrire à ma newsletter ? Je suis ouvert aux propositions."

    > Ne pas prospecter sur un marché fréquenté principalement par des particuliers (j'ai par exemple fréquenté pendant 10 ans forum-marketing.com, et jamais je n'y ai lu le nom "Laurent Bourelly"; c'est pourtant une référence en matière de SEO; ses cibles sont les entreprises, pas les particuliers).

    > Demander le SIRET de l'entreprise qui s'inscrit à vos "cours".

    > Dire clairement et de façon visible que vos "cours" sont strictement réservés aux entreprises.

    > Ne pas faire de JV avec des entrepreneurs qui ciblent les particuliers et chercheurs d'opportunités (O. Roland, A. Amacker, etc.).

    > Vous associer à des entrepreneurs établis qui font référence dans leur domaine.

    > Ne pas parler systématiquement de "formation" à chaque vidéo mise en ligne, même les plus vides de contenu.

    > Ne pas abuser des simili-​​promesses et des promesses cachées.

    > Utiliser votre nom et non un pseudo fait pour créer une légende autour de votre personnage ("le seul marketeur français digne de ce nom connu par les pros du marketing anglophone").

    > Restreindre le nombre de client à un petit nombre pour pouvoir suivre tout le monde individuellement (ou alors changez le nom de vos "cours").

    > Faire un suivi de chaque client et publiez les résultats de leur "formation" (leur devenir, leur CA 1÷2÷3 ans après avoir suivi la "formation", etc.).

    > Inscrivez-​​vous auprès des autorités pour prétendre au titre de formateur (ou alors renommez vos "cours").

    > Ne pas faire croire que vous avez la solution à tout dans vos articles et vidéos de promotion, etc.

    > Demander des pré-​​requis à tout client.

    > Dire clairement les difficultés auxquelles vos clients auront à faire face en suivant vos "cours".

    Répondre à Bartholomé
  47. En tout cas cela buzz actuellement ce genre d'article. Vous me direz, autant que lumière soit faite sur ce genre de "manipulation" plutôt dégueulasse.

    Le Juge, puis Laurent Bourelly, c'est LA tendance du moment !

    J'espère simplement que cela ne va pas mal se finir cette histoire... devant les tribunaux. :-/

    Répondre à Pierre
  48. Bonjour,

    Pour répondre à stéphane,

    "Pour ce qui est emails, les fichiers, ça existe."

    Mf s'est lancé avec mr Godefroy en faisant un partenariat.
    Pas besoin de vous dire que cette liste est constituée à 99%
    de particuliers en détresse...

    et par la suite, partenariat avec Michel Morin
    qui fait du marketing de réseau avec carrefourinternet.
    Encore des particuliers en quête d'argent facile...

    Voilà sa stratégie. Des partenariats avec des gens qui ont déjà une grosse liste... ciblant le pigeon...

    CQFD

    Répondre à Vincent
  49. Stéphane Auteur janvier 2, 2013 (6:43 )

    @Vincent,

    Merci bien, je me doutait de quelque chose dans ce gout là.
    Je peux me permettre d'ou tu tiens ces informations ?

    Tu peux me répondre par mail si tu le souhaites : 4h18.ref [arobase] gmail [dot] com

    Merci (:

    Répondre à Stéphane
  50. Vincent Auteur janvier 2, 2013 (8:06 )

    Bonjour Stéphane,

    Pas compliquer...
    Godefroy le recommandait dès le départ...
    et a lancé plusieurs mails. Contre une com... Christian ne bossait pas pour rien ;)

    et rebelote avec michel.
    En contrepartie, michel morin propose son système d'autoréponse
    dans la formation "mail marketing" de MF. Donnant donnant...

    C'est bien cette source de prospects qui l'intéresse... le même segment de marché pour attaquer comme il dit le marché par le haut.

    Il a donc juste localiser les gros de ce segment, proposer un partenariat et maintenant nous dit qu'il parle aux entrepreneurs...

    Il y a de quoi se marrer tout de même :)

    Répondre à Vincent
  51. J'ai déjà prévu de traiter le cas du marketeur français sur mon blog, donc je vais rester bref en commentaire.
    Par contre, je remercie Sébastien de ses commentaires, qui vont clairement alimenter tout le mal que je pense que son business. Il y a plusieurs points très intéressants que je mets en réserve.

    AMHA, il vaudrait mieux qu'ils assument d'être des vendeurs de rêve et rien d'autre. Chercher à se valoriser au dessus d'un pet qui glisse sur une toile cirée n'est pas crédible.
    J'en rigole encore du témoignage de la dernière newsletter où un gars se présente comme un "conseil web et communication" et si tu cherches un peu, t'arrives sur le site d'un DJ animateur de mariage.
    J'avais aussi tweeté le podcast du gars à la réunion qui faisait carton plein sur sa mailing list de 30 membres. Si tu vas voir son ss dom wordpress.com t'as juste envie de glousser.

    Et oui la fameuse méthode n'est qu'une pâle imitation de Jeff Walker ou Eben Pagan.

    Bravo Marie-​​Aude, joli dunk élégant que voilà. J'avoue faire beaucoup moins dans la dentelle.

    Répondre à LaurentB
  52. Laurent à chacun sa méthode :) mais ça se complète bien ^^

    Répondre à Marie-Aude
  53. Bonsoir, bonne année à toutes et tous !
    Débat passionnant, il est juste regrettable que les autres marketers ciblés (Roland, Amaker & Co) n'interviennent pas pour étayer leurs business et opinions...
    Vendre du rêve rapporte, c'est une niche à part entière, les marketers en question le savent.
    Ce sont les prospects qui déchantent face aux promesses creuses (le plus souvent), au manque de garanties claires 'le plus souvent aussi) et au suivi post-​​achat.
    il faudrait une charte de déontologie, mais peu de chances que cela arrive...
    Richar

    Répondre à richard
  54. MaggiC-solutions Auteur janvier 4, 2013 (12:57 )

    Hello,
    Le point 5 est absolument croustillant. Je suis mort de rire depuis une demi heure. Excellent article et bonne continuation.

    Répondre à MaggiC-solutions
  55. Bonjour,
    je fais donc suite au message de Stéphane qui m'énonce que les 2 reproches qu'il adresse à ma méthode de vente sont les suivants :
    la promesse permanente de gains conséquents
    le « nous on sait, les autres blogueurs non »
    Pour répondre au premier point, je n'emploie jamais le terme "gains" dans les argumentaires de vente de mes produits (cf.cette remarque sur l'importance du vocabulaire de vente) . Il est vrai, cependant, que dans celles de mes formations qui enseignent une méthode de vente, je promets une augmentation des ventes.
    Cela me semble assez logique.

    Pour le point (2), je ne me considère pas comme un blogueur, et je constate que l'exemple que vous citez ne me concerne pas. Je vous laisse avec plaisir le domaine de l'érudition en blogging. Encore une fois, pour moi un blog est un outil, pas une fin en soi, et je me désintéresse complètement du débat de puristes.
    Je pense donc être extérieur à ce débat entre blogueurs sur "qui sait quoi".
    Dans le cas contraire, merci de me citer au moins un exemple de phrasé de ma part qui dénigre d'autres professionnels sur leur savoir ou compétence. Je n'ai pas mémoire d'avoir utilisé ne serait-​​ce qu'une fois l'expression "90% (ou 99%) des entrepreneurs font ci ou ne font pas ça".
    J'ai une vraie affection pour les chiffres exacts et vérifiés, et mes vidéos de vente qui citent des chiffres issus d'études citent toujours leurs sources.

    Un commentaire intéressant a été posté ci-​​dessus par "Bartholomé", avec des suggestions.

    Quelques remarques :

    Demander le SIRET de l’entreprise qui s’inscrit à vos « cours ».

    Je pense que c'est une excellente idée, simple à appliquer et pleine de bon sens. J'ai donc décidé de l'appliquer immédiatement sur les prochains lancements de mes formations à venir.
    Je vous remercie donc de cette suggestion.

    Dire clairement et de façon visible que vos « cours » sont strictement réservés aux entreprises.

    Là par contre vous avez dû rater une grande partie du débat, cf. tous mes commentaires sur cette page, ou encore cette mise au point que je fais très régulièrement.

    Ne pas prospecter sur un marché fréquenté principalement par des particuliers

    C'est une fausse bonne idée. Pourquoi ? Parce qu'un des concepts élémentaires de la stratégie marketing est de prospecter partout où le ROI justifie de le faire. Vous trouverez des publicités destinées aux femmes même sur des chaînes et à des heures d'écoute qui comptent plus de 50% d'hommes. Pourquoi ? Parce que les 20,30,40% de téléspectatrices achètent. 
    Elles rendent la présence de cette marque rentable, même si les 60, 70, 80% de téléspectateurs masculins (non concernés) n'achètent pas.
    De la même façon, les prospects "particuliers", ainsi que certaines tranches de professionnels (entreprises de plus de 100 salariés) ne sont pas concernés par ma formation, sont vite découragés par le message présent sur mes pages de capture et dans ma newsletter, et n'achètent pas. Cela ne me pose aucun problème, tant que les entrepreneurs et chefs de PME que je vise sont exposés, eux, à mon message (et achètent.)

    Ne pas abuser des simili-​​promesses et des promesses cachées.

    Merci de me donner un exemple ou une définition de ce qu'est une "promesse cachée".
    Si maintenant il faut aussi faire attention à ce qu'on ne dit pas, j'aimerais au moins savoir ce que je ne dois pas ne pas dire...

    Restreindre le nombre de client à un petit nombre pour pouvoir suivre tout le monde individuellement

    Je vais faire simple comme réponse : mes clients ont accès individuellement à un coaching en direct pour poser leurs questions et se faire accompagner en vidéo. On peut aider les gens sans penser "petit".
    Un formateur en marketing qui ne forme qu'un "petit nombre" de personnes, c'est souvent parce qu'il n'arrive pas à vendre ses formations... pas parce que c'est un meilleur professeur, au contraire. Un bon formateur/​enseignant/​coach est capable de produire des résultats de meilleure qualité pour davantage de personnes qu'un mauvais. Et cela vaut dans tous les domaines.

    Faire un suivi de chaque client et publiez les résultats de leur « formation »

    Si vous étiez inscrit à ma newsletter, vous verriez les résultats de mes clients — j'inclus entre 1 et 7 témoignages ou études de cas dans chaque email que j'envoie.
    D'ailleurs, vous constaterez un phénomène fascinant :
    – les gens qui critiquent mes formations ne sont jamais ceux qui les ont achetées,
    – les gens qui ont acheté mes formations ne tarissent pas d'éloges (après la 1e session, 62.7% des membres de la session suivante de Séduire Le Client sont venus sur recommandation personnelle de quelqu'un qui a été membre et satisfait)
    – les gens qui critiquent mes formations ont souvent une formation ou un service dont on ne voit jamais les clients se manifester pour parler de leurs résultats,
    – certains d'entre eux (qui ont posté sur cette même page) ont en tête de leurs commentaires sur leur propre site des clients mécontents qui demandent remboursement et se font insulter.
    Un phénomène fascinant, vous dis-​​je.

    Ne pas faire croire que vous avez la solution à tout dans vos articles et vidéos de promotion

    Je n'ai pas la solution à tout et ne prétends pas l'avoir. Merci de m'indiquer ce qui vous fait penser le contraire.

    J'ai aussi lu quelques contre-​​vérités surprenantes dans les commentaires, la plus étonnante étant celle-​​ci :

    [Le Marketeur Français] s’est lancé avec mr Godefroy en faisant un partenariat.

    Faux encore une fois.
    Il est vrai que Christian Godefroy a acheté ma formation Séduire le Client et suivi mon séminaire à Paris en 2011, mais vous vous emmêlez les pinceaux dans les dates. J'ai lancé mon activité à l'été 2010 sur mon blog et ensuite à l'hiver 2010–2011 avec les Lancements consécutifs de ma formation Séduire Le Client. M. Godefroy n'a participé à aucun de ces 2 lancements.

    Il est cependant exact que MM. Godefroy et Morin, dont je respecte le travail, se sont inscrits à mon programme d'affiliation (de même que plusieurs centaines d'affiliés et apporteurs d'affaires) et ont promu des webconférences que j'ai organisées en 2012... mais je pense qu'on peut considérer qu'avec plusieurs centaines de milliers d'euros de CA en 2010/​2011, j'étais déjà bien lancé depuis un moment.

    Désolé donc de ne pas avoir d'histoire croustillante pour mes débuts. Mais si cela intéresse du monde, je serai ravi de faire une vidéo récapitulative expliquant le lancement de mon activité.
    Cela vous évitera, notamment à M. Briot, de devoir piocher sans cesse des informations erronées. 

    Cordialement,
    Sébastien

    Répondre à Le Marketeur Français
  56. Stéphane Auteur janvier 6, 2013 (9:42 )

    Bonsoir Sébastien,

    Vous êtes pleinement concerné par le blog, faut-​​il mettre en ligne votre intervention dans la formation d 'Olivier Roland sur les LO ?...

    Nous sommes d'accord sur le fait que le blog est un outil. Pas de soucis. Tiens, en passant, c'est marrant, dès que l'on parle d'un peu de technicité, que cela soit avec vous au Amacker, pouf, l'argument "les débats d'experts, de puristes, je suis au dessus...". Et hop, la pirouette (:

    Donc, vous n'êtes pas concerné, alors, comment se fait-​​il que dans la vidéo présente dans la formation d'Olivier, vous parliez de positionnement, de contenu... c'est technique ça pourtant ?? Non ? C'est même carrément du langage SEO.

    Ensuite, vous parlez de la façon dont les "webmasters ou chefs d'entreprises lancent leur produit", bon, bien entendu, pas de chiffres... Et bien bien entendu, vous ne précisez surtout pas que c'est une constatation qui aurait pu être faite auprès de vos clients. Ce type de message laisse clairement à penser que "vous savez, pas les autres". Vous vouliez un exemple de dénigrement, vous l'avez.

    Un autre ? Lors d'une de vos vidéos de lancement, fin 2012 "Un bon (je ne sais plus quoi) c'est quelqu'un qui passe dans les médias, à la télé, pas besoin d'allez plus loin"... Voilà un autre exemple. J'aurais du l'enregistrer celle là. Ca aurait fait un beau boomerang.

    Continuons, vous n'êtes pas un puriste du blog ? Ok.
    Second chapitre de votre intervention dans la formation d'Olivier : "Dans ce second chapitre, j'aimerais vous expliquer comment vous assurer que votre blog est un terrain fertile pour pouvoir vendre produit". Dites moi, si là, on est pas en pleine technicité...

    Deux solutions :
    Soit vous n'êtes pas un puriste du blog, au quel cas, dans vos interventions dans la formation d'Olivier, vous parlez sans savoir, au quel cas, c'est tendu.

    Soit vous me prenez pour un con.

    Je pense que vous me prenez pour un con qui ne s'est absolument pas renseigné (au moins à minima), et là, vous êtes un peu dans l'erreur... Mais pas de beaucoup, juste un peu ((:

    Et vous n'avez pas répondu à ma question plus haut : Un entrepreneur qui achète de la réussite, c'est vraiment un entrepreneur ? J'en rajoute un autre, un entrepreneur, c'est quoi pour vous ?

    Bonne soirée,

    Et merci de m'avoir donné l'occasion de démontrer ce que je pensais...

    PS : Une dernière chose, je trouve amusant que vous ayez conseillé personnellement à votre client/​ami/​apporteur d'affaires (rayer le mention inutile) Aurélien Amacker de, je vous cite "ne pas perdre son temps" à me répondre, alors que vous, vous le faites. J'aimerais comprendre pourquoi vous, et pas lui tiens ???

    Répondre à Stéphane
  57. Stéphane Auteur janvier 6, 2013 (10:10 )

    Re,

    Je vais ajouter une petite chose qui, pour moi est une perle.
    Dans votre seconde intervention dans la formation d'Olivier Roland, à la 7ème minute de la vidéo, je vous cite : "
    Donc, en gros, au moment de la chronique avec le résumé du livre sur Comment Gagner en efficacité est publié sur Des livres pour changer de vie, une semaine plus tôt, Olivier ne savait presque rien sur comment améliorer son efficacité, une semaine plus tard il a appris en lisant le livre et il permet à son lectorat d'apprendre aussi. Et ce qui a fait que donc en termes de compétences Olivier a progressé énormément, ça fait aussi qu'on devient un expert aux yeux des lecteurs puisqu'ils se rendent compte de tout ce qu'on est en train d'apprendre, donc ils se rendent comptent qu'on commence à en savoir pas mal de choses, et on accélère aussi son propre apprentissage."

    Plus loin, vous dites,pour appuyer cela :"
    Le fait de démarrer le blog sur votre secteur vous permet d'être un expert, et là, je m'adresse aussi aux personnes qui ont un travail actuellement, ont un job, ou aux personnes qui ont déjà une entreprise, déjà des produits et des services, le fait d'avoir un blog sur le sujet et de vous renseigner et de publier ce que vous apprenez au fur et à mesure va tout de suite vous donner davantage de valeur aux yeux soit de vos clients soit de vos supérieurs."

    Là, chacun se fera sa petite idée.

    Répondre à Stéphane
  58. Stéphane Auteur janvier 6, 2013 (10:18 )

    Pour finir, et pour équilibrer un peu, vous dites plus loin qu'il faut se former en permanence pour rester à la pointe. Ca, c'est bien. Sauf si on boucle avec ce que j'ai cité juste avant... ((:

    Allez, j'arrête là.
    A dans dix jours, le temps pour vous de préparer votre réponse.

    Répondre à Stéphane
  59. Puisque Sébastien (et Olivier) n'ont même pas eu la politesse de répondre (même négativement) à mon invitation de débat, je promets de bien le soigner à ma manière.
    Son silence est la preuve même qu'il n'est pas capable de s'adresser à des professionnels. S'il était vraiment persuadé du bien fondé de son business, il n'aurait pas refusé le débat.
    Tout ce blabla est fait pour endormir le chaland afin de bien lui soutirer de la tune. Il n'a rien dans la culotte qui soit suffisant pour venir expliquer franchement, en direct live, pourquoi on trouve tous que son système est merdique et lui le trouve impeccable.

    Sébastien, t'as fait une très grosse erreur marketing et tu vas en prendre plein la gueule. Pourtant, t'as pas lu un ebook américain qui t'explique que faire l'autruche est la pire des attitudes ?

    J'étais prêt à être sympa et accueillant et maintenant, l'effet inverse s'opère en me poussant à décrier unilatéralement ton vomi marketing, au lieu de débattre sereinement.

    Répondre à LaurentB
  60. Vincent Auteur janvier 7, 2013 (8:56 )

    Bonjour à tous

    Il y a rien d'erroner...

    Il sélectionne (genre...) ses clients et n'accepte pas ceux qui font du marketing de réseau mais fait appel à une liste énorme de Michel qui fait du MLM.

    Il cible les entrepreneurs et fait appel à Godefroy et toute la clic...

    MF est bien parti avec la liste d'Olivier Roland... avec des beaux scripts de vente du genre gagner 2000 €/​mois... une manière d'éliminer la concurrence avec des promesses intenables...
    et bien entendu Godefroy et sa secte d'imbéciles...

    De toute manière, ce n'est pas ces annnonces adwords sur le mot clé "vendre sur internet" qui lui a permi d'avoir des dizaines de milliers de prospects ou son blog contenant à l'époque 5 pages...
    Sa pub était claire. Lui seul savait vendre ... Les Marketeurs français étaient des 0....
    Dommage que je n'ai pas fait une copie d'écran pour vous montrer à quel point son message de vente dénigrait les professionnels du marketing...

    Attention Stéphane, c'est un manipulateur...
    avec un égo démesuré et menteur comme un arracheur de dents.

    Répondre à Vincent
  61. Vincent Auteur janvier 7, 2013 (9:07 )

    Re,

    "2. Un suivi personnalisé tout au long de la formation,
    à la fois sur le site privé, et pendant les sessions en direct
    appellées "Passer Sur La Sellette"

    Voila une de ses promesses.

    Donc en fait lélève doit attendre des mois pour passer...
    Plus 300 élèves... Une année fait que 52 semaines...
    pour passer à la sellette...

    Donc le message est faussé : ce n'est pas du tout un suivi personnalisé
    mais plutôt une petite heure où vous aurez l'occasion de poser quelques questions...
    Donc c'est juste une heure...

    Pour le coaching personnalisé, c'est 5000€ de l'heure :)
    Il le dit même dans une de ces vidéos...

    Répondre à Vincent
  62. snoopscratchyscratch Auteur janvier 7, 2013 (9:09 )

    Bonjour à tous, débat passionnant j'aimerais juste réagir à un des propos de notre cher marketeur français:

    "les gens qui ont acheté mes formations ne tarissent pas d’éloges (après la 1e session, 62.7% des membres de la session suivante de Séduire Le Client sont venus sur recommandation personnelle de quelqu’un qui a été membre et satisfait)"

    Et le referrer il prend pas un petit quelque chose par hasard?

    Répondre à snoopscratchyscratch
  63. Vincent Auteur janvier 7, 2013 (9:20 )

    Bonjour

    "Et le referrer il prend pas un petit quelque chose par hasard?"

    Tout à fait...
    99,99% des personnes qui recommandaient MF n'ont pas suivi la formation...
    On a été inondé de mails de toutes part car la commission sur vente était d'environ 500 euros...

    Si les clients de MF étaient si content...
    pourquoi ils ne présentent pas ces 300 élèves :), qu'ils puissent nous fournir ces témoignages en directe... Ce fera moins truqué.

    Tout son business est basé sur l'argent. Le recopier/​duppliquer

    Répondre à Vincent
  64. Pour laurent ;)

    Vous vous rappelez de ce défi :
    http://blogueur-pro.com/duel-au-sommet-sebastien-le-marketeur-francais-vs-olivier-roland

    6 mois après, ils ont arrêté et donc n'ont pas donné suite à ce défi...

    Le défi était juste de récupérer l'investissement initiale (nom de domaine, hébergement ...).
    L'un faisant de l'affiliation, l'autre vendait un produit...

    On remarque donc que sans la liste des gros du marché... ils n'ont pas été capable d'obtenir 100 euros/​mois...
    CQFD

    Répondre à Vincent
  65. Bonjour Laurent,
    J'ai lu votre invitation sur votre blog et je ne suis pas intéressé.
    J'attends de lire vos arguments. Puisque vous promettez un débat de fond, cela sera sans doute très intéressant.
    En tant que professionnel, vous saurez certainement éviter l'écueil du dénigrement commercial et de la diffamation, dont les conséquences ne pourraient que nuire au fond de votre message.

    Cordialement.
    Sébastien

    Répondre à Le Marketeur Français
  66. Sébastien,

    Il n'y aura pas de débat de fond, puisque vous le refusez.
    Cela sera seulement du dénigrement. Pour la diffamation, à chacun de juger, mais un seul de ceux que j'ai mis au pilori n'ont osé me défier.
    Vraiment désolé d'apprendre que vous n'avez rien dans le froc.

    Répondre à LaurentB
  67. Il faut lire "pas un seul" bien sûr

    Répondre à LaurentB
  68. J'ai hate de lire le billet de Laurent B. Quand on a rien à se reprocher, on accepte les débats et d'en discuter. Le Marketeur Français va surement faire comme un certain SEOLIUS qu'on a pas entendu suite au billet de Laurent (ou alors j'ai loupé l'info).

    Bref il y en a un qui va se faire descendre dans les règles de l'art :)

    Répondre à lereferenceur
  69. Stéphane Auteur janvier 7, 2013 (2:10 )

    Ho, la voilà la petite menace qui va bien en plus... Ah, on retrouve tout l'esprit de marketing à la Française. Pas de débat, mais de la menace...
    Boug Laurent, fais attention, tremble, pauvre hater ((:

    Répondre à Stéphane
  70. Le bouffon se démène au travers de commentaires pour tenter de défendre son bout de gras.
    Pourtant, il n'a pas le moindre once de courage pour accepter un véritable débat.
    Remarque, même referencement,com, qui est la plus grosse société SEO en France (cotée en Bourse), n'a jamais répondu à mes attaques.
    C'était couru d'avance qu'un petit bouffon, profiteur d'abus de faiblesse et autres manipulations basiques, ne pouvait prétendre débattre sur l'indéfendable.

    Répondre à LaurentB
  71. Tu vois Laurent, Sébastien ne sait pas gérer une crise.
    C'est juste un beau parleur !

    Répondre à Christian
  72. Vincent Auteur janvier 7, 2013 (3:08 )

    C'est normal qu'il refuse...

    En live,ne connaissant pas le déroulement du débat, les techniques de manipulation ne fonctionnent pas.
    Et puis, il n'aura personne pour lui souffler les réponses...

    Il ne lui reste plus donc que de faire de l'intimidation...

    Le soit-​​disant "génie" du marketing se défile :)

    Répondre à Vincent
  73. Bon il est clair que Sébastien est dans l'erreur en refusant le débat . Apres je ne pense pas qu'il faille lui fermer la porte tout de suite, à sa place n'importe qui aurait la même réaction à chaud : refuser.
    Mais il est possible qu'il y réfléchisse un peu et en prenant du recul, finir par accepter [en y mettant peut être ses conditions ;-) ]

    Répondre à Philippe
  74. J'avais manqué ce débat et c'est sur le blog de Laurent que j'ai pu le découvrir. Dommage que finalement il n'y est pas "d'affrontement" car finalement il n'y a pas vraiment d'échanges et on perd du fond du coup.

    ++

    Répondre à Priximmo
  75. @xavier je suis d'accord avec toi on perd du fond et on se perd dans la prose

    Cela fait un peu plus d'un an que je m'intéresse au monde du blog/​SEO. Je suis loin d'être un expert mais j'aime apprendre et comme on dit c'est en forgeant qu'on devient forgeron. Plus j'avance dans l'exploration de ce monde plus je le trouve vide et sans intérêt (sauf bien sur quelques blogs qui ont réussit a me retenir et ou j'aime aller flâner après mon travail)

    Lorsque j'ai créé Jeffinfo il y a 13 ans, mon but était de satisfaire mes clients. Car oui je ne travaille pas pour l'argent, on pourrait même dire que je suis rentier (même si je déteste ce mot). Et pourtant ce matin je me suis levé a 6H et je vais surement terminé a plus de 23H. J'aime mon métier et j'aime voir mes client content de mes prestations (certains sont fidèles d'ailleurs depuis le départ, donc ça remonte). Lorsque je lis Sébastien, Olivier ou Aurélien je ne remarque que l’appât du gain.

    Concernant les vendeurs de rêves, j'ai eu il y a pas longtemps Aurélien au téléphone et je lui ai exprimé ma réticence concernant tous ces produits qui vous promettent de l'argent facile et qui touche malheureusement une population souvent dans la précarité qui rêve d'un avenir meilleur.

    Alors voilà Internet est devenu une immense place de marché ou l'on vous promet gloire et richesse. Un monde ou l'arnaque est a chaque coin de rue (@laurentb j'ai lu ton post sur Seolius et comme je fais parti des participants, j'espère pour eux qu'il respecteront leur engagement, sinon ils vont connaître mon dark passenger).

    Répondre à jeff
  76. Stéphane Auteur janvier 7, 2013 (10:30 )

    @Jeff C'est agaçant de ne pas pouvoir débattre avec ces gens là... Lorsque j'ai commencé à regarder de plus près ce qu'étais leur prestation, je suis devenu un peu fou.

    J'ai bien eu quelques échanges par commentaires avec Roland, mais si tu n'es pas d'accord avec eux, c'est que tu ne comprends pas. Ils n’acceptent en rien le fait qu'il existe d'autres façons de travailler, de penser. Tout est tellement basé sur des revenus soit-​​disant passant passifs, sur des gains conséquents et rapides, que le reste, c'est de la connerie. Il y a un déni et un refus de voir que le monde est simplement riche et varié qu'ils en deviennent absurdes.

    Mais quand tu parles avec Amacker, et que tu lui soulignes une erreur, la réponse ? : "Je dis ce que je veux, c'est ma formation". Ensuite, quand tu écoute Sébastien dans la formation de Roland, y'a des moments, tu prends panique et on ne parle même pas de la technique pure... là, là... c'est du grand !

    Alors, ça marche, mais tant mieux pour eux ! Seulement, il serait temps que ces braves garçons fassent preuve d'humilité, la valeur d'un homme ne se juge pas au contenue de son compte en banque, et d'autres part, pour des formateurs, je les trouvent très peu à l'écoute d'un secteur sur le quel ils travaillent pourtant. Pourtant, faut être à l'écoute du marché, observer ce qui se passe, etc... ha, la vanité.

    Et puis cette sale manie d'agiter la menace de poursuites en permanence...Ils oublient un détails, ici, on est en France. Et la justice Française, bah c'est vraiment pas la plus expéditive que l'on puisse connaitre. Alors, avant d'arriver au tribunal, d'une part, tout sera retombé, et leur réputation risquera bien d'être faite. Ensuite, faudrait pas non plus qu'ils pensent qu'on ira devant un juge en victime. Donc, ce genre de merdier, ça peut durer des lustres. Alors qu'une explication de texte, même une prise de gueule, ça met le truc à plat, entre grandes personnes, et basta. Mais ça, la gestion humaine, c'est pas dans les bouquins de manipulation américain faut croire.

    Je n'arrive pas à comprendre cette politique du déni et de l'autruche face à des détracteurs, c'est à l'encontre même des bases d'une gestion de crise sur la toile. Remarque, c'est du pain bénis ! Car cela offre une belle tribune et une voie royale pour occuper les SERPS. Suffit juste de regarder ce qu'il se passe de ce côté là... le reste suivra, tôt ou tard.Parce qu'il suffit de voir les SERPS actuellement. Ca commence à sentir le roussis. Et vu les sites en place, plus les filtres Google, c'est pas une campagne de linking à l'arrache qui va leur faire du bien, au contraire, et vu leur niveau en SEO, y'a du soucis à se faire. Autorité ? Ah ouais, on voit les autorités tiens.

    Question clients, les fans de chez fans, ceux là, on ne peut rien pour eux. Mais pour les autres, va falloir que la "triplette du bourrin" y mette du sien pour faire aussi bien que lors des précédents lancements... faut savoir que Amacker, qui a mis le paquet cette année sur son lancement (avec LMF qui gère les LO de ce dernier), en un an, il a perdu plus de 20% de part, environ, c'est pas rien, surtout pour quelqu'un qui dit vouloir "offrir la meilleur formation du marché", mon gars, y'a du boulot !

    Enfin, moi j'aime bien Sébastien, il est rigolo avec son "voici le signal pour un débat contradictoire"... ouais, ouais, contradictoire, mais quand même, pas trop. C'est con, y'a pas, là non plus, un bouquin américain sur la gestion de crise ? :p

    Répondre à Stéphane
  77. Olivier Roland me répond :

    Hello Laurent,

    Merci pour ta proposition mais c’est non pour deux raisons :
    · On ne discute pas avec les terroristes car c’est légitimer les moyens qu’ils ont employés et les encourager à recommencer dès qu’ils ont autre chose à revendiquer. Or en offrant une tribune aux hackers, en redorant leur blason pour les présenter comme des « hacktivistes » tu t’es fait le complice de leurs actes.
    · Tu as clairement diffamé Aurélien dans cette même tribune aux hackers, ce qui fait que tu as franchi la frontière de l’illégalité. Accepter un débat avec toi reviendrait à accepter ces pratiques.

    Tu peux publier cet email si tu le souhaites.

    Olivier

    Répondre à LaurentB
  78. Bartholomé Auteur janvier 8, 2013 (5:30 )

    @Vincent:
    > http://blogueur-pro.com/duel-au-sommet-sebastien-le-marketeur-francais-vs-olivier-roland
    >
    > 6 mois après, ils ont arrêté et donc n’ont pas donné suite à ce défi…

    Olivier Roland avoue n'avoir rien gagné:
    http://blogueur-pro.com/resultat-du-concours

    "Les résultats sont simples : je n’ai pas gagné un centime avec ce blog"

    Répondre à Bartholomé
  79. Bonjour

    j'aimerais bien que les commentaires de ce fil restent courtois, c'est à dire dans le domaine du débat d'idées que proposait Laurent.

    Répondre à Marie-Aude
  80. Je vais redire un peu la même chose que sur le blog de Laurent, mais il n'y a rien d'étonnant à leurs refus voire à leurs menaces. Je crois qu'il ne fallait pas les prendre pour mieux que ce qu'il sont. Ils n'ont absolument pas le talent des politiques pour pouvoir, en live, trouver des réponses qui l'air d'en être, mais qui ne répondent jamais au fond du sujet.
    J'ai vraiment hâte de lire le prochain pamphlet de Laurent.

    Répondre à arnaud
  81. Il y a toujours deux sons de cloche et pour se forger une opinion il faut toujours écouter les deux. Car tout n'est pas blanc ou noir.

    D'un côté on m'explique que sur 1600 clients, environ une dizaine ne sont pas content.

    De l'autre on me dit que 90% sont en échec.

    C'est aux clients de ces formations de s'exprimer, mais bizarrement on ne les entends pas, donc j'en conclu qu'ils sont content.

    Comme disait Einstein, la bêtise des gens est illimité

    Répondre à jeff
  82. Jeff, tu oublies simplement un principe de base que connaît tout marketeur, qu'il soit bon ou mauvais...

    le nombre de gens qui sont mécontents et que ne s'expriment pas est largement supérieur à ceux qui s'expriment.

    La deuxième chose, que je vis au quotidien, dans mon métier, c'est que les non professionnels sont généralement "très content" de leur vendeur de rêve, jusqu'au jour où ils découvrent à quel point ils se sont faits avoir.

    Répondre à Marie-Aude
  83. @marie aude, non je ne l'oubli pas, même si cela fait longtemps que je l'ai appris. Mais je me dis que sur des milliers de clients on devrait avoir un retour, même minime.

    Cela ne sert donc a rien de démontrer qu'ils vendent du rêve. Ce qui me rappelle une phrase de Jean Gabin dans Tonnerre de Dieu
    "Stultorum infinitus numerus est infinitus"

    Répondre à jeff
  84. "des milliers", 1600 ça fait même pas 2.000 ^^

    Combien de retours et de dépôts de plaintes pour les gens qui se font avoir par les scams (ces mails qui te promettent la fortune, et qui sont nettement plus grossiers), etc, etc...

    Personnellement, j'analyse un système et j'en montre ce qui constitue à mon avis les forces et les faiblesses.

    J'ai eu accès à certaines vidéos d'Amacker, et en tant que développeuse et spécialiste WordPress, je te dis ici que c'est une honte d'oser vendre ça. Si seulement deux personnes lisent ce commentaire, sont convaincues et évitent de dépenser de l'argent pour cela, alors c'est bien.

    Répondre à Marie-Aude
  85. Mathias Poujol-Rost Auteur janvier 8, 2013 (3:34 )

    Article intéressant, que je partage ce soir sur ma fanpage des agences web vendant en cycle court, type Domaine-Libre.com, Kréatic.tv, Cortix.fr, Ki-Mura.net, Imnalys.com, UltiProjects.com, 2FCI.fr, Ekinoxe-Origin.com ...

    Répondre à Mathias Poujol-Rost
  86. @marie-aude : quand je dis des milliers, je regroupe tous les clients d'aurélien, sébastien, olivier ou cédric ou de tout ceux qui vous proposent de gagner de l'argent en achetant leur formation pour qu'eux même gagnent de l'argent.

    C'est même d'ailleurs un cercle vicieux car gagner de l'argent uniquement avec son blog (sans vendre de formation) a l'air plutôt périlleux. D'après les chiffres qui circulent on est à 1000 € mois pour les blogueurs qui réussissent (soit a mon avis moins de 1% des blogs qui sont lancés).

    Donc la question c'est que ce sont devenu tous ces blogueurs en quête de richesse et surtout pourquoi ils ne s'expriment pas suite a leur échec. (leurs mésaventures seraient surement l'arme la plus efficace contre ce type de formation)

    Pour finir mes deux derniers commentaires sont loin d'être une critique vis a vis de ton article mais juste une réflexion. J'aime beaucoup ta plume et j'ai d'ailleurs CTRL + D ton blog. (ce qui assez rare de ma part)

    Répondre à jeff
  87. Si un apprenti bloggueur ne réussit pas, le système des vendeurs de rêve est fait pour lui expliquer que c'est de sa faute.
    Il n'a pas suivi les préconisations, blabla.
    Comment te plaindre, lorsque tu te sens fautif ?
    Le problème est que les préconisations sont pourries, donc les chances de succès sont infimes. Sauf que l'apprenti bloggueur ne sait pas que c'est un schéma bancal qu'il est censé suivre. Il est fautif de ne pas suivre un machin bidon, mais ne peut pas s'en plaindre, puisqu'il ne savait pas que les chances d'y arriver étaient proches du zéro absolu.

    Répondre à LaurentB
  88. « tes émotions enregistrent ton body language [...] du coup [...] ça influence énormément tes émotions dans le pick-​​up »

    Le pire c'est le mec en face qui comprend ce qu'il dit. Ils me font penser à une secte ces mecs.

    Répondre à JB
  89. en tant que coach professionnel dans les métiers de la communication,
    le peu d'article et video que j'ai pu voir de ces personnes montrent des comportements de manipulation évident.

    le ton, le style, le reve, ce sont les rois de la com' de la tachatche (quoi que …), ils arrivent à être vu, voire entendu … mais ca s'arrête la parce qu'il n'y a rien derrière …

    mais ce ne sont pas les seuls à être dans ce cas … bcp d'expert seo ne font pas mieux quand à la présentation des chiffres, la transparence au niveau de la structure juridique …

    certain argument sont valables mais la colère ou le conflit que je sens derrière transforme le raisonnement ou manipule les idées …

    ils parlent bcp et font pas grand chose, un simple vous êtes des guignols suffirait …

    # bientot MA

    Sylvie

    Répondre à sylvie
  90. Bonjour

    Mais quel bande de guignol jouant sur la crédulité des gens. Ils vendent que du vent.Ils nous proposent des méthodes très connues (anglo saxone ) qui consistent a mettre en confiance les plus faible afin de leur soutirer un max (perso je suis inscrit sur un max de ces sites et croyez moi c'est autre chose) Eux ce sont des rigolots.Ils ne font que recopier un concept . Moi ca me dégoute mais je pense que notre action comme le fait de le dénoncer permettra a chacun de faire son opinion

    Répondre à Erik
  91. Je comprends bien les arguments de tout le monde. Juste une petite réflexion de ma part. Je suis débutant (1 an de blogging à peine) et c'est vrai que l'on tombe sur pas mal de vidéos et de blogs de vous tous lorsque l'on cherche une formation.
    Je ne suis pas là pour juger mais plutôt pour donner mon sentiments sur ce que j'ai vu et testé par moi même.
    Pour un débutant comme moi il y a forcément du positif dans chacun de vos blogs. Je sais pertinemment que je ne vais pas faire fortune avec vos méthodes pour partir en Belgique l'année d'après.
    J'ai juste besoin de personnes qui me montrent comment faire sans me faire plumer.
    L'habillage de certaines formations ou leurs contenus vous irritent ?
    Faites comme moi passer votre chemin.
    Vendre une formation est la même chose que dans la vraie vie, si le formateur a une tronche qui ne te reviens pas et si en plus sa formation est pourrie il ne fera pas fortune.
    Je ne suis pas contre les gens qui gagnent de l'argent avec des formations il faut seulement qu'elles s'adaptent aux personnes visées.
    Il ne faut pas non plus jeter le bébé avec l'eau du bain. Si on suit vos raisonnements un vendeur de LADA est un con et un arnaqueur au contraire d'un vendeur FERRARI.
    La question a se poser est de savoir si tout le monde peut rouler en Ferrari ou non :)

    Répondre à sebastien
  92. Très bon article ( je sais c'est nul et c'est limite spam de commentaire ! ) , mais vraiment ça me fait plaisir de lire un article comme cela, j'aurai bien aimé l'écrire moi même, malheureusement pour moi, je n'ai pas le verbe facile et je deteste écrire, qu'est ce que j'en ai marre de ses millionaires qui travaillent 4 heures par mois et vivent comme vous le dites si bien dans des pays ou la vie n'est pas chère. N'empeche que si ils tombent malade ou autre ils seront bien contents de revenir en france pour se faire soigner vous verrez... Et pendant ce temps ce sont des petits comme moi qui financent le système a coup de charges (sociales bien entendues) explosives...

    Répondre à Patrice
  93. @Sébastien: un vendeur de Lada n'est pas un arnaqueur en soi, mais s'il vend ses Ladas au prix d'une Ferrari, le jugement ne sera plus le même, non?

    Répondre à Bruno
  94. @ Laurent : si il y a debat il faudrait qu'il soit à huit clos …

    si ouverture des commentaires il y a, le nombre de commentaires serait énorme pour sourtenir l'un ou l'autre quand !

    Je suis plutot pour le debat d'idées mais vu les relations tendues qu'on peut facilement deviner a travers les articles /​ boulet rouge qui sont postés ca et la … difficile de continuer en l'état …

    Mathieu

    Répondre à mathieu
  95. Stéphane Auteur janvier 17, 2013 (6:08 )

    C'est marrant tiens, on a pas revue le Grand Marketeur pour venir répondre.

    J'aurais pas dû reprendre ses dire, visiblement, ça lui a cloué le bec... Ou peut-​​être qu'il n'y a pas encore de livre pour lui souffler la réponse, c'est balot...

    Il veut bien faire le malin avec ses phrases ampoulées, mais quand il s'agit de débattre pour de bon, là, pouf ! Tour de magie, plus là ! ((: Quel talent !

    Répondre à Stéphane
  96. bonjour une question me taraude,
    quand je lis tous ces commentaires j'ai l'impression d'être dans un tribunal ou de toute façon l'accusé est coupable !

    es ce que l'un de vous à acheter une de leurs formations et à la preuve de cette achat ? pour en discuter

    ou tous cela repose sur le message de vente qu'ils distillent dans leur peut être trop nombreux mail que l'on reçoit quant on est abonnées ?

    Répondre à C.G
  97. Simplement merci pour tous ces clarifications de situations !
    Heureusement, j'ai une petite expérience professionnelle, mais pas sur le net et comme pour beaucoup, il me fait énormément défaut !!!!

    Donc merci pour vos interventions Marie Aude !
    Puis que certains sont des pros de l'internet, n'existe-t-il pas des forums que l'on pourrait faire remonter en stipulant "ARNAQUE" ????

    Bien à vous
    Dùmé

    Répondre à FLECHON
  98. J'ai lu beaucoup des commentaires ci-​​dessus et je dois avouer que je ne comprend pas toujours les raisons qui poussent a dénigrer sans connaître (car apparemment ceux qui se plaignent ne sont client ni de Sébastien, ni des autres).

    Les discours de ventes sont aguichants et ils donnent des chiffres élevés, oui mais... On n'attrape pas des mouches avec du vinaigre ! Autrement dit, sachant que l'objectif d'une entreprise est de gagner de l'argent, autant sortir les meilleurs arguments pour faire le maximum de vente non ?

    Personne n'est obligé d'acheter il me semble. Et surtout, les formations que proposent Sébastien et David par exemple enseignent beaucoup de choses intéressantes. Ce n'est pas du vent comme certains semblent le penser.

    Alors oui, on pourrait peut être trouver soi même les mêmes info, mais en combien de temps ? Et les mettraient on en pratique correctement ?

    Ensuite vient le coté bon samaritain. Personnellement, je suis développeur web depuis 13 ans et presque tous les clients me remercient pour mon travail (d'ailleurs je devrais publier les témoignages), parce que je leur donne toujours plus que ce qu'ils pensent acheter. C'est une des choses que j'adore dans ma façon de travailler parce que je me sent vraiment utile.

    Je travaille pour gagner ma vie et je fais mon métier par passion mais ça ne m'empêche pas d'aimer aider les gens. Et ça ne me dérangerait pas le moins du monde d'optimiser encore mes résultats, de pouvoir travailler mieux, plus vite, d'aider plus de monde et de gagner plus d'argent, grâce a une formation si j'estime qu'elle peut m'apprendre des choses que j'ignore.

    Répondre à Benoit
  99. J'arrive dix ans après mais si c'est du même niveau que ces coachings en séduction, ses formations ne doivent pas être de très haute qualité.

    D'ailleurs pour faire un parallèle avec la séduction, il a l'air d'utiliser les mêmes méthodes. Je ne sais pas ce qu'il vaut en tant que Marketeur, mais en tant que coach en séduction, il n'était pas très bon. Par contre, c'est un excellent communicant pour vendre ses produits.

    Dernière chose, quand on a une certaine légitimité on ne vend pas ses produits avec des techniques bidons à l'américaine. Cela a marché quand le public n'avait aucune idée de ce qu'était réellement un coach tout court, malheureusement mais il est parti au bon moment dans le milieu de la séduction.

    Répondre à Fate
  100. Vincent Auteur mai 14, 2014 (12:27 )

    On critique on critique... En effet il y a de quoi ! Mais franchement il y'a conflit d'intérêt dans la critique. Ce sont les experts qui critiquent les vendeurs de rêves? mais tous vendent la même chose : du conseil ! Et je rigole d'avance du statut de professionnel ou d'expert auto-​​proclamé (par qui ?) La réalité c'est que chacun voit midi a sa porte, avec chacun son petit business. Et chacun son manque à gagner quand ils regardent les vendeurs de rêve! La réalité c'est que ces gens n'existeraient pas sur le net, si vous commenciez vous les "experts" par être de bons vendeurs. Laurent bourelly devrait prendre quelque cours chez Sébastien night, sa page de souscription est une catastrophe au passage (http://www.laurentbourrelly.com/pack-seo.php), il vend son business comme un référenceur qui se fait passer pour un marketeur... Le plus triste dans tout ça c'est que c'est vous qui faites éclater le conflit, vous qui jugez, vous qui vous proclamez expert, vous qui avez votre business sur le net aussi, mais qu'en pensent les clients des vendeurs de rêve ? Vraiment du rêve ? Ou "simpliste" mais "efficace" ?

    Répondre à Vincent
    • Bonjour "Vincent", anonyme, je vous remercie pour le centième commentaire sur cet article, vous contribuez à sa visibilité !

      Répondre à Marie-Aude
      • Den's Auteur mai 27, 2014 (9:38 )

        HaHaHa, Bravo, le Vincent critikant les critiques des VendeursDeRêve, c'est intéressant ce miroir
        qui parle de l'étain.
        Bon, à moi tombé sur cette page sans m'y attendre ...il me plait ce débat libre.
        J'ajoute simplement que les stars 'auto-​​célébrées' qui ont été citées ici m'ont appris simplement par une observation assidue et détachée, beaucoup de choses. Mais pas forcément ce qu'ils proposent: Oui c'est cette vague U.S. revisitée qui avait été ouverte par ici à l'époque des livres de Ch.Godefroy.
        Le concept strict et vide, mais si riches en images mentales, surtout dans l'imaginaire de ceux qui cherchent une issue, prêts à (s')investir dans leur choix, généralement 'hors-​​école'. Un abus, à mon sens, socialement déconstructif. Ils feraient bien, ces gens-​​là, de rester sur leurs îles.
        Den's

        Répondre à Den's
  101. @vincent, moi je peux me permettre de critiquer car je ne vends pas mes services a tout le monde (d'ailleurs cela doit être noté en grand sur mon site web).

    Sur le business des vendeurs de rêves, mon dieu que je n'aimerai pas être a leur place
    – un business de oneshot , donc une recherche perpétuelle de nouveaux pigeons, enfin je veux dire clients
    – une tonne d'avoir à faire, car sur une prestation de 997 € il ne touche généralement que le premier, voir le deuxième mois, donc une centaine d'euro (ça serait intéressant de connaître le nombre de gens qui ne vont pas au bout de la formation, comme d'ailleurs il n'iront pas au bout de leurs rêves.)
    – la pire des clientèle possible, ils veulent tous gagner de l'argent, devenir indépendant mais il y aura plus de 90% de taux d'échec car aucun d'entre eux n'a réellement les capacités de devenir entrepreneur.

    Quand au fait de se déclarer expert dans la création d'entreprise, pour des entrepreneurs qui ont deux ou trois ans d'activité, cela me fait bien rire. On commence a bien connaître le métier d'entrepreneur au bout de 5 ans alors pour devenir expert il faut au moins une bonne dizaine d'année. Oh my god je suis un expert alors ^^

    Répondre à Jeff
    • Vincent Auteur mai 17, 2014 (2:44 )

      C'est un peu la révolution des geeks qui n'ont jamais ouvert un livre de marketing ce sujet ! Encore une fois je suis d'accord avec le fond du sujet mais @jeff, ton site est une horreur avec des liens morts, comment veux tu vendre ou telechàrger quelque chose de cette façon ? Comment va ton business "qui connaît la crise" ? Et concernant le statut d'expert, c'est un sujet irrationnel car chacun est l'expert de quelqu'un. Encore une fois, je pense que c'est un problème d'ego ce sujet. La meilleur façon de combattre les vendeurs de rêve, ce n'est pas en faisant les haters en jouant le seul levier seo que vous êtes capables d'activer, mais bien en reprenant les reines du sujet, du business des formations etc. Mais pour ça, encore faut il en être capable, capable d'avoir un bon marketing, capable d'avoir une bonne stratégie de vente, capable de considérer un tunnel de vente sans y voir une transgression de l'éthique. Capable d'accepter peut être qu'ils ont quelque chose à vous apprendre finalement...

      Répondre à Vincent
      • Mon cher "Vincent" (pourquoi ne pas utiliser votre véritable prénom ?), vous semblez confondre deux choses : le marketing et le manque total d'éthique... Voulez vous vraiment qu'on relance la polémique pour se lancer dans de grandes explications sur la différence entre "vendre" et "faire croire qu'on peut réussir simplement en publiant un article par semaine et en faisant des commentaires de blog" ? J'ai remarqué qu'Aurélien Amacker s'offre des pubs sur Yahoo, en a t il donc besoin ? Ce n'est pas le business model du marketing sur internet qui a été attaqué, mais une façon de le dévoyer, justement parce que je connais extrêmement bien ce business model, et que j'ai travaillé sur des tunnels de ventes, des lettres de ventes et des stratégies de conversion avant même qu'Aurélien Amacker, Stéphane Roland ou Le Marketeur Français aient fini d'apprendre à lire et à écrire en primaire.

        Vous savez ? Il y a une façon d'être crédible ! Quitter votre anonymat, et donner des contre-​​exemples précis et chiffrés. A défaut, n'aimant pas les trolls, il y a de fortes chances que je modère vos prochaines interventions.

        Répondre à Marie-Aude
      • Néanmoins, j'ajouterais ceci : vous êtes sur un secteur extrêmement concurrentiel. Votre blog est truffé d'erreurs SEO. Son titre correspond à des mots clés sans aucune concurrence. Votre "impact" sur les réseaux sociaux est quasiment inexistant. Bien que je fasse très peu confiance à leurs estimations de trafic, Sem Rush est assez bon pour détecter les mots clés sur lequel un site cherche à se référencer : vous êtes entre la fin de la deuxième et de la troisième page, c'est à dire que vous n'avez aucun trafic naturel. Vous avez 95% de vos liens qui viennent de deux sites, et même si — heureusement — vos ancres ne sont pas optimisées, l'un des deux est une ferme de liens qui risque de vous faire pénaliser, et l'autre est une "publicité" aux yeux de Google, qui devrait être en no-​​follow, et qui se trouve sur un blog qui a les mêmes défauts que le vôtre.

        Puis je éventuellement vous renvoyer vos arguments ? Vous semblez ne rien connaitre du référencement naturel et de sa force. Qui est de vous permettre d'avoir du trafic sans avoir à payer pour.

        Répondre à Marie-Aude
  102. Pour répondre vite fait :
    @ vincent
    Mon dernier article est a prendre au second degré (il faudrait le lire avant de le critiquer), ma société va très bien, c'est le business en France qui ne va pas très bien. Heureusement donc que ma société travaille a l'internationale.
    Ensuite concernant mon site et bien non je ne vends pas par Internet et surtout je ne cherche pas de nouveaux clients. Cela fait 15 ans que je travaille uniquement en relationnel. Je n'ai donc pas besoin de faire du SEO ou du Marketing pour vendre, juste faire fonctionner mon carnet d'adresse.
    Deuxièmement je ne cherche pas a combattre les marchands de rêves, car je ne veux pas de leur clientèle. Peut être qu'un jour je leur enverrai mes cours d'écoles de commerce, comme ça ils pourront vendre autre choses que les cours de première année ^^

    Répondre à Jeff
  103. Vincent Auteur mai 18, 2014 (3:54 )

    @Marie-Aude : merci pour cet audit mais c'est sans prendre en compte mon objectif, ma cible, que vous m'apportez ces mauvais résultats. Vous êtes en page 34 sur le mot clé Marie-​​Aude le saviez vous ? So ? On pourrait parler longuement de SEO... pour rien en fait ! Ah si, pour souligner quelques mots savants qui ne parlent pas a la plupart des clients... N'ont il plus qu'à dire : "c'est une experte" ? Est ce bien cela ?

    Pour revenir au sujet, vous ne trouverez pas d'argument car les défauts que vous leur reprochez correspondent bien aux défauts de leur cible. Quand tu n'y connais rien, on te sors le livre du zéro, et t'as le droit à du Sébastien night qui t'apprend le call to action. Ils l'assument bien, parce qu'ils savent que les experts du sujet sont de véritables autistes quand il s'agit de parler au français moyen d'un sujet technique ou marketing, Ils jouent sur une sphère de confiance : les blogs, pour fédérer davantage. Les critiquer, c'est avoir leur cible à dos.

    Répondre à Vincent
    • Mon cher "Vincent" je suis ravie que votre blog soit un tel succès. Pour le reste, pour savoir si je suis une "experte" ou pas, je vous propose de devenir mon client, ça vous permettra de critiquer de façon concrète. Et pour info, j'ai (eu) justement dans mes clients des gens qui sont passés par les formations de ces vendeurs de rêves. Je sais donc exactement à quel point le manque de SEO peut leur porter du tort. Pour finir, je crois que vous ne comprenez pas bien le problème. Il ne s'agit pas de critiquer le "call to action".

      Et je me contrefous d'avoir leur cible à dos :)

      Répondre à Marie-Aude
      • Oui, Marie-​​Aude, cette page à un sujet, Les Vendeurs De Rêves. Pas la réussite ni la qualité du blog à quiconque.

        je tiens à dire ceci par expérience: mis à part quelques affutages techniques, les Vendeurs de Rêve actuels dont on discute n'ont pas grandi par rapport aux systèmes pratiqués quand j'ai vendu des 'encyclo', ou plutôt des crédits au p.à p. dans les années 70, pour me recoller un peu de mon autisme.
        Dans l’appât du filleul, il y a 2 ou 3 exemples nationaux de réussite qui motivent l'adhésion des pigeons qui eux constituent la valeur réalisée.
        C'est donc une base de mensonge bénéficiaire — et l'inverse aussi.

        Répondre à Den's
  104. Johan Auteur mai 19, 2014 (2:28 )

    Les vendeurs de rêve sont tous des quiches en SEO, mais au niveau du marketing ils sont largement devant toi Marie-​​Aude, au lieu de critiquer bêtement tu devrais peut-​​être apprendre d'eux de ce qu'ils savent et ça ferait de toi quelqu'un de complet.

    J'ai appris il n'y a pas si longtemps que ça qu'être bon en marketing ça valait tout autant voir même plus que d'être bon que en SEO.

    Avoir des visiteurs c'est bien, encore faut-​​il en tirer le plus possible. C'est de cet apprentissage qu'est né mon petit dernier, Nostracash. Encore en préparation, je t'invite à voir ce qu'on fait et tu te rendras compte qu'être une quiche en SEO c'est pas forcément mauvais, ça ouvre les portes d'autres horizons.

    A la base j'étais plus ou moins comme toi, expert SEO et c'est tout. Aucune connaissance réelle marketing, j'ai appris comment faisaient les vendeurs de rêve et j'ai adapté à mon marché. Ça a été une révélation.

    Répondre à Johan
  105. @johan

    Ah le dieu Marketing. Ou comment améliorer tous les aspects d'un produit afin qu'il devienne en totale adéquation avec la clientèle cible.
    Le problème avec les marchands de rêves c'est pas le marketing mais le produit. Comme celui ci est généralement une formation qui permet de :
    * devenir riche (avec web, immobilier, coach......pour avoir du CASH)
    * devenir indépendant (FREEDOM)

    Ce qui force votre marketing a se baser uniquement sur des mécanismes primaires.

    Alors parlons vite fait du marketing de vos produits :

    le produit : c'est généralement une formation (ebook, video, coach sur skype, visioconférence, séminaire). On peut dire que le produit est décliné. On offre l'ebook, on vends une formation vidéo et on organise des séminaires pour les plus accros, ceux qui ont besoin d'un contact humain. Le best étant le coach sur skype (flexible et excellent taux de marge)

    le prix : alors là on est dans le prix psychologique 997 €, payable en 12 fois sans frais (ça ressemble a du crédit conso ça..) remboursable ad vitam (enfin sur le papier). Il faut rassurer, et qu'on a besoin d'autant rassurer c'est qu'il y a quelque chose à cacher.

    la distribution : facile tout par le Dieu Internet a part les séminaires, qui demandent un peu plus d'organisation logistique

    la publicité : c'est là ou on comprends qu'il faut beaucoup de marketing pour rendre ce produit attractif. Mass emailing, il faut une grosse base de prospect, donc stratégie on se partage les bases de prospect entre "partenaires" en gavant les prospects d'offres alléchantes. Et sur l'infime pourcentage de prospect qui vont devenir des clients finaux (qui a payé et suivi la formation jusqu'au bout et qui n'a pas demandé a se faire rembourser)on va obtenir une superbe interview afin de faire rêver la mailing list.

    J'ai toujours eu l'habitude de travailler dans ce que j'aime et votre produit ainsi que sa stratégie marketing ne me font pas rêver ^^.

    Répondre à Jeff
    • OK avec toi Jeff.
      J'ai rencontré et aussi vécu en formation longue avec des maîtres en marketing. Actuellement, quelques années après, ils sont maîtres en Humilité..! L'époque Séguéla, une école puissante, ils avaient eu pour eu la fougue et le dollars fluide et facile et l’arrogance, mais par la suite le retour de bâton et + d'intelligence et d'interrogation sur l'humain, l'amour du travail, la notion du profit, le respect de la personnalité, l'enrichissement des rencontres l'échange comme un lieu fructifiant –le vrai commerce: Jules Verne l'a brossé dans son bouquin "Kéraban le têtu" mais c'est une histoire sans âge, car le Commerce est par nature un facteur de Paix).

      Répondre à Den's
  106. Mon produit est actuellement LE meilleur produit voyance sur le marché, on ne vend pas de méthodes pour devenir riche.

    Nostracash ce n'est que le programme d'affiliation du vrai produit, qui lui en revanche peut faire devenir riche n'importe qui pourvu qu'il choppe du trafic ciblé sur la voyance.

    Répondre à Johan
  107. On va s'arrêter là, je pense. L'objectif n'est pas de dire si le marketing c'est bien ou mal, mieux que le SEO ou pire, ou qui a la plus grosse meilleure offre. L'objectif de cet article était de mettre en évidence des points communs à des gens qui utilisent le marketing pour vendre du rêve. Démontrez moi que c'est du rêve, par mail ou via le formulaire de contact et je réouvrirai les commentaires.

    Répondre à Marie-Aude
    • Oui ben voilà: les Vendeurs de Rêve utilisent une technique inversée! Le Marketing, quand il fut instruit dans les années 70 par son prêtre Séguéla, était séduisant car il s'agissait d'Ecouter les souhaits des utilisateurs du produit avant de créer ce produit. C'était un 'contrat' sain, honnête.

      Mais cette pratique fut TRèS vite rattrapée par les maîtres de la manipulation, eux-​​même inspirés par les fameuses techniques manipulatoire mises au point auparavant par le système de la NAZi. La psycho-​​manip, qu'on m'a fait utiliser en 1979 date de 1940. La falsification du libre-​​arbitre, soit: tu signes toi-​​même ton arrêt de mort –en souriant.

      Et devant, aujourd'hui : L'excellence de votre choix vous rend adhérent à des idées qui ne sont pas les vôtres, elle vous donne le droit déjà de suer pour les retraités-​​US-​​et-​​en-​​croisière, de faire mourir une région, une nation, un continent.

      L'échelle de la démocratisation est un exemple. Tiens ! Ton sêche-​​linge au départ restait un outil du privilège industriel. . . Dans la suite, les petits Vendeurs de Rêve qui font l'objet de cette page ne sont que les descendants, par sa démocratisation" d'un vieux système de l'industrie de l'édition U.S, que j'ai connu et dont j'ai été victime pour l'avoir promu et pratiqué dans et par l'ignorance et le mensonge.

      Connaissez-​​vous le concept de l'Ignorance Artificielle ?

      Marie-​​Aude, je m'adresse ici autant à vos côtés qu'à tous tes visiteurs.

      Répondre à Den's
  108. Bonjour,

    Il y a plus d'un an j'ai voulu en apprendre plus sur le marketing : mon réflexe habituel quand je cherche des infos -> internet et là ça a été le drame, je suis passé sur tous ces sites de marketing cités précédemment, sans jamais rien acheté car rien que la façon d'accrocher le client me déplaisait. Après de nombreuses heures de lecture et de réflexion et en voyant les sites se renvoyer l'un à l'autre ou en tombant sur des sites d'affiliés renvoyant sur la formation trop top de ..... je me suis demandé ce que je pouvais faire ( sans avoir à aller dans une école de commerce ou de marketing) et me suis rappelé un support pas mal non plus pour la propagation de la connaissance basé sur une technique ancestrale et écologique provenant d'arbres, j'ai nommé le livre ^^^

    pour une info poussée je crois que le top du top c'est d'investir 50 € pour les 1000 et quelques pages de la dernière édition du Mercator ( http://www.amazon.fr/Mercator-2013-nouvelles-pratiques-marketing/dp/2100582461/ref=pd_cp_b_0 ) lien non affilié bien entendu, au pire si vous le lisez pas ça peut toujours servir pour faire de la muscu ou autre activité physique.

    Seul bémol la version ebook fournie avec est tout sauf facile d'accès ( plusieurs inscriptions nécessaires etc)..

    Répondre à Nicolas

Commenter

*

*

*Informations requises Merci de donner les informations requises

  • Pas de liens raccourcis
  • L'auteur doit s'identifier avec son pseudo, son nom, son prénom ou s'il le veut le nom de son entreprise ou de son site, sauf si celui-ci correspond à des mots clés. Toutes les combinaisons sont permises dans ce cadre.
  • L'url peut être celle d'un site ou profil de réseau social, uniquement la page d'accueil
  • Pas d'adresse email jetable