Un site bon marché, parce que simple

Un site simple, basé sur un thème WordPress existant, et sans beaucoup de développement.

Le site de cet intégrateur de solutions énergétiques, Integrierte Energie Lösungen, a été conçu dès le départ comme un site corporate simple. Le budget graphiste étant serré, il était prévu dès le départ de partir sur un thème existant, avec des modifications minimes qui ne devaient pas affecter la structure. En clair, des changements de couleur, oui, mais pas de modifications lourdes du css. Deux propositions avaient été faites, la charte retenue était basée sur Corporate, un child theme de Genesis.

Screen shot de Corporate, theme pour WordPress

Une adaptation du css

On reconnait bien la structure du thème (et de Genesis…)

Integrierte Energie Lösungen

Le site d’Integrierte Energie Lösungen

La gamme de couleurs a été modifiée, la vidéo de droite dans la sidebar a été remplacée par une liste de news, mais ces modifications restent mineures et assez rapides.
En revanche, quand on va sur une page interne du site, ça commence à se gâter : le graphiste a décidé que la liste des nouvelles devrait être sur un fonds bleu et pas vert, et ne comporter que le titre de l’article, pas ses premiers mots. De plus, il faut des images pour chaque article, dans la sidebar.

Page interne du site

Pas de modification des éléments gérant le contenu

Pour répondre à ces demandes, il aurait fallu faire des css conditionnels (car le thème de base n’utilise pas bodyclass, et je n’ai pas trop envie de rajouter ces éléments sur toutes les pages pour un seul petit bout de paramétrage, qui ne résout qu’une partie de mes besoins).

La vraie difficulté a été de mettre dans la barre latérale des images différentes pour chaque article.

Dans l’idéal, il aurait fallu dans la sidebar inclure une fonction qui appelait les images attachées, en fonction de l’ID du post.
Oui mais…

Genesis est un thème à options assez difficile à customiser directement, le fichier sidebar.php par exemple faisant uniquement appel à la fonction du thème qui génère tout le marquage (à la différence d’un fichier sidebar classique), il faudrait en théorie dans le thème enfant désactiver l’appel à la fonction, et en refaire une autre. Un peu lourd, pour le nombre de pages concernées, une solution « bourrin » a donc été mise en place, un widget par page, avec le code html affichant la photo, et le plugin widget logic pour éviter de multiplier les sidebars. Solution viable sur un petit site mais ingérable si le nombre de pages augmente de façon conséquente.

Conformément à la logique du thème, les pavés affichés sur la page d’accueil sont aussi des widgets. C’est facile et rapide à mettre en place par un développeur, en revanche la modification par le client est loin d’être intuitive. (Et je m’en suis aperçue lors de la traduction en turc).

Hacker WPML

L’autre point important était de faire un site bilingue allemand-turc. WPML a été mis en place, et hacké pour l’affichage de la liste des langues (impossible dans la version standard d’afficher le widget de choix des langues simplement avec le drapeau, WPML ajoute par défaut le nom de la langue. Là encore une solution « bourrin », par rapport au développement d’un plugin, mais nécessaire pour rester dans le budget). La traduction en turc a montré les faiblesses de l’organisation du thème : pas simple d’expliquer à un client « non informaticien » que les articles et les pages se traduisent dans l’admin mais que le texte de la page d’accueil se traduit dans les « chaînes », et qu’il faut sélectionner le contexte du widget, etc.

Pour faire un site Web fonctionnel, optimisé et pas cher sous WordPress

Sur la base d’un thème existant, on a donc fait des modifications mineures au css, sélectionné quelques plugins pour faciliter la création du site, mais sans corriger les défauts d’architecture du thème (utilisation de widget pour la page d’accueil notamment).

Bien entendu, le contenu textuel a été optimisé pour les mots clés choisis, les title et meta description ont été revus, et l’optimisation SEO a été mise en place au mieux. Une formation à l’utilisation du site, et à la traduction, a été faite au client.

Le client, dont le site n’est pas appelé à évoluer beaucoup, est satisfait. Cette solution n’aurait pas été très adaptée pour un site avec beaucoup de contenu ou des mises à jour fréquentes.

Demain, la suite, un site Web dont l’apparence est aussi celle d’un thème payant, mais dont toute la mécanique a été modifiée.

Parcourir la sérieProchain article

2 commentaires

  1. daminoweb Auteur mars 29, 2011 (11:49 )

    La question que je me pose est quel serait le site thème minimaliste simple permettant de servir de base au développement maitrisé de son propre thème et intégrant les « nouveautés » WP3

    Répondre à daminoweb
  2. En fait les nouveautés de WP depuis un bon moment s’activent via le fichier functions.php (thumbnail, post type, custom taxonomy). Donc un bon thème de base, comme la sandbox ou le blueprint doivent suffire.
    En tout cas, j’utilise sandbox sur quelques sites, et c’est vers ce thème que je vais me tourner.

    Répondre à Marie-Aude

Commenter

*Informations requises Merci de donner les informations requises

  • Pas de liens raccourcis
  • L'auteur doit s'identifier avec son pseudo, son nom, son prénom ou s'il le veut le nom de son entreprise ou de son site, sauf si celui-ci correspond à des mots clés. Toutes les combinaisons sont permises dans ce cadre.
  • L'url peut être celle d'un site ou profil de réseau social, uniquement la page d'accueil
  • Pas d'adresse email jetable

*

*