Suite à un post assez résumé sur Casawaves, sur ce que devrait être un bon site internet pour une activité touristique – c’est à dire a priori un site relativement simple techniquement parlant, commerçant, et soumis à une très grande concurrence – je vais développer ici chacun des points. 

Donc la première chose, c’est de ne mettre en ligne qu’un site complet, au moins dans une langue. 

Dans le cas d’un site-multilangue, il est tout à fait acceptable de ne mettre en ligne qu’une traduction incomplète, le temps que « le reste suive », et cela à partir du moment où cette traduction est cohérente, c’est-à-dire où il n’y a pas de liens morts, ou arrivant sur des pages « en construction ». 

L’erreur la pire : les pages introuvables, ou erreurs 404

Quand Google parcourt un site, il cherche tous les liens qu’il y trouve, pour découvrir le maximum de pages à indexer. Si certaines pages sont déjà prévues, dans les menus, mais pas en ligne, Google va enregistrer un code d’erreur 404, celui qui correspond à la fameuse page introuvable.
C’est interprété comme une mauvaise gestion du site, comme une future mauvaise expérience pour le visiteur, qui sera déçu en n’arrivant pas à trouver ce qu’il cherche. Et le résultat est une pénalisation dans les résultats. 

Aussi, si vous mettez en ligne une version incomplète, il faut vous assurer de neutraliser partout les liens pointant vers les pages encore en construction. 

La deuxième erreur : les pages en construction

La réaction naturelle est de préparer la structure de son site, et pour chaque page, de mettre simplement un petit mot « en construction », ce qui permet d’éviter la fameuse erreur 404. La structure des liens est déjà prête, les pages existent. 

Malheureusement, le résultat va être presque aussi mauvais. Google pénalise tout autant l’absence de contenu, et une page vide ne sera pas indexée. Pire encore, elle sera repérée comme « duplicate content » et donc pénalisée dans les résultats. Un site avec de nombreuses pages vides de contenu ne sera jamais bien classé. 

Le référencement d’un site incomplet est quasiment impossible

Tous les annuaires insistent là-dessus : que ce soit le fameux annuaire de Google, DMOZ, ou les annuaires tenus par des particuliers, les sites avec du contenu en construction ne sont pas acceptés.
Un site sans contenu ne générera pas non plus de liens naturels, puisque personne ne référencera un site sans contenu.
Et les échanges de liens seront difficiles, car pourquoi faire un échange de liens avec un site sans contenu et sans référencement ?

Une page d’accueil en attendant

Le plus simple est de mettre une page simple, avec une brève description de votre activité, et les moyens de vous contacter… et un mail, masqué par un crypteur, pour éviter les spams. Comme cela si par hasard quelqu’un arrive dessus – par exemple si votre nom de domaine correspond exactement au nom de votre hôtel – il a l’information de base qu’il cherche. 

Et mettre votre site en ligne par gros blocs. 

Parcourir la sérieProchain article

Commenter

*Informations requises Merci de donner les informations requises

  • Pas de liens raccourcis
  • L'auteur doit s'identifier avec son pseudo, son nom, son prénom ou s'il le veut le nom de son entreprise ou de son site, sauf si celui-ci correspond à des mots clés. Toutes les combinaisons sont permises dans ce cadre.
  • L'url peut être celle d'un site ou profil de réseau social, uniquement la page d'accueil
  • Pas d'adresse email jetable

*

*