Le flash peut se justifier pour certains objectifs, pour certains types de sites, essentiellement graphiques – comme un site de photographe, un site de jeux… 

Mais rien ne m’énerve plus qu’un site d’hôtel ou de restaurant en full-flash. 

Côté webmaster, le flash est difficile à référencer

Google indexe très mal et de façon très aléatoire le contenu des animations flashs. En fait, la seule solution pour référencer à peu près correctement un site flash, c’est de le doubler en html, pour donner aux robots le contenu texte dont ils ont besoin. 

C’est d’ailleurs aussi une nécessité pour l’accessibilité de votre site. Vous êtes-vous jamais demandé si il était intelligent de vous priver des clients non-voyants, dont les logiciels vocaux, qui lisent les pages webs, sont totalement incapables de profiter de vos belles animations ? 

Donc en résumé, un site flash, c’est un site en double. Il faut donc se poser la question de la rentabilité de la deuxième version, celle en flash. Le « plus » en termes de maîtrise de l’interface graphique va-t-il vraiment vous apporter plus de clients qu’une page Web normale ?

Votre site n’est pas là pour faire beau, il est là pour convaincre vos prospects de venir chez vous

Petite liste non-exhaustive de ce qui m’énerve dans les sites flash : 

  • Il n’est pas possible de copier le texte du plan d’accès, ou de la carte, pour le coller dans le fichier word où j’organise mon voyage.
  • Il n’est pas possible d’ouvrir plusieurs onglets à la fois, pour voir en même temps plusieurs parties du site, comme j’ai l’habitude de le faire sous Firefox, et maintenant sous IE7, à chaque fois que je me promène dans le site je dois subir l’exaspérant « loading »
  • Comme ces sites sont référencés sur la version HTML, je ne trouve pas toujours dans le site ce que j’ai vu dans le descriptif de la page sur Google. C’est énervant.
  • De la même façon, si j’ai les yeux fatigués, ou si la résolution de mon écran est supérieure à celle du développeur, il n’y a pas moyen d’agrandir la police de caractère. Il faut que je change la résolution de l’écran…
  • Ce n’est pas spécifique aux sites flash, mais quand même bien plus répandu chez eux qu’ailleurs… cette musique tonitruante, sans bouton d’arrêt facile à trouver, qui allonge encore plus le temps de chargement, et qui surtout dénonce bien gentiment la personne qui surfe à titre personnel au bureau.
  • Last, et le pire de tout, mais on y reviendra, cette affreuse splash-page, à l’entrée, le meilleur moyen de perdre des visiteurs

Sachant qu’on a quelques secondes pour accrocher la personne qui vient sur une page, gâcher ces quelques secondes, croyez-vous vraiment qu’il soit intelligent de passer ces quelques secondes à l’énerver, avec un écran monocolore, le démarrage soudain d’une musique sonore, et l’impossibilité de prendre l’information qu’elle juge utile sur votre site ? 

Et surtout quand cette personne est à la recherche d’un hôtel, dans un cyber-café marocain à la vitesse de connexion capricieuse ?

Parcourir la sériePrécédent articleProchain article

2 commentaires

  1. Et les caractères blancs sur fond gris clair ? Ou gris foncé sur même fond ?

    Bon, trop facile.

    Je n’y connais rien en sites internet, je n’ai que mes blogues prédigérés. Mais ce que tu écris me montre qu’on peut faire autrement que tout ce fatras de prétentioon auquel je me heurte quand je cherche des info, les musiques intempestives, les pages interminables, les absences d’onglet, et l’impossibilité de copier quelques éléments indispensables, plan, tarif, par exemple.

    Je croyais que tout ce fatras était « normal ».

    Après, ils viendront pleurer que internet c’est nul. Comme tout le reste, Esope ne me contredira pas d’ailleurs il est mort, la nullité d’internet est celle de celui qui l’use. En use, c’est mieux, en abuse, c’est certain.

    A plus tard, j’ai baston ailleurs.

    Répondre à andrem
  2. Pour les caractères on va y venir :)
     – quoi que le thème tout fait de ce blog, en attendant que j’ai fini de faire le mien – soit limite. 

    Bonne bastion :) merci de ton passage !

    Répondre à Marie-Aude

Commenter

*Informations requises Merci de donner les informations requises

  • Pas de liens raccourcis
  • L'auteur doit s'identifier avec son pseudo, son nom, son prénom ou s'il le veut le nom de son entreprise ou de son site, sauf si celui-ci correspond à des mots clés. Toutes les combinaisons sont permises dans ce cadre.
  • L'url peut être celle d'un site ou profil de réseau social, uniquement la page d'accueil
  • Pas d'adresse email jetable

*

*