Faut-il (vraiment) aller sur HelloCoton ?

La question qu’on me pose sur l’article sur Linkis n’a pas de réponse tranchée. Personnellement, je n’irai jamais sur HelloCoton, et je recommande à mes clients de ne pas y aller, mais la plateforme peut aussi apporter du trafic.

(Nb : je suis désolée, ceci n’est pas un article de « blog de fille » avec du rose Barbie partout, parce que je pense que les neurones féminins n’ont pas besoin de se shooter au graphisme framboise-fraise pour être efficaces…Si malgré tout c’est votre cas, sniffez bien ce paragraphe !)

Garder son contenu chez soi pour éviter le duplicate content

Le contenu, c’est comme l’anneau, c’est « mon précieux ». Toute plateforme qui me prend mon contenu me hérisse a priori.

Les dangers du duplicate content

Parce que c’est du duplicate content et que, contrairement aux hénaurmités qu’on peut voir sur les forums de SEO, le duplicate content est toujours mauvais.

Je vous ferai un long article sur le duplicate content, mais, pour résumer, le duplicate content c’est du « contenu identique » sur deux pages avec deux urls différentes (ou plus…). On peut avoir du duplicate content interne à un site (genre dans un blog, la page d’accueil et la page d’archive du mois en cours) ou externe.

Le duplicate content interne, quand il est obligatoire, se gère avec la balise « canonical » qui indique à Google quelle est la page la plus importante. Le duplicate content externe est beaucoup plus complexe à gérer.

Sans aller jusqu’à la pénalisation (action volontaire pour faire descendre une page ou un site vers le bas dans le classement), le duplicate content pose problème à Google pour choisir, entre deux pages identiques, laquelle est la plus pertinente pour une requête donnée.

Or si le contenu est identique, d’autres facteurs vont entrer en ligne de compte, et, malheureusement, « l’originalite » et la date de première publication n’en font pas partie. Le poids du site et donc le poids des liens internes pointant vers cette page sont importants, les interactions, l’optimisation interne.

Google va choisir une page, et ce n’est pas forcément l’originale.

La gestion du duplicate content avec HelloCoton

HelloCoton reprend les articles des blogs, ou plutôt le début. Selon une logique que je n’ai pas réussi à comprendre, le lien vers l’article envoie directement sur le blog, ou sur la page du blog mise en iframe dans HelloCoton.

Exemple 1 : un article à la une de la section cuisine, qui parle de tarte à la rhubarbe, et qui se retrouve sur la page de prettychef (pour les archives) a comme url raccourcie www.hellocoton.fr/to/1cuPe qui renvoie directement sur la page du blog (qui donne faim, d’ailleurs)

Exemple 2 : toujours un article sur la première page, dans les sélections du jour, un truc typique blog mode, presque pas de contenu textuel, plein de photos, par pawup, avec une url raccourcie www.hellocoton.fr/to/1clzw qui renvoie vers http://www.hellocoton.fr/to/1clzw#http://pawup-blog.fr/petit-look-champetre/ donc une mise en iframe du blog (avec la possibilité d’enlever le cadre et de se retrouver directement sur le blog). L’article a aussi sa propre page sur HelloCoton, http://www.hellocoton.fr/petit-look-champetre-17719198, qui présente le début du texte.

Enfin, Exemple 3, une blogueuse un tantinet SEO Aware, qui m’a été indiquée sur Twitter, avec sa page et un de ses articles. Le principe est le même, il permettra juste de comprendre comment bien tirer parti d’HelloCoton

Le robots.txt d’HelloCoton (juste la partie Google) fonctionne sur le même principe que celui de Linkis, en interdisant le suivi des liens de redirections (/to/) donc arrêtant tout linkjuice à destination du blog.

User-agent : Googlebot Allow : /tout/ Disallow : /stats/ Disallow : /to/ Disallow : /tag/ Disallow : /log/

Par contre, au delà de l’extrait présenté sur les pages HelloCoton, et à la différence de Linkis, le contenu lui-même de l’article n’est pas indexé sur Google. En gros, d’un point de vue du référencement, HelloCoton fonctionne comme un agrégateur de flux RSS qui mettrait les liens en noindex. Utilité zéro, mais gérable.

Donc sur un blog avec des articles longs, la proportion de contenu dupliqué sera peu importante, et sans problème. Sur un blog « mode avec beaucoup de photo et un paragraphe pour présenter le sponsor », le contenu dupliqué peut monter à 50% du texte, c’est beaucoup trop.

En résumé, avec un flux RSS bien géré, un blog n’aura aucun avantage ni aucun handicap pour son positionnement Google s’il est sur HelloCoton

Ma grand-mère, en plus de son fameux pot-au-feu, parlait d’un cautère sur une jambe de bois…

Maîtriser le contenu de son flux RSS

J’avoue que ma recherche de blog sur HelloCoton m’a un peu désespérée d’un point de vue SEO, j’en ai même lancé un appel sur Twitter pour arriver à en trouver « une ».

Le nombre de blogs que j’ai vus sur HelloCoton où Yoast est installé mais sans remplir le titre SEO et la description SEO…. ça sert à quoi alors ? OK, je râle contre l’obsession du voyant vert, mais entre ça et « rien » il y a de la marge.

De même, aucune blogueuse n’utilise la balise « More », ce petit trait dans la barre TinyMce qui permet de « couper » son article et donc le contenu de son flux RSS.

Quand à l’extrait… (bon, honte à moi, je ne le fais pas non plus…)

Or diffuser un article « entier » dans un flux RSS, c’est autoriser n’importe quel agrégateur à reprendre automatiquement son contenu et à le publier. La pire des choses…

Donc, chère blogueuse HelloCoton (ou autre) la maîtrise de ton flux RSS et le grand bouclier contre les voleurs de contenu passe par trois choses :

  • le paramétrage global, indispensable, si tu ne le fais pas tu es une sous-feignasse
  • l’utilisation de la balise more, si tu ne le fais pas tu es une feignasse
  • l’utilisation de l’extrait, ça peut toujours servir…

Paramétrer correctement son flux RSS dans WordPress

Ça se passe dans la section « Réglages, Lecture » et c’est juste un bouton à cocher, comme ça :

Copie d'écran du réglage de lecture

Comment n’afficher que les extraits de son flux

C’est tout, ça suffit…. déjà avec ça tu arrêtes de balancer la totalité de ton flux RSS à n’importe qui qui peut le publier sur son site. Même avec des « gentils » outils comme Feedly, c’est mieux, ça force la personne à aller sur le blog au lieu d’afficher le texte sur Feedly.

Utiliser la balise More

La balise « More » est un des boutons de TinyMce (l’éditeur de texte), qui permet de décider exactement où on va couper son texte. Utile pour s’arrêter au bon endroit dans une phrase, utile aussi pour ne pas laisser HelloCoton prendre la moitié de ton article quand tu n’as qu’un paragraphe de 50 mots.

Cette balise est cachée, par défaut, dans la seconde rangée de boutons que tu vas faire apparaître en cliquant sur celui-ci :

Screenshot TinyMCE

TinyMce : faire apparaitre la seconde rangée de boutons

(Chez toi, il sera vraisemblablement tout à droite, sur ce blog il y a des plugins). On est encore en mode super-feignasse, puisqu’il suffit de le faire une fois pour toute.

Et là, oh magie, apparait une deuxième rangée de boutons, avec un bouton avec trois lignes qui symbolisent deux blocs de textes séparés.

Screenshot tinymcs balise more

En cliquant sur ce bouton, on insère la balise more

Dans cet article, j’ai inséré ma balise « More » après « peut aussi apporter du trafic. ».

Utiliser les extraits

Les extraits permettent d’avoir un texte différent du début de son article pour le présenter. C’est un peu l’équivalent de la balise meta-description, mais utilisé sur le blog et dans le flux RSS. L’avantage, c’est qu’on peut faire un texte plus adapté à une accroche courte qu’un début d’article.

Nb : j’ai décidé d’être gentille, mais quand je vois des blogs qui proposent des formations au référencement et qui ne maîtrisent même pas ça, je suis à la fois triste et bidonnée. Formation à tout ce qu’on veut, pourquoi pas, mais au référencement ? Non mais…

Qui peut bénéficier de HelloCoton ?

Logo HelloCoton

Le retour du framnboise-fraise, bien mérité !

Déjà, d’une manière générale, les blogs de fille….

Ensuite, les blogs qui auront de toute façon un mal fou à se référencer (pas ou presque pas de texte). Parfois, la bataille est un peu perdue d’avance, et dans ce cas, oui, un portail de partage, une espèce de Facebook du blog de fille permet d’obtenir un trafic qu’on n’aurait pas eu autrement.

Sauf qu’il ne faut pas rêver, sauf à être « super pro », ce trafic va être difficile à obtenir. Avec plus de 25.000 blogs, arriver à se faire une place au soleil est difficile. Le Saint Graal, c’est la une, la sélection de HelloCoton, qui booste la visibilité. Sauf que… cette sélection en va pas chercher les perles de petits blogs tout nouveaux, il faut déjà avoir un nombre respectable d’abonnés à son blog et de « coeur » sur ses articles pour pouvoir espérer passer en une.

Bref, HelloCoton, de ce côté, c’est exactement comme Facebook ou n’importe quel réseau social, il faut tapiner à fond avant de se faire remarquer. Et je ne suis pas certaine que la sélection manuelle soit un avantage pour toutes. Pour avoir vécu ce genre de processus dans plusieurs domaines, les copinages sont inévitables.

En revanche, une fois qu’on y arrive, on a réussi à générer du trafic tout en étant une huître violette en référencement. (Pourquoi « violette » ? 1 – parce que tu n’as qu’à demander à Google)

Coquille d'huitre ouverte de couleur violette

L’huître violette de la damnation du non référencement

Par contre, pour un blog de contenu, négliger le référencement et l’optimisation de son blog sous prétexte qu’on ne sait pas faire ou qu’on a suivi une formation « facile qui ne fait pas peur », c’est dommage, et c’est se priver d’un avantage fort à long terme. Vu le temps et l’investissement que cela représente de bâtir une communauté sur HelloCoton, je crois qu’en démarrage de blog, on a nettement mieux à faire.

Les risques

  1. Éparpiller les interactions avec les blogueurs, entre les commentaires sur HelloCoton, les commentaires sur le blog, ailleurs… c’est un peu le jeu du réseau social qui veut cela, mais c’est dommage.
  2. Perdre du temps pour bâtir ailleurs et ne rien avoir sur son propre site : pas de référencement, pas de base solide, on devient dépendant d’un prestataire
  3. et donc, comme pour n’importe site externe, « tout perdre », être bloqué, ou simplement voir le site disparaître. Qui se souvient de del.icio.us ? Qui utilise encore réellement Wikio ? Les plateformes qui sont venues et reparties sont nombreuses, et dans ce cas, on ne peut pas facilement récupérer son lectorat, il aura fallu avant fidéliser les lecteurs en les poussant à s’abonner

Alors aller sur HelloCoton ou pas ? A vous de voir, en fonction de tout cela. Mais n’oubliez pas…. une stratégie solide de trafic, c’est un tiers référencement naturel, un tiers réseaux sociaux, un tiers autres (newsletters, sites qui vous envoient du trafic). Et HelloCoton ne doit être qu’une partie du tiers « réseaux sociaux ».

Edit : les risques sont réels. Je réintègre dans l’article ce commentaire de Nico, tellement il est important :

Il y a quelques temps, j’ai réussi à faire disparaitre un site tout neuf en copiant son contenu sur HC (volontairement, et pour le test), sur un compte tout neuf, créé pour l’occasion, et qui n’avait aucun abonné.

Le problème du duplicate content vs HC est donc bel et bien réel.

d’autre part, lors d’un lancement de blog, j’ai ajouté mon RSS chez HC et à partir du lendemain, plus AUCUNE visite GG

57 commentaires

  1. Merci pour les précisions :)

    Répondre à celine
  2. Je plussois, bien que plutôt burné que Barbie, j’ai testé et ça sert pas à grand chose … Au mieux un lien DF sur ta page, mais bon, il y a mieux à faire !

    Répondre à Didier
  3. superbe article!!!tres intéressant ! Je pense en effet que c’est bcp de boulot sur Hello Cotton pour tres peu de résultat , autant consacrer ce temps sur son propre blog. Merci d’avoir mis un peu de rose car au départ j’étais un peu perdue ! ;-)

    Répondre à Sonia
  4. Merci pour cet article très intéressant. Il y a beaucoup de choses que, honte à moi, je ne faisais pas.
    Je vais m’empresser de corriger ces erreurs !
    En ce qui me concerne, HelloCoton me rapporte un peu de trafic mais c’est vraiment minime.

    Répondre à Sarah
  5. Article très intéressant, merci pour tes lumières ! Je suis contente d’avoir la confirmation de quelqu’un de plus reconnu que moi sur l’aspect iframe ;) J’ai régulièrement des lecteurs qui me demandent si Hellocoton « vole leur contenu » et je leur ai expliqué qu’aujourd’hui, Google savait distinguer le « posteur » d’une iframe et le propriétaire du contenu de ladite iframe. J’avais lu une étude d’Axe-Net qui allait aussi dans ce sens.

    Pour ma part, j’utilise les extraits personnalisés donc l’extrait qui s’affiche sur HC n’est pas le même que le début de mon article (en revanche, c’est le même extrait que sur les pages Catégories mais elles sont en noindex chez moi) et j’écris globalement des articles très longs. Hellocoton exige le flux complet WordPress pour afficher une photo donc du coup, j’ai aussi créé un flux RSS sur mesure qui, en « flux complet », n’affiche que l’extrait personnalisé + une photo. Et ça se passe très bien, en un an le blog a aujourd’hui 40 000 visiteurs/mois dont une large majorité vient de Google (80%). Il y a bien sûr un gros boulot derrière un tel trafic mais ça fait plaisir, d’autant que je ne suis pas vraiment active sur les réseaux sociaux :) 

    Reste que ce sont des optimisations qui exigent de pouvoir « mettre le nez dans le code » ce que beaucoup de blogueurs ne peuvent pas faire par manque de connaissances ou impossibilité matérielle (WordPress.com en gratuit ne le permet pas, par exemple)… Pour finir sur une note plus positive, Hellocoton m’a bien aidée sur le plan « moral » durant les premiers mois de blogging car il faut quand même de la patience avant de récolter les premiers fruits de l’écriture du côté de Google et en attendant, sans réseau social et sans newsletter, le trafic est bien maigre (et très décourageant quand on s’investit beaucoup !). Merci encore pour ton article !

    Répondre à Lou
    • Bonjour Lou, merci pour ta longue réponse :)

      D’abord tu réponds à une de mes questions, qui était de savoir si le flux complet était obligatoire ou pas. (Tu pouvais aussi utiliser un plugin qui ajoute l’image dans le flux)… 

      Pour l’article d’Axe-Net, je suppose que tu parles de celui-là ?
      http://blog.axe-net.fr/iframe-et-indexation-test-seo/

      En fait il ne dit pas exactement que « Google reconnait ». Le test ne précise pas si la page en iframe était indexée avant ou pas. Or je pense qu’elle l’était. Google, jusqu’à maintenant, se contentait de ne pas indexer le contenu des iframes, ce qui est différent. Et qui est en train de changer. 

      D’ailleurs, si tu lis mon articles sur linkis (le précédent), le contenu est en iframe ET il est indexé sur Google. 

      La seule raison pour laquelle ton contenu en iframe sur HelloCoton n’est pas indexé, c’est parce que le lien qui permet de l’afficher est bloqué par le robots.txt

      En fait, exactement à l’inverse de ce que tu dis, linkis prouve que Google indexe les iframes (le test d’axe-net date de deux ans et les choses changent très vite dans ce domaine)

      Sinon, les optimisations que j’indique dans cet article sont aussi réalisables sur wordpress.com puisqu’elles utilisent des fonctionnalités de base de wordpress. 

      Par contre, et là tu as entièrement raison, on ne peut pas aller plus, or tripatouiller dans le code est souvent totalement nécessaire. Et là où tu as entièrement raison, c’est qu’il faut un gros boulot… et que ça marche quand on le fait ! 

      Très bonne continuation !

      Répondre à Marie-Aude
      • Merci de ta réponse ! Concernant le flux complet, de mémoire il est facultatif mais très fortement conseillé (car par défaut un flux partiel n’affiche pas d’image si je me souviens bien et Hellocoton ne met presque jamais dans ses sélections d’articles sans photo !).

        Pour ce qui est des iframes, je ne voulais pas dire par là qu’elles n’étaient pas indexées mais que Google avait l’air de savoir différencier d’un point de vue SEO l’auteur du contenu de l’iframe et le site qui diffuse l’iframe. Je lisais par exemple en avril sur Visibility Magazine un article qui disait « When robots crawl the site and register the iframe tag, they will attribute the original source with any SEO credit instead of the page using the embedded content – i.e. the page with the iFrame. Since the robots recognize that the iFrame page is referencing the original source, it will not count as duplicate content”

        C’est aussi ce que j’ai retenu de l’article d’Axe-Net, qui dit qu’il n’y a pas de pénalité pour duplicate quand un contenu est reproduit via une iframe. Ca voudrait dire dans le cas d’Hellocoton que leur site n’est bien sûr pas pénalisé pour DC… mais aussi que le site « source » est bien reconnu comme « source/propriétaire du contenu » (question que me posaient les lecteurs) dès lors que l’iframe est faite « proprement » (vs. Linkis !), non ?

        Dans le cas de Linkis, je me demande comment Google gère justement les infos contradictoires qu’il reçoit : l’iframe qui lui indique une source externe, la canonical qui renvoie au contraire à Linkis + blocage du crawl vers ledit site externe, la canonical du site externe quand Google y accède directement sans passer par Linkis…

        Répondre à Lou
  6. Bonjour,
    merci pour ton article qui m’a un peu ouvert les yeux , cependant j’ai beaucoup beaucoup de mal avec tout ce charabia, non pas que c’est mal écrit , loin de là, mais juste que je n’y pige rien à tous ces noms barbares comme SEO … Je suis malgré tout allée jusqu’au bout du billet !

    Je vais m’en tenir à reproduire les actions que tu expliques sur HC , afin d’éviter le duplicate content.
    C’est déjà bien non ?

    Car à vrai dire, j’essaie comme toute blogueuse d’être vue et d’être lue, alors je me didaus qu’HC c’était bien.
    j’y ai cru car mon billet lancé après mon inscription sur HC , s’est retrouvé dans la sélection famille ! (et pourtant 0 abonnés à mon compte, fraîchement inscrite) J’étais ravie, mes vues sont montées à 100/jour au lieu de 50/60 habituellement.
    Mais a vrai dire je ne sais même pas si c’est bien en fait ! 

    A partir de combien de vues il faut s’estimer heureux ?

    Ensuite dans ton article, tu dis qu’il y a plein de choses à faire avant d’aller publier simplement sur HC. Oui , mais quoi ?

    Désolée , j’adore bloguer , mais me developper c’est vraiment pas mon point fort ! Si tu as envie d’aller jeter un oeil sur mon blog http://www.apasdeloustics.over-blog.com et me dire tout ce qu’il y a à faire (attention je pense qu’il y a du taf!) , ce serait super sympa. Car pour tout dire je me nourris de vos tutos, vos conseils et VOTRE maîtrise du sujet !
    Car j’ai beau tenté, dans ma tête c’est tres brouillon !!!

    Navrée d’avoir écris un roman !
    A bientot, je l’espère

    Répondre à Laurence, apasdeloustic
    • Bonjour Laurence

      c’est vrai qu’il y a de la technique (et pourtant, ici j’ai essayé de faire simple), mais c’est impossible de l’éviter, car la précision est super importante.
      C’est comme en cuisine, c’est une recette avec des proportions, une durée, et si tu fais autrement c’est tout raté. La seule différence, c’est que le vocabulaire de la cuisine tu l’as appris depuis toute petite, alors que celui du SEO fait peur. 

      Mais ça peut s’apprivoiser aussi, en prenant le temps. 

      A partir de combien de vues faut-il s’estimer heureux ? Alors là….. ça dépend de ce que tu veux faire. Mais disons que le « retour » moyen d’un blog, tous moyens de monétisation, c’est entre 4 et 8 € pour 1.000 visiteurs. 

      Ce qu’il y a à faire ? Du référencement, de l’optimisation, aller sur Facebook, par exemple, c’est un peu difficile de résumer le sujet de mon blog en trois lignes :)

      Pour ton blog, la première chose à faire, c’est de te prendre un nom de domaine et un hébergement. Si tu comptes développer ton blog, il ne faut pas être « chez les autres ». Le jour où tu changes d’adresse en quittant overblog, tu perds tout tes liens, il faut tout reconstruire à zéro. 

      Overblog pourrit ton site avec sa pub… si jamais tu veux aller plus loin que simplement, pour résumer « écrire et discuter avec les copines », alors la première chose à faire, c’est de prendre un nom de domaine et un hébergement. OVH n’est pas cher du tout pour démarrer. 

      Après je ne vais pas te dire « tout ce qui ne va pas » : d’abord parce que ça s’appelle un audit de référencement et que c’est mon gagne-pain, et surtout parce que, étant chez over-blog, tu ne peux pas changer 95% des choses qui ne vont pas. 

      Rassures toi, avec le temps, tout ça va s’ordonner peu à peu.

      Répondre à Marie-Aude
      • Laurence, apasdeloustic Auteur juillet 13, 2015 (6:36 )

        Wahhh tu me fais peur lol !
        Excuse moi pour ma question je ne savais pas que c’était ton gagne-pain.
        Je suis justement chez ovh …ouf enfin un bon point !!!
        Pour le nom de domaine je le prends le mois prochain…yeah un second bon point .
        Ma bannière est en cours…et ma page Facebook je m’y attele tous les jours !
        Pour toi, être chez over-blog ce n’est pas le bon plan ?

        Pour des questions plus précises je te contacterais en privé, puisque c’est ton job ! Et si ca te dit qu’on travaille ensemble bien sûr !

        Répondre à Laurence, apasdeloustic
        • :) je suis désolée de t’avoir fait peur, ce n’était pas du tout mon intention ^^ 

          Non, être « ailleurs » que chez soi n’est pas un bon plan, jamais, et surtout chez over-blog qui rajoute des pubs sur ton site, c’est pas super engageant. Tu es à la merci d’un changement de politique, je ne sais pas si tu peux tout exporter si tu décides de partir, etc… 

          En fait, installer un blog WordPress chez OVH est très simple, à condition de ne pas prendre l’installation automatique. (voilà pourquoi : http://www.lumieredelune.com/encrelune/wordpress3-ovh-automatique,2014,06 ) ensuite, une fois que le blog est installé, tu peux le prendre en main peu à peu, étape par étape, mais tu bâtis sur des bases solides. 

          C’est comme l’immobilier, en fait : soit tu loues, tu as un bel appart, mais tes loyers sont de l’argent qui part chaque mois, soit tu achètes une maison, au début tu seras peut être coincée niveau déco et aménagements, parce que tu dois rembourser ton prêt mais tu es chez toi et tout ce que tu dépenses est un investissement. 

          Avec plaisir pour me contacter, le formulaire est en haut à droite :) Sans que je te fasse un audit complet, on pourra discuter de priorités :D

          Répondre à Marie-Aude
  7. Bonjour Marie Aude,

    Dommage que je n’ai pas vu ton tweet sinon je t’aurais proposé le site de monagrom qui pour le coup n’est pas trop rose bonbon (ça doit être le côté ingénieur de monagrom) et est un peu correct au niveau SEO.

    Après avoir lu ton article ce week end et vu les commentaires, je voulais t’interroger sur Hellocoton mais tu as daigné beaucoup plus vite que mon mail de demande :p

    Donc ce week end la conversation à la maison était du genre : « Ha tu vois, Marie Aude elle dit que HC c’est bof moyen le truc ! »
    Réponse de ma dulcinée : « Je sais mais je rédige des billets plutôt longs et ce que je pourrais perdre est largement compensé par le nombre de nouvelles abonnés aussi bien sur ma newsletter que sur mon dispositif digital ».

    Ce que je peux en dire c’est que sans copiner (c’est pas le genre de ma femme qui est plus habituée aux ambiances masculines), HC t’apporte pas mal de nouveaux abonnés pour peu que tu sois en « Une » avec un BON contenu. Et un bon contenu c’est plusieurs heures de boulot.
    Précision aussi de Monagrom, c’est bien si tu as un blog mode/beauté. Si tu as un blog qui cause mécanique ou SEO…c’est pas le bon endroit :)

    Comme souvent, si tu arrives et que tu te dis que HC va faire le boulot pour toi…ben c’est mort ! Stratégie, organisation, travail régulier pour produire du contenu, ligne éditoriale, calendrier, un bonne dose de SEO…bref ! As usual.

    Merci pour cet excellent billet comme toujours.

    Répondre à joselito
    • Hello :)

      En fait j’ai finalement eu les réponses que je cherchais, la dernière est venue dans les commentaires (HC qui oblige théoriquement au feed complet). 

      A l’attention de Madame Monagrom :) J’ai regardé HC uniquement du point de vue du référencement, et de l’apport de trafic que cela pouvait faire pour une huitre violette. 

      A la différence de nombreux autres sites, (mode teasing on, papier à venir), HC est clean vis à vis du contenu de ses blogueuses. Je le considère donc comme un réseau social comme les autres :
       – il faut taffer pour faire sa place au soleil
       – ça n’arrive pas tout cru
       – ça ne doit pas être la source exclusive de trafic
       – il faut transformer au maximum pour se réapproprier les visiteurs en provenance du réseau social

      Bénéficiant de tes bons conseils, je ne doute pas que Monagrom fasse tout ça à la perfection (mais je vais tenter « la mécanique expliquée aux filles »)

      Merci de ton passage :)

      Répondre à Marie-Aude
  8. Je suis sur HelloCoton depuis maintenant quelques mois et en effet, ce n’est pas ce qui me rapporte le plus de vues mais point de vue « copinage » c’est sympa. J’ai pu découvrir des blogueuses (et même des blogueurs ! wahou !) très sympathiques. Je vois finalement HelloCoton comme un réseau social en plus. J’avais cru comprendre que niveau duplicate content c’était loin d’être le pire :/ Bon, je ne me cherche pas d’excuses, ça m’apprendra à ne pas m’investir plus dans mon blog.

    Répondre à Lo
  9. Ce n’est pas joli joli de forcer les personnes à aller sur son blog.

    Répondre à Cristophe, blogueur non influent
  10. Tout d’abord je remercie lumieredelune pour cette alerte.

    Lorsque j’ai inscrit l’un de mes sites et les flux RSS, je pensais tout simplement partager mes pages d’une manière classique.
    Avant toute action, j’ai vérifié la duplication par la commande de recherche : « site:www.hellocoton.fr fleuriste » et je constate effectivement une véritable aspiration de mon site.

    Depuis le site hellocoton, est-ce que le fait de supprimer les informations « Adresse de votre blog » et « Nom de votre blog » depuis le menu option > Mes paramètres > Mon Blog/site résoudra le problème ?

    Qu’est-il possible de faire d’autre ?

    Répondre à Marcel
  11. Hello Marie-Aude

    Comme d’hab, un article complet, intelligent, et réfléchi.

    Il y a quelques temps, j’ai réussi à faire disparaitre un site tout neuf en copiant son contenu sur HC (volontairement, et pour le test), sur un compte tout neuf, créé pour l’occasion, et qui n’avait aucun abonné.

    Le problème du duplicate content vs HC est donc bel et bien réel.

    d’autre part, lors d’un lancement de blog, j’ai ajouté mon RSS chez HC et à partir du lendemain, plus AUCUNE visite GG

    Répondre à Niko
  12. oui mais le plan sur hellocoton ce n’est pas ca :-) le flux n’est qu’un plus

    Répondre à Baptiste
  13. Je suis ravie de découvrir cet article car moi aussi je m’interroge sur l’intérêt de Hellocoton… Ceci dit comme il est près de 23h je n’ai plus qu’1/2 neurone en fonctionnement donc je mets cette page dans mes favoris et demain « j’épluche » tes articles qui me semblent très instructifs…
    Bonne nuit !
    A très vite !

    Répondre à Bouchine
  14. Article hyper intéressant, un chouilla trop technique pour moi, mais je vais le lire/relire, ça va finir par rentrer :-) Au delà des risques SEO, Hellocotton me semble être une plateforme très « démodée », très orientée blogueuse mode girly (je sais, c’est un cliché). Je m’interrogeais quand même sur le fait de m’inscrire ou pas, histoire de gagner un peu de trafic, mais ton article m’a convaincu :-) D’autant que pour parler tech, autant aller papoter sur Twitter !

    Répondre à Anouc
  15. En fait, tu aurais pu intituler cet article : faut-il partager ses articles sur les réseaux sociaux. Car le problème est exactement le même avec Facebook. J’ai fait des tests en partageant un article du blog sur FB et hop, c’est la page FB qui était indexée et le blog sortait des résultats de recherche. Bref, le problème vient de Google qui est vraiment une truffe quand il s’agit de gérer le duplicate content…

    Répondre à Maurice
    • Je ne sais pas comment tu as fait, sachant que c’est plutôt le problème inverse :) en tout cas, pour moi, je viens de vérifier, mes dix dernières publications FB ne sont pas indexées. 

      Quoi qu’il en soit, non ce n’est pas du tout la même chose. Sur les réseaux sociaux, c’est un partage volontaire. Sur HelloCoton, c’est un pompage de ton flux rss, sans possibilité de personnaliser et en plus ils exigent que ton flux soit complet.

      Répondre à Marie-Aude
      • Tu as raison, l’action est différente. Ceci dit, n’importe qui peut partager l’article d’un site sur Facebook et ainsi le faire disparaître de Google pour cause de duplicate content ce qui est quand même assez redoutable, et ce d’autant plus qu’à la base, ça part d’un bon sentiment (celui de partager une information utile)…

        Bref, Google devrait revoir sa copie mais bon, faut pas rêver, ils sont trop occupés à gérer les pénalités :)

        Répondre à Maurice
  16. Dis, il t’en reste des huitres violettes ? C’est pour la fille de mon pote, Violette, qui aime les huitres, et à qui cela ferait bien plaisir :)

    Répondre à Vince
  17. Bonjour, article très agréable à lire et très concret mais qui me fait frémir ! je viens de quitter paperblog pour des raisons de duplicate content et voila que je découvre que sur hellocoton c’est pareil ? HC me rapporte assez peu de trafic mais j’aime y lire quelques blogs sympathiques. Je n’ai jamais été en une , j’ai d’ailleurs remarqué aussi que c’était toujours les mêmes donc aucune chance de se faire découvrir … alors que sur paperblog, j’y étais très très souvent.. Je suis chez overblog,: les conseils que tu donnes pour faire le paramétrage global, l’utilisation de la balise more ou ll’utilisation de l’extrait,ne sont pas applicables. peux tu m’en dire plus ?
    Merci de ce que tu pourras faire pour moi. PLK

    Répondre à PLK de Noétique
    • Bonjour,

      non ce n’est pas pareil. PaperBlog affichait l’intégralité de l’article et faisait indexer la page, même si le flux rss fourni était tronqué. A ce stade c’est du vol de contenu. 

      HelloCoton « force » à fournir un flux rss complet, ce qui veut dire qu’il est disponible pour d’autres (scrapeurs, etc), mais il n’affiche que le début du post (pas l’extrait, semble-t-il). La page présentant la totalité de l’article, elle n’est pas indexée. Il n’y a donc pas du tout le même risque de duplicate content, quand on a un article qui fait plus de 100 mots ^^ 

      Je ne connais pas overblog, donc malheureusement je ne peux pas t’en dire plus. J’utilise WordPress avec bonheur :) Comme tu as ton propre nom de domaine, tu peux envisager de déménager sur un blog WordPress que tu gères toi même, tu diras adieu aux pubs d’overblog et tu verras comme c’est mieux !

      Répondre à Marie-Aude
  18. N’étant pas spécialiste SEO, je ne m’étais jamais posé la question du cas du duplicate content avec Hellocoton. C’est chose faite grâce à cet article et je dis merci.

    Néanmoins, j’interviens ici pour voler au secours d’Hellocoton et apporter mon témoignage sur cette plateforme qui est, à mon sens, essentielle voire indispensable à toute bonne blogueuse. Je connais bien le sujet puisque ma femme est blogueuse et qu’elle compte aujourd’hui plus de 1000 abonnées sur ce réseau social. Outre le trafic non négligeable apporté par ces abonnées, la présence dans la sélection quotidienne (voire mieux : à la une) est un gage de visibilité qui, à mon sens, vaut bien celui de Google, surtout lorsque le blog est récent. C’est vraiment l’outil idéal pour se faire connaitre quand on débute mais aussi pour tisser des liens entre blogueuses. Hellocoton a été un vrai déclencheur en terme de trafic (de qualité qui plus est) pour son blog et il serait aujourd’hui impensable de s’en passer.

    Il ne s’agit ici bien sûr que de mon ressenti sur le sujet mais il me semblait utile d’apporter mon témoignage.

    Répondre à Thomas
    • oui Thomas en effet lorsqu’on a plus de 1000 followers, HC amène un peu de trafic. sinon c’est peanuts par rapport à google . En fait, Hellocoton crée une page avec chaque article reprenant ton url, le titre et le début de l’article, bref, des choses très importantes pour le ranking d’un article dans Google.

      Répondre à PLK de Noétique
  19. Merci pour ce billet, encore une fois bien posé.
    Je m’interroge aussi … malgrè le soin apporté au référencement de mon blog et surtout à son contenu, je suis déçue parfois des résultats en terme de visibilité et surtout de fréquentations … je pense qu’il y a un truc qui cloche :)

    Aussi, je me demande si ma présence sur HC n’y est pas pour quelques chose, même si je me doute bien que le souci ne vient pas que de là.

    Bref, je réfléchis, je cogite …

    Répondre à La fille de l'encre
  20. J’ai dégagé mon site d’HC il y a une semaine et chbing, +50% d’impressions sur Google dans le GWT… ça fait réfléchir non ? :)

    Répondre à Maurice
    • Vous voulez dire que vous avez retirer votre site sur Hellocoton et que depuis, vous voyez plus de résultats dans les recherches de Google ? Si c’est le cas, effectivement ça fait réfléchir…

      Répondre à Rachel
  21. Bonjour,

    Pour ce qui est du duplicate, on peut toujours générer des extraits différents sur le flux rss de son propre site web. Ça règle le problème et ça envoi du beau jus dofollow ! Typiquement ça ne doit pas être bien compliqué à faire sur wordpress en utilisant les paramètres personnalisés.

    Répondre à Mitsu
  22. Hellocoton n’envoie pas de jus dofollow. Il ne fait que créer du duplicate content qui discrédite la source aux yeux de Google car HC est perçu comme étant plus pertinent que la source originale du fait de sa grande ancienneté. Donc cela pompe une grosse partie du trafic Google de votre site.

    Ensuite, n’espérez pas en retirer plus de quelques visites par mois. Pour faire la une, soit il faut avoir des milliers de followers dessus, soit il faut être copine avec la rédactrice en chef. [Edit modération] Bref oubliez Hellocoton, ça ne sert à rien sinon à plomber votre site…

    Répondre à Celine
  23. Je suis sur Hellocoton depuis quelques mois et je trouve que ça me booste et que je découvre plein de blogs. Du coup je me suis habituée et même si ce n’est pas le top pour le référencement je trouve que la présentation des blogs donne envie d’en lire plus. Tout le monde est au même niveau en gros. Autre erreur sur mon blog, j’ai adoptée une présentation magazine, il n’y a donc pas de page d’accueil qui présente le blog, c’est dans mon premier article alors j’imagine que j’ai que des possibilités d’amélioration….

    Répondre à Mag chic & pratique
    • Bonjour

      je dirais que la première piste d’amélioration, c’est de prendre votre propre nom de domaine, comme ça vous n’aurez pas tout perdu si vous décidez un jour de passer chez vous, ce que vous ferez certainement si vous continuez l’aventure du blogging. La page d’accueil qui présente le blog peut se faire dans le menu, si votre thème vous en donne la possibilité…

      Bonne continuation

      Répondre à Marie-Aude
  24. Bonjour,
    Je découvre votre article sur Hellocoton au hasard d’une recherche sur Google afin de trouver une solution à mon problème. Je suis un peu désespérée car j’ai l’impression de me faire voler mes photos et mes articles. Je m’explique. J’ai un blog sur WordPress et un compte Hellocoton. Lorsque je publie un article sur mon blog et que par la suite je veux suivre sa popularité en faisant une recherche « image » sur Google, je retrouve bien la photo de mon article, mais en passant la souris dessus, je me rends compte que la photo vient de Hellocoton.fr et non du lien de mon blog. C’est terriblement frustrant et je ne sais plus quoi faire.
    Avez-vous des solutions à me suggérer ?
    Merci beaucoup

    Répondre à Chris Tine
  25. C’est marrant, je suis tombée ce matin sur ton site, car je me posais des questions sur l’utilité d’être sur hellocoton. Moi ça ne me sert clairement à rien et c’est vraiment que souvent quand je tape le nom de mon blog, c’est hellocoton qui apparait dans google et pas MON blog lui-même!!!
    Je n’ai même pas 10 followers et je peine à trouver des blogs intéressants auxquels m’abonner (je déteste m’abonner à plein de trucs que j’aime pas, juste pour avoir plein d’abonnement et que les gens viennent visiter ma page…). Aujourd’hui j’ai gagné un follower, mais c’est parce que j’ai commenté sur son blog que je trouve intéressant et que je me suis abonnée à elle sur hellocoton. Donc c’est même pas quelqu’un qui est venu de lui même car il est tombé sur mon contenu par hasard!!
    Et puis aussi, je n’aime pas le fait de devoir toujours me connecter pour voir l’activité des autres blogs et le mien. C’est exactement comme facebook et je déteste facebook pour ça. Pendant très longtemps je me connectais dans l’espoir de voir si j’intéressais les autres. Grosse erreur et ça fait beaucoup de mal.
    Bref, tu m’as convaincue pour que je supprime mon profil hellocoton et figure toi que je ne trouve pas comment faire!!! C’est dingue ça. J’ai réussi à supprimer mon compte de bloglovin par contre (c’est comme hellocoton mais international).
    Je crois que je fais un peu le SEO dont tu parles, ainsi que le flux rss, mais je pense qu’il faudra que je relise ton article plusieurs fois dans la calme pour bien vérifier que j’ai tout compris (et bien fait!)!! Merci beaucoup pour cet article, mon texte est un peu long mais j’avais envie d’expliquer pourquoi j’ai envie de supprimer mon compte.

    Répondre à Aurelie
  26. Hello ! Je découvre ton article qui je l’avoue me stress un peu lol. Il y a plusieurs moi je me suis barré de paperblog (qui en plus ne m’apportait rien du tout).

    Hellocoton, quand je m’y suis inscrite, cela m’a beaucoup aidé à démarrer les vues sur mon blog. Depuis, c’est google qui m’apporte la majorité de mes visites (cela à carrément dépasser Hellocoton car quand je regarde les statistique depuis la création de mon blog, Google est passé n°1 et en second (mais loins derrière) Hellocoton. Pour te donner des chiffres, depuis al création du blog 106510 pages vue proviennent de Google et 15830 pages vues proviennent de HC (en troisième on a facebook).

    Après mes articles sont longs ! Et pour mon flux, j’ai mit « jusqu’au marqueur d’expension » que j’utilise dans tout mes articles (et je fais les changement des vieux articles qui ne l’ont pas). Après, comme j’avais beaucoup plus de réaction sur HC contrairement à sur ma page facebook, j’ai du coup créer des liens et au bout de 5 ans je suis enfin apparut en « elles ont la côte » (une très petite mise en avant).

    Penses-tu que c’est HC qui a aider au référencement sur Google ou tout simplement le temps ? Sachant que l’écart se creuse entre mes visites provenant de HC et celles provenant de Google.

    Merci de l’article en tout cas !

    Répondre à Sarah - Côté Make-up
  27. bonjour Marie aude toujours chez ob pour ma part je sais c’est bad mais niveau referencement et seo je ne me plains pas alors je reste car comme tu dis si bien ailleurs je perds tous mes liens ; si non pour hc l’histoire de l’iframem’interesse , tu sais qu’il est possible dans ses parametres de laisser ou de retirer la barre hc sur ses articles …si tu décoches la barre tu n’as donc plus d’iframe ?

    Si non par rapport aux fautes de seo, balises …et pourquoi google ne voit pas un blog j’ai bernie qui cherche ce qui bloque les moteurs de recherche est ce que tu pourrais jeter un oeil :) http://www.bernieshoot.fr/ merci bonne apresmidi !

    Répondre à nessa
  28. Bonjour,

    Tout d’abord merci pour ton article qui est vraiment super intéressant. 

    Je viens à peine d’ouvrir mon blog et je me demandais si je devais m’inscrire sur Hellocoton pour avoir plus de visibilité. J’avais un peu l’impression que c’était un passage incontournable jusqu’à ce que je te lise ! Du coup, je me rends compte qu’en fait pour l’instant c’est vraiment pas ma priorité. Je préfère me concentrer sur l’esthétique qui a besoin de beaucoup d’améliorations. J’ai toujours pas créer de bannière par exemple. J’ai donc pas mal de boulot ! Je me fais plaisir en écrivant mes petits articles et c’est ce qui compte. 

    Alors merci pour m’avoir remis dans le droit chemin au lieu de m’éparpiller ;)

    Répondre à Dolz
  29. Bonjour, j’ai bien fait de lire cet article (et tous les commentaires) avant de passer à l’action sur HC. Je suis a la recherche d’une plateforme sur laquelle créer un sous domaine (en mode blog) pour profiter de la popularité du domaine principal et pousser le seo de mon money site. si vous avez des suggestions, je suis preneuse. merci

    Répondre à Adriana
    • Bonjour Adriana,
      il y a longtemps que les blogs ne bénéficient plus de la « popularité » de la plate-forme elle même, Google a corrigé ses algorithmes à cause du spam abusif. Aujourd’hui, avoir un blog sur wordpress.com ou sur blogspot n’apporte plus rien en terme de « puissance de la plate-forme ». 

      Ce qu’il faut voir, c’est la qualité elle-même des thèmes, la possibilité d’utiliser son nom de domaine propre, de récupérer ses données le jour où on veut se mettre chez soi. 

      Etant donné que vous avez une boutique sous Prestashop, je vous conseillerai d’installer un blog wordpress en sous répertoire de votre nom de domaine, et d’utiliser des plugins qui permettent de faire une belle interaction entre les deux. Ce sera bien plus bénéfique en terme de référencement.

      Répondre à Marie-Aude

Commenter

*Informations requises Merci de donner les informations requises

  • Pas de liens raccourcis
  • L'auteur doit s'identifier avec son pseudo, son nom, son prénom ou s'il le veut le nom de son entreprise ou de son site, sauf si celui-ci correspond à des mots clés. Toutes les combinaisons sont permises dans ce cadre.
  • L'url peut être celle d'un site ou profil de réseau social, uniquement la page d'accueil
  • Pas d'adresse email jetable

*

*