PowerPress a t il été pénalisé par Google ?

Au moment de l'affaire Buzzea, j'avais expliqué pourquoi, selon moi, le modèle PowerPress était assimilable à de la vente de liens, et risquait donc la même pénalité que d'autres réseaux.

Or selon un contributeur de WebRankInfo, il semblerait que PowerPress ait été effectivement pénalisé ?

Celui-​​ci cite un mail reçu d'Eric Dupin disant :

Parce-​​que Google considère tout simplement qu'à partir du moment où nous proposons des prestations payantes, nous "vendons des liens". Ce qui est évidemment très discutable, pour ne pas dire faux, puisque nous n'avons jamais fait la promotion d'une telle prestation : nous ne vendons pas de liens, nous vendons de la visibilité.
Bref, le site a déjà été sanctionné (dégradation du PageRank visible de 5 à 2), et le sera encore plus durement si nous ne modifions pas la structure de nos liens.
Nous n'avons d'autre choix que de nous exécuter si nous voulons garder un site de qualité (aux yeux de Google en tout cas) et sortir de cette pénalité.
Par conséquent, nous vous informons qu'à compter de ce jour, tous les liens sortants de PowerPress, actuels et à venir, passent en "NoFollow". Nous espérons qu'avec ce changement, Google lèvera rapidement sa pénalité, dont nos clients subissent également les conséquences.

Je suis allée voir sur PowerPress, le PageRank est à 5 et les liens internes sont effectivement tous en nofollow.

J'expliquais en détail dans le premier article pourquoi il s'agissait aussi de vente de liens, et pas seulement de visibilité :

  • le nombre de liens autorisés dépendait de la formule choisie, et donc du prix
  • les formules les plus chères permettaient une publication immédiate (donc sans travail éditorial justifiant un review) et un relai sur Presse-​​Citron, donc un jus supplémentaire

Avez-​​vous aussi reçu ce mail ? Pouvez-​​vous confirmer que PowerPress a bien été menacé de pénalisation, et que c'est la raison pour laquelle tous les liens internes sont en no-​​follow ? Et pensez-​​vous que la visibilité donnée par PowerPress seul, avec des liens no-​​follow, justifie les tarifs pratiqués ?

Le citron qui illustre cet article est une image sous licence CC BY NC SA de Sunfrog1

et un commentaire final :

20 commentaires

  1. J'ai jamais utilisé PowerPress, en même temps avoir sur un site de ce genre avec les phrases "communiqués de presse" et "tarifs et prestations" c'est du suicide...
    Par contre je suis pas convaincu quand il affirme ne pas vendre de lien, y'a pas trop de différence avec vendre de la visibilité surtout de cette façon, Puis les communiqués de presse ont des liens forcément donc c'est jouer sur les mots, Google n'est pas c**.

    Répondre à Arnaud
  2. On est bien d'accord :) le "je ne vends pas de liens mais de la visibilité" c'est de la pure mauvaise foi !

    Répondre à Marie-Aude
  3. Arnaud Auteur avril 5, 2014 (1:10 )

    Tout à fait :) de toute façon un site de communiqué de presse payant vend du lien même indirèctement !

    Répondre à Arnaud
  4. Tout à fait d'accord avec Arnaud : non simplement Google n'apprécie pas les sites de CP, et encore moins lorsqu'un site vend ouvertement des liens.

    Là il y a combinaison des deux, donc la pénalité était inévitable, tôt ou tard, cela devait arriver.

    Répondre à Maximilien
  5. Bonjour Marie Aude,

    Et bien tu avais raison vu que Power Press s'est fait sanctionné récemment. Bravo pour ta précédente analyse sur ce site.

    J'ai un site de la "même veine" mais ciblé jeux en ligne et physiques et pas un "fourre-​​tout" comme l'est Power Press.

    J'ai un sacré doute sur la pérennité des sites de communiqués de presse non ciblés par thème, les annuaires qui référencent tout et n'importe quoi par exemple en ont fait les frais. Je pense qu'un site de communiqués de presse qui cible une thématique précise est plus fiable et viable aux yeux de Google et autres.

    Certes je vends du lien comme lui, mais ils sont tous en nofollow. Que je sache, vendre du lien est autorisé s'ils sont en nofollow. Je pars du principe qu'avoir du nofollow, est sain pour un profil de BL.

    Bravo en tous les cas pour ta perspicacité au sujet de la sanction tombée sur PowerPress.

    Julien

    Répondre à Communiqué de Presse sur les Jeux
  6. Je suis étonnée de lire cet article.
    Je suis allée sur Presse-​​citron, et voici les infos que j'y ai trouvé:
    "Si vous voulez publier un communiqué de presse, rendez-​​vous sur Powerpress.fr, un service édité par Presse-citron.net. La diffusion est très simple, et vous permettra de toucher un public en adéquation avec votre cible tout en soignant votre SEO"

    Presse-​​citron est un site réputé sérieux... Vont-​​ils réagir?

    Répondre à Claire
    • Bonjour Claire, j'ai eu la confirmation par plusieurs personnes que PowerPress avait bien été pénalisé, et avait annoncé le passage en nofollow suite à cette pénalisation dans la semaine (donc avant que j'ai écrit mon article).

      Répondre à Marie-Aude
  7. Ouais, les clients PowerPress (dont je fais partie) ont reçu un mail indiquant la pénalité il y a quelques semaines.

    Répondre à jb
    • Aucune pénalité pour ma part (et pour 3 sites). Cela est dû certainement au profil de liens: s'il n'y a que du lien acheté, faut pas s'étonner.

      Répondre à phil
  8. Dans tout les cas, chaque personne fait le choix de mettre ces liens doffolow ou nofollow pour les personnes qu'il nous facilite, la moindre des choses c'est de les remercier et d'apporter du contenu qui puisse faire en sorte qui garde cette dynamique.

    Répondre à Najim From Librairie musulmane
  9. A priori, d'après le message reçu hier, Google a pris en compte sa demande et son problème est résolu, sauf pour les webmasters qui ont payé leur lien !

    Je me pose une question sur la stratégie de PowerPress. Était-​​elle prévue à l'avance ? Pour ma part, oui et c'est bien vu !

    - En tant que "Pro", Eric savait très bien qu'il n'était pas "dans les clous", à savoir dans le respect des consignes de Google concernant la vente de liens.

    - Donc, en clair, pour ma part, cela reste un "coup financier de Maître": commencer par vendre des liens en dofollow et ensuite, attendre le message de Google et donc, mettre tout en nofollow ! Faut avouer que cette stratégie s'est certainement révélée payante pour lui...

    - En revanche, son e-​​réputation risque d'en prendre un coup car les communiqués de presse ont été payés avec "lien dofollow".

    Répondre à julien
  10. Julien tu as mis le doigt exactement là où ça fait mal. Je ne me souviens plus si les communiqués de presse étaient vendus explicitement avec lien dofollow, je ne crois pas que c'était écrit "noir sur blanc" (sinon je l'aurais noté quand j'avais fait mon article en février). Mais clairement, c'est un détail : quand on achète un lien, on regarde comment sont les autres sur le site, et on achète la même chose.

    J'imagine que les gens qui avaient acheté des publications quelques jours avant le passage en nofollow ont du discuter en privé avec Eric.

    Le gros problème de PowerPresse /​ PresseCitron, c'est qu'à force de devenir un espace publicitaire, il n'a plus beaucoup d'intérêt... en tout cas, perso, je ne me souviens pas avoir lu là bas un article vraiment intéressant depuis au moins deux ans.

    Je ne sais pas si Eric savait réellement qu'il n'était pas dans les clous, je pense qu'il croyait à ce qu'il dit.... car si il avait eu pleinement conscience des risques qu'il prenait, il y avait, à mon avis, moyen de faire autrement, avec le même retour financier, et en restant parfaitement clean face à Google. Il a fait "comme les autres", en essayant de presser le citron de sa notoriété au maximum. Comme les autres sites de CP qui vendent des liens, plus de liens plus tu payes, etc...

    Google a encore trouvé un gros nid de sites dont il va pouvoir analyser le linking, pour dérouler les pelotes de liens artificiels...

    Répondre à Marie-Aude
  11. Je confirme que la pénalité sur PowerPress a été levé. Les clients ont reçu un mail le 18 avril pour leur signaler.

    Répondre à jb
    • En effet, et je tient même ajouter, que même en nofollow, powerpress "envoie du lourd" ( je n'ai pas d'action chez eux, je ne les connais même pas personnellement ), il ne faut vraiment pas dénigrer les liens en nofollow, ils sont bien plus puissant que vous ne pensez ;)

      Répondre à Patrice
  12. minichine89 Auteur avril 25, 2014 (7:43 )

    Bonjour à tous,
    Moi ce qui me dérange au delà des sites de CP ou annuaires qui vendent des liens sachant pertinemment qu'ils vont se faire prendre tôt ou tard par "notre ami" c'est que ses sites si disent des "PRO" Pro oui mais du marketing et commerciale mais en tout cas pas pour la visibilité, car quid des clients qui on payés du dofollow et se retrouve en nofollow va t'ont les rembourser tout ou partie ?

    Aujourd'hui Powerpresse c'est remis de la pénalité mais que deviennent ses clients que Google à forcement suivie, si il y a pénalité qui va les en sortir ?

    Au final la course au SEO via des liens n'a jamais été une stratégie payante et on le sait depuis longtemps, mais pour certains "pro" vendeur de rêve cela était pratique pour justifier le prix facturer à leurs clients et pouvoir rapidement augmenter la visibilité de façon artificiel! :/

    Aujourd'hui Matt Cutt ne cesse de le répéter: faites du contenue de qualité et tout ira bien sinon ne venez pas pleurer !

    Enjoy à tous

    Répondre à minichine89
  13. Je ne connaissais même pas Powerpress, merci pour les informations !

    Répondre à Ramzi
  14. julien Auteur mai 10, 2014 (11:19 )

    Et a quand une analyse sur le nouveau Yagoort ? Il semble que son nouveau modèle soit borderline. Rien n'empêche que je vais m'y inscrire... quand même :)

    Répondre à julien

Commenter

*

*

*Informations requises Merci de donner les informations requises

  • Pas de liens raccourcis
  • L'auteur doit s'identifier avec son pseudo, son nom, son prénom ou s'il le veut le nom de son entreprise ou de son site, sauf si celui-ci correspond à des mots clés. Toutes les combinaisons sont permises dans ce cadre.
  • L'url peut être celle d'un site ou profil de réseau social, uniquement la page d'accueil
  • Pas d'adresse email jetable