Olivier Seban, le nouveau « bébé Roland – Marketeur Français »

C’est un privilège très drôle de voir arriver un nouveau bébé dans la galaxie des vendeurs de rêve, Olivier Roland, Aurélien Amacker, David Jay / David Guigue et autre.

Figurez-vous que, sous des emails anonymes, je me suis inscrite à quelques newsletters de ces blogs. Après tout, et si ils avaient raison ? Et si c’était moi qui avait tort ? Et si on pouvait vraiment être richissime en travaillant quatre heures par semaines, sans être un héritier, sans avoir suer sang et eau pendant des années avant ?

Les mails sur Olivier Seban

Les mails sur Olivier Seban

Et là, ce matin, dans ma boite aux lettres, deux mails, envoyés à deux heures d’intervalle, de la part d’Olivier Roland et de David Jay.

Le dernier arrivé, celui d’Olivier Roland, commence par cette phrase

 

Je suppose que vous connaissez Olivier Seban, le célèbre auteur du best-seller « Tout le monde mérite d’être riche ».

C’est un procédé dialectique très connu, et qui a été amplement utilisé par les communistes. Une phrase contient deux affirmations, une « visible », contestable (Olivier Roland sait parfaitement que je ne connais pas Olivier Seban), et une autre, en incidente, qui est en réalité la phrase essentielle.

En répondant « non, je ne connais pas … » je valide inconsciemment qu’Olivier Seban est un célèbre auteur d’un best seller, ce qui est en réalité totalement faux.

(Il y a une énorme différence entre écrire un livre qui se vend bien, et écrire un best seller… selon sa fiche Amazon, son livre est classé 22.097 en « Livres » et 97° dans la petite catégorie des livres sur le développement personnel / Bonheur). D’ailleurs, une fois encore, la recherche Google prouve la faible notoriété d’Olivier Seban en dehors des « blogs de gens qui vous expliquent comment gagner de l’argent sur le web ».

Ensuite on vend le produit :

 

et est devenu millionnaire à 32 ans dans l’informatique avant de refaire fortune quelques années plus tard dans l’immobilier

Ce qui sous entend aussi qu’il a perdu tout son argent au moins une fois…

Dans la vidéo de son émission chez Mireille Dumas, on entend à 2’41′

Les six premiers mois de l’année je suis pauvre, de janvier à juin, [...] plus ça va [...] plus j’ai de royalties suite à mes bouquins [...] plus je me dis ça va, je recommence à devenir riche

Mireille Dumas explique qu’il a fait fortune en vendant des sociétés à des sociétés (modèle Bernard Tapie, en quelque sorte), et vit de ses rentes maintenant. Autant pour le mythe insinué par le mail (je tiens le texte complet à disposition pour qui veut se faire une idée) qu’Olivier Seban a fait fortune « en appliquant les principes de la semaine de quatre heures ». (Je trouve d’ailleurs son extrait d’émission chez Mireille Dumas très significatif : il a commencé à travailler très jeune, il a bossé !)

Troisième étape : la constitution de la liste

 

Aujourd’hui il publie une nouvelle vidéo gratuite dans laquelle il vous explique comment gagner de l’argent dans l’immobilier en partant de zéro

Vidéo gratuite… bon sang, mais c’est bien sûr… David Jay !

Néanmoins avant de filer vers le mail de David Jay-Guigue reçu juste avant, je lis la fin :

(vous devez juste laisser votre adresse email pour qu’Olivier vous envoie la vidéo gratuitement, faites-le ça vaut le coup !)

On est donc en première phase d’un lancement orchestré, avec la constitution de la liste.

Vous remarquerez qu’au passage, effectivement, Olivier Roland ne loue pas sa liste comme un vulgaire broker. Il la monétise en l’utilisant pour permettre à d’autres de créer des listes… combien Olivier Rolland / David Jay ont ils été payés pour ces mails ?

Le mail de David Jay-Guigue sur Olivier Seban

Là je vous passe les détails… la structure est tellement identique, tellement décalquée qu’on voit bien ici la « méthode » et l’effet de déjà vu de ceux que j’appelais les « bébés Amacker », mais qui, ici, sont plutôt des « bébés Aucagos ».

Une mise en bouche, axée sur la vidéo. La présentation du profil d’Olivier Seban, avec la référence à son passage chez Mireille Dumas (la minute de célébrité qui valide tout), et la mention qu’il est deux fois millionnaire, le message induit, en parlant de « la fameuse vidéo où il utilise l’effet dont on avait parlé », l’argumentaire sur la vidéo, et le lien pour voir la vidéo, avec en petit postcript la mention « il vous suffit d’indiquer votre adresse mail ».

En cliquant sur le lien, on arrive sur une page « lettre de vente très classique« , avec en paramètre le referer (vous pouvez être tranquille, je l’ai enlevé ^^)

Le site de vente d’Olivier Seban

C’est là où, je crois, on arrive réellement aux limites de la méthode « Marketeur Français, Olivier Roland, Amacker and Co« .

Ceux à qu ils envoient leurs mails sont ceux qui suivent leurs formations, leurs conseils. Et franchement, en voyant le site d’Olivier Seban, j’ai eu l’impression d’être sur un « travaux pratique », je savais d’avance tout ce qui allait se passer, je voyais comment l’argumentaire était construit, je savais pourquoi telle ou telle phrase était là.

Ce qui est le cas de tous les lecteurs des mailings lists qui ont reçu ce mail.

A partir du moment où « l’effet inconscient » est cassé, comment est ce que cela peut marcher ? Un site de ce type est il efficace sur ceux qui ont appris à les faire à la même école ?

Monsieur Seban, je vous pose une question (et pas un défi) : en vous écoutant chez Mireille Dumas, je vous ai trouvé sympathique et honnête.

Accepterez vous de partager avec nous tous les détails de cette opération ? De ce qu’elle coûte, du temps de travail qu’elle demande réellement, « tout compris », et de ce qu’elle rapporte à la fin ?

Mais je dis bien « tous les détails ». Pas de parler de chiffre d’affaires en oubliant les charges, pas de parler du CA de la journée de lancement orchestré sans parler des mois précédents…

Le professionnalisme demande du temps et des efforts

Je voudrais finir en insistant sur le professionnalisme de certains éléments de cette campagne. Par exemple, j’ai été surprise, en voyant les résultats de recherche Google, de voir en bas « Olivier Seban en prison » et « Olivier Seban arnaque ». Il y a sur chacune de ces expressions un article de son blog, parfaitement optimisé, utilisant les mots clés, et parlant d’autre chose. Une très bonne gestion de l’e réputation. On ne fait pas fortune sans travail, sans organisation et sans planification.

Pourquoi je mentionne Aurélien Amacker ?

Tout simplement à cause de la vignette d’une vidéo sur YouTube…

Olivier Seban et Aurélien Amacker

55 commentaires

  1. Jean from étudiant droit Auteur janvier 8, 2013 (1:43 )

    Tu soulignes quelque chose qui à mon sens est la clé : tous sont des gros travailleurs, et ont énormément travaillé pour mettre en place ce qu’ils ont.
    C’est ça qui est terrible, ils vendent un modèle de réussite fondé notamment sur le moindre effort sans pour autant l’appliquer.

    Répondre à Jean@étudiant droit
  2. Xavier from formedicale.com Auteur janvier 8, 2013 (1:58 )

    « combien Olivier Seban / David Jay ont ils été payés pour ces mails ? »

    Corriger la coquille car c’est Olivier Rolland ;)

    Sinon, ils ne sont pas payé pour louer leur liste mais toucheront une commission sur tous les clients qu’ils ont apporté (d’ou le referer dans le lien). Sachant qu’a vue de nez cette formation se vendra 1000 € (enfin 997 € on s’est compris ^^) je pense que la commission sera au moins de 400 €.

    De plus, vu tous les mails que j’ai reçu ce matin, je pense que la commission est élevée car ces personnes ne veulent pas trop « embêter » leur liste alors ils ne le font que lorsque cela vaut le [coup|coût].

    Ça me rappelle que lors du dernier Web2Connect il y avait en fin de deuxième journée un petit groupe réuni autour du bar : A. Amacker, P. Aucagos, D. Jay et … Olivier Seban (peut-être aussi O. Rolland je ne suis pas sur) … A ce moment là je m’étais fait la remarque qu’un « coup » était en cours de préparation … visiblement je ne m’étais pas trompé :)

    Répondre à Xavier@formedicale.com
  3. Alexandre Auteur janvier 8, 2013 (2:04 )

    Bonjour,

    Je connais bien olivier roland, j’ai vu quelques interviews notamment de sa part.

    Les méthodes qu’ils proposent sont très intéressante, mais nécessite comme toujours du travail.

    Alexandre

    Répondre à Alexandre
  4. Marie-Aude Auteur janvier 8, 2013 (2:04 )

    @ Xavier Erreur corrigée, merci :)

    Et merci aussi pour les précisions :) :) Je vois que le lancement est massif !

    Répondre à Marie-Aude
  5. Jerry from Marketing Auteur janvier 8, 2013 (3:21 )

    Merci Marie-Aude pour ce billet circonstancié. Encore un coup du Marketing à l’Américaine, la lettre de vente est impressionnante avec sa guirlande de Noël de « vu à la TV » et autres médias. Juste dommage pour le title « site test (…) » (à l’heure de ce commentaire en tous cas).

    J’ai vraiment besoin de gagner de l’argent, et ça tombe bien je pars de zéro… J’espère bien devenir moi aussi un millionnaire de l’immobilier, je me suis inscrit pour reçevoir ses vidéos !

    Répondre à Jerry@Marketing
  6. Christian Auteur janvier 8, 2013 (3:51 )

    de façon concise : très pro pour vendre de la daube

    Répondre à Christian
  7. Stéphane Auteur janvier 8, 2013 (4:06 )

    Je plussoie la remarque de Christian.
    Si ces mecs mettaient autant de professionnalisme pour vendre des choses utiles, alors là…. Mais l’appât de gain, le mercantile.

    Tiens, saviez que mercantile est une insulte pour ces gens là ? J’ai pris un courrier d’avocat pour ça ((:

    La question que je me posais depuis un moment, c’était de savoir comment ces types avec un SEO aussi ridicule que le leur pouvait avoir réussis à se constituer des bases mails aussi vastes en si peu de temps. J’ai eu la réponse… Elle va faire l’objet d’un billet, parce que là aussi, c’est pas bien propre. Pas illégal, mais pas propre du tout.

    Bien, on va finir par mettre à jour tout le système, c’est bien ça. Les internautes auront donc réellement toutes les cartes en mains pour choisir en leur âme et conscience.

    Merci pour le décryptage Marie Aude

    Répondre à Stéphane
  8. Fab Auteur janvier 8, 2013 (8:33 )

    Bonjour Marie Aude,

    Merci pour ce nouveau sujet sur les vendeurs de rêve, effectivement il faut alerter quand même un peu pour expliquer a ceux qui sont crédules ou ceux qui n’ont pas connaissance de leurs agissement que c’est une vaste fumisterie de proposer de devenir riche … sans efforts xD

    Si a un moment il n’y avait pas eu un article de Stéphane pour parler de la vaste farce que ces gens sont en train de nous jouer j’aurai peut- être eu un doute a savoir si ce n’était pas possible :)

    Répondre à Fab
  9. jeff Auteur janvier 8, 2013 (10:29 )

    J’avais déjà vu une vidéo d’olivier Seban avant ce lancement orchestré et je l’avais d’ailleurs trouvé fort sympathique.

    Il y a plusieurs choses a retenir dans la vidéo de Mireille Dumas.

    Quelqu’un de riche c’est pas quelqu’un qui gagne beaucoup d’argent c’est quelqu’un qui n’en dépense pas beaucoup (d’ailleurs c’est de Gérard Mulliez)

    Il ne faut pas toucher au capital mais vivre de l’usufruit (ça je l’entends depuis ma tendre enfance ^^)

    L’argent et la famille ça fait pas bon ménage surtout quand le reste de la famille en a moins que vous.

    Alors pourquoi ce lancement et bien il faut bien placer tout l’argent qu’ils ont gagné et investir c’est un métier. Alors l’association avec Olivier Seban est la solution, il va leur permettre d’investir dans l’immobilier (ou la finance) et eux en échange vont lui permettre de se faire un jolie pactole en vendant une formation à leur mega mailing liste.

    Je vous annonce déjà leur prochain mail : comment j’ai investis 100K dans l’immobilier au Etats Unis.

    Répondre à jeff
  10. LaurentB Auteur janvier 9, 2013 (5:35 )

    Contrairement à ce que dit Mr Seban, on n’est pas riche lorsqu’on vit de ses intérêts, mais lorsqu’on vit des intérêts des intérêts.

    Après, le discours sur les secrets du boursicoutage et de l’immobilier me gave encore plus que celui sur le MakeMoneyOnline.
    Encore un vendeur de peilles aux chercheurs d’or, qui va profiter de l’incrédulité des gens. A l’entendre, il suffit d’acheter la pelle et les pépites d’or vont jaillir de la fontaine de jouvence.

    Répondre à LaurentB
  11. Alexandre Auteur janvier 9, 2013 (10:26 )

    Les méthodes de Olivier sont très intéressante, mais demande énormément de travail comme toujours.

    Répondre à Alexandre
  12. Matt from Acide ici Auteur janvier 9, 2013 (5:47 )

    En effet, Olivier Seban gagne probablement beaucoup plus d’argent en vendant sa méthode qu’en l’appliquant. Qu’on me montre celui qui détient « la baraka pour gagner au loto à coup sûr » et qui s’amuse à la vendre (que ce soit à 27€ ou à 997)… M’étant pas mal intéressé à la finance et ayant par ailleurs des réussites assez franches en immobilier parisien (qui sait, peut-être plus que M. Seban ?), je sais que primo c’est du taf, et que secundo, ce n’est pas à proprement parler avec ces outils que l’on devient réellement riche : c’est en créant de la valeur (au moins perçue…), les outils pré-cités servant alors essentiellement à RESTER riche, i.e. à vivre d’un certain flot de revenus sans toucher à son capital.

    Ce phénomène est très bien analysé dans le livre « Fastlane Millionnaire » (oui, je sais, ça sonne comme un bouquin pipeau d’un gourou de l’enrichissement, mais je vous suggère, exceptionnellement, d’aller au delà de cette impression), dont je vous ferai grâce de mon lien affilié Amazon ;) , qui dénonce entre autres de manière très intéressante les piles de gourous indiquant une voie d’enrichissement tout en en empruntant une autre (typiquement, s’enrichissant grâce au contenu de leurs livres/séminaires/whatever). S’ils appliquent leurs investissements, c’est pour rester riche : faire un x2 en trois ans n’a jamais rendu qui que ce soit riche si la personne en question a démarré avec 100 €, soyons sérieux…

    Les esprits pauvres voient l’évènement (le fait de devenir riche « d’un coup »), les esprits riches voient le processus derrière l’événement (ce qui a demandé plusieurs années en bossant comme un damné sans week-end ni vacances).

    Répondre à Matt@Acide ici
  13. Marie-Aude Auteur janvier 9, 2013 (6:21 )

    Matt, merci beaucoup pour ce résumé très clair.

    Comme on dit autrement « c’est le premier million qui est le plus dur à gagner ».

    Beaucoup de gens qui sont aujourd’hui millionnaires grâce à l’immobilier ont bénéficié d’un premier apport venant d’ailleurs (héritage, bourse, indemnité de licenciement) qu’ils ont judicieusement fait fructifier dans l’immobilier, à une époque où la valeur immobilière augmentait extrêmement rapidement.

    Répondre à Marie-Aude
  14. jeff Auteur janvier 9, 2013 (6:58 )

    Et je me permettrai de rajouter que l’immobilier étant tellement cher actuellement il est extrêmement difficile de l’autofinancer malgré des taux d’emprunt au plus bas.

    J’ai acheté mon deuxième immeuble en 2008

    1770 € de loyer par mois (au départ on avait prévu 2000, mais j’ai descendu les loyers afin de ne pas avoir mes logements vides trop longtemps)

    1280 € de remboursement de prêt mensuel

    on pourrait dire que ça rapporte en montrant juste ces deux chiffres

    mais si on additionne toutes les dépenses, impôts etc etc

    cette immeuble me coûte environ 1000 € par an

    La situation était complètement différente avant l’an 2000.

    De plus je n’aurai jamais pu emprunter si j’étais parti de zero, le banquier n’est pas un fou, il ne prête que si il y a du répondant.

    L’autre chose agaçante c’est quand on parle de revenu passif pour l’immobilier, cela n’existe pas, si on veut gagner de l’argent il faut accepter les ennuis qui vont avec. Investir dans l’immobilier cela prends du temps et demande beaucoup de travail.

    Répondre à jeff
  15. rédaction web Auteur janvier 10, 2013 (11:34 )

    Merci pour ce billet.
    En tout cas, on peut dire qu’une très bonne e-réputation est source de succès!

    Répondre à rédaction web
  16. flexman from morphsuits Auteur janvier 10, 2013 (6:30 )

    Merci pour l’article et encore un de démasqué à cette allure on ne retrouvera plus aucun « pseudo » marketeur aka vendeur de rêves ;)

    En tous je suis déçu qu’ils n’acceptent pas lé débat avec Laurent Bourelly.

    D’ailleurs votre article sur comment réperer ce genre de gus m’a été très utile professionnellement.

    Au plaisir.

    Répondre à flexman@morphsuits
  17. Alain from lespirulinier Auteur janvier 10, 2013 (10:59 )

    J’ai eu, comme toi, le réflexe de jeter un coup d’oeil sur son e-reputation.
    Le fait qu’il anticipe la création d’articles sur son propre site, sur des mots clés comme « escroc », « arnaque » pour doubler ses futurs accusateurs démontre bien qu’il est très bien conscient de ce qu’il manigance.

    Répondre à Alain@lespirulinier
  18. Guillaume from vidéo fun Auteur janvier 11, 2013 (9:43 )

    Il me dégoûte profondément ces gens là, c’est une honte et je n’imagine même la déception que les gens ont eu lorsqu’ils ont commandé un de leurs produits…

    Répondre à Guillaume@vidéo fun
  19. Philippe from Idées innovantes Auteur janvier 11, 2013 (3:29 )

    Je me suis toujours méfié des personnes qui proposent des méthodes miracles pour devenir riche, tout comme les vendeurs de solution pour faire pousser les cheveux d’ailleurs !
    Ils profitent souvent de la naïveté des gens pour se remplir les poches. Mieux vaut peut-être, être moins riche, mais honnête.

    Répondre à Philippe@Idées innovantes
  20. LaurentB Auteur janvier 12, 2013 (7:22 )

    Je me suis abonné à sa newsletter pour en savoir un peu plus.
    Son lancement orchestré est super gonflant. On est gavé de vidéos qui tournent en rond à nous expliquer des principes archi-connus pour le biz immobilier. Surtout, tout paraît facile et c’est un jeu d’enfant de se lancer sans une tune à gagner de l’argent dans l’immo.
    Enfin bon, j’avoue ne pas être allé jusqu’au bout de la 2ème…

    Répondre à LaurentB
  21. Marie-Aude Auteur janvier 12, 2013 (11:56 )

    J’ai reçu un nouveau couple de mails, Olivier Roland et Olivier Seban… à ce rythme là, ils vont cramer leurs bases.

    Répondre à Marie-Aude
  22. jeff Auteur janvier 13, 2013 (12:08 )

    Snif moi j’ai reçu aucun mail, mon antispam devient de plus en plus intelligent ^^, il shoot direct. C’est d’ailleurs une question ou j’ai du mal a trouver une réponse pour mes clients, mais les plateformes d’emailing automatique a l’aweber ou mailchimp et bien tout finit dans le SPAM.

    Et puis ce n’est pas si grave car de toute façon le seul moyen de faire fortune dans l’immobilier en France c’est d’inventer une machine a remonter le temps pour revenir il y a 15 ans.

    Répondre à jeff
  23. Hervé Auteur janvier 13, 2013 (12:45 )

    Moi aussi je n’ai pas reçu d’emails, peut être également à cause de mon antispam. Sinon je suis d’accord avec jeff, j’aimerai bien avoir une machine à remonter le temps, car Oui c’est vrai il y a 15 ans c’était un vrai bonheur d’investir dans l’immobilier.

    Les prix étaient très accessibles, on trouvait des bonnes affaires très facilement, on pouvait acheter sans problème, et les banques prêtaient facilement.

    Mais je n’ai pas eu le courage d’acheter à l’époque et j’ai acheté bien plus tard.
    Aujourd’hui les gouvernements augmentent les impôts bêtement pour nous faire payer les âneries des précédents gouvernements. Je ne blâme ni la gauche ni la droite, ils sont tous pareils, ils ne comprennent rien à la vie des gens, et ils savent uniquement augmenter les impôts et nous rendre malheureux.

    Ou allons nous ? Aujourd’hui pour investir dans l’immobilier il faut être né sous une bonne étoile et avoir des parents qui ont un peu d’argent ou avoir gagné au loto. Mais j’ai finalement pris mon courage à 2 mains et j’ai investi, suite aux conseils très insistants d’un agent immobilier de « siècle 21″ (pour ne pas citer l’enseigne) et membre de ma famille.

    J’ai donc eu la bonne idée d’acheter (vendu par ses soins et qui ne veut plus me répondre au téléphone maintenant depuis plusieurs années) juste avant le début de la 1ere crise en 2007 un appartement qui aurait du être très très rentable, mais la crise des subprimes est arrivée.

    Voyant la retraite arriver tout doucement (j’ai 50 ans) je me suis dis que je devais l’embellir (ma retraite, c’était déjà fait pour l’appartement) pour espérer vendre sans perte et si possible avec une petite plus-value j’ai donc fait des travaux de rénovation pour qu’il soit vendable (c’était un taudis avant), mais j’ai payé les travaux trop cher et surtout les rénovations que j’ai faite rendent le bien trop cher pour le quartier, j’ai mis des matériaux de trop bonne qualité. …mais à quel prix résultat car au final je me suis retrouvé avec un appartement trop cher pour le secteur.

    Il était vendu et presque à la veille de signer pas de (double) chance pour moi, ma femme tombe gravement malade ce qui remet en cause la vente de l’appartement (ça serait trop long à vous expliquer) et en plus l’acheteur me prévient qu’il n’a pas obtenu son financement.

    Semaine fantastique pour moi. Au final je n’ai pas pu vendre et ma bonne étoile était absente ce jour là.

    A cela il faut rajouter l’amplification de la crise qui complique la possibilité aujourd’hui dans de bonnes conditions donc pour faire simple si je vend c’est à perte donc la pas possible du tout et donc la je cherche un plan que me permette de le vendre soit aux enchères par exemple avec un prix de réserve bien sur ou via un autre système bien moins connu ou chacun pense détenir la vérité.

    Voilà l’histoire et de surcroit la région parisienne est très chère et il y a de moins en moins d’acheteurs, et puis comment acheter un bien immobilier en province quand on ne connait pas le secteur et de surcroit si j’ai bien compris l’état ponctionne encore plus pour une résidence secondaire!!!

    Aujourd’hui les choses vont mieux, et je veux vendre mais sans perdre d’argent. Est ce que quelqu’un pourrait m’aider ? Ou est ce que vous avez des idées ? Je vous en serai éternellement reconnaissant. Cela me permettrait d’acheter un appartement en défiscalisation avec la loi Scellier ou celle qui va venir de notre chère ministre Cécile Dufflot.

    Je voudrais aussi savoir si je peux attaquer l’agent immobilier qui m’a vendu l’appartement. Merci à vous tous et bonne année.

    Répondre à Hervé
  24. jeff Auteur janvier 13, 2013 (1:13 )

    Bonjour Hervé, attaquer l’agent immobilier n’est pas une bonne idée, ce sera long et vous n’avez aucune chance de gagner.

    Le problème est là, on regarde le montant du loyer possible puis le montant du remboursement du prêt et on fonce si c’est positif. Le calcul est beaucoup beaucoup plus compliqué que cela.

    Je ne peux vous donner de conseils (je suis loin d’être un expert en immobilier, je fais des erreurs et pourtant j’ai commencé à investir dans le foncier pour ma retraite a 22 ans)

    De plus il y a beaucoup de critère a connaitre : l’emplacement du bien, la moyenne de loyer au m² aux alentours, le montant des rénovations, etc etc…

    Lorsqu’on veut investir que ce soit dans le foncier, la finance ou son entreprise il faut se faire accompagner par un expert dans le domaine choisis et pouvoir avoir une totale confiance dans l’expert (plus facile a dire qu’a faire, je l’accorde)

    Pour la défiscalisation, attention c’est a utiliser avec modération, car ce n’est pas assuré dans le temps (on le remarque d’ailleurs actuellement).
    De plus si j’ai bien compris l’appartement a un bon niveau de standing, hors la loi Dufflot sera pour une population avec peu de ressource. Il faut mieux dans ce cas choisir la solidité pour les rénovations plutôt que l’esthétique.

    Répondre à jeff
  25. Hervé Auteur janvier 13, 2013 (2:00 )

    Merci Jeff pour ces réponses. Etes vous sur que l’on ne peut rien faire contre l’agent immobilier ?

    Il m’a pratiquement forcé la main et aujourd’hui j’ai bcp de mal à vendre cet appartement.

    De plus il ne veut plus me répondre au téléphone parce qu’il sait qu’il m’a vendu un appartement sans intérêt et qu’il ne veut pas reconnaitre sa faute. Donc c’est une preuve que je peux faire valoir sur je porte plainte.

    J’ai acheté le livre « l’immobilier pour les nuls », vous me direz que vu mon histoire ça doit être pour moi (là je me moque de moi) mais je ne trouve pas de réponse à mon problème ni de solution de personne ou dans les livres qui pourraient me convenir. Quand je consulte des agents immobiliers ils me disent qu’il faut brader, mais cela me ferait perdre de l’argent.

    Mais rassurez vous je ne suis pas désespéré et je n’ai pas de problème d’argent, mais je ne sais pas quoi faire avec cet appartement, surtout que je ne veux pas le mettre en location parce que s’il est occupé, je ne pourrais pas le vendre facilement. C’est pour ça que je veux m’en débarrasser pour investir dans défiscalisation ou alors tout mettre sur un livret A, ou alors en bourse puisque celle ci a gagné plus de 15% cette année (en 2012). Qu’en pesez vous ? Je pense que ça fera la même chose l’année prochaine et je veux en profiter pour compenser mes erreurs précédentes. Mais si vous avez des idées n’hésitez pas à m’éclairer, cela me rendrait service.

    Une autre question, que vous lez vous dire par choisir la solidité plutôt que l’esthétique ? Est ce que cela a une influence sur la vente de l’appartement ? Car je ne peux pas enlever la peinture des murs, ou le parquet pour mettre de la moquette, d’ailleurs je ferai quoi du parquet ? Dans tous les cas d’avance merci pour vos éclairages et pour toutes vos réponses, c’est vraiment très sympathique à vous (ou toi, je ne sais pas si on peut tutoyer).

    Répondre à Hervé
  26. jeff Auteur janvier 13, 2013 (2:28 )

    Lorsque je parle de solidité c’est afin de réduire le montant des rénovations dans le temps :
    choisir une robinetterie qui tiendra sur le long terme, mur BA13 afin de remettre un coup de blanc entre chaque changement de locataire, etc etc

    Vendre actuellement ce n’est pas évident, il n’y a pas beaucoup d’acheteur (et ceux qui veulent acheter on pas les sous ^^).

    Ah et on peut se tutoyer, je viens des Flandres et il n’y a que Dieu a qui l’on dise « vous » P

    Si pas besoin d’argent, autant ne pas brader le bien et le mettre en location. Au moins tu aura une source de revenus supplémentaire, tu dois par contre t’adapter au prix du marché, regarde le montant des loyers aux alentours.

    Après si tu veux le vendre, il y a deux solutions :

    le coup de coeur, quelqu’un va adoré ton appartement et il va te l’acheter (Once upon a time…)

    l’investisseur qui va calculer un taux de rendement, actuellement la moyenne est a 12.5% brut (mais il y a déjà pleins de biens a ces taux qui ne trouvent pas acquéreurs, donc tout dépends de l’emplacement)

    Répondre à jeff
  27. Marie-Aude Auteur janvier 13, 2013 (2:30 )

    Non Hervé, il est impossible d’attaquer l’agent immobilier, surtout si longtemps après.

    Malgré tout, l’agent n’est pas responsable de la crise immobilière. Sauf si il vous a écrit des mensonges factuels sur la qualité du bien, il n’est pas légalement responsable de la mauvaise affaire que vous avez faite.

    Répondre à Marie-Aude
  28. jeff Auteur janvier 13, 2013 (2:34 )

    Et comme disait Sénèque « il est préférable de guérir l’offense plutôt que de la venger ».

    Répondre à jeff
  29. Patrice from espaceampouleled.fr projecteur led Auteur janvier 13, 2013 (4:06 )

    Ouai enfin en France que vous travaillez 4 heures ou plus, avec les impots actuels ça ne change rien, l’état vous reprends tout, alors autant ne pas travailler :d Il à peut être estimé que 4 heures était le point critique au dela duquel ça ne fait plus grande différence

    Répondre à Patrice@espaceampouleled.fr projecteur led
  30. Matt from Acide-ici Auteur janvier 14, 2013 (1:38 )

    Petite réponse à Hervé :
    « Aujourd’hui pour investir dans l’immobilier il faut être né sous une bonne étoile et avoir des parents qui ont un peu d’argent ou avoir gagné au loto. »

    Non. J’ai investi trois fois à Paris, sans apport (financement de l’acquisition, des frais et des travaux par la banque), pour faire du business. Rêver aux parents riches ou au loto, c’est le moyen le plus sûr de s’auto-programmer à la pauvreté.

    « j’ai investi, suite aux conseils très insistants d’un agent immobilier [...] et membre de ma famille. Il m’a pratiquement forcé la main et aujourd’hui j’ai bcp de mal à vendre cet appartement. »

    Les conseilleurs ne sont pas les payeurs, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent, etc. On pourrait enchaîner les lieux communs. Là encore, en n’acceptant pas la responsabilité de vos erreurs, vous ne faites aucun pas vers la correction de celles-ci et donc vers la réussite. Si on pouvait mettre en taule tous ceux qui vous promettent qu’en achetant tel écran plasma votre vie sera plus belle, ça se saurait (sauf si bien entendu il y a eu communication d’informations erronées, mais ce n’est pas facile, avec les obligations légales de diagnostiques, les notaires qui vérifient tous les papiers, etc., je doute qu’il ait réellement pu vous donner une information factuelle erronée). Bien entendu, les vendeurs ont toujours des arguments qui cherchent à nous toucher. Mais nous restons responsables de nos actes.

    « C’est pour ça que je veux m’en débarrasser pour investir dans défiscalisation ou alors tout mettre sur un livret A, ou alors en bourse puisque celle ci a gagné plus de 15% cette année (en 2012) »

    Donc vous venez de vous planter dans un investissement parce que vous ne compreniez pas dans quoi vous investissiez (si Warren Buffet lisait ça, il en ferait une crise cardiaque), et vous voulez remettre le couvert ? C’est bien ce que je disais : votre démarche vous programme pour l’échec. Ceci soit dit sans la moindre agressivité, naturellement. Scellier, c’est tellement immonde que j’avais écrit il y a un peu plus d’un an un article complet pour dissuader les gens de s’y lancer. Quant à la finance (sujet sur lequel je bosse aussi, mais bien moins que sur l’immobilier), c’est un domaine complexe, et mettre le produit de votre vente « dans la bourse » (ce qui ne veut rien dire en soit) parce que « celle ci a gagné plus de 15% cette année », ça va redonner la même chose : « ouin, truc m’a « forcé la main » pour que j’achète telle valeur en 2013, lorsque la bourse était haute, et elle s’est cassée la gueule, je veux attaquer en justice celui qui m’a donné ce conseil ».

    Je vous suggère soit de vous investir personnellement (apprentissage et étude de la chose) là où vous voulez mettre votre argent, soit de choisir le livret A.

    Voilà mon avis non sollicité, histoire de causer ! :)

    Répondre à Matt@Acide-ici
  31. Pascal Auteur janvier 16, 2013 (9:49 )

    Je viens de voir toutes les videos (la dernière pas en entier, hein, faut pas pousser) et on retrouve vraiment ce « script / scenario » de lancement orchestré.

    Je n’ai pas été surpris :
    - par le prix (997 euros),
    - ni par la tonne de bonus valant 5 à 10 fois cette somme,
    - ni par les réponses aux questions (oh la la je suis débordé devant tant de commentaires !),
    - ni par les incitations à acheter maintenant ou jamais,
    - ni par tout le reste.

    Un scenario bien déroulé, mais qui ne fait plus effet lorsqu’on a déjà le même film ailleurs (par exemple blogueur pro, bloguer gagner, séduire le client …)

    Répondre à Pascal
  32. jeremie Auteur janvier 16, 2013 (9:37 )

    Je me suis fait avoir par pas mal de ces formations l’immobilier j’y ai pas touché au blogging oui et je commence tout juste à comprendre comment faire grossir mes sites et c’est pas grâce aux e-books.

    Répondre à jeremie
  33. Rodrigue from site qui rapporte Auteur janvier 17, 2013 (10:41 )

    J’ai lu quelques bouquin sur la prise de contrôle par la pensée, enfin ce que tu explique bien dès le premier paragraphe, l’affirmation qui attire le oui, le seul livre qui vraiment m’a fait avancer et celui de Jack Canfield (Le sucès selon Jack) qui n’incite pas à faire de la daube.

    J’ai été formé en tant que commercial, au porte à porte, et par téléphone (la bonne école) et les techniques qu’utilisent ces crétins (enfin pas tant que ça car je suis sûr qu’il n’ont pas de regrets en ce regardant dans le miroir) sont des plus manipulatrices.

    Comme le dis Stéphane, si ils utilisaient le quart de leur savoir faire à de bonnes actions …

    Répondre à Rodrigue@site qui rapporte
  34. jeff from entreprise Auteur janvier 17, 2013 (11:08 )

    @rodrigue

    c’est la différence quand tu créé ton entreprise

    le one shot :
    tu vends un ordi a 1500 € que tu as acheté 500 € et quand l’entreprise s’en rends compte tu l’as perdu. Mais bon tu as gagné 1000 €. Le seul problème de cette technique tu es en recherche permanente de client

    le partenariat gagnant gagnant :
    ton client sait que tu dois gagner ta vie, mais il sait aussi que tu ne ne vas pas le tromper sur tes services ou produits. Tu gardes ton client, comme il te fait confiance il te donne d’autres marchés voir mieux il parle de toi a d’autres entreprises et tu obtient de nouveaux clients sans prospecter.

    C’est une question de choix, personnellement j’ai choisi la deuxième. Car il faut trouver quelques clients, les satisfaire et les fidéliser et c’est plus serein que passer son temps a prospecter. Mais c’est peut être pour ça que mon entreprise traverse la crise plus facilement que d’autres.

    ps : @ marie aude, j’en profite pour tester ton keywordluv, j’ai pas encore testé depuis que je me suis a commenté sur des blogs. Donc ne le prends pas mal

    Répondre à jeff@entreprise
  35. Maximilien from www.WebandSeo.fr Auteur janvier 18, 2013 (2:41 )

    Très bonne analyse Marie-Aude. Ce qui est problématique avec ces vendeurs de rêve, c’est qu’ils créent des « bébés marchands de sable » qui en créeront eux aussi par la même occasion.

    Le système pyramidal est complètement ancré dans leur système et le formatage de cerveau est leur meilleure arme. Ils pratiquent des techniques pervertes, de manière agressive et sans remord.

    C’est ça qui est grave. Merci Marie-Aude, Laurent Bourelly, Le Juge et tous les autres de faire des articles aussi poussés et intéressants sur ces vendeurs de rêve, j’espère qu’ils toucheront un maximum de personnes, et si possible les plus naïves et crédules.

    J’attends avec impatience la réponse d’Olivier Seban à cet article.

    Répondre à Maximilien@www.WebandSeo.fr
  36. Hervé Auteur janvier 18, 2013 (4:34 )

    Petite réponse à Matt (je prends la même formule, désolé) :
    « Non. J’ai investi trois fois à Paris, sans apport (financement de l’acquisition, des frais et des travaux par la banque), pour faire du business. Rêver aux parents riches ou au loto, c’est le moyen le plus sûr de s’auto-programmer à la pauvreté. »
    Moi aussi je veux bien m’autoprogrammer, mais quand on me possue a faire des investissements qui ne mènent à rien et qui me pourrissent la vie maintenant, comment voulez que je change les choses comme. je n’ai pas de formule magique. A mois que vous en ayez une que vous ne voulez pas donné, et que vous utlisez pour acheter à Paris. Moi je n’y arrive pas sans que l’on me demande une petite fortune.

    « Les conseilleurs ne sont pas les payeurs, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent, etc. On pourrait enchaîner les lieux communs. Là encore, en n’acceptant pas la responsabilité de vos erreurs, vous ne faites aucun pas vers la correction de celles-ci et donc vers la réussite. »

    Là je ne comprends pas. Quand vous n’y connaissez pas grand chose vous êtes obligé de vous faire conseiller. Si on écoute pas un minimum on ne fait jamais rien. Lorsque vous voulez votre permis de conduire, vous prenez des conseils sous forme de cours pour pouvoir passer l’examen. Et si vous écoutez bien ce que l’on vous dit de faire, vous réussissez; Mais comment savoir si c’est la bonne personne ? Se faire conseiller cette personne par une autre personne ? on en sort plus.

    « Si on pouvait mettre en taule tous ceux qui vous promettent qu’en achetant tel écran plasma votre vie sera plus belle, ça se saurait (sauf si bien entendu il y a eu communication d’informations erronées, mais ce n’est pas facile, avec les obligations légales de diagnostiques, les notaires qui vérifient tous les papiers, etc., je doute qu’il ait réellement pu vous donner une information factuelle erronée). Bien entendu, les vendeurs ont toujours des arguments qui cherchent à nous toucher. Mais nous restons responsables de nos actes. »

    Comment faire. Dites moi. Ok je me suis fait avoir mais pour la suite, comment faire ? qui écouter ? de qui prendre des conseils ?

    « Donc vous venez de vous planter dans un investissement parce que vous ne compreniez pas dans quoi vous investissiez (si Warren Buffet lisait ça, il en ferait une crise cardiaque), et vous voulez remettre le couvert ? C’est bien ce que je disais : votre démarche vous programme pour l’échec. Ceci soit dit sans la moindre agressivité, naturellement. Scellier, c’est tellement immonde que j’avais écrit il y a un peu plus d’un an un article complet pour dissuader les gens de s’y lancer. »

    Pourquoi pas ce type d’investissement ? j’ai pas mal d’amis qui ont investi dans ce type de produits. Il ne m’ont rien dit de négatif ? Vous dites que vous avez écrit un article sur le sujet. Vous travaillez dans un journal ? Je peux accéder à cet article. Ca serait sympas à vous.

    « Quant à la finance (sujet sur lequel je bosse aussi, mais bien moins que sur l’immobilier), c’est un domaine complexe, et mettre le produit de votre vente « dans la bourse » (ce qui ne veut rien dire en soit) parce que « celle ci a gagné plus de 15% cette année », ça va redonner la même chose : « ouin, truc m’a « forcé la main » pour que j’achète telle valeur en 2013, lorsque la bourse était haute, et elle s’est cassée la gueule, je veux attaquer en justice celui qui m’a donné ce conseil ». »

    je repose ma question alors « vous faites quoi ? » on ne peut croire en rien ? Même si la bourse ca na marche pas pourquoi c’est monté de 15% l’année dernière ? Et pourquoi ca ne continuerait pas ? la crise est finie pratiquement. Non ?

    « Je vous suggère soit de vous investir personnellement (apprentissage et étude de la chose) là où vous voulez mettre votre argent, soit de choisir le livret A »

    Moi je veux défiscaliser avec un PEA ou l’immobilier. J’en ai assez de payer des impôts a ces mauvais, la gauche comme la droite, qui font n’importe quoi.

    Pour finir, avez vous de vrai conseils qui pourraient m’aider. Merci beaucoup.

    Répondre à Hervé
  37. Rodrigue Auteur janvier 18, 2013 (4:42 )

    @Jeff:

    Je suis d’accord. Avec mes boutiques en ligne, j’applique le principe « marge courte mais masse de clients » depuis 2006, j’ai beaucoup de taf du coup mais j’ai du taf ^^.

    Répondre à Rodrigue
  38. Marie-Aude Auteur janvier 18, 2013 (5:28 )

    Hervé, on est ici sur un blog qui parle de web et de référencement. Je crains que ça ne soit pas l’endroit pour obtenir des conseils immobiliers ou financiers

    Répondre à Marie-Aude
  39. Rincevent from wordpress & blogger Auteur janvier 20, 2013 (10:28 )

    Plus on est de fous, plus on attrape de pigeon. J’ai pour ma part un peu de mal avec ces gens là…

    Répondre à Rincevent @wordpress & blogger
  40. Raoul from Assis Auteur janvier 20, 2013 (11:30 )

    Marie-Aude,

    C’est presque (lolilol) comme si la personne que vous recadrez n’était qu’une tentative de troll sauce « je noie le poisson »…

    Une arrivée d’on ne sait où (pas par mail comme dit dès le début – à moins que ce ne soit une façon se saisir la perche laissée dans le com’ du dessus ?), pas un seul lien, un discours-fleuve qui déborde de contradictions soulevées par d’autres (je me suis fait avoir mais je veux recommencer), un art indiscible du copier-coller sous couvert de citatin qui allonge bien le commentaire et décourage l’internaute, une posture naïve au possible (aidez-moi, que feriez-vous ?, comment m’en sortir…) qui n’a rien de naturelle ici, le triste sire se retrouvant sans doute ici par mégarde alors qu’il pense être sur un site dénonçant les arnaques immobilières ?

    J’ai tapé la requête, big G. n’envoie pas encore ici les internautes sur ces mots-clés…

    Par contre, comme il a été noté, un des vendeurs de rêves mentionné dans ce billet fait très attention à sa e-reputation…

    Noyer le poisson, décrédibiliser ce billet, décourager l’internaute, ça coûte pas cher et c’est même amusant pour celui qui tire cette ligne, car plusieurs personnes mordent à l’hameçon et lui répondent très sérieusement et sympathiquement…

    Répondre à Raoul@Assis
  41. Matt from chroniqueur-acide Auteur janvier 21, 2013 (11:17 )

    @Raoul : je n’ai pas répondu à Hervé car la maîtresse de ces lieux a estimé, à juste titre, que c’était hors sujet, et je serai d’ailleurs court dans cette intervention pour clore ce chapitre et par respect pour la ligne éditoriale de ce site (et aussi parce que ce serait totalement stérile vu la démarche de la personne). Néanmoins, je ne pense pas (mais je peux me tromper) qu’il s’agisse-là d’un fake destiné à détourner l’attention. Trop de temps à investir, effet bien trop faible, profil (malheureusement) trop crédible.

    Marie-Aude, promis, mes prochaines interventions sur tes pages concerneront le web et le SEO !! ;)

    Répondre à Matt@chroniqueur-acide
  42. LaurentB Auteur janvier 22, 2013 (10:07 )

    J’ai suivi le lancement orchestré de Olivier Seban.
    C’est énorme d’observer comme on s’est fait relancer de tous les côtés.
    Ils ont vraiment mis le paquet.

    Répondre à LaurentB
  43. jeff Auteur janvier 22, 2013 (10:34 )

    6 mails du même expéditeur (enfin pas tous sur la formation d’olivier seban, mais tous parlent d’immobilier) en une semaine.

    Je suis curieux du résultat, car 1 Million de CA (enfin 990 k et des poussières) en une semaine, il a fallu en envoyer des mails pour trouver 1000 pigeons, enfin je veux dire 1000 investisseurs.

    Parce que ce lancer dans l’immobilier c’est autre chose que monter un blog. Par contre là pour les résultats c’est facile on va voir qui pourra acheter ou pas.

    Par ce que je ne pense pas qu’avoir acheté une formation pour devenir riche dans l’immobilier va rendre le banquier plus complaisant. Le banquier est une commerçant, il ne prête que si il sur d’être remboursé. (le vielle adage « on ne prêtre qu’aux riches » surtout en tant de crise)

    Répondre à jeff
  44. Marie-Aude Auteur janvier 22, 2013 (10:47 )

    Ce n’est pas encore fini. J’ai reçu un mail encore ce soir, me disant que ce serait fermé dans quatre heures…

    J’attends la fin, pour faire le bilan, avec un comparatif des offres proposées par chacun, et surtout la montée en charge des cadeaux bonus des dernières heures.

    Répondre à Marie-Aude
  45. LaurentB Auteur janvier 22, 2013 (11:21 )

    Il y a eu les mails de Seban, mais aussi ceux de Roland et SMF qui appuyaient sur le pigeon, en glissant en même temps un chouia de leur propre came. Fascinant à observer en tout cas.
    Vu le matraquage, je pense qu’ils peuvent avoir chopé les 1000 pigeons.

    Répondre à LaurentB
  46. Marie-Aude Auteur janvier 23, 2013 (12:31 )

    Moi je n’avais pas SMF, car je ne suis pas sur ses listes, mais j’avais David Jay-Guigue à la place :)

    Répondre à Marie-Aude
  47. Eric Belet from blog Auteur janvier 23, 2013 (1:58 )

    De toute façon tous les commerciaux sont des manipulateurs.
    Ils sont tellement forts qu’ils pourraient vendre n’importe quoi d’ inutile en te le faisant passer pour indispensable.

    Répondre à Eric Belet@blog
  48. jeff Auteur janvier 23, 2013 (2:03 )

    @eric belet

    je ne suis pas d’accord, en tout cas ce n’est pas ce que j’ai appris dans mon école de commerce

    Un commercial doit répondre aux besoins (réels) du client (je link la définition sur wikipedia ^^)
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Commercial_%28m%C3%A9tier%29

    quelqu’un qui vends n’importe quoi c’est un arnaqueur (on qualifie d’ailleurs cela par du One Shot, il n’y a pas de fidélisation)

    Répondre à jeff
  49. franck from formation Auteur janvier 23, 2013 (11:01 )

    Non seulement ce type de « marketing » a le vent en poupe, mais il est appelé à connaître une croissance exponentielle. Ce n’est pas en montrant du doigt quelques « maîtres du genre » que nous pourrons enrayer le phénomène…. Cela reste marginal par rapport à leur puissance de feu. Cette dernière étant intrinsèquement liée au fonctionnement même de la toile…
    La liberté du renard dans le poulailler…Quand trop d’intérêts sont en jeux il est toujours difficile de conjuguer liberté et éthique.

    Répondre à franck@formation
  50. baxxx Auteur janvier 28, 2013 (8:21 )

    Donc Seban s’est reconverti dans l’immo après s’être ridiculisé dans le milieu boursier … comme quoi, ce type d’énergumène rebondit toujours, on peut au moins leur reconnaître cette faculté.

    Répondre à baxxx
  51. jerome02 Auteur février 8, 2013 (2:44 )

    Bonjour,
    Je me suis inscrit à sa formation orchestré ( Master Immob) et finalement demandé le remboursement avant même le commencement. J’ai versé 397€ et reçu 377€ en remboursement – Depuis je cherche à savoir ou sont parti mes 20€ , j’ai contacté les personnes de son équipe, le site par lequel il passe pour les transactions (Paysite Cash) j’ai contacté aussi ma banque pour savoir si elle m’avait pris des frais sur cette transaction (20€) , non! .

    Pour l’instant je reste sans réponse, ce n’est pas grand chose (20€) mais pour moi, c’est important de savoir pourquoi me manque t-il 20€ ?

    Merci.

    Répondre à jerome02
  52. sam89 Auteur mars 4, 2013 (12:32 )

    Je suis étonné de voir Olivier Seban parmi ces « marketeurs ». Ces vidéos Youtube me semblaient raisonnables.

    Répondre à sam89
  53. guillaume Auteur mai 7, 2014 (4:06 )

    bonjour,
    je suis carrément écœuré par ces lancements orchestrés qui semblent tous d’une similitude incroyable.
    Les vidéos sont tournées de la même façon, le ton est le même, les mails reçus aux mêmes moment . Et ils offrent même les formations de leurs copains en MEGA bonus de la mort.

    j’en ai identifié quelques uns :
    olivier roland
    aurélien amacker
    david guigue
    laurent chenot
    david albert
    sylvain carrufel

    et d’autres qui me semblent (semblaient) au dessus de ça
    olivier seban
    max piccinini

    j’aimerais savoir qui s’occupe de leurs lancements ? et s’il s’agit bien de la même personne qui « orchestre tout ça » ? s’agit-il de sébastien le marketeur français ?

    merci

    Répondre à guillaume
    • Marie-Aude Auteur mai 8, 2014 (6:00 )

      Bonjour,
      je pense que toutes ces personnes travaillent effectivement au départ sur les conseils du Marketeur, mais volant ensuite de leurs propres ailes, tout en collaborant étroitement.

      Répondre à Marie-Aude
  54. lorent Auteur juillet 8, 2014 (9:40 )

    Bonjour,

    J’ai personnellement suivi une formation en ligne d’Olivier Seban présentant parmi d’autres techniques celle de la location saisonnière très en vogue.
    Bien que mon projet aboutisse (grâce à mon travail car il en faut beaucoup) sachez que O.Seban est pour moi un simple opportuniste pas si bon dans ce domaine.
    La formation omet beaucoup de choses (volontairement?) comme la fiscalité qu’il balaie d’un revers de main, les taxes de séjour et la conformité liée aux exigences de chaque commune, les coûts annexes d’annonces (imputant la rentabilité),
    Finalement beaucoup d’informations pas toutes utiles ou bâteau, pas toujours justes (la fameuse négociation de l’acompte des frais de notaires qu’il faudrait négocier comme acompte et non comme des frais supplémentaires alors que légalement c’est un acompte sans négocier), et puis des informations manquantes très utiles qui peuvent ruiner un projet pour le peu qu’on se lance sans avoir un peu d’argent de côté pour essuyer les plâtres ou sans se poser de questions comme je l’ai fait…;

    Bref, avec le recul et l’expérience : à éviter !! D’ailleurs, un de ses copains à éviter également et qu’il coache pour acheter de l’immobilier c’est Florent Foulque, bien gentil mais opportuniste également à mon sens (j’ai testé une de ses formations que j’ai trouvée inintéressante). d’ailleurs la vidéo du moment avec O.Seban c’est Florent F qui achète un bien immobilier qui ne sait même pas le type d’énergie du logement qu’il achète et ne connaît même pas les plans de son futur bien alors que les travaux sont presque achevés…. On se pose des questions !!!

    Pour O.Roland, dont j’ai suivi la formation Blogueur Pro c’est pas pareil, j’ai un site suivi avec ses conseils et pour lequel j’ai une audience de 80 000 lecteurs mensuels. J’ai appliqué les méthodes et complétés avec mes recherches car il en manque toujours mais aucune formation n’est exhaustive. Sincèrement, sans réflexion personnelle, sans jugeote et sans travail personnel certaines formations utiles ne valent rien. Il faut agir et réflechir, faire des erreurs, recommencer et ajuster le tir dans tout projet et croiser les sources d’informations pour éviter les erreurs.

    Bonne journée

    Répondre à lorent

Commenter

*

*

*Informations requises Merci de donner les informations requises

VotreNom@VotreMotClé, à utiliser avec tact et modération ! ( De toute façon, les spammeurs sont blacklistés )