Les liens naturels

Je ne crois pas que le lien « naturel » soit uniquement le lien dont on attend gentiment que l’internaute vous l’accorde sans aucune sollicitation, en priant pour que ce soit sur un hautetfort en dofollow, et non sur un truc quelconque qui garde son jus.

Un lien naturel selon Google est un lien qui n’est pas fait « dans l’objectif unique de se référencer ». Et si on creuse un peu, on voit que de nombreux liens naturels peuvent être suscités par le webmaster, même dans des configurations a priori dépréciées par Google.

L’échange de liens croisés

Soit disant à fuir comme la peste, il y a néanmoins des cas de figure tout à fait justifiables : 

  • le trackback dans un post, je parle de toi, ton blog est sur wordpress, tu me fais un lien. C’est le principe de base de la communauté web, et ma seule responsabilité en tant que webmaster est d’éviter les liens effroyablement spammy.
  • la fiche fabricant sur une boutique en ligne. Je vends les produits de Monsieur Théodule artisan de son état, qui a un site où il parle de sa passion, mais lui, vendre en ligne, c’est pas son truc. Il répertorie donc dans son site web les adresses où on peut acheter ses produits, moi je permets à mes clients d’avoir plus de détails sur les produits qu’ils achètent.
  • le clash par blog interposé ‘dans son article où il parle de moi, que vous pouvez aller lire là, trucmuche est un véritable enfoiré doublé d’un con ». « Dans sa réponse à mon article bidule prouve bien qu’il n’a aucune cervelle, comme je le disais précedemment ».
  • et les fameuses listes de referrers, qui ont été plus que spammées, mais qui, à la base ne sont qu’un portfolio de références
  • pour une agence, un consultant, les listes de clients…. est-ce réellement choquant de faire un lien vers un site pour montrer son boulot quand on est une agence web ? est-ce réellement choquant de « signer » son travail sur le site du client, toujours quand on est une agence web ? Et faudrait il vraiment dire via un no follow « je vous montre mon travail, mais je ne le recommande pas », « le mec qui nous a fait ce site, c’est machin, mais on ne vous le recommande pas » ?

Le lien footer

C’est un lien informatif, un pense bête, une sorte de menu secondaire. C’est plus son contenu et le voisinage qui peut être dangereux que son existence même. Et sa mise en forme… le lien footer est il destiné à être vu à un moment où à un autre ? Apporte-t-il un complément d’information utile au site ? Par exemple, un lien vers le site de paypal pour une boutique en ligne, un lien vers l’office du tourisme, vers les horaires de train, un service de taxi pour un hôtel ? Mais à l’inverse, est il logique de faire des liens footer vers la concurrence ?

Le lien ancré

Là, tout est affaire de mesure et de pertinence. Oui, il y a naturellement des liens ancrés. Par exemple, ceux qui vous faites à l’intérieur de votre site… ou les liens ancrés sur une portion de phrase qui contient vos mots clés, mais dans une syntaxe correcte. Moi y’en a pas parler hotel Paris, mais je cherche un bon hôtel à Paris. Non ?

Alors si on retournait dans Googlewebmaster tools, se demander comment Google voit notre site ? Le premier mot clé que GWT me remonte pour Lumière de Lune, c’est « site » et « wordpress ». Deux mots clés trop génériques, sur lesquels je n’essaye même pas de me positionner. Ils sont présents dans mes urls, dans mes liens, et en revanche, pour un certain nombre de requêtes de longue traine, ils sont présents dans des expressions à deux ou trois mots, qui me rapportent pas mal de trafic.

J’ai aussi « essayé » de me positionner sur des requêtes quasiment sans intérêt, du moins d’un point de vue SEO. Ou disons que j’ai mis des liens sur des expressions qui ne me rapporteront pas de clients. Parce que c’est comme ça que ça se passe dans la vraie vie.

L’inscription annuaire

Bien que je comprenne parfaitement le souhait des gérants d’annuaires d’avoir du beau contenu unique, il faut être raisonnable. Je ne peux pas faire 500 descriptions uniques d’un hôtel dont le site fait à peine une dizaine de pages. Or pour un hôtel il est parfaitement « naturel » d’être présent sur de très nombreux sites au contenu dupliqué : les centrales de réservation en sont un bon exemple, mais des pages d’office de tourisme aussi, ou d’agences de voyage. On peut même considérer que la duplication des descriptions d’un hôtel est un signe de qualité, chacun cherchant à vendre un bon produit connu.

Des annuaires « de grande qualité » sont utiles, comme Waouh, Costaud… mais je pense qu’il faut garder une proportionnalité entre le contenu du site et le contenu des descriptions. Autrement dit, si le contenu unique qui parle de vous est cent fois supérieur à celui de votre site, en volume, il y a quelque chose d’anormal, et une partie de ce contenu devrait se trouver sur votre propre site.

Deux hypothèses donc et un conseil…

  1. Si vous faites des CP, surtout sur des sites wordpress, n’oubliez pas, de temps en temps le trackback sur votre propre site
  2. Ne négligez pas les petits annuaires à contenu dupliqué… il ne faut pas abuser non plus, mais cela peut apporter un aspect « naturel » à vos liens
  3. Structurez votre contenu et vos échanges de liens pour qu’ils aient l’air naturels. Rien ne m’énerve plus que les gens qui me proposent de faire un lien « comme un cheveu sur la soupe », ils me fournissent l’ancre, le code html, mais que je mette ça dans un widget ou une page qui parle de tout autre chose semble ne pas leur poser de soucis.

Des liens tout pourris

Image sous licence CC BY NC SA de Ravages

31 commentaires

  1. Très bon Article ! Je suis tout à fait d’accord avec ton commentaire sur les annuaires « Je ne peux pas faire 500 descriptions uniques d’un hôtel dont le site fait à peine une dizaine de pages. »

    Je pense qu’on peut ce permettre d’avoir un petit quota de duplication, ce n’est pas possible de faire autrement. Et puis bon les site qui ont 20 000 liens tu crois vraiment qu’ils ont que des descriptions uniques pour leurs annuaires ? :)

    Répondre à Dimitri
  2. Que du bon sens dans ton billet, mais Google a-t-il du bon sens ? Je ne le pense pas, ce n’est qu’un algo bête et méchant, avec parfois des filtres temporaires ou permanents complément stupides :-)

    En revanche, l’idée de multiplier au maximum les sources et types de liens, c’est ce que nous n’aurions jamais du cesser de faire !

    Répondre à Littlebuzz
  3. @ Dimitri, certainement pas :D 20.000 textes uniques… impossible
    @ Littlebuzz, je suis pleine d’optimisme et de naïveté. Je pense que Google fait de son mieux, mais qu’il est faillible ^^

    Répondre à Marie-Aude
  4. Ce rappel des types de liens est bien utile et permet de constater qu’on ne peut pas tout miser sur un seul « outil » pour acquérir du lien.

    Reste que je ne vois pas de mention du lien de type « commentaire » comme ce que je fais actuellement (à moins que ce ne soit compris dans ton paragraphe sur les liens croisés ?) Or je pense que ce genre d’interaction est un complément bénéfique pour le blog et le commentateur, à condition que les deux soient en… lien.

    Ce qui est le cas ici puisque l’ancre sur mon nom « Commenter @ Blog » pointe sur une URL qui modernise (Google Penguin oblige) la description de la tâche préférée du référenceur, à savoir le commentaire de blog ;-)

    Répondre à Commenter
  5. Bonjour Marie-Aude,

    Que dire en réaction à ton billet si ce n’est que oui, clairement, le naturel doit prendre le dessus.

    J’ai suis convaincu…

    Sauf que tristement le SEO d’avant Pingouin (à suivre donc) permettait à ceux qui faisaient les gorets de ranker comme il faut sur presque n’importe quel mot clef… en usant et abusant de la chose (pas uniquement je le reconnais).

    Du coup Google dit blanc mais permet que noir soit plus rentable, je comprends donc les personnes qui confondent le métier de SEO ou de Community Manager avec celui de cliqueur de campagne Xrumer / SEnuke / Zeno / Sick…

    @++

    Gasy était là.

    Répondre à gasy
  6. wabstemer Auteur avril 30, 2012 (4:36 )

    A mon avis le petit pinguin a abaissé sa tolérance aux nombres le liens optimisé sur la home. Cela expliquerait beaucoup de chutes car quelque soit la provenances des liens cp, spam co,… et qu’ils soient do et nofollow si c’est trop souvent optimisé c’est mal.

    Répondre à wabstemer
  7. Salut,
    Il faut savoir varier ancre fortes et ancres faibles, il faut savoir être raisonnable et cela donne encore plus de force à l’ensemble car cela fait bien plus naturel.

    Répondre à Alex
  8. Le Juge Auteur avril 30, 2012 (4:44 )

    Ah ben tiens justement j’etais en train de me pencher sur un article sur les liens – Tres bonne reflection que tu as la mais j’avoue ne pas etre vraiment d’accord au niveau de l’annuaire avec DC – 

    D’expérience c’est possible d’écrire des descriptions uniques a chaque fois – (moi je l’ai fait jusqu’a 289 a la pogne et en anglais encore) et cela a honnetement plus d’impact – Surtout si on couple cela avec du lien Ancré (et varié bien entendu) et du lien profond (ancré et varié lui aussi)

    Répondre à Le Juge
  9. Article très pertinent ! Concernant les 20 000 descriptions, je pense que la machine à spinner doit fumer…lol
    Dorénavant je pense qu’il va falloir être plus discret et surtout plus intelligent dans nos stratégies de netlinking !

    Répondre à pierre
  10. 2 billets en une journée. C’est la fête ! ;o)

    On peut rajouter aussi les crédits photos quand tu prends une image non libre de droits sur un site.

    Répondre à moira
  11. @ Le Juge, je vais peut être t’embaucher ^^ Pour être honnête, mon problème sur les hôtels c’est que j’en référence un certain nombre, alors 289 description, ça fait… 30 description par hôtel c’est pas beaucoup.
    Mais on est d’accord

    @ Pierre, « on gagnera notre pain à la sueur de notre front ! »

    Répondre à Marie-Aude
  12. Le juge ! t’as bien du courage moi je suis plutôt à tout automatiser même si je sais « c’est mal ». Mais au niveau de mes soumissions etc… Google ne m’a jamais encore tapé dessus enfin pas encore… :D

    Répondre à Guillaume
  13. Très bon article, mais sans doute la thématique de la page et même du site où l’ancre est insérée a-t-elle un poids loin d’être négligeable. Par expérience, quelques liens (je dirais tout au plus quelques dizaines) biens placés vers un panel de pages plus ou moins profondes donnent de très bons résultats et rend possible un travail rédactionnel (plus ou moins) « à la pogne » (à ce jour, Pinguin n’est d’ailleurs qu’un bruit de fond (souvent positif) pour les sites dont je m’occupe).
    Il n’est également pas impossible -au point où on en est – que Google utilise les données utilisateurs quand il le peut (avec les conséquences que l’on devine sur ceux qui ont un compte analytics), et ainsi, pour rester dans la thématique, évaluer la pertinence de certains liens externes (ie. ceux qui génèrent des visites – ou pas).

    Répondre à Fred
  14. @ Moira, oui, c’est d’ailleurs des liens que je fais régulièrement

    Répondre à Marie-Aude
  15. Attila Auteur mai 3, 2012 (10:31 )

    Tu décris les différents liens naturels, mais au final, tu ne donne pas ton avis ni une recommandation à faire ?

    Répondre à Attila
  16. C’est marrant j’ai pourtant l’impression que la fin de l’article donne des conseils… tu aurais lu trop vite ?

    Répondre à Marie-Aude
  17. Plusieurs articles commencent à germer sur le sujet et tout le monde semble aller dans le même sens. Merci pour ces analyses en tout cas.

    Répondre à MamzellePrint
  18. Oui Oui,
    « deux hypothèses et un conseil », il y a donc bien un conseil. Mais qu’un seul hein ;)
    Je plaisante, cette article regorge d’infos.
    Qu’appelle tu le trackback que tu conseils de faire sur les CP ?
    Un lien retour sur le money site vers le CP en question ?
    Merci

    Répondre à diagnostics immobiliers
  19. Non le trackback c’est une fonctionnalité de base de wordpress et de dotclear, qui fait apparaitre les articles qui font un lien vers l’article affiché

    Répondre à Marie-Aude
  20. Romain Auteur mai 8, 2012 (9:58 )

    Au sujet des liens ancrés je dirais que ce sont les liens qui suscite le plus aux spam car selon moi un lien vraiment naturel n’est jamais fait sur ancre. Google accord beaucoup à ce type de lien et il a tord dans son propre intérêt.

    Répondre à Romain
  21. diagnostic immobilier Auteur mai 8, 2012 (12:47 )

    Merci Marie-Aude,
    je ne connaissais pas,
    je vais me documenter sur le sujet.

    Répondre à diagnostic immobilier
  22. Je pense qu’avec pingouin il va falloir arrêter de bourrer les footers de liens vers tout et n’importe quoi quand même. J’ai un site qui a pris cher à cause de ça je pense car il avait un netlinking assez propre.

    Répondre à Eric
  23. sebastien Auteur mai 17, 2012 (4:58 )

    J’aimerais en savoir plus sur l’article il est vraiment intéressant où peux t-on se renseigner à ce sujet les amis ;)

    Répondre à sebastien
  24. Evitez le lien footer ! c’est un poison, le lien ancré est bien plus utile.

    Répondre à adam
  25. Julien Auteur mai 23, 2012 (1:35 )

    Je trouve qu’il y a beaucoup de « croyances » dans cet article, comme souvent dans le SEO. Pour ma part je fais du BH et du WH en mode « va y que je t’envoie 1200BL/minute » ou en mode « Je pond un article digne de Wikipédia ultra chiadé qu’aucun quality rater ne pourra capter » et au niveau impact les 2 peuvent se faire shooter ou non.

    D’ailleurs Pinguin a été l’exemple type de sanctions complétements aléatoires en ce qui me concerne. La loterie totale sur un panel de 3000 sites.

    Donc franchement je me prend pas la tête à se point là sur les BL, mais j’ai peut être tort.

    Répondre à Julien
  26. Il faut investir dans un bon outil d’analyse statistique pour trouver les variables… la seule chose dont on puisse être sûr, c’est que Pinguin n’est pas une loterie

    Répondre à Marie-Aude
  27. En ce qui concerne les petits annuaires à contenu dupliqué, je n’aurais jamais pensé à ça, démarche très pertinente je trouve et quand on te lit tout à fait logique :-)

    Répondre à Samy
  28. L’importance exagéré de la prise en compte par Google des liens fait que l’on ne trouve pas toujours du contenu pertinent dans les premiers résultats. Les résultats des moteurs concurrents sont parfois meilleur.
    Mais Google à investi dans des outils d’analyse sémantique, les choses s’amélioreront peut être.

    Répondre à Edwin
  29. J’ai créé mon annuaire il y a peu, j’étais pari sur 300 caractères min, puis je suis monté à 400 et on m’a récemment conseillé de monter bien plus haut afin de donner un maximum de poids au texte unique par rapport au reste de ma page (menu, en-tête de ma page, …)
    J’en suis à 500 en ayant l’impression d’être dans la moyenne actuelle, les plus réputés se permettant (exigeant fièrement) bien plus.

    On est bien loin des annuaires qui nous limitaient à 255 caractères sans s’occuper du DC.
    Le pire, c’est que j’ai pas l’impression que ça rende les annuaires plus populaires au niveau des internautes nia u niveau des internautes ou référenceurs.
    Drôle de situation dans laquelle on se retrouve aujourd’hui.

    Répondre à AdC
  30. Votre article m’a fortement fait réflechir, et je me rends compte que ma façon de faire des liens c’est de la #!&##!.
    Je vais revoir ma copie et faire du beaucoup plus « naturel » , merci pour cet article d’une clarté admirable.

    Répondre à Patrice
  31. Une bonne façon de commencer :)… ne pas faire QUE des liens ancrés sur ce blog

    Répondre à Marie-Aude

Commenter

*Informations requises Merci de donner les informations requises

  • Pas de liens raccourcis
  • L'auteur doit s'identifier avec son pseudo, son nom, son prénom ou s'il le veut le nom de son entreprise ou de son site, sauf si celui-ci correspond à des mots clés. Toutes les combinaisons sont permises dans ce cadre.
  • L'url peut être celle d'un site ou profil de réseau social, uniquement la page d'accueil
  • Pas d'adresse email jetable

*

*