Le monde du SEO (Search Engine Optimization) est parcouru de lutins portant des grands chapeaux de couleurs diverses et variées. 

Le gentil lutin qui fait tout comme il faut, et rien d’autre, aura un chapeau rose comme sa soi-disant naïveté, le méchant qui pratique toutes les techniques interdites aura un chapeau bien noir, le timide qui n’ose pas aller aussi loin mais aimerait bien aura un chapeau gros, et certains originaux en ont un bleu. 

Après avoir suivi des sites, pendant plus de deux ans, en suivant à la fois le site que je référençais, et les compétiteurs, je suis arrivée aujourd’hui à la conclusion que le « blackhat » ne paye pas sur le long terme, ou alors uniquement quand il donne un coup de pouce à un site déjà correct et bien optimisé. 

Il faut distinguer entre les techniques facilement repérables, comme le cloaking, l’indexation de résultats de recherche google, le bourrage de mot clés à la Corse (vous savez quand les urnes débordent… même les vaches subventionnées votent), les textes cachés, comme la longue liste de mots clés en blanc sur fond blanc, ou coincés dans un petit div de 1 pixel de large, et des techniques plus subtiles, qui se révèlent à l’examen manuel. 

Sur la première série de techniques, vous serez tout simplement pénalisé par les détections dans l’algo de Google. Google est aujourd’hui capable de détecter un grand nombre de techniques, comme les textes dans les balises no embed (quand je vous dis que je n’aime pas le flash), et peut analyser les css. 

La pénalisation est dure, et vous chutez très bas dans les pages de résultat. 

D’autres techniques plus subtiles peuvent passer pendant un certain temps, mais elles risquent d’être détectées par le prochain progrès de l’algo, ou tout simplement sur dénonciation d’un gentil concurrent. 

Cela me fait doucement sourire quand je vois dans certains forums des webmasters prêts à tout faire pour passer devant leurs concurrents, sauf bien sûr les dénoncer à Google. Ben voyons… le meilleur moyen d’être à l’abri du spam-report, c’est d’avoir un site propre. 

Beaucoup d’agences, qui s’engagent sur un résultat rapide, auront en réalité des techniques assez douteuses, qui vont fonctionner quelques semaines, sur la durée de leur contrat, puis un peu plus tard, l’effet fraîcheur passé, vont accompagner votre site dans une chute dans les tréfonds. 

Si on vous dit « mais si ça marche, je l’ai fait sur tel site », vérifiez : 

  • l’âge du site, un site tout jeune est normalement propulsé en haut des résultats pour lui donner sa chance d’être vu
  • les autres techniques d’optimisation, et de référencement : leurs poids est il suffisant pour expliquer à lui seul ce bon classement
  • la permanence du bon classement sur la durée
Parcourir la sériePrécédent articleProchain article

Commenter

*Informations requises Merci de donner les informations requises

  • Pas de liens raccourcis
  • L'auteur doit s'identifier avec son pseudo, son nom, son prénom ou s'il le veut le nom de son entreprise ou de son site, sauf si celui-ci correspond à des mots clés. Toutes les combinaisons sont permises dans ce cadre.
  • L'url peut être celle d'un site ou profil de réseau social, uniquement la page d'accueil
  • Pas d'adresse email jetable

*

*