Les mauvais trucs d’une blogueuse

Chère blogueuse,

on ne se connait pas. Enfin tu ne me connais pas, parce que que je viens de passer un bon moment sur ton blog, à lire un peu tous les articles.

Je suis arrivée chez toi par hasard. Presque par hasard, disons par le biais de liens disséminés par des gens qui font de la curation de contenu. Qui ont mis un lien vers ton article où tu expliques comment référencer un blog au même endroit qu’un lien vers mon article sur les bons annuaires, dont je te conseille fortement la lecture.

NB : tu m’excuseras d’avoir mis le lien vers ton article en no-follow, mais comme il est sur une ancre optimisée, je ne voulais pas te porter tort… je vais t’expliquer après . C’est la première raison. La seconde raison, c’est que, réellement, je pense qu’il mérite un no-follow au sens premier du terme : je suis en total désaccord avec ce que tu écris. J’ai voulu commencer par te faire un petit commentaire, et puis voilà, il y en avait tellement à écrire que je fais un article ; tu le verras avec tes pingbacks, si tu les regardes.

Comme on ne se connait pas, je vais me présenter de façon un peu détaillée. Ça t’évitera, comme certains, de dire que je suis une espèce de SEO rancie qui croit qu’elle a la science infuse et qui ne connait rien au marketing, le seul, le vrai, celui qui permet d’avoir du trafic sur son blog pour en vivre alors que le référencement est une escroquerie de charlatans qui essayent de se faire passer pour des gourous alors qu’ils ne pigent rien à Google, parce que c’est trop compliqué, Google, personne n’y comprends rien.

En plus, même si tu les aimes bien, tu aurais du mal, vu le nombre de conseils que tu donnes pour référencer un blog, c’est que tu t’y connais et que le référencement est utile.

Je ne suis pas une blogueuse pro

Je suis une professionnelle du web qui utilise les blogs, pour elle et pour ses clients, dans le cadre d’une stratégie globale de génération de trafic pertinent, et donc rentable. Ce qui veut dire que je m’intéresse autant au référencement qu’aux réseaux sociaux qu’aux newsletter qu’à la pub qu’aux vidéos sur Youtube …

Sans vouloir jouer au concours de « la plus grosse » qui n’aurait pas de sens avec un blog qui a commencé , mais plus pour te rassurer sur mes compétences…

A titre personnel, j’ai quatre sites principaux, qui recouvrent chacun une partie distincte de mon activité et qui totalisent depuis le début de l’année 400 K / VU (sessions comme on dit maintenant), avec un nombre de pages moyen par session de 2.70

C’est pas le Pérou, mais c’est pas mal, ça nous fait une petite moyenne de 50K sessions / mois, ce qui est plutôt honnête.

Côté PageRank, les PR vont de 1 pour le blog le plus récent, que je n’ai quasiment pas référencé, à 5 pour celui-ci, les deux autres étant à 4. Pareil, pas le Pérou…

Côté monétisation, c’est plus complexe. Trois de ces blogs sont destinés à vendre des prestations directement, le quatrième fait de l’affiliation. C’est donc très difficile de comparer avec toi, mais en rapprochant le trafic des pages qui font effectivement de l’affiliation avec les revenus que j’en tire, je suis au-dessus de la moyenne des 4 € pour 1.000 pages vues, et en dessous de la valeur objective de 8 € qui correspond grosso modo à ton objectif de 100 € pour 10.000 sessions.

Au passage, 8€ c’est un peu ambitieux, c’est ce que seuls des très gros – très pros comme Presse Citron arrivent à faire. Si tu as un business plan à six mois basé sur cette valeur, il faut le revoir.

Ça fait huit ans que je fais du référencement, neuf ans que je fais du web à titre professionnel. Deux ans de plus que toi, donc. Et j’ai l’impression bizarre, quand je lis ton blog, qu’on a passé ces sept années sur deux planètes différentes. Pourtant tu as bossé dans l’e-commerce, mais très honnêtement, quand je vois le site de ton ancien employeur, côté SEO, c’est Cro-Magnon (je t’expliquerai les erreurs à ne pas faire quand on veut VRAIMENT rester anonyme).

Tu as fait deux autres blogs au moins, mais ils sont abandonnés et tout cassés.

Voilà, tu le sens bien, je vais commencer à être désagréable.

Avant ça, je voudrais juste t’expliquer pourquoi …

C’est d’ailleurs toi qui le dit, il faut comprendre pourquoi les gens sont si méchants !

Quand j’ai commencé, tout était facile. On pouvait faire 20 annuaires par jour avec des descriptions dupliquées, il y avait un petit soft sympa pour ça, RefHotKey (qui a complètement arrêté tout en 2012…) Et quand tu as commencé, c’était encore super simple.

C’est fini tout ça. Et quand je lis tes articles, qui donnent l’impression que le référencement d’un blog c’est aussi simple que la marelle, je me retrouve propulsée à mes débuts.

Entretemps, il y a eu plein de business qui se sont fait casser par Google ET / OU par le boulot de daube que font certains. Il y a eu Zlio, Wikio, Buzzea dernièrement… en tant que blogueuse pro tu as certainement entendu parler de ça.

Peut-être même d’ailleurs que tu bossais pour eux ? Si ton nom de domaine date de fin décembre 2013, tu as commencé à bosser ton linking en février 2014, quand tu es devenue chômeuse. Les dates se tiennent, mais en fait, OSEF.

La seule chose qui compte, c’est que les conseils que tu donnes sont effroyablement mauvais, et conduiraient ceux qui vont les suivre les yeux fermés aux mêmes catastrophes que Buzzea.

Alors si tu crois vraiment ce que tu écris, voilà comment sauver ton business – et celui de ceux auxquels tu donnes des conseils.

Parce que tu le mérites

Tu as fait un sacré boulot. Par rapport à tes premiers blogs, y’a pas photo.

Tu as fait (faire) un joli thème enfant à Arcade.

Tu as publié ton premier article le 1° mars 2014, aujourd’hui tu as publié une centaine d’articles, plus une quinzaine d’articles invités.

(Je sais tout ça très facilement, parce qu’il m’a suffit d’afficher ton archive annuelle, et d’aller tout au bout.

Accessoirement, ton robots.txt n’en interdit pas l’indexation, ce qui est mauvais (duplicate content tu connais mais tu ne penses pas au duplicate content entre les différentes pages d’archives), pareil pour les archives « auteur », qui ne sont ni désactivées ni en « noindex » alors que Yoast, ton plugin SEO, te permet d’éviter ces erreurs. Mais comme de nombreux blogueurs, tu t’es contentée de l’utiliser pour ce pourquoi il est inutile, limite dangereux. [Edit : L’auteure m’a signalé que les pages archives et auteurs étaient en noindex, il semblerait donc que mes yeux aient fourchés quand j’ai vérifié le code source. Néanmoins, le robots.txt devrait les interdire].

Ton blog est esthétique (même si il y a une petite merdouille à régler avec le nuage de mots clés qui passe par-dessus l’affiliation Amazon), il est élégant, pas pourri de pub, tu as fais une belle recherche graphique. Tu fais partie des gens qui confondent licence CC avec « libre de droits », et tu utilises des images sans afficher la licence, ce qui est contraire à celle-ci, mais au moins tu fais l’effort de chercher des images que tu as le droit d’utiliser.

Tu développes tes communautés sur FB et sur Twitter (mieux sur Facebook que sur Twitter, mais on ne peut pas être partout à la fois, surtout au début), tu organises des concours.

Bref, tu te défonces, et en même temps tu fais des conneries grosses comme le trafic que tu espères avoir dans dix ans. Et contrairement à ce qu’on a pu te dire dans tes formations vidéos, ces erreurs, maintenant, sur un jeune blog, c’est difficilement rattrapable.

En plus tu as une très jolie chatte, tu es donc, fondamentalement, quelqu’un de bien !

Les chats buzzent toujours sur les réseaux sociaux

Tu ne trouves pas que ma Papillote ressemble à ta Salsa ?

Voilà donc comment ne pas référencer son blog

Déterminer les bons backlinks

L’article qui m’a attirée sur ton blog s’intitule « Le Backlink : Le St Graal pour le référencement de son blog« . Je vais tenter de le résumer sans te faire du duplicate content :

le bon backlink est en dofollow sur un bon site qui se repère parce qu’il a un bon PR, et en plus il est dans la thématique de ton blog, et en plus il a une ancre optimisée et en plus il est « in text » pas perdu au milieu de pleins de liens sortant et en plus il n’est pas fait vers la home et en plus il n’est pas réciproque et bien sûr il est naturel… mais Google n’aime pas ça , alors il faut aussi avoir des backlinks qui sont des mauvais backlinks. Et puis il ne faut pas aller trop vite, et pour avoir tout ça :

  • on fait des articles invités
  • on fait des commentaires dofollow
  • on demande à des gens de parler de vous

Eh oh, Miss j’apprends comment référencer son blog ? Le 19 août tu parles de faire des articles invités ? Tu es au courant de ce que Matt Cutts a expliqué avant de partir en congé sabbatique ?

Manifestement non, alors j’ai une super mauvaise nouvelle pour toi : les échanges d’articles invités à tour de bras, c’est fini, nada, toxique. Et surtout quand on l’extraordinaire idée que tu as eue : les réunir tous dans une catégorie à part (tu recrées la page partenaire avec les gifs animés, là tu en as conscience ?)

Oui le référencement c’est compliqué, donc il faut être précis

Le problème avec vous, les blogueuses pro, c’est que vous simplifiez trop les choses.

Rien de ce que tu as dit n’est totalement faux, mais « tel quel » quasiment tout est dangereux, imprécis. Alors si tu ne veux pas être obligée de faire appel à une agence SEO pour nettoyer tes BL, voilà :

  • le PR est sans doute le critère le moins important en soi, sauf quand on pense à une certaine forme de monétisation : la vente de liens ;
  • un lien fait vers la home n’est pas dangereux, c’est même un des liens les plus naturels et les plus spontanés, fait régulièrement par des milliers de blogueuses amateur ;
  • les ancres non optimisées du type « cliquer ici » etc. sont tellement employées qu’il vaut mieux commencer à les éviter : l’url toute seule, finalement c’est pas mal
  • les liens en sidebar sont très dangereux si ils ne sont pas faits sur la home / nom du site, comme dans une blogroll à l’ancienne, tu aurais dû le préciser ;
  • la thématique de la page compte nettement plus que la thématique du site, à la limite, la thématique du site, on s’en fout ! Je t’explique : quand sur mon blog je parle des conditions juridiques pour utiliser des photos, et que je fais un lien vers un blog juridique, ce n’est pas du tout du tout le thème de mon site, mais c’est parfaitement naturel dans le cadre de mon article qui lui est cohérent dans le thème de mon blog. Quand tu fais des échanges d’articles invités où une de tes invitées va parler de vernir ses ongles, en « espérant que ça passe » parce que c’est un « truc de blogueuse » et qu’elle est blogueuse beauté, la thématique est trop tirée par les cheveux par rapport à ton blog, mais si elle avait fait des liens vers des boutiques de vernis, ils auraient été dans la thématique.
  • le nombre de liens sortants n’est pas si important que cela, tant que ces liens sont cohérents et utiles ; toi tu es un peu radine… et ça n’est pas bon. Quand tu limites à trois dans une page d’article invité le nombre de liens sortants, ça donne l’article vernis, où on arrive à parler de marques et de produits sans jamais leur faire un lien, parce qu’il faut faire des liens vers le blog de l’invitée et sa page HelloCoton
  • en revanche, il faut éviter les liens inutiles : puisque tu as compris les bases de la circulation du PR, arrête de faire des liens vers tes images (oui, c’est le truc par défaut de WordPress), puisque les fichiers images, par principe, cassent la circulation du jus

Objectif Référencement : un annuaire par jour

C’est le deuxième article que je suis allée lire, en suivant les liens du premier. J’avoue, c’est là que j’ai commencé à m’énerver un peu…

Parce que, à nouveau, quasiment le seul critère que tu mets en avant est le PR.

Je te conseille donc d’acheter la liste de Bertimus (en plus après tu pourras la conseiller en affiliation). Tu y verras que certains des annuaires que tu conseilles sont déjà pénalisés, et après tu pourras te plonger dans une liste de critères un peu compliqués, certes, pour choisir de bons annuaires.

Et si on parlait PR et vitesse d’acquisition des backlinks ?

Comme tu semblais assez focalisée sur le PR, j’ai eu envie de regarder le tien. « NA » … ce qui serait presque normal pour un blog tout débutant.

En même temps, il semble qu’il y ait du mouvement dans les PR. J’ai donc eu envie d’aller voir tes liens.

screenshot ahrefs BL trucsdeblogueuse

Évolution des backlinks

Y’en a beaucoup ! Bezeeeeeeeeef comme on dit ici !
Et puis ça monte super vite, hein… 4K de BL en six mois, ce n’est pas ma définition de « aller lentement ». Et si tu veux tout savoir, je trouve un peu bizarre que tu sois encore en « NA ». Avec cette quantité de BL, ce n’est pas tout à fait logique. En tout cas, il ne faudrait pas que ça dure…

Seulement 80 domaines

Là par contre, mauvaise nouvelle, c’est très très faible. Ça veut dire moins de 20 domaines par mois… et encore, si j’enlève les sitewides, disons dix par mois. Et pas de liens annuaires… je croyais que tu voulais en faire un par jour pendant trois semaines ?

Et si on parlait de liens réciproques ?

Parce que c’est toi qui le dit dans l’article sur le St Graal, un bon lien n’est pas réciproque.

Alors peux-tu m’expliquer pourquoi, dans tes BL, on trouve des liens sitewide de tous les blogs qui ont fait des articles invités chez toi ?

Tu ne t’appliques pas tes principes à toi-même ?

Et maintenant on va parler du fond

Parce que figures toi que le fond, tu l’as dit d’ailleurs, c’est le plus important.

Si j’ai bien compris, l’objectif de ton blog c’est de partager tes recettes pour bloguer avec succès, et arriver à mettre en pratique ton slogan, « Vivre pour bloguer et bloguer pour vivre« . Tu donnes des conseils et tu expliques aux autres ce qu’il faut faire pour réussir.

Tu es responsable des conseils que tu donnes.

Si tu te plantes, c’est ta vie… si d’autres suivent tes conseils, tu es responsable des erreurs que tu leur fait faire.

Je sais, ça sonne super morale, un peu con, à l’ancienne. Mais j’en suis persuadée.

Alors c’est vrai qu’il ne faut pas atteindre la perfection avant de se lancer. Mais le problème d’Olivier Roland et autres, c’est qu’il y a une énorme marge entre « je ne suis pas parfait » et « je débute et je n’y connais presque rien ».

Aucun d’entre nous n’a la science absolue, surtout en matière de référencement, où Google fait évoluer les règles.

Il faut quand même être au minimum syndical

Sur le référencement

Mais quand je vois une blogueuse qui parle de référencement et qui conseille, en aout 2014, l’utilisation de KeywordLuv, alors que le plugin lui-même affiche dans l’admin qu’il est recommandé de le désactiver…

Et que sur la même page, cette blogueuse qui parle de référencement et de circulation du PR dans le blog recommande de mettre des pages en nofollow pour éviter le duplicate content, alors que :

  • les techniques de PR sculpting ne fonctionnent plus depuis … un an ? deux ans ? Google « enlevant » quand même une part de PR pour les liens « nofollow »
  • qu’en interne on peut faire du « noindex » sur des pages de faible intérêt, mais que les pages doivent toujours être en dofollow (à cause du point précédent et de la sidebar)
  • la technique pour éviter les problèmes de duplicate content en interne c’est la balise canonical

Je ne pense pas qu’on t’ai conseillé ce lien : http://www.webrankinfo.com/dossiers/debutants ? Certains articles sont très anciens, mais Olivier fait régulièrement le ménage, et ne laisse pas de choses fausses ou qui ne sont plus d’actualités. En particulier, le premier article, sur le DC, contenait tous les points que je t’ai mentionnés.

Sur la qualité des contenus

Je t’ai déjà reproché de t’être arrêtée au premier écran de Yoast. Mais sur le fond, si on parle de qualité de contenu, et d’originalité, combien de centaines de blogs expliquent comment faire ce paramétrage ? Combien de milliers de blogs expliquent comment installer WordPress sur OVH ? Quelle est ta valeur ajoutée ? Qu’apportes-tu sur ces points ?

Quand tu parles de la page de contact, pourquoi, en tant que blogueuse professionnelle touchant des revenus d’affiliation, oublies tu les mentions légales obligatoires ?

Pourquoi, lorsque tu parles de la façon de choisir un thème, ne regardes tu absolument pas l’optimisation et la qualité du code ?

Dans ton article sur Amazon, de la même façon, pourquoi oublies tu de parler des obligations de l’affilié ? Parce que tu ne les remplis pas ? Ou parce que tu ne les connais pas ? Pourquoi ne parles tu pas de ton expérience ?

Tu aimes certainement bloguer

Tu écris bien, ton blog est très largement au-dessus de la moyenne des blogs sortis de ces formations. Mais il reste, comme les précédents, un blog « comme des milliers ». Tu es sur un des créneaux les plus concurrentiels qui soient. Revois tes objectifs, deviens beaucoup plus qualitative, maitrises ce que tu apprends aux autres…

…supprime tes mauvais liens, optimises ton site et après apprends aux autres ce que tu as fait

( L’image à la une qui illustre ce roman est sous licence CC NC BY lucastheexperience )

52 commentaires

  1. Aie, tu ne rigoles pas ! En voilà une analyse en profondeur.

    Je me demande où tu trouves le temps de faire tout ça…. Un côté Wonderwoman :-D

    Par contre pour le PR de son blog en N/A, il n’y a rien de plus normal, en raison des dates, pas de mise à jour du PR depuis un bail et d’après une conversion entre Sylvain et Christian si ma mémoire est bonne, l’export datait de fin août, puisque tous les deux avaient réalisé d’important travaux sur des projets respectifs, dont Ociwen….

    Le seul truc qui me chagrine, c’est qu’il y a peu de chance que son lectorat ait connaissance de ton « roman », ce qui serait pourtant bénéfique pour eux.

    Répondre à Pierre
    • Je dors peu et j’ai des outils secrets :) :)

      Pour le PR je suis d’accord, c’est « encore » normal, mais « il ne faut pas que ça dure ». 

      Notre blogueuse a dû être informée de mon article via les trackbacks…

      Répondre à Marie-Aude
  2. De toute evidence elle ne t’as pas lu – puisqu’elle vient de publier un article complet sur … wait for it ! le Page Rank ici … TadaaaAAAaaaa ! 

    Un truc me fait tiquer chez cette meuf par contre …. je trouve quèelle produit beaucoup, vraiment beaucoup d’article – alors je sais que dans le lot il y a quelques articles sponsos mais tout de meme – un article / jour quasiment – je veux bien qu’elle ait que ca a faire de ses journées mais tout de meme… si on y ajoute la généralité des themes abordés et les 3 ans de retard… je me demande si c’est pas du boulot « textmasteresque » tout cela…

    Répondre à Le Juge
  3. Bonjour,

    Je passe souvent sur ce site et passe souvent sur le blog de Mia donc quand j’ai vu cet article, cela a piqué ma curiosité. Autant dire que je suis servie.

    Pour connaître le blog de Mia depuis plusieurs mois, je ne pense pas qu’elle sous traite tout ou partie de ses articles via de la plateforme de rédac’ web. On retrouve toujours le même ton et le même humour. J’ai peut être tort, mais cela m’étonnerait tout de même.

    Répondre à GG
    • Bonjour
      en matière de sous-traitance « tout est possible », mais je suis plutôt d’accord avec toi. Et en fait, je m’en fiche un peu, sous-traité ou écrit de ses dix doigts, l’essentiel c’est que cela soit juste. 

      Au fait, tu devrais arrêter de mettre ton blog sur HelloCoton. Cherche le titre de ton dernier article sur Google « Yes We Blog : 3 Mois plus tard, le bilan » et demandes toi si il est normal que ton article n’apparaisse pas, alors que la page Hello Coton est présente ? 

      Et tu devrais aussi te méfier des affiliations dont les liens sont en dofollow, c’est un peu le Buzzea Syndrom

      Bonne journée

      Répondre à Marie-Aude
      • Concernant la sous traitance il est vrai que tant que le contenu est bon notamment sur le fond, ça n’est pas un souci.

        Concernant tes remarques sur les affiliations, merci, c’est toujours bon à prendre pour quelqu’un comme moi qui n’en est encore qu’aux balbutiements. Je ne compte pas faire durer très longtemps la chose, il s’agit surtout de tester différentes solutions.

        Bon après midi

        Répondre à GG
  4. J’ai rien compris (en fait non, j’ai pas compris grand chose en vrai), mais ça m’a bien plus (j’aime bien quand ça déménage moi ;) ).

    Personnellement, j’ai laissé tombé ces histoires de référencement. Parce que d’abord c’est pas mon métier et surtout parce que j’ai réfléchis aussi à ce que je voulais faire avec mon site. Ca parait con dit comme ça, mais mine de rien, pour en avoir causé avec pas mal de collègue (concurrents aussi mais sympa quand même ;) ), rares sont ceux qui se pose vraiment la question. 

    Est-ce que je veux que mon site web soit la base de mon business (et là, j’ai besoin de trafic et de référencement), est-ce que je veux qu’il soit une vitrine (pour qu’un client puisse vous trouver quand il a votre nom) ou juste un outil pour partager votre travail avec une cible bien précise (par exemple, pour moi qui fait du concert, je vais sur les forum de fan pour leur donner des liens directement, ça fait pas beaucoup de trafic, mais les gens qui vienne regarde ce que je fais et j’envoie directement aux musicien qui m’achètent éventuellement des photos).

    Depuis que je me suis posé cette question existentiel « A quoi je veux que mon site web serve ? », je suis plus serein, je ne m’occupe plus de keyword et j’ai même changé de CMS pour avoir un truc qui s’intègre plus dans mon workflow de photographe (même si Koken est en béta, il marche super bien et que des fois, il marche pas avec IE). Du coup, j’ai plus de temps à passer sur mon activité et à la prospection ;). Ceci dit, ça ne m’empêche pas de regarder les stats (j’utilise awstats), mais ça c’est plus mon esprit compétiteur qui m’oblige ;).

    Répondre à Chris CB
    • Tu as une vision très saine des choses, je trouve. Même si c’est mon taf, tous les sites non pas besoin d’être optimisés SEO, il y a une vie en dehors de Google, et on peut très bien bâtir sa notoriété sur d’autres espaces qui permettent parfaitement de se passer du référencement.
      Le tout c’est de le savoir, et que ce soit un choix réfléchi. Rares sont les gens comme toi :)

      Répondre à Marie-Aude
  5. Je ne sais pas du tout comment j’ai atterris sur ton article mais je remarque avec stupéfaction que je connais cette blogeuse et que j’ai suivis quelque un de ses conseils…
    Comme je ne m’y connait pas du tout je n’ai pas vraiment compris les choses à ne surtout pas faire mais si je retient bien une chose c’est d’éviter les annuaires ;)
    Je partage avec plaisir ton article car je pense que cela peut aider plusieurs personnes.
    Bonne soirée
    Alice Ln

    Répondre à Alice Ln
  6. Salut,

    merci pour cette analyse très détaillée des erreurs commises par Mia qui je suis sure serviront à tout le monde !

    Bon alors sache que je suis un Dieu du SEO et du blogging et si tu veux réussir, abonne toi à ma newsletter (en fait c’est juste pour que tu me fasses un article comme celui la ! :-) )

    Je commence à me rendre compte que le SEO et une grosse arnaque… j’ai appliqué des dizaines de conseils provenant d’ouvrages connus et rien ne bouge ! Il doit probablement y avoir, LE secret qui change tout…
    Echouer n’est-il pas le meilleur moyen d’apprendre ?

    Concernant Google, je me demande si Matt Cutts lui même comprend ce qu’il dit… tellement une usine à gaz. C’est désolant de voir notre dépendance à cette entreprise.

    A bientôt.

    Répondre à mathieu
    • Devnosite75 Auteur septembre 3, 2014 (1:43 )

      Le SEO n’est pas une arnaque. Il veut juste dire ce qu’il veut dire : search engine optimization. En soit, le terme ne se suffit plus sur le web actuel. Comme le dit Marie-Aude en filigrane, elle est bien plus qu’une SEO. Personnellement, je ne parle plus de référencement, de SEO, de positionnement, etc. Je parle de développement sur le web, tout simplement, ce qui fait intervenir de nombreux types de compétences. En conséquence, je considère que le backlink doit arriver en dernier. Ceux qui donnent des conseils bateaux sur la manière de se positionner pensent que le backlink doit arriver en premier. C’est en cela qu’ils font une erreur grave, parmi de nombreuses fautes lourdes. 

      Ces blogueurs « pro » pensent qu’on peut générer un trafic sans comprendre une audience. C’est un peu comme si RTL n’avait pas étudié le profil des auditeurs d’Europe 1 pour recruter Ruquier pour animer les Grosses Têtes. L’idée c’est donc de bien comprendre l’auditoire, avoir un certain doigté pour générer un contenu à valeur ajoutée pour cet auditoire et, partant de là, définir des cibles pour poser des backlinks (de manière directe ou indirecte). 

      Du coup, quand tu es blogueuse, et que tu joues sur le côté féminin de la chose (pour moi ça confine à un certain sexisme, parce que le SEO n’a pas de sexe), tu n’es même pas obligé de partir sur de l’annuaire sale pour commencer. Tu peux te contenter d’un contenu travaillé pour être très intéressant et du design global nian nian pour te faire des copines sur les forums de filles (oui, ça marche). Au lieu de prendre 2 mois à remplir des fiches d’annuaires, tu prendras 2 mois pour devenir « influent » sur ces forums (genre mompreneur). Tu vas échanger ton Skype à ces dames. Tu vas faire la causette tous les jours et prodiguer des conseils (elles te seront redevables pour cela). Et puis un jour, tu vas lui filer ton lien à placer dans telle page déjà existante sur son site que tu auras défini comme la meilleure. Pour peu que tu commences avec 20 NDD de blogueuses, tu pourras alors charger la mule avec des CP et annuaires qualitatifs (ce qui mène à effectuer un certain écrémage). Dans cette stratégie, jamais tu n’échanges de lien. Le réseau devient potentiellement exponentiel (une fille parlant à une autre de toi). Tu interviens gratuitement sur des Wordress mal fichus, donc on te doit un lien. C’est naturel. 

      Viens ensuite la popularisation. Si je suis une fille, je vais jouer sur ce réseau rapidement constitué pour me faire de la publicité. Mais pas du gros tapage bien lourdingue comme j’ai vu. Il faut que ce soit subtile, de manière à noyer le poisson commercial dans du contenu classique. Quelle fille va refuser de publier un article quand elle est en difficulté pour créer du contenu ? Un genre de guest-blogging, sans le dire, gratuit, qui fera tout à fait naturel, jouant sur l’aspect gagnant-gagnant. Exemple : une fille amie a un blog sur les cupcakes. Tu lui prépares un articles du type : « Ma galère sur le web et mes cupcakes ». Et là, tu donnes ta stratégie à la manière d’une recette (du genre « 20 grammes de backlinks ; Une cuillérée à soupe d’annuaires ») et dans le flow tu balances ton site « blogueuseprodudimanche », ni vu ni connu j’t’embrouille. Tu files ça à la gonzesse, elle corrigera sûrement des choses et hop, un nouveau lien tout propre. 

      Je connais un bonhomme qui a lancé un site de recettes de cuisine en passant par Mompreneur en se faisant passer pour une fille. En soi, le procédé est un peu perfide, surtout quand tu crées un Facebook avec les fausses photos de tes faux enfants, de fausses mentions légales, un faux nom, une fausse adresse, mais ça peut être adapté pour être éthique. Tu peux te placer sur ce genre de site comme « Monsieur Moustache » et avoir la même stratégie. Peut-être que ça marcherait mieux. 

      En gros, le SEO aujourd’hui, c’est deux choses :
       – Le professionnalisme ;
       – La stratégie.

      Moralité : Non, ce n’est pas une arnaque. Encore faut-il trouver les bonnes informations (tu ne les trouveras pas sur les sites de blogueur « pro », ni dans leurs « formations » ou déformations). Écrémer et monter une stratégie qui se tienne.

      Répondre à Devnosite75
      • Salut,

        merci pour ta réponse très complète !
        Tu dis que le SEO n’est pas une arnaque mais finalement, qui aujourd’hui peut se venter de connaître une stratégie fiable permettant d’améliorer son positionnement dans les moteurs de recherche… ça évolue tellement vite que je pense que même les personnes les plus fiables ont dans leur boîte à outils des concepts obsolètes.

        Comme tu le précises, le SEO relève d’avantage d’une stratégie qui vise non pas à satisfaire un robot mais satisfaire le lecteur. On n’optimise donc plus pour les moteurs mais pour les hommes. 

        Bon je dis ça, je suis pas du tout expert alors c’est mon avis d’amateur qui collecte autant d’informations qu’il peut sur ce sujet et qui mène ses propres expériences sur son modeste blog :-)

        A+

        Répondre à mathieu
        • Bonjour Mathieu,

          je connais un certain nombre de personnes qui connaissent ces stratégies fiables. Je peux te les présenter (comme ça on ne dira pas que je vends ma « sauce ») et, non, cela n’évolue pas si vite que ça… 

          Cette série d’articles a été écrite en 2007 http://www.lumieredelune.com/encrelune/tutos/11-regles et elle est toujours valable (à l’exception de l’article sur Flash, parce que Flash a disparu)

          Il ne faut pas confondre les règles et les outils. Les règles changent peu, elles s’affinent, ce qui est différent. Quand Google décide de mettre à jour une règle pour lutter contre le spam, il prévient longtemps à l’avance (entre plusieurs mois et un an environ comme il vient de le faire pour le https)

          On va prendre l’exemple du fitness : les règles pour être mince, tonique et en forme n’évoluent pas très vite. Les chorégraphies, les types de cours, les appareils, même, évoluent. Mais les bases sont là, et ceux qui les ont comprises ont juste à changer de méthode au fur et à mesure.

          Répondre à Marie-Aude
        • Devnosite75 Auteur septembre 3, 2014 (8:12 )

          Bon déjà Mathieu, premier truc : oui, des gens maîtrisent ce qu’ils font en SEO. Pas mal peuvent s’en vanter. Il y a deux points d’accroche dans ce métier comme en marketing : les techniques et le talent pour les mettre en oeuvre. De ce point de vu, tu as des gens qui proposent soit la technique, soit le talent, soit les deux. La technique peut largement suffire à faire les choses proprement, mais la stratégie et le talent vont apporter une profondeur au projet dans le cadre du développement d’audience et de CA. C’est subtil et je comprends qu’on ne dégage pas de leçon de ce que je dis, mais en réalité, c’est un métier comme les autres. Il y a des gens dont l’inventivité est nulle. Et d’autres comprendront mieux la façon d’exploiter le canal. 

          Ensuite, je n’ai pas dit que la facette « optimisation pour les moteurs » n’était plus de mise. Au contraire. Je dis qu’il s’agit d’un métier qui manipule énormément de domaines. En réalité l’optimisation in/on site est très rapide par rapport au reste, lorsque tu maîtrises bien la chose. Tu auras donc compris que les SEOs d’aujourd’hui sont plus des gestionnaires de projet multi-actifs que de véritables SEO. On se définit SEO parce que c’est le vocabulaire usuel, rien de plus. 

          Maintenant, je lis un peu partout qu’il est possible de se former en SEO en quelques jours. C’est faux. C’est impossible. Il m’a bien fallu un an au départ pour cerner (je ne parle pas de maîtriser) l’ensemble des techniques. Puis avec le temps, en montant des projets, j’ai affiné celles-ci. Les 4 dernières années, j’ai pu y ajouter un peu de talent, c’est à dire de la créativité, face au moteur de recherche ou au public visé. J’ai abordé énormément de notions qui n’ont rien à voir avec le SEO. Exemple : si tu veux lancer un site basique qui va comparer des processeurs de PC entre eux (genre CPUboss), il faut au moins connaître 75% du sujet traité. Donc tu comprendras aussi que le SEO est curieux, avide de culture générale, il passe les barrières linguistiques s’il veut se développer, il est roublard et rusé face au moteur de recherche et il dort très peu. Oublie les semaines de 4h, moi je ne prends pratiquement jamais de vacances (comme cette année). 

          Sur ton blog : j’y ai lu tes 4 ans à te perdre. Tu dis des choses révélatrices de la pure perte de temps. Par exemple tu dis : « J’ai posté une vidéo par jour sur Youtube tous les jours pendant presque 1 an. » puis « Le gros problème dans tout ça, c’est que les vidéos n’étaient pas du tout optimisées pour le référencement et le contenu des articles non plus. ». Tu te trompes royalement. La question est : « est-ce que tes vidéos intéressent quelqu’un ? ». Il y a des gens qui font pratiquement les mêmes vidéos que toi, à savoir des tutos, mais qui fonctionnent. En réalité ces gens ont développé une audience structurée avant de lancer leur vidéo (comme Daniel Roch). Et ça n’a rien à voir avec de l’optimisation.

          Le SEO, normalement, n’applique pas des techniques bêtement. Elles servent toute une espèce de conducteur. Par ailleurs, notre métier consiste à comprendre internet comme éco-système vivant et les relations qu’il entretient avec le réel pour tirer un chiffre d’affaires et surtout un bénéfice. Puis par la compréhension, avec de l’acharnement et du doigté, on tend vers l’application concrète via des concepts. Exemple très concret : le site Dealabs.com (repris du concept de Hotukdeals ou Hotdeals). Ils se sont distingués des autres sites de bons plans en créant une communauté forte et un système pointu de recommandation par le vote. En gros, ils ont appliqué à l’internet les relations naturellement existant dans la société. Quand je parlais de Mompreneur et la façon d’obtenir des backlinks, c’est la même chose. Dans la vie, si tu rends service à quelqu’un, il y a fort à parier qu’il fera ton éloge. C’est de cette manière qu’on peut envisager le web comme un terrain de jeu pour SEO. 

          Et dernier truc. Aujourd’hui pas mal de gens prennent Google comme un obstacle. C’est à dire qu’il briderait à priori nos capacités à développer l’audience d’un site. Or, c’est tout le contraire. Google te facilite l’accès à la visibilité sur le web. A partir de là, il ne s’agit pas de tirer la langue pour réussir en SEO, mais de s’accaparer le fonctionnement de Google pour en tirer partie. Cette manière de voir les choses (positivement) te permet de voir des aspects insoupçonnés du comportement du moteur qui te permettront peut-être de passer outre les grosses ficelles des SEO mainstream. 

          Bon j’ai pas mal débordé. Mais c’est simplement dans le but d’expliquer qu’il n’y a aucune arnaque dans le SEO. C’est juste que son champs s’est élargit. De plus comme le dit Marie-Aude, le SEO n’a pas beaucoup évolué ces dernières années. Il s’est juste corsé du point de vue de la « pénalisation » et est devenu plus concurrentiel. Mais souvent je trouve que la concurrence est nulle en France. Sur 75% des niches, on peut encore frapper sur le temps, même en étant débutant. Il faut juste correctement assimiler la chose. 

          Ouffff. -_-‘

          Répondre à Devnosite75
  7. Salut Devnosite75,

    tout d’abord merci de ta réponse « de ouf ». J’ai regretté ne pas pouvoir envoyer ton commentaire dans Getpocket pour l’archiver :-) Je tiens peut-être un concept, avis aux développeurs.

    Je comprends mieux le métier de SEO grâce à tes commentaires mais aussi les différentes discussions que nous avons eu sur le groupe Facebook « ParlonsBlog ». Si tu passes par la d’ailleurs, je suis sur que ton apport sera bénéfique à tous.

    Concernant la technique, je pense avoir testé pas mal de choses (enfin pensait jusqu’à lire cet article) en mettant en pratique les bases (les titres, les mots clés, bref on connait la chanson) et quasi aucune résultat en plus de 6 mois ! Tu peux lire l’article en lien sur mon nom, tu verras tous les efforts accomplis par un novice comme moi :-)
    Le SEO existe surement mais pas tel qu’on peut le voir dans la plupart des sites ou encore dans des livres comme celui d’O Andrieu.
    Comme tu le dis, le SEO relève d’avantage d’une stratégie complète dans laquelle à mon sens, la technique n’a quasi aucun impact… Il faut surement regarder d’avantage au niveau maillage interne cohérence du contenu, trustrank ,… enfin si tu as la bonté de me dire ce qui peut clocher sur mon site, je serai ravi de te payer un resto à l’occasion :-)

    Concernant mon article, tout d’abord merci d’avoir pris le temps de le lire ! En fait j’ai commencé les vidéos en 2008,sur les outils du web en général. A l’époque il y en avait bien moins sur le sujet et malgré mon pauvre référencement, j’avais plutôt pas mal de trafic donc ca devait quand même intéresser les gens (j’étais sur la plateforme blogger si tu as vu mon a propos).
    Dans cet article, j’explique le fait qu’au lieu de démarrer en trombe comme un novice, avec quelques bonnes lectures, j’aurais surement un bien meilleur blog aujourd’hui et je passerai surement moins de temps à essayer de rectifier le tir !
    Au départ, ne sachant rien du blogging, il était bien plus simple pour moi de démarrer avec des vidéos qu’avec des articles (pour finir les premières vidéos sont bien pourries ca doit jouer aussi… :-) ).

    Pour conclure sur le SEO par rapport à ton dernier paragraphe, beaucoup de gens parlent de SEO comme de simples optimisations onsite et off site mais ça n’a plus rien à voir. C’est dans ce sens que selon moi c’est une arnaque.
    Par exemple le livre de D. Roch (qui a fait un excellent travail par ailleurs, très bon livre sur WordPress pour démarrer), s’appelle optimiser son référencement naturel sur WordPress -> aujourd’hui, cela améliore surement quelque chose (la qualité du site entre autre) mais visiblement pas le référencement naturel.

    Merci encore et à bientôt j’espère.
    A+

    Répondre à mathieu
    • Mathieu, tu me permettras de désagréer sur certains points de ton commentaire. 

      Le référencement « naturel » d’abord, ne peut passer QUE par le onsite. Le onsite ne suffit, pas, il faut quelques liens, mais pas énormément. 

      Je vais te donner l’exemple d’un de mes sites : 261 liens en tout, Dont les deux tiers se sont faits naturellement, au cours des mois. 

      En revanche, une optimisation onsite style « Ferrari ». 

      Environ 1.000 VU / jour.
      Monétisation à 12 € par jour en moyenne. 

      Simplement, le livre de Daniel n’est pas un livre « SEO » c’est un livre de technique WordPress. C’est avant tout un livre « technique ». 

      Ce que j’essaye de dire, ce que devnosites te dit, comme moi, c’est que ces « recettes » sont à prendre non pas comme des trucs individuels, mais un ensemble, auquel il faut rajouter quelque chose. 

      Je te conseille la lecture de cet article :
      http://www.lumieredelune.com/encrelune/cuisine-referencement,2011,07

      Après en ce qui te concerne toi, personnellement, as-tu eu une réflexion stratégique sur ton blog ? Le truc qui passe avant le SEO et qui est, globalement, de se dire :
       – à qui je m’adresse
       – qu’est-ce que je dis ?
       – quelle est ma spécialité ?
       – en quoi je suis meilleur que tous les autres qui disent la même chose que moi ?
       – en quoi mes articles sont-ils différents des autres ? (même s’ils sont moins bons)

      Donnes moi la réponse à ces questions, et à partir de là, je peux faire la revue de ton blog

      Répondre à Marie-Aude
      • Marie-Aude,

        « tu me permettras de désagréer sur certains points de ton commentaire. » heureusement :-)
        Je vais te devoir un resto aussi bientôt ;-)

        J’ai bien compris la différence entre technique et stratégie globale.
        Comme tu le dis, la technique seule ne suffira pas à améliorer le positionnement du site.
        Pour moi, ce livre ne permet donc pas d’améliorer son référencement naturel.
        Il devrait s’appeler, « Contribuer à un bon référencement naturel par la technique » ou quelque chose du genre… Car honnêtement, je pense que la plupart des gens qui achètent cet ouvrage pensent améliorer considérablement le positionnement du site par ces différents réglages.

        En ce qui me concerne moi personnellement, j’ai effectivement mené cette réflexion il y a 8 mois ( pour l’histoire, j’ai délaissé le blog pendant 2 ans et repris seulement en janvier 2014). C’est pour cela que j’ai réorganisé toutes mes catégories, repris mes articles, … (travail toujours en cours par ailleurs)
         – à qui je m’adresse : toutes les personnes débutantes qui souhaitent apprendre des astuces sur les différents outils du web (tels que FB, Twitter, WP …)
         – qu’est-ce que je dis ? globalement, des retours d’expérience, des astuces trouvées à droite et à gauche
         – quelle est ma spécialité ? Je dirais justement ces détails / outils auxquels les gens ne font pas attention mais qui peuvent apporter beaucoup
         – en quoi je suis meilleur que tous les autres qui disent la même chose que moi ? Je fais des vidéos pour accompagner les articles et j’essaye de ne pas répéter quelque chose qui a déjà été dit ailleurs (même si c’est difficile).
         – en quoi mes articles sont-​ils différents des autres ? (même s’ils sont moins bons) J’essaye justement de ne pas produire une vidéo /article sur un thème existant (même si c’est dur aujourd’hui) ou de le différencier des autres par une expérience personnelle, un avis.

        Je sais que le thème de ce blog est trop large (enfin je crois) et que je devrais cibler d’avantage. De plus c’est vrai que j’ai un peu dériver sur WP car il se trouve que c’est l’outil que j’utilise le plus et sur lequel j’ai le plus de problèmes -> quand j’ai un problème j’essaye de partager la solution trouvée au travers de mes articles.

        Merci de ton aide et de ta patience :-)
        A+

        Répondre à mathieu
        • Je n’ai aucun pouvoir sur les titres des livres de mes camarades :) ici, sur ce blog, je parle d’une approche globale, où l’outil vient en second. 

          Tu as mis le doigt sur le premier problème de ton blog : il est trop généraliste, pas assez défini.
          Deuxièmement, quand tu dis « des retours d’expérience sur des astuces trouvées à droite et à gauche » et « j’essaye de ne pas répéter », c’est contradictoire. Tu vas commencer par répéter, puisque tu fais un retour sur une astuce que tu as trouvée ailleurs. 

          Maintenant on va prendre comme exemple un de tes derniers articles, on ne va pas parler de WordPress (comme je suis une spécialiste de WP, on pourrait dire que je suis trop exigeante), mais de celui sur booster sa page Facebook.
          Qu’est ce que j’apprends de concret en lisant ton texte ? Tu as investis plus que le revenu de ton blog, et ça t’as rapporté « rien » parce que tu ne vends rien (ahem… tu as de la pub), et tu as récupéré 100 fans supplémentaires… Je passe sur les 200 mots de remplissage au début :D …. comme des commentaires « en fonction de votre business ça peut être intéressant de cibler les bonnes personnes » (certes, mais lesquelles, comment je les trouve ?)

          Déjà le titre de ton article est faux : ce n’est pas « comment booster sa page facebook » mais « mon tutoriel vidéo pour lancer une campagne de pub Facebook ».
          Parce que si tu expliquais réellement comment booster sa page, tu aurais fait des tests comparatifs, tu aurais aussi fait un rapport entre le nombre de fan supplémentaires et le revenu publicitaire, ou au moins si cela a un impact sur la distribution de ton ebook gratuit.

          Tu as choisi de mettre ton contenu dans des vidéos. A mon avis c’est aberrant : 

          • ton contenu est invisible pour Google, et accessoirement pour tes lecteurs
          • pour la personne qui cherche des infos, il doit écouter toooooooooooooooooooooooooooooooute la vidéo, sans savoir ce dont elle parle, ni si elle contient l’info qui l’intéresse
          • un tuto texte, tu peux copier des trucs, prendre des notes, aller directement au point qui t’intéresse, pas en vidéo

          Sur la forme : 

          • ta voix et ton ton sont très monocordes, en clair on s’endort (désolée, mais tu me connais, je suis cash : si ce n’avait pas été pour te faire un retour, j’aurais arrêté au bout de trente secondes
          • tu défiles les écrans, mais qu’apportes tu par rapport à ce contenu ? 
          • tu compares des likes à des abonnés à la newsletter… choux et carottes …

          LE Truc intéressant, LE truc essentiel : comment cibler, est à peine abordé. Et tu seras d’accord avec moi, pour savoir comment booster sa page, il faut s’intéresser de près au ciblage ? 

          Etant donné le thème de ton blog, comment se fait-il qu’il n’y ait pas un article sur la 4.0 avec une astuce pour faire sa mise à jour sans stress ?
          Sur un de tes tutos WordPress
          « la catégorie par défaut je vous conseille de supprimer cette catégorie et de mettre une catégorie plus appropriée à votre site »

          …. ok, mais tu peux peut être penser à dire qu’il faut définir une autre catégorie par défaut avant de pouvoir supprimer « non classé » ? Ou qu’on peut, tout simplement « changer son titre et son identifiant » au lieu de la supprimer .

          Répondre à Marie-Aude
    • Devnosite75 Auteur septembre 5, 2014 (1:12 )

      Juste un truc vite fait (la réponse de Marie-Aude suffit)… Tu as discuté avec une autre personne sur cette page Facebook. Je n’ai jamais été sur Facebook pour parler blog. lol Tu passeras le bonjour au mec que tu crois être moi. ;)

      Répondre à Devnosite75
      • Salut,
        Je me cite :
        « Je comprends mieux le métier de SEO grâce à tes commentaires mais aussi les différentes discussions que nous avons eu sur le groupe Facebook « ParlonsBlog ». Si tu passes par la d’ailleurs, je suis sur que ton apport sera bénéfique à tous. »

        La je ne dis pas que nous avons parlé tous les deux sur Facebook, par « Nous » je pensais à Marie-Aude surtout.
        Sinon je ne t’aurais pas invité à nous rejoindre :-)

        Répondre à mathieu
        • Devnosite75 Auteur septembre 5, 2014 (1:41 )

          Ah d’accord. J’avais mal compris. Je ne sais pas à priori ce qu’il y a dans ce groupe, mais un truc est clair pour moi. Suivre un groupe, à priori, ça veut dire qu’on a pas les idées claires. Il te suffit de voir un peu comment tourne le web, les sites qui marchent, ceux qui ne marchent pas et ce que toi tu aimes faire ou pas. 

          Je sais que Marie-Aude doit y être pour aider, mais clairement je trouve que ce genre de groupe à l’effet Weight Watchers. Au début tu perds du poids, tu es motivé. Et tu en reprends deux fois plus. 

          C’est mon parcours, mais la plupart des choses qui ont réussit pour moi, je ne les ai montré à personne et je suis parti en électron libre. Quand j’avais besoin d’info, jamais je n’ai demandé. Mieux vaut la chercher par soi même, c’est le début de la maîtrise. 

          C’était une parenthèse sur ce genre de groupes. Après, sans doute que pas mal vont y trouver du bien. Moi j’y vois un carcan.

          Répondre à Devnosite75
          • Voila une démarche bien individualiste. Heureusement que tout le monde n’a pas ce mode de fonctionnement sinon internet ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui.

            Après la maîtrise il y a la sagesse. C’est savoir demander de l’aide lorsqu’on a besoin et accepter de ne pas tout savoir…

  8. Bon je vais essayer de justifier mes choix. 

    Concernant le sujet global du blog, oui je suis parti comme ça initialement ne connaissant pas forcément les tenants et aboutissants de ce choix. Maintenant, sur ce blog en tout cas, je ne vois pas trop d’issue pour une spécialisation ! Comme définir un thème plus précis sur un blog qui s’appelle les outils du web..

    Pour les répétitions, évidemment, je vais donner un retour d’expérience sur une astuce que j’ai pu trouver ailleurs. L’astuce est répétée certes (en général), en revanche j’essaye systématiquement d’apporter un plus comme une démonstration en vidéo ou alors un avis sur la question. Si j’estime que cette astuce est bien telle quelle, je me contente de retweeter…
    Parlons de mon article maintenant. Certes l’article WP s’adresse à des débutants car je ne suis pas un pro (l’ebook aussi d’ailleurs) ! Je le dis très clairement.

    Pour l’article sur Facebook, il y a pas mal de choses à dire effectivement.
    Quel était le but de mon investissement, lancer ma page certes mais surtout donner un retour d’expérience concernant l’utilisation d’une pub. Mon blog n’est pas la pour me rapporter le pactol. On est surement d’accord sur ce point, ce n’est pas la pub Adsense avec mes 150 visites par jour qui va me permettre de rentabiliser l’investissement.
    Par contre si je vendais de la prestation ou autre produit, la j’aurais pu acquérir des prospects voir des clients. Sur 100 personnes, 1 seul client aurait suffit pour rentabiliser mon investissement de 20€.
    L’idée de cet article était de montrer qu’après le lancement de ma page, les tentatives de promotions gratuites mise en place pendant 2 mois avaient eu beaucoup moins de résultats qu’une campagne publicitaire sur 1 mois. D’où le mot booste… je booste le nombre de fan de la page, je ne booste pas mes revenus publicitaires du blog. Certes il y a surement eu un impact mais difficile à mesurer avec 20€ sur 1 mois…
    Effectivement la vidéo est la pour montrer comment créer une publicité sur Facebook, elle ne résume pas l’article mais est la pour le compléter. Cela fait partie de ma méthode pour booster ma page Facebook de créer une publicité (cf. plus bas à quoi servent les vidéos).
    A travers cet article, j’essaye simplement de faire passer le message suivant (j’ai peut-être rater) : il vaut mieux investir 20€ et obtenir 100 fans que d’essayer de promouvoir gratuitement sa page pendant des heures et obtenir 15 fans… car je pense qu’en tant qu’entreprise qui vend un produit, c’est plus efficace.

    Concernant les vidéos : initialement elles résumaient mes articles. Si tu as consultés les quelques derniers articles, tu as du constater que les vidéos complètent les articles (et c’est je pense ce qui mes démarque). Mes vidéos permettent d’illustrer ce que j’écris et pas résumer.
    Comme tu le dis, avoir son contenu dans des vidéos est complètement aberrant, je n’en suis rendu compte en commençant à me renseigner sur le SEO. C’est pour cela que j’ai changé mon fusil d’épaule et qu’à présent, le texte et la vidéo sont complémentaires. C’est d’ailleurs ce que j’explique dans mon article « comment j’ai perdu 4 ans … ».
    La vidéo fait partie de ma stratégie de visibilité sur Youtube et pas sur Google. Je pense qu’il ne faut négliger ni l’un ni l’autre. Au départ, je négligeais trop Google.
    Parfois je fais des tutos textes (pour le plus simple) mais parfois, montrer quelque chose en 2 minutes de vidéo est bien plus efficace que de faire un article de 1000 mots avec 10 captures d’écran. C’est pour ça que j’essaye de mélanger un peu les deux styles de tutoriaux (à tord peut-être).

    Concernant ma voix, c’est clair… tu n’es pas la première à le dire et pourtant j’ai fait des efforts…. Cf. mes premières vidéos horribles. Même à l’école on me le disait :’-(
    D’ailleurs, j’invite régulièrement les gens à regarder mes vidéos en vitesse 1.5 voir 2 car d’une manière général c’est un gain de temps considérable (sur toutes les vidéos / podcasts).
    Je n’ai pas vu ou je comparais like et newsletter :-S méa culpa.

    Pour le ciblage, j’en parle un petit peu mais cela nécessiterai une vidéo / article à part entière. J’essaye d’avoir des vidéos de moins de 15 minutes sinon c’est trop long… mais effectivement c’est un point essentiel et je le souligne d’ailleurs dans la vidéo comme dans l’article. L’idée de cet article est d’introduire la publicité sans pour le moment trop rentrer dans le détail.
    C’est sur que pour toi, c’est LE point intéressant. Mais tu n’es clairement pas ma cible (comme un novice ne comprendrai pas grand-chose à tes articles) ! 

    Pour la mise à jour de WP, je ne l’ai moi-même pas faite. Ma dernière mise à jour a été plutôt douloureuse (d’ailleurs une mise à jour de WP sans stress ça existe ? ). J’attends une bonne semaine avant de mettre à jour le blog car certains plugins ne sont pas compatibles avec la nouvelle version (donc ca leur laisse le temps de se stabiliser). La dernière mise à jour (3.9), c’était TinyMCE (que je n’utilise plus, html direct maintenant…) qui n’était pas compatible. Ca m’a mis un sacré désordre.

    Enfin, pour la catégorie par défaut, je suis sur que je dis beaucoup de choses approximatives, c’est pourquoi j’invite les gens à me faire des retours. Effectivement tu peux te contenter de renommer la catégorie non classé. Ce que je voulais souligner, c’est qu’il ne faut pas oublier de changer ce paramètre 

    En tout cas merci pour ta revue ! Si tu passes par Annecy, je serais heureux de tenir ma promesse (du resto… ;-) )

    Répondre à mathieu
    • Devnosite75 Auteur septembre 5, 2014 (1:32 )

      Moi j’vais te dire bonhomme. Un truc tout con auquel tu aurais du penser avant de te lancer sur ce genre de niche particulièrement âpre : « suis-je légitime pour proposer ce type de contenu ? ». Et puis une seconde question : « suis-je capable d’apporter de la valeur ajoutée dans mes articles ? ». Car concrètement sur ton blog on ne trouve rien de très intéressant et tu montres toi même que tu es à l’ouest dans ce domaine. 

      Souvent quand je lance un projet (pas toujours), je pars sur une passion (ou une semi-passion). Je vais te donner un petit blog qui paye pas de mine comme ça mais qui est vachement suivi : minimachines.net .Tu verras, il n’y a pas d’adsense, pas de vente de presta, queue d’al. Juste du lien d’affiliation (et une petite partie e-commerce). Quand ce mec dit : « vous pouvez acheter ce produit, je le recommande », tu vois au moins 20 bonhomme dans les commentaires pour suivre et acheter. Il est juste reconnu pour son expertise en hardware (surtout mini-hardware et fanless). Sa légitimité est énorme pour parler de ce dont il parle. Son site n’a pas l’air d’être une martingale mais il a l’air d’en vivre, ce qui est déjà correct. 

      Ton cas est symptomatique de celui qui veut parler d’une chose sans la maîtriser. A partir de là, tu n’auras jamais la confiance pour vendre un produit non ficelé.

      Ps : Désolé, je n’ai pas tout lu. Pas trop le temps. Je me suis arrêté à « je ne suis pas pro… l’eBook non plus ».

      Répondre à Devnosite75
      • Re,

        Bon alors bonhomme, si tu avais lu tout le poste, tu comprendrais que le blog n’a pas comme thématique l’expertise et qu’il n’y a donc rien a maîtriser pour jouer sur ce thème.
        D’ailleurs je ne vend absolument rien sur ce blog (j’ai bien vendu une vidéo il y a fort longtemps sur Picasa mais je l’ai retirée car peu d’intérêt).
        Je recommande parfois quelques produits que j’ai moi même testés et que je trouve bon.
        J’ai peut-être donné l’impression de vouloir gagner plus d’argent avec mon blog, ce n’est pas du tout le cas.
        La publicité est uniquement la pour permettre au blog d’être financièrement indépendant mais je ne souhaite en aucun cas vivre de mon blog… (qu’est ce que je vendrai ?? il y a déjà tellement d’experts dans ce monde ahah).

        D’ailleurs, pas besoin d’être expert pour marquer dans un ebook comment créer un article sur WordPress (peu de chance de mon tromper quand même…) ou mettre en ligne une image (comme il n’y a pas non plus besoin d’être expert SEO pour dire qu’il faut bien structurer son contenu avec des titres, des sous titres, …).

        Pas besoin non plus d’être expert pour expliquer en vidéo comment utiliser Google Drive pour partager des photos en ligne.
        Comme toi, j’ai lancé mon blog car le web me passionne.

        Pour conclure sur l’expertise, encore heureux que dans la vie il ne faille pas attendre d’être expert pour pouvoir partager son expérience… sinon il y aurait beaucoup de chômage.

        Pour continuer, je suis curieux de savoir de quelle niche tu parles car si tu avais lu toute la conversation avec Marie-Aude, tu saurais que la problématique principale de mon blog est justement qu’il n’y a pas de niche et que le sujet n’est pas suffisamment bien défini.

        Si tu lis le « a propos » du blog, tu verras qu’initialement (en 2008) la valeur ajoutée résidait dans la publication de screencasts sur des outils du Web.
        C’était à l’époque bien moins répandu qu’aujourd’hui, d’ailleurs WP émergeait à peine.
        Je suis effectivement en train de revoir ma stratégie et j’essaye en plus de mes vidéos de proposer d’avantage d’arguments pour illustrer l’ensemble de mon article (retours d’expérience, avis, astuces, vécu…).

        Enfin, comme je l’ai précisé à Marie-Aude, tu ne fais pas partie de mon audience cible.
        N’étant pas expert, il est évident que je vais cibler des débutants ou des gens curieux (car je propose également de découvrir des fonctionnalités peu connues sur certains outils du web).

        Si tu vas sur un site de Nail Art tu ne trouveras surement pas grand chose d’intéressant (a moins que tu ne sois une femme ??? dans ce cas désolé…)… je n’ai pas tout relu pour vérifier si il y avait des indices de féminité… méa culpa.

        Pour conclure, je suis ouvert à toutes les suggestions de contenu qui pourrait rendre mon site plus attrayant donc pour cela merci ! 

        Merci de ta réponse,
        A+

        Répondre à mathieu
        • Devnosite75 Auteur septembre 5, 2014 (4:10 )

          J’ai bien compris l’essence de ton blog Mathieu. C’est rigolo que tu me dises qu’un site de Nail Art ne m’intéresserait pas. Je vais t’étonner mais si. Au contraire, je regarde tout sur internet, et très souvent je m’arrête sur les vidéos des filles, leur hauls, etc. 

          Ce que j’ai l’impression que tu ne te figures pas, c’est que l’expertise va légitimer les propos bateaux destinés aux débutants. Un exemple : Korben. Son côté geek maîtrisant pas mal de choses va lui permettre de balancer des propos bateaux tout en obtenant l’approbation de tous les publics (sauf les spécialistes). C’est à dire que si tu veux parler, même à des débutants, il faut leur montrer que tu es un spécialiste et non un touche à tout. Souvent ce statut de spécialiste ne sera qu’une façade. Tu vas jargonner de manière artificielle pour montrer que tu en as sous le capot (c’est un bluff). 

          Quand je parle d’expertise ou d’expert, je ne parle pas de ton réel niveau, donc, je parle du statut. Là, actuellement, je te parle et tu n’as rien vu de mon boulot. Ce que j’ai dit plus haut pourrait faire croire que je suis spécialiste du SEO. Mais finalement, cela peut très bien être une posture basée sur du vent. Je note que pas mal de SEO visibles jouent sur cette posture d’ailleurs.

          Quant au business model et la monétisation ou non du site, je lis sur la page « Formez vous au web »: 

          « Vous souhaitez vous former au web, alors vous êtes sur la bonne page.
          Ce blog présente un bon nombre de tutoriaux et conseils à propos des outils du web.
          En plus de cela, si vous souhaitez aller plus loin, je vous propose une formation personnalisée aux outils du web.
          Après avoir discuté, en fonction de votre besoin, nous pourrons passer quelques heures ensemble par visioconférence.
           – Comment faire une veille sur internet
           – Ce qu’il faut connaitre pour créer son site
           – Les outils du web 2 indispensables pour assurer une présence en ligne
           – Maîtrisez votre réputation en ligne
           – Monétisez votre site
           – Quels outils pour du travail collaboratif
           – …
          Si vous voulez plus de détails, n’hésitez pas à me contacter. »

          Tu es donc sur le modèle de Marie-Aude ou Laurent Bourrelly avec ce blog. C’est à dire offrir un contenu qui va informer et surtout démontrer ton talent pour que tu puisses en dernier lieu vendre ton service. Sinon, tu n’aurais pas créé cette page et l’autre pour la création de site. Je ne comprends donc pas « l’hypocrisie » de ton modèle. Il suffit de l’assumer. ;)

          Répondre à Devnosite75
          • Concernant l’expertise, je suis bien placé (oui mon activité principale est le consulting…) pour savoir que ceux qui se disent expert et qui ne le sont pas, ne font pas long feu… 

            C’est d’ailleurs je crois, le propos de cet article !

            Concernant la partie de mon site que tu mentionnes sur les services que je propose, je ne crois pas avoir parlé de monétisation sur ces pages.
            J’ai d’ailleurs proposé à plusieurs reprises dans mes articles ou autre ces services… gratuitement ! 

            Aujourd’hui ce blog n’a aucun business modèle et n’a pas pour vocation de remplir mon frigo.
            Je t’invite à consulter ma page « à propos », tu verras pourquoi j’ai créé ce site en première instance.

            Mon objectif premier est d’apprendre et de partager. Pour l’instant Toolsinweb a largement rempli cet objectif.

            Effectivement je fais un peu d’affiliation et d’Adsense mais comme je le disais précédemment, c’est seulement pour autofinancer ce site, acheter des livres, des plugins, l’hébergement…. je réinvestis intégralement ce que je gagne.

            Je crois que le modèle de Marie-Aude ou Laurent Bourrelly est de vivre de la vente de leur expertise web…. nous ne sommes donc pas sur le même créneaux !
            Me concernant, c’est juste une passion.

            C’est bien beau tout ça, mais toi, as tu un site web à partager ?

  9. Juste pour dire les business et l’expérience de Laurent Bourelly et Marie-Aude n’ont rien à voir.
    Sinon +1000 avec Devnosite75, il n’y a qu’en pratiquant qu’on apprend. Aucun livre, ebook, forum ou groupe facebook (lol) ne remplaceront la pratique… 

    Si c’tait si simple, ces gens ne vendraient pas de livres, ils placeraient des milliers de sites sur des KW premium et ils seraient millionnaires…
    D’ailleurs si c’est le livre que je pense, de la personne à laquelle je pense, c’est une burne incommensurable, il passe son temps à dire des énormités qui démontrent son incompétence pratique totale en SEO.

    Répondre à Sam
    • Tout à fait, l’expérience de Laurent et la mienne n’ont rien à voir. Il a commencé comme responsable RP d’un groupe de métal, j’ai commencé dans un cabinet d’audit et stratégie. Il a continué en bossant avec une marque de vêtements innovante qui a une super présence sur internet, à l’époque où il faisait ça j’étais sur un projet de DMW et de DBM pour un groupe qui gérait 2 à 5 millions de membres par pays, avec une qualification complexe, et des problèmes de volumétrie suffisamment cotons pour qu’on ait les gros pontes de SAP et Sun chez nous pour les résoudre. J’ai bossé sur une joint-venture avec AOL pour faire de la vente en ligne, et contrer Amazon, d’ailleurs on s’est plantés. Ça donne une vision « métier » différente, simplement parce que nos expériences nous façonnent. 

      Pendant que Laurent gagnait le concours de cigogne, je me dorais les orteils dans le désert. Et quand j’ai fait « mon » site sur l’agence de voyage, j’ai mis dix huit mois en partant de rien, mais je suis passée devant 7-dragons sur les mots clés qui m’intéressaient.

      Quant on business, effectivement il est totalement différent : Laurent vend du conseil et de la formation, je fais des sites et du référencement, et pas de formation.

      Répondre à Marie-Aude
      • Devnosite75 Auteur septembre 6, 2014 (6:38 )

        J’ai juste dit que vous utilisiez vos blogs pour qu’en dernier lieu vous vendiez vos services. Et Mathieu n’a pas dit autre chose. Effectivement, vous avez tous les deux des parcours différents et des services plutôt différents à vendre. 

        Eh, oh. Moi aussi, pendant que vous étiez déjà des pontes, je vendais des poissons à Rungis, ça compte pas peut-être comme expérience ? Non mais eh… ;-p

        @Mathieu plus haut : Je partage déjà avec mes visiteurs pas mal de choses. Sûrement es-tu déjà passé par chez moi un jour. Mais la logique des affaires veut qu’ici je ne partage rien. Je n’ai pas envie qu’on fasse des liens entre ce que je dis et ce que je fais. C’est peut-être bizarre, mais c’est comme ça. Ne prends pas à coeur ce que j’écris. Ce n’est pas pour faire de la critique facile et contre ta personne, mais juste pour décrypter le cas de ce site en famille.

        Répondre à Devnosite75
        • Salut Devnosite75,

          aucun soucis. Je suis ouvert à toutes les critiques et surtout j’essaye d’en comprendre le sens pour savoir comment en tirer le meilleurs !

          Si tu t’es posé ces questions, c’est que d’autres se les poseront (comme l’a dit Marie-Aude à quelqu’un d’autre ;-) )!
          J’ai pris bonne notes de toutes vos remarques et j’essaierai d’intégrer tout ça petit à petit.

          Pour info @ Marie-Aude, je suis consultant SAP ;-)

          A+

          Répondre à mathieu
        • Je n’ai jamais vendu de poissons à Rungis, mais j’ai tenu un stand à la sauvette sur le plateau Beaubourg dans ma jeunesse ^^ ( et sur le thème « Mamie gnognote » toute expérience compte :D )

          Répondre à Marie-Aude
      • Hum la flemme ! xD Marie-Aude loin de moi l’idée de faire une hypothétique hiérarchie entre vous 2.
        Je dis juste que vous êtes incomparables en tous points…
        Quant on business, effectivement il est totalement différent : Laurent vend du conseil et de la formation, je fais des sites et du référencement, et pas de formation.

        Voilà …

        Répondre à Sam
  10. Bonjour Marie-Aude,

    J’ai lu avec attention ton article, que je trouve pertinent…
    Bon, évidemment, il y a quelques petites choses que je n’ai pas comprises mais globalement je pense avoir retenu l’essentiel concernant les annuaires, le PR et les BL…
    Nous avions déjà eu l’occasion d’échanger sur mon blog, et j’ai plus ou moins compris ce que tu voulais dire avec yoast, j’ai donc fait en sorte de le configurer au mieux (notamment avec certaines pages en noindex), ainsi que d’améliorer ma structure sémantique (mal grès quelques petits problèmes de H1 qui persistent en ce moment), d’ailleurs je me permet de te poser une petite question, après quelques recherches (en vain, ça va un peu dans tous les sens), je me demande encore est il mieux de mettre les titres de ses articles en H1 (donc plusieurs H1 sur une même page) ou de les laisser en H2 (et d’avoir un H1 unique et optimisé) ? 

    Merci pour ces billets constructifs,
    Au plaisir de te lire à nouveau,

    Charlène.

    Répondre à Charlène
    • Bonsoir Charlène,
      merci à toi.
      Ton titre d’article doit être en H1 sur la page « single » de ton article, et apparaitre en H2 sur les autres pages (accueil, catégories, etc). Sur la page article, il doit être le seul H1. Tu peux regarder cet article qui explique comment faire :)

      (PS : j’ai changé l’url de ton site, je ne prends plus que les pages d’accueil)

      Répondre à Marie-Aude
      • Ok c’est bien ce qu’il me semblait pour l’accueil et les single, donc normalement tout va bien pour moi ouff…
        Je vais tout de même regarder ton article, qui ne pourra que m’apporter du positif !
        Pas de soucis pour l’url, je le saurai à présent, ça évite de le faire manuellement..

        Belle soirée,

        Charlène.

        Répondre à Charlène
        • Pas de problème :) je t’ai juste prévenue, parce que généralement le formulaire de commentaire de souvient des anciennes saisies (pareil, le @ a disparu)

          Belle soirée aussi, je retourne à mes calamars :)

          Répondre à Marie-Aude
        • Devnosite75 Auteur septembre 7, 2014 (1:07 )

          Question HS : pourquoi tu dis à tes clients que tu fais du WP, pour ensuite lui vendre le site à 800 euros TTC (j’imagine que tu es auto-entrepreneur) avec 5 à 10 pages avec un thème personnalisé et 4 plugins…?

          C’est pas super comme approche. Parce qu’un client, en général, déteste qu’on lui dise qu’on a installé un thème. Surtout si ce thème est choisi par lui. Il verra très mal la valeur ajoutée de ton service, pensant qu’il s’agit d’un truc à la 1&1 (je schématise la pensée moyenne d’un client TPE qui prendrais cette formule). Les limites que tu poses sont très restrictives à mon avis. Il faudrait mieux ne pas présenter le fait que tu utilises des thèmes par avance, mais l’expliquer durant la discussion avant-vente. Et avant de fixer les prix, introduire une note sur le fait que les prestations sont totalement modulables. Parce que là, c’est très figé pour la vente de sites basés sur un CMS très souple. 

          Petit truc en plus : il serait bien de traduire le thème. « View more » pour suivre les créations sur le portfolio, ça le fait pas pour quelqu’un qui doit customiser un thème. Le plus simple c’est d’utiliser Codestyling Localization qui te permet de créer ton fichier .mo français et modifier les expressions qui t’intéressent directement depuis le backend. ;)

          Sinon c’est mignon.

          Répondre à Devnosite75
          • Hello ! je prend en compte tes conseils, oui je suis auto entrepreneur, enfin ce projet est parallèle à mes études, disons que je débute c’est pour cela que j’ai encore un peu de mal à établir correctement les choses, j’essaye de faire plus ou moins comme je le ressent.. Je voulais jouer la carte de la franchise, mais tu as raison ce n’est pas terrible en introduction.. Dans ma tête, ça ne me paraissait pas si limité puisque évidemment j’aurais ajouter des choses, ça me paraissait surtout être une petite description d’introduction, enfin je vais réfléchir à une nouvelle tournure car tu as raison pour le truc à la 1&1 :-)
            Pour la traduction du thème je prend note de ton tuyaux, le soucis étant que ce n’est pas natif au thème mais c’est un plugin, on ne peut changer cela via le backoffice en version free, mais j’imagine que ce doit être possible…Habituellement pour la trad j’utilisai poedit, je ne connais pas encore ce dont tu me parle.

            Sinon merci pour le compliment ^^

          • Continues à utiliser poedit, c’est beaucoup mieux que codestyling … ^^

    • Devnosite75 Auteur septembre 7, 2014 (1:05 )

      Marie-Aude est une puriste. Si elle te voyait installer Codestyling sur ton WP, pas sûr que tu en sortes vivante. ^^

      Perso, j’utilise les 2. Codestyling pour aller vite, puis vérification sur le .mo pour voir si il y a éventuellement des erreurs avec Poedit.

      Cordialement ;
      Johnny, le marketeur belge lol

      Répondre à Devnosite75
      • Oh bah écoute, moi je prend hein… Je m’en souviendrai quand même, peut être que ça me servira un de ces 4, surtout si c’est plus rapide ^^

        Répondre à Charlène - cdl-graphicart
        • Devnosite75 Auteur septembre 7, 2014 (1:33 )

          C’est juste que tu n’as qu’à l’installer et créer ton .mo à partir du .po. Maintenant, plus rapide ou pas, pas forcément. Ce qui est intéressant c’est qu’il est super pratique, tu fais les retouches en direct. Avec PoEdit tu ne visualise pas forcément l’emplacement de ce que tu traduis. Que ce soit pour les thèmes ou pour les plugins. 

          Kader ;
          Le marketeur marocain ;)

          Répondre à Devnosite75
          • Oui mais… avec PoEdit tu as la mémoire de traduction (entre autres). Et si tu visualise l’emplacement de ce que tu traduis (clique droit tu as la position de la chaine dans tous les fichiers et tu peux même afficher les fichiers sources). 

            Marie-Aude la mécano puriste :D

  11. Bonjour, il n’y a qu’une chose qui compte c’est la qualité de votre contenu, car si vous êtes bien référencé, que vous avez un savoir-faire extraordinaire en Seo mais que votre contenue est basique, qu’il ressemble aux autres, votre Seo ne sert à rien.
    Le plus dur sur internet comme dans la vraie vie, lorsqu’on monte un business, c’est la réputation, la qualité de son travail, il n’y a que ça qui fait revenir, vos clients, lecteurs, prospects etc.
    Si votre Seo est excellent mais que le contenu est bidon, cela n’a aucun intérêt.
    Marcel

    Répondre à marcel
  12. Gloups ! Il vaut mieux être copine avec toi … c’est bien de régler leurs comptes à ceux qui vendent de la soupe à des entreprises qui n’y comprennent rien. Le référencement de base est très important mais il faut l’entretenir au fil de chaque article. Chaque entreprise est différente et a des attentes spécifiques à son métier. Les vendeurs de site devraient écouter les attentes de leur clients avant de leur refiler des modules tous-propres-prêts-à-servir.
    Ce qui m’amuse et me navre est que, plus les entreprises paient cher leur site, et plus elles en sont fières.
    Alors, je leur dit que leur site est beau … et dans ma tête je pense « bof »

    Répondre à VERRON

Commenter

*Informations requises Merci de donner les informations requises

  • Pas de liens raccourcis
  • L'auteur doit s'identifier avec son pseudo, son nom, son prénom ou s'il le veut le nom de son entreprise ou de son site, sauf si celui-ci correspond à des mots clés. Toutes les combinaisons sont permises dans ce cadre.
  • L'url peut être celle d'un site ou profil de réseau social, uniquement la page d'accueil
  • Pas d'adresse email jetable

*

*