Un bon site web est un site rentable. Aussi rentabilité, business et SEO sont intimement liés. On peut se limiter à une vision purement technique du référencement, on peut aussi considérer que le référencement se conçoit, à chaque fois, en fonction d’un modèle de revenus… et passer du temps sur le web pour voir ce qui peut influencer ces revenus, en positif et en négatif. 

On parle aussi de législation, de contraintes, bref de tout ce qui impacte la vie d’une « entreprise 2.0 »

The Apprentice n’existe pas en France… et ça explique bien des choses.

The Apprentice n’existe pas en France… et ça explique bien des choses.

Pour les besoins d’une formation multiculturelle, j’ai regardé en une semaine la totalité des vidéos de « The Apprentice » disponibles sur Youtube, version américaine et version anglaise. Cela m’a beaucoup aidée à monter les sessions de formation… cela m’a surtout beaucoup appris sur la France et les raisons de ses problèmes économiques.

Edit : finalement Endemol produit une version française, dont le patron sera Bruno Bonnell. Il aura fallu dix ans pour importer l’émission, et un patron nettement moins charismatique. Ca ne change rien à tout ce que je pense, et je la regarderai avec curiosité quand elle sera diffusée. Mon petit doigt me dit que cela ne sera pas à la hauteur.
Lire la suite

Monétiser son site avec Amazon : les règles du jeu

Monétiser son site avec Amazon : les règles du jeu

L’affiliation Amazon est une alternative possible à AdSense. On en parle nettement moins que la pub Google, le support sur les forums francophones d’Amazon est totalement quasiment absent, et les règles du jeu aussi dures chez l’un que chez l’autre. Surtout, le type de site et de rédaction qui fonctionne bien en pub classique n’est pas celui qui permet de maximiser les revenus d’affiliation.
Lire la suite

Appel d’offres, côté client

Depuis quelques semaines je travaille en temps que maître d’oeuvre sur un gros projet de développement de site web. Disons que je suis en quelques sorte un « DSI externe ». C’est un retour à des choses que j’ai faites pendant des années, quand je travaillais chez Bertelsmann, mais sur une autre échelle (des projets SAP à plusieurs dizaines de millions d’euros…). C’est particulièrement intéressant :

  • la plupart des sites que je fais / référence aujourd’hui sont des petits sites, qui ne nécessitent pas une longue réflexion en amont. Là, nous avons envoyé un cahier des charges d’une cinquantaine de pages. La réalisation même de ce cahier des charges a nécessité d’intenses séances de réflexions avec le client final pour mettre à plat les processus, les données, prioriser tout cela, ce qui a même conduit à se reposer des questions sur la stratégie marketing initiale ;
  • traiter avec les agences web me permet d’avoir une vision « client » de la relation où je suis habituellement « fournisseur », ce qui est très instructif pour mieux comprendre comment certains petits détails peuvent avoir un impact positif… ou au contraire, cassent totalement la confiance.
  • les réponses des agences sont très variées, et la diversité des approches est enrichissante, même vis-à-vis de notre projet.

Sans rentrer dans trop de détails, la consultation a été « internationale », avec une agence marocaine, une agence allemande, et un petit nombre d’agences françaises (une dizaine au départ, trois à l’arrivée).
Lire la suite

Référenceur ou chef d’entreprise ?

Un sujet plus business pour ce billet du jour dans la série #back2blog et qui touche une problématique qui concerne quasiment tous les freelances ou les responsables de TPE, qu’ils soient référenceurs ou pas (mais ici on parle plutôt de ref).

Il y a une énorme différence entre un savoir-faire technique, un savoir-faire commercial, et un savoir-faire administratif. Et quand on travaille à son compte, il faut les trois. Alors que dans une entreprise, ces savoir-faire sont souvent répartis sur plusieurs personnes, plusieurs services, l’individuel qui se lance, quelle que soit la forme juridique, doit pouvoir faire tout tout seul, sauf si il a un budget consulting extensible – ce qui est rarement le cas.

Dans ma vie précédente, j’ai travaillé en cabinet d’audit et j’ai été D.A.F. d’une filiale de 150 personnes. J’ai donc la chance d’avoir été sensibilisée à tous ces aspects, d’en maîtriser certains, et d’avoir le réflexe de la m… potentielle pour les autres.

Mais je croise énormément de gens qui ne sont pas dans ce cas là, et qui prennent des risques énormes, dont ils ne se rendent compte que trop tard.

Bref, si vous croyez que vous êtes référenceur ou webmaster, vous êtes aussi en même temps :
Lire la suite

Google va t il faire évoluer le SEO français ?

C’est retombé aujourd’hui, après Panda, Pinguin, Venice, encore un tacle dans les sites de CP (voir le suivi sur Boost Bookmarks). Certains prédisent déjà la fin du référencement (soyons réalistes), d’autres honnissent tellement Google qu’ils l’abandonnent, oubliant que les visiteurs de leurs sites ne les suivront pas.

D’autres enfin, se décident à mettre en branle une démarche de qualité sur leurs « sites », faisant « enfin » ce qu’il faut pour les rendre intéressants aux visiteurs.

Parce que soyons honnêtes, la plupart des sites de CP, ce n’est pas la joie, c’est du texte, au pire difficilement lisible, au mieux sans intérêt, vu et revu, dont on se demande comment les rédacteurs ne se sont pas endormis en les rédigeant.
Lire la suite

De 1&1 à OVH / Gandi / Maroc Télécom

Passer sur OVH Maroc et Maroc Télécom, combien cela coûte par rapport à une solution européenne ? Les offres ne sont pas comparables directement, mais globalement, en dehors de Maroc Télécom, qui coûte toujours trop cher, l’opération est intéressante financièrement.


Achetez vos noms de domaine… pas n’importe où !

Achetez vos noms de domaine… pas n’importe où !

Il faut toujours acheter son nom de domaine soi même et lire avec soin les petits caractères d’une offre, surtout quand elle est intéressante, et surtout quand les petits caractères sont difficiles à trouver. La déclinaison en France de « Getting Business Online » de Google, sous le nom de « Mon Entreprise En Ligne » est le parfait exemple des mauvaises surprises qu’on peut éviter avec un peu de curiosité.


Achetez vos noms de domaines vous même !

Il faut toujours être propriétaire de son nom de domaine. ça évite les ennuis, ou les apparentements à éviter. Une agence web n’a pas à posséder votre nom de domaine. Est ce que vous mettriez votre compte bancaire au nom de votre comptable ? 


La rentabilité d’un site Web

Le juste prix d’un site web, c’est celui qui permet de ne pas perdre d’argent : la rentabilité se calcule différemment pour un site vitrine ou une boutique en ligne, le principe reste simple : évaluer tous les coûts sur plusieurs années, les revenus sur la même période, et avoir un solde positif. 


Ce qui fait le prix d’un site Web

Les principaux éléments qui vont faire varier le coût d’un site web : solution technique, développements spécifiques, traduction, génération du contenu, charte graphique, hébergement, besoins en bande passante, en espace… un ensemble de points à considérer quand on commence son budget… ou qu’on trouve celui de sa web agency « trop cher »


Sale temps pour les MFA, l’AFP va agir.

Dans les chroniques du Lundi, un article sur le coût du vol de contenu des agences de presse, par Frédéric Filloux. Les montants sont très élevés, on parle là de centaines de millions de dollars évaporés dans le « cycle sans fin du recyclage internet ».
Des solutions existent, peu à peu, pour le traçage et la surveillance. Soit payantes, pour les gros sites, soit gratuites pour les petits. Tout est une question d’enjeux financiers, à chacun de faire son choix. 


Je vend mes photos…

Les photos ne sont pas gratuites, et un lien internet n’est pas une rémunération suffisante pour utiliser des photos qui sont vendues. Je vends mes photos, je ne les distribue pas. Alors si vous voulez les utiliser sans payer, proposez moi quelque chose de bien. 


Je ne facture pas à l’heure, mais pas aux résultats non plus.

Alors qu’il y a un consensus général pour dire qu’un bon référenceur ne peut pas garantir une position, il y a en même temps une demande croissante pour une rémunération au résultat, donc au positionnement. Si je dois signer un contrat avec ce type de garanties, j’inclurai dedans une prime de risque importante, qui finalement coûtera plus cher au client.


Le juste prix d’un site

Pour 200 € t’as plus rien. Les sites vitrines de quelques pages, faits rapidement sur des modèles totalement standard ne donnent pas une très bonne image de l’entreprise, et surtout ne lui permettent pas d’acquérir de nouveaux clients. Mieux vaut investir dans un site réellement optimisé, et dans son référencement, qui lui peut vous rapporter gros !


Je facture mon temps, mais pas à l’heure.

Qu’est ce qu’un indépendant facture ? En tant qu’agence de communication et de référencement, je ne facture pas mon temps, mais une prestation. Celle ci est basée sur mon temps, bien sûr, mais pas seulement. Et la valeur pour le client est aussi une question essentielle.


12